L’expo de la semaine : « La Lune » 

Emmenez vos élèves sur la Lune ! À l’occasion des 50 ans des premiers pas de l’homme sur la Lune, le Grand Palais  présente une exposition inédite qui dévoile les relations que l’homme entretient avec cet astre, de l’exploration scientifique à la création artistique. Une sélection d’œuvres très variées d’Europe et d’ailleurs,   offre un parcours de l’Antiquité à nos jours ; une rétrospective qui fait la part belle aux sciences avec la présentation d’instruments  témoignant de la recherche autour du satellite,  au fil des siècles. Les jeunes, écoliers, collégiens, ou lycéens,  sont très attendus à cet événement, en famille ou avec leurs enseignants, visites spéciales et ateliers leur sont proposés. Un dossier pédagogique est à la disposition des professeurs.

 

Un anniversaire

 

L’exposition  a été réalisée pour célébrer les 50 ans des premiers pas de l’Homme sur la Lune, dans la nuit du 20 au 21 juillet 1969. Cet événement historique, retransmis en direct, a  rassemblé  des millions d’individus. Casque, gant, appareil photographique, échantillons de roches lunaires, témoignent de cette expédition. Les visiteurs découvrent ces objets et cette aventure comme point de départ de l’exposition. Mais l’idée d’aller marcher sur la Lune est vielle comme le monde.

 

Une exposition articulée en cinq parties

 

« De la Lune à la Terre, du voyage réel au voyage imaginaire », l’exposition débute par le voyage réel en juillet 1969, d’Apollo 11. Elle propose ensuite de remonter le temps, à travers les voyages rêvés par la littérature et les arts vers la Lune. La deuxième étape, « La Lune observée » présente les instruments scientifiques de plus en plus précis qui ont permis d’en explorer la surface. Mais la Lune a trois visages, et le parcours évoque ses trois humeurs, caressante, changeante ou inquiétante. Le premier visage est bénéfique et caressant, le second versatile, le troisième est celui de l’astre des ténèbres, de la mélancolie ou de la folie. La quatrième partie de l’exposition montre que, depuis l’antiquité, cet astre lointain est une divinité proche, de forme humaine, tantôt homme, tantôt femme, ayant souvent différents aspects liés à ceux, changeants de la Lune. La dernière partie de l’exposition montre la Lune comme source d’inspiration, proche et mystérieuse, qui dévoile la Nature  sous une lumière réfléchie, étrange, intime, mélancolique, et toujours contemplative, propice à un renouvellement du thème du paysage. Elle est une expérience à part entière de la beauté. Cet espace rassemblant sculptures et peintures de différentes époques invite les visiteurs à une immersion libre dans la beauté et le rêve.  L’exposition se clôt sur « L’Endymion endormi » de Canova, moment paisible de contemplation. C’est l’astre qui regarde le personnage, et non l’inverse.

 

Autour de l’exposition

 

Des visites guidées de l’exposition sont prévues, certaines à deux voix pour mieux apprécier la dimension artistique et scientifique des œuvres. Des visites guidées  sont également proposées aux familles avec enfants à partir de 5 ans, ainsi que des visites-ateliers, où les participants sont invités après la découverte de l’exposition, à s’inspirer de la cartographie lunaire pour créer une œuvre en trois dimensions. Pour les enfants seuls, le Grand Palais  organise des visites-ateliers : « Coup d’œil sur la Lune » pour les  5-7 ans, et « Couleurs de Lune » pour les 8-11 ans ; après la visite guidée de l’exposition, les jeunes sont invités à faire preuve d’imagination et à réaliser à leur tour une œuvre.

 

Pour le public scolaire

 

Les professeurs disposent d’un dossier pédagogique, qui leur présente le parcours, décrit particulièrement quelques œuvres emblématiques, et leur donne des pistes de travail pour préparer la visite et la prolonger en classe. Un livret jeux et des propositions d’activités  pédagogiques sont également disponibles sur le site du Grand Palais.  Les professeurs peuvent organiser des visites autonomes ou opter pour des visites guidées avec un conférencier qui s’adapte au niveau des jeunes, du CE2 au lycée.  La visite imprégnation invite les jeunes écoliers, de la grande section  au CE1, à explorer par le jeu et l’interactivité les milles visages de la Lune. Des visites suivies d’ateliers sont également programmées pour les jeunes : « Couleur de Lune » pour les écoliers du CE1 au CM2, et « Sur la Lune » pour les collégiens.  Toutes les activités doivent être réservées.

 

Béatrice Flammang

 

L’exposition

L’espace réservé aux enseignants

L’offre pédagogique

 

 

 

 

Par fjarraud , le lundi 29 avril 2019.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces