"800 000 feignasses" contre Sarkozy 

22-10-2016- Les petites phrases de N Sarkozy sur France Inter le 18 octobre font des vagues chez les enseignants. Elles sont largement commentées dans le groupe du Café pédagogique sur Facebook. Surtout elles sont reprises par un mouvement spontané né sur Facebook. En 48 heures plus de 3 000 "profs feignasses" marquent leur indignation devant les propos de Nicolas Sarkozy. Nous avons rencontré Kloé Mansc, une des  administratrices du groupe Facebook des "800 000 feignasses".

 

Des propos populistes

 

"Tous les mois et demi il y a 15 jours de vacances. Quelle famille peut supporter ça?... 15 heures de cours par semaine pour les agrégés six mois de l'année, 18 heures pour les certifiés ça ne peut pas continuer". Les propos tenus par Nicolas Sarkozy sur France Inter le 18 octobre ne sont pas tombés dans l'oreille d'un sourd. Huit ans après les mots malheureux de X Darcos, ministre du même Sarkozy, sur les profs changeurs de couche,  Nicolas Sarkozy retombe dans le piège populiste de la revanche sur les enseignants.

 

Un effet ressenti au Café pédagogique

 

Immédiatement, nous en avons vu arriver au Café pédagogique des messages et sur notre groupe Facebook une avalanche de commentaires. "Il aurait pu gagner des voix grâce à la réforme du collège qui a beaucoup agacé....mais là ...", écrit Mélanie. "Qu'il vienne sur le terrain gérer /éduquer / assurer la sécurité de 30 gamins survoltés / transmettre, tout ça avec patience, bienveillance, sourire et passion. Puis préparer sa classe, son cahier journal, ses séquences, ses cahiers de réussite le soir après sa journée de boulot. Penser et préparer la période suivante pendant ses vacances", dit Stéphanie. 

 

Les enseignants travaillent-ils ?

 

Le ministère lui donnerait raison. Une étude de la Depp (ministère) a évalué le temps de travail des enseignants du 1er degré à 44h07 par semaine et celui des professeurs du 2d degré à 41h17. Ce temps est en hausse moyenne d'1h23 depuis 2010 dans le second degré (mais 3h pour les certifiés). Lydmila résume cela très bien : " J'ai théoriquement 24h de cours présence élèves mais j'ai calculé j'ai des semaines de 105h hebdo avec les corrections, la prépa de classe, la prépa de cours et les réunions en tous genres ! (enseignante T2). Alors mes 2 semaines de vacances si je les ai pas, je pète un câble !!!"

 

La parole aux "800 000 feignasses"

 

En même temps se constitue sur Facebook le groupe des "800 000 feignasses", allusion au nombre d'enseignants dans le pays. En 48 heures il réunit près de 3500 enseignants. " La raison d'être de ce groupe est de se défendre contre les multiples attaques à l'encontre des professeurs, qu'elles viennent des politiques ou de personnes de la société civile. Réfléchissons ensemble pour défendre notre fierté !", affiche le groupe. Nous avons voulu en savoir plus. A l'initiative du groupe avec Olivier Rie et Julie Baux, Kloé Mansc (c'est un pseudonyme) nous explique pourquoi elle a créé ce groupe.

 

Kloe Mansc vous êtes une militante politique ?

 

Je suis professeure des écoles et je travaille dans le Val de Marne dans une école élémentaire. J'ai des idées politiques comme tout le monde. Mais je ne suis encartée dans aucun parti.

 

Votre groupe dépasse les 3000 inscrits en 48 heures. Comment expliquez vous ce succès ?

 

C'est inattendu. Les propos tenus par N Sarkozy ont énervé beaucoup de monde. On a vu que le gens répliquent d'eux mêmes. Les gens avaient besoin qu'on les entende. Chacun faisait sa réponse dans son coin. C'était des gouttes d'eau dans l'océan. On s'est dit pourquoi ne pas mettre toutes les gouttes d'eau ensemble pour avoir une parole qui soit entendue. Il y avait une attente ..

 

Mais qu'ils entendent quel discours ? L'objectif des 800 000 feignasses c'est quoi ?

 

L'objectif c'est que les enseignants soient mieux considérés par les politiques mais aussi par l'opinion publique. Le métier est ingrat. On apporte beaucoup et on reçoit peu. Notre travail n'est pas reconnu. On le voit dans les propos insultants de Nicolas Sarkozy. Mais aussi dans ceux d'Eric Woerth. On veut être entendus dans le débat électoral qui s'ouvre.

 

Dans les projets de la droite pour l'école on voit la réduction du nombre d'enseignants, l'augmentation parallèle de leur temps de travail et le renforcement de la hiérarchie. Ca vous fait peur ?

 

C'est inquiétant. On a déjà vu ce qu'a donné la réduction du nombre d'enseignants. La situation dans laquelle on se trouve aujourd'hui avec une pénurie d'enseignants vient de ces réductions sous N Sarkozy. On veut refaire la même chose ? On est dans une période où les choses vont mal. Doit on réduire l'éducation ?

De ces objectifs un est déjà atteint. Le groupe est déjà écouté. Parmi ses membres un élu sarkoziste pointe l'oreille. Les syndicats sont aussi présents. Et des chercheurs suivent aussi ce qui s'y dit. Le problème de ce groupe va maintenant être de gérer les différences entre ses membres et de définir une ligne.

 

F Jarraud

 

Le groupe des 800 000 feignasses

Le groupe Facebook du Café pédagogique (32 000 membres)

Les propos de N Sarkozy

Sur le temps de travail des enseignants

Darcos et changer les couches

Darcos et changer les couches en 2008

 

 

 

Par fjarraud , le vendredi 21 octobre 2016.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces