L'Expresso du 14 décembre 2018

Le fait du jour

Parlons des grands bonheurs. L'école a-t-elle un effet direct sur la vie personnelle, même la plus intime ? L'OCDE publie à partir de l'enquête PIAAC, sur les compétences des adultes, une étude sur le lien entre le niveau de compétence en littératie et la vie personnelle et familiale. Elle confirme ce qu'on savait déjà : la réussite scolaire retarde les naissances, l'échec scolaire au contraire fabrique des couples jeunes, instables et en charge d'enfants.

 

(...)

Le fait du jour

L'Ecole vous la voyez heureuse ou en crise ? Pour ce numéro 184 du Café mensuel, c'est les deux. Le mensuel revient sur l'actualité de la période courant depuis la Toussaint et propose une veille pédagogique dans les différentes disciplines et dans l'enseignement primaire.

 

(...)

Politique

Loi Blanquer : Ce que la confiance veut dire...

"L'école de la confiance" c'est le slogan préféré de JM Blanquer , celui qui a été utilisé pour justifier sa politique tout au long de ses 18 mois de présence au ministère de l'éducation nationale. C'est encore le nom de son projet de loi sur l'école qui devrait bientôt arriver devant le Parlement. La confiance c'est, selon le Larousse, "le sentiment de quelqu'un qui se fie entièrement à quelqu'un d'autre, à quelque chose". Mais le projet de loi de JM Blanquer redéfinit le terme et sa portée. Il éclaire du coup le véritable projet du ministre. L'école de la ...

(...)

Pédagogie

Françoise Guillaume : Eduquer l'attention

"Je n'arrive pas à les concentrer. Ca part dans tous les sens". Quel enseignant ne s'est pas plaint du manque de concentration de ses élèves ? Le déficit d'attention est même devenu une maladie qui faut vivre une armée de spécialistes et l'industrie pharmaceutique. Mais pour Françoise Guillaume, la maladie est d'abord collective. Et le manque d'attention relève du rapport social. Il est lié à la culture car aucun bébé ne nait doté de l'attention requise dans le monde adulte. Aussi il est possible d'éduquer l'attention. Une éducation qui va puiser dans les ...

(...)
La classe

Alors que les tentations restent grandes à l'Education nationale de contrôler et labelliser les manuels scolaires, un éditeur (La Découverte) prend le contre-pied et prépare un "contre-manuel" de SES. Willy Pelletier, un sociologue à l'origine de cette initiative, et Pascal Binet , un des enseignants qui participent à ce projet, nous expliquent ce qu'est un "contre manuel" et comment il se monte.

 

(...)

La classe

Depuis de nombreuses années, la demande de formation par les enseignants dans le domaine du numérique (comme dans d'autres domaines) est forte. Répétée et souvent complétée par l'autoformation ou la formation par les pairs, la formation traditionnelle en présence ou à distance via des plateformes comme m@gistere ne semble pas correspondre complètement aux besoins profonds des enseignants. Du côté des pouvoirs éducatifs, le terme formation est souvent présenté, tel un étendard, pour indiquer qu'on en fait, mais très peu voire pas de réflexion sur les modèles de formation retenus. Si les enquêtes rapportent en continu l'importance de l'autoformation et de la formation par les pairs c'est soit que l'offre de formation ne correspond pas à la demande (insuffisante, pas adaptée) soit que la modalité de formation telle qu'elle est proposée encore souvent ne correspond pas aux besoins de développement des enseignants, dans le domaine du numérique comme dans d'autres.

 

(..)

Le système

De nombreuses écoles et établissements devraient être affectés par la grève du 14 décembre, notamment par la fermeture des services  des collectivités locales (cantine par exemple). 13 organisations syndicales d'enseignants, d'étudiants et de lycéens appellent à faire grève et manifester le 14 décembre.

 

(...)

Le système

Emblématique de la contestation de la réforme du lycée, le lycée de Kerneuzec à Quimperlé (29) a droit à un long article dans Le télégramme. "On nous annonce douze spécialités possibles mais on sait bien qu’ici, à Kerneuzec, on en proposera autour de sept, faute de moyens pour fonctionner. Cela permettra également de regrouper les élèves et de charger des classes. On est inquiets devant cette réforme, on craint des suppressions de postes en sciences physiques et SVT puisque leurs horaires diminuent", déclare la représentante Snes de l'établissement. "Les élèves peuvent se spécialiser, ne plus faire de maths par exemple. Et compléter par du littéraire, du numérique. C’est au choix des élèves. Au final, on a un Bac moins polyvalent", estime un professeur de physique - chimie.

 

Article du Télégramme

 

Le système

C'était prévisible. Pour la Commission européenne, les mesures d'urgence d'Emmanuel Macron ne pourront pas être financée par une hausse substantielle du déficit public. " Il n'y a pas deux poids deux mesures, les règles sont les mêmes pour tous" , a prévenu le commissaire européen aux affaires économiques. L'Europe ne pourrait autoriser qu'une hausse "limitée et exceptionnelle" du déficit au delà de la limite de 3% . Le gouvernement doit trouver 10 milliards pour financer les mesures Macron. " Je vous confirme que le Gouvernement fera tout ce qui est nécessaire, en regard des 10 milliards d'euros de dépenses supplémentaires, pour tenir les comptes publics et pour nous rapprocher le plus possible des 3 % de déficit public", a déclaré le 13 décembre B Le Maire devant le Sénat. Les mesures vont donc bien entrainé des économies dans les ministères et notamment l'Education nationales. Le Café pédagogique a présenté les conséquences pour l'Education nationale le 11 décembre.

 

Dépêche AFP

Au Sénat

Les conséquences pour l'Ecole

 

Le système

Le Snes Fsu met en ligne un tableur permettant de calculer les effets de la réforme du lycée. "La marge horaire dont l’usage est laissé aux établissements sera l’un des instruments de cette détérioration des conditions de travail. Cette marge est censée servir à financer une multitude d’enseignements et dispositifs : options, dédoublements, l’AP… C’est une marge à tout faire ! On trouvera ici un tableur qui permet d’évaluer les effets des répartitions horaires de ces dotations d’autonomie soumises aux arbitrages locaux."

 

Le tableur

 

 

Le système

" Une des caractéristiques du mode de gouverner du ministre actuel de l’éducation nationale est le strict cloisonnement entre les discours tenus à son administration qui ne donnent lieu à aucune publication, à aucun verbatim et les discours tenus dans les médias pour le grand public avec un effet indirect d’ordre donné et éventuellement de menace voilée à l’endroit des personnels. Car le ministre semble au premier abord ne pas aimer les textes de loi ni les circulaires qu’il vit davantage comme des contraintes, dans une logique de gouvernement autoritaire, que comme les outils démocratiques qui permettent le débat au moment de leur élaboration, puis la protection de ceux qui, fonctionnaires, sont chargés de les mettre en œuvre quand ils sont promulgués. Textes qui peuvent aussi fonder ensuite une opposition juridique à des changements intempestifs. Le mode de gouvernement actuel de l’éducation est à la fois autoritaire et démagogique", écrit Marc Bablet en prenant en exemple le pilotage du premier degré. "Le message qui va être porté aux personnels d’encadrement sur le fait que le premier degré n’est pas piloté, (est) d’une part est injuste car le premier degré a toujours été piloté par son encadrement et d’autre part comment croire à la sincérité d’une volonté d’amélioration quand on détruit tout ce qui a été fait de bien avant".

 

Sur son blog

 

 

Le système

" Ce cahier des charges a pour finalité de présenter les critères de labellisation des Campus des métiers et des qualifications et des campus catégorie Excellence." Publié au BO du 13 décembre, ce cahier des charges évoque les 11 critères de labellisation et le processus de labellisation.

 

Au BO

 

Le système

Les mineurs sont d'abord des mineurs avant d'être des étrangers. A ce titre ils ont droit à une protection particulière. C'est ce que rappelle le Défenseur des droits dans un communiqué où il décortique les nombreuses irrégularités qui entourent le projet de décret sur le fichier national biométrique des mineurs non accompagnés. Notamment le fait que des données biométriques soient transmises au fichier des étrangers sans le consentement du mineur et que les recours ne soient pas respectés.

 

Communqiué

 

Nous ne vivons que de votre soutien. C'est la garantie de notre indépendance.

 

Depuis 2001, grâce à vous, le Café pédagogique vous accompagne au quotidien sur les chemins tortueux de l'École. Nous sommes présents dans les classes pour faire connaître vos réalisations. Nous suivons les événements pédagogiques importants et nous en rendons compte. Nous rencontrons le ministre, les syndicats, les différents acteurs de l'École pour décrypter jour après jour leur actions et les enjeux pour l'avenir de l'École. Notre objectif numéro 1 est de rendre lisibles les politiques conduites, dont les finalités ne sont pas toujours transparentes et d'amener de vrais débats dans un monde éducatif qui en a bien besoin. C'est aussi de débusquer l'actualité grâce à notre réseau d'information.

 

Pour continuer à vous informer au quotidien, le Café pédagogique a besoin de vous.

 

Nous vous offrons un ouvrage majeur. Jusqu'au 25 décembre, recevez en cadeau un exemplaire du livre de Françoise Guillaume, Éduquer l'attention, ESF Sciences humaines.

 

Profitez de cette offre et en un clic, soutenez le Café pédagogique

 

 

La classe

Les chefs d'établissement obtiennent de la marge pour les dates des conseils de classe. Le calendrier des examens fat terminer le brevet le 28 jui et le bas le 24 juin pour lapremière session.

 

(...)
L'élève

Mercredi 19 décembre, le Mémorial de la Shoah invite, sur réservation,  les professeurs du 1er  et du 2nd degré à découvrir l’exposition, « L’internement des Nomades ». Cette nouvelle exposition temporaire éclaire une part méconnue des victimes de la Seconde Guerre mondiale, les nomades internés d’octobre 1940 à mai 1946, dans une trentaine de camps répartis sur tout le territoire français. Témoignages, photographies inédites, documents d’archives personnels ou administratifs rappellent leur mémoire. Visites guidées et ateliers sont proposés aux jeunes de la 3ème à la terminale. Cette exposition rentre dans le cadre de la préparation au CNRD 2018-2019, qui a pour thème « Répressions et déportations en France et en Europe, 1939-1945. Espaces et histoire ».

 

(...)

Les disciplines

La nouvelle version des programmes d'EMC de 2de et 1ère , mise en ligne par le Snes, propose des modifications sensibles. Le projet de l'année devient facultatif et la nouvelle mouture remet en avant le débat argumenté. Des modifications ont lieu aussi dans les objets d'étude.

 

(...)
Les disciplines

Le mouvement des gilets jaunes fait l'objet de deux mises au point sur le site Géoconfluences, pour les professeurs d'histoire-géo, et sur SES ENS, pour ceux de SES. Les uns ayant la possibilité d'emprunter chez les autres et vice versa. "Que disent les science sociales sur les gilets jaunes ?" , interroge Géoconfluences. Le site reprend les interprétations de La position de Samuel Depraz, Daniel Oster, Alexis Spire, Laurent Mucchielli, Benoît Coquard, Arnaud Brennetot, Christophe Guilluy, Aurélien Delpirou, Sylvain Genevois, Gérard Noiriel et Jacques Lévy sur le mouvement de protestation.

 

Sur Géoconfluences

Et SES ENS

 

 

Les disciplines

Sous la plume de S Genevois, le site cartographies numériques fait le tour des outils de représentation 3D et 2D de la population mondiale. "La cartographie 3D est à la mode et peut s'avérer efficace pour faire ressortir des grands contrastes. Ce type de data visualisation interactive lui donne un aspect spectaculaire : l'utilisateur est immergé et peut contempler le "spectacle" du monde comme dans un film 3D. Une des limites à la cartographie 3D est l'absence de repères précis : on ne dispose pas vraiment d'indication sur l'échelle choisie pour représenter ces blocs ni sur le dégradé de couleurs (pas de légende)... L'absence de repères géographiques (limites administratives ou autres) peut aussi poser quelques difficultés pour se repérer."

 

Sur Cartographies numériques

 

  

La vidéo


 L'Edito

Quel lien entre le ministre de l'Education nationale, les mouvements lycéens et celui des gilets jaunes ? En apparence aucun. En réalité, la conjonction existe déjà sur le terrain. Surtout, le ministre de l'Education nationale doit faire face à la même opposition que le gouvernement tout entier : celle qui résulte d'une politique qui augmente les inégalités sociales et territoriales.

 

Un mouvement lycéen qui puise dans le même terreau que les gilets jaunes

 

 En politique avisé, Jean-Michel Blanquer n'a pas manqué de communiquer sur le mouvement des gilets jaunes. Sur Twitter , il dit le 1er décembre : "Nous sommes à l'écoute d'un mouvement qui manifeste des détresses ancrées depuis des années dans notre pays. Nous agirons pour la justice sociale. Mais nous n'accepterons jamais la violence. Celle d'aujourd'hui est ignoble... Nous la combattrons".

 

Une déclaration apparemment équilibrée. Et JM Blanquer a des arguments à faire valoir , notamment sur le plan social. Depuis 2017, son ministère est l'alibi social du gouvernement grâce aux dédoublements des classes de CP et CE1 en Rep et Rep+, une mesure sans aucun doute social. Même si son financement se fait au détriment du second degré, des autres classes et des écoles de milieu rural.



(..)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces