L'Expresso du 09 avril 2021

Le fait du jour

Enseignement à part de l'école républicaine, l'Education civique a fait l'objet d'une profonde réforme en 2015 avec la création de l'enseignement moral et civique (EMC). Thomas Douniès (Université de Picardie) publie un ouvrage (Réformer l'éducation civique ?, PUF) qui suit à tous les niveaux cette création, du ministère où est crée la réforme jusque dans les salles de classe où se fabrique sa mise en place. Cela nous vaut des points de vue uniques et une réflexion qui montre les ambivalences de cette réforme, comme nous l'explique Thomas Douniès.

 

(....)

Crise sanitaire

Vaccinations des enseignants : Blanquer temporise, la France recule

Ce sera "probablement vers la mi-avril" mais "dans le bon ordre". Le 4 avril, sur France Inter, le ministre de l'éducation nationale a été encore plus flou que le président de la République à propos de la vaccination prioritaire des enseignants.  Pourtant celle-ci est la règle dans la...
 
(....)

Pédagogie

Chloé Riban : L’école et le quotidien des mères de familles populaires ethnicisées

Alors que le Sénat vient de creuser le fossé entre l'école et les mamans des quartiers, Chloé Riban, docteure et ATER à Rennes 2, publie une thèse qu'on a envie de faire découvrir aux sénateurs mais aussi aux enseignants des quartiers. Chloé Riban nous invite à découvrir la réalité de leur vie et de leur rapport à l'école. Elle nous montre leurs stratégies de femmes dans un quotidien très encadrant. Leur rapport à l'école est fait d'espoirs pour leurs enfants, de soumission aux injonctions scolaires, de ruses aussi, et surtout de malentendus. Mais il est...
 
(...)

Le fait du jour

Vous avez été plus de 1600 à avoir pris le temps  de participer à l'enquête lancée pour les 20 ans du Café pédagogique. C'est l'occasion pour l’équipe de rédaction de faire le point sur ce média né en 2001. Les informations recueillies nous permettent de mieux vous connaître. Vos réponses nous aident à mieux cerner vos attentes et aussi vos critiques. Et à parler de l'avenir.

 

(...)

Le système

"Il nous semble qu'à travers cette loi, le pouvoir gagnerait à différencier la notion de communautarisme de celle de séparatisme". En plein débat sur la  loi séparatisme, Anna Erelle et Jacques Duplessy publient "L'école hors de la République", un ouvrage consacré à toutes les formes d'enseignement en dehors de l'école républicaine. Les auteurs ne sont pas des spécialistes de l'Ecole mais des journalistes d'investigation. Anna Erelle a écrit un ouvrage sur le jihadisme qui lui vaut des menaces venant de ces milieux. Ils publient un livre qui relativise le séparatisme éducatif et porte des coups au projet de loi séparatisme. Ne serait-ce que parce qu'on sait peu de choses sur les circuits éducatifs parallèles, que le débat sur la loi ne fait pas la lumière et que le texte est adopté sur des rumeurs plus que sur des faits solides. Au risque de passer à coté des sujets vraiment inquiétants dont certains sont montrés dans l'ouvrage. Mais pas tous.

 

(...)

La classe

En cette première semaine du troisième confinement, on constate que le rapport au temps, aux dates, à la durée, est une source d'angoisse pour une partie de la population. L'interrogation "quand ?" domine la réflexion, qu'elle soit publique, médiatique ou privée. Cette incertitude est amplifiée par la surinformation actuelle et, en particulier, celle qui est en temps réel : information en continu, réseaux sociaux, principalement. Une sorte de tension s'exerce entre le souhait de connaître l'avenir au travers d'échéances explicites et en même temps la surveillance de l'instant présent, celui des annonces, des débats, des interviews, etc. Chacun de nous est amené à se situer dans un espace-temps dont la transformation est perçue comme importante, comme en témoignent les travaux d'Hartmut Rosa sur l'accélération, ainsi que le souhait de chacun de nous de maitriser le monde qui nous entoure.

 

(...)

Le système

Peut-on réunir tous les problèmes de l'Ecole dans un mensuel ? Peut-être avec le Café Mensuel n°195 qui rouvre les débats fondamentaux de l'Ecole : mixité sociale, nouveau management public, échec scolaire, école inclusive. Le numéro est riche des pratiques pédagogiques des enseignants recueillies par l'équipe du Café.

 

(...)

Le système

Au troisième jour de travail à distance, c'est toujours le chaos informatique. Le 8 avril à nouveau des enseignants n'ont pu se connecter à leur ENT et aux sites du Cned comme Ma classe à la maison. "Cette incapacité d’ensemble est en contradiction complète avec les engagements très optimistes pris et affichés et provoque incompréhension, amertume et colère chez tous les usagers ; sentiments d’autant plus forts que l’attente de services fonctionnels était grande au regard des annonces publiques précédentes", écrit le SNPDEN Unsa, premier syndicat d epersonnels de direction. "Il y a donc urgence à utiliser avec profit les 15 jours de vacances scolaires à venir pour reparamétrer, dimensionner correctement, et sécuriser complètement ces outils essentiels... Le SNPDEN-UNSA demande donc au Ministre et aux collectivités territoriales, dans leurs domaines respectifs de compétences, de prendre les mesures qui s’imposent pour dépasser l’échec massif du moment. Un replay de cette situation le 26 avril ne saurait être envisagé !"

 

Sur la panne

 

 

Le système

Le 8 avril, alors que la continuité a commencé le 6, le ministère publie la circulaire sur la continuité pédagogique. Entre temps les enseignants se sont débrouillés entre pannes et ralentissements pour faire ce qu'ils pouvaient. Et bien ils ont eu tort puisque les instructions officielles sont précises. "Dans le premier degré, les apprentissages doivent être concentrés sur les savoirs fondamentaux (français et mathématiques), afin de consolider les acquis" décide la rue de Grenelle. Dans le 2d degré , "La préparation des épreuves orales, notamment l'oral de français en classe de première et le grand oral ou le chef-d'œuvre en classe de terminale, est particulièrement valorisée. Les équipes éducatives veillent particulièrement à l'accompagnement des élèves en matière d'orientation". Des instructions qui semblent bien décalées avec la situation.

 

La circualire

 

 

Le système

Fini les professeurs stagiaires rémunérés. Avec la réforme Blanquer il y a maintenant des "professeurs contractuels alternants". Une note de service publiée au BO du 8 avril regroupe les instructiosn à leur sujet. Ce qui change c'est d'abord la main mise de l'Education nationale sur leur formations aux dépens des universitaires. " Le rectorat conduit la phase de recrutement et pilote le dispositif avec l'établissement d'enseignement supérieur", écrit sans fards le ministère. Deuxième changement : les contractuels alternants doivent un tiers de service pour 865€ mensuels. Le ministère dispose maintenant d'un nouveau vivier de remplaçants. Mais le tarif et les conditions d'exploitation sont-ils suffisamment attractifs ?

 

Au BO

Dans le Café

 

 

Le système

Dans la situation actuelle, le ministère invente les périodes de formation professionnelle en milieu professionnel réalisées en milieu non professionnel. " Peuvent être considérées dans le décompte du nombre de semaines de PFMP de chaque candidat scolaire ou stagiaire de la formation professionnelle continue : les PFMP ayant donné lieu à la conduite d'activités à distance, dès lors que l'activité et les compétences visées le permettent, avec convention de PFMP (modèle fixé par la circulaire n° 2016-053 du 29 mars 2016 pour les scolaires) ; les PFMP effectuées dans des secteurs professionnels connexes au secteur professionnel principal, avec convention de PFMP (modèle fixé par la circulaire n° 2016-053 du 29 mars 2016 pour les scolaires) ; les activités conduites, sur le temps des PFMP, dans le cadre de mises en situation professionnelle organisées en établissement ou dans l'organisme de formation", écrit le BO du 8 avril. Et " si, malgré ces aménagements, le seuil de PFMP minimum n'est pas atteint par certains candidats, d'autres expériences ou mises en situation peuvent être prises en compte à titre exceptionnel"...

 

Au BO

 

Le système

Le Baromètre Unsa est un document très important pour l'Education. Il permet de recueillir l'opinion des enseignants et des autres professionnels de l'éducation sur leur métier, ses difficultés, les réformes et la politique menée par le ministère. Chaque année les réponses collectées font sens au regard de la masse des participants qui ne sont pas tous adhérents ou sympathisants Unsa. Ainsi le Baromètre 2020 montrait un véritable appel au changement de ministre avec 6% des enseignants  et 21% des non enseignants seulement qui soutiennent la politique menée par JM Blanquer, soit une défiance sans précédent envers le ministre. 68% des enseignants signalaient de la souffrance au travail et 57% des non enseignants. On ne peut que vous inviter à y participer pour obtenir cette radioscopie de l'Education nationale.

 

Participer au Baromètre

 

 

Le système

"Les références à l’armée et à la guerre sont omniprésentes au sein de l’école russe", explique une note rédigée par l'IFRI. "La militarisation de l’enseignement scolaire que nous observons actuellement est un processus complexe. Elle résulte de la convergence des initiatives des acteurs sur le terrain comme des injonctions des autorités, qui se sont parfois approprié ces initiatives".

 

La note

 

 

Du 12 au 25 avril, votre Expresso se met en congés. Nous restons en veille et prêts à publier en cas d'événement important. Vous pouvez nous suivre quotidiennement sur notre fil Twitter. Et prévoir une édition en fin de la première semaine des congés. Bonnes vacances !

 

 

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

La classe

La revue du mouvement Freinet consacre son numéro (n°252) à une valeur bien digne du mouvement : la liberté. "Comment l'école intègre t-elle ce concept de liberté", demande la rédaction. "Les deux mots semblent incompatibles : école libre fait figure d'oxymore.. La liberté à l'école semble donc faire peur". Le numéro publie de nombreuses participations soit théoriques soit pratiques qui montrent que le concept n'effraie pas le mouvement Freinet. Paul Le Bohec décrit la "non directivité".Laurent Ott estime que "la liberté n'est pas la non directivité". Catherine Chabrun parle de l'exercice des libertés à l'Ecole. Marina Schweizer montre que "la liberté ça s'apprend". Et Pierrick Descottes marie la liberté et les maths.

 

Découvrez le sommaire

 

L'élève

Le château de Versailles a beaucoup  inspiré la bande dessinée. Pour la première fois, une exposition explore ces relations dans une visite virtuelle. « Le château de Versailles dans la bande dessinée » permet de parcourir une vingtaine de planches et d’y découvrir le regard porté par les artistes du 9ème art sur le château et son domaine, leur histoire et les personnages qui les ont marqués. Un second module, « Les codes de la bande dessinée » fait le point, à partir de certaines  planches ayant pour sujet le château de Versailles, sur les techniques de création de la bande dessinée. Trois conférences inédites sont également intégrées à l’exposition virtuelle.

 

(...)

Les disciplines

Crise après crise. Et demain, quel(s) capitalisme(s) ? L'Apses organise le 4 mai un café sciences sociales à distance avec Robert Boyer, auteur de "Les capitalismes à l'épreuve de la pandémie" (La Découverte) et Claire Lemercier et Pierre François, auteurs de "Sociologie historique des organisations"(même éditeur). Inscrivez vous !

 

Sur le site Apses

 

 

Les disciplines

"En mobilisant les ressources disponibles sur le site des archives diplomatiques, l’objectif est d’amener les élèves à présenter la charte de Paris comme une conférence de paix qui est à la fois un moment entérinant la fin de la guerre froide et une proposition d’un modèle démocratique en Europe basé sur la coopération et la prévention des conflits". Proposé e 3ème par JF Loistron, invite les élèves à se transformer en journaliste pour rédiger un article ou réaliser une capsule vidéo ou encore faire une déclaration.

 

Le scénario

 

Les disciplines

L’historien Patric Boucheron diffuse sur Arte tous les samedis à 18h15 du 10 avril au 26 juin une nouvelle émission : " Faire l'Histoire".  "c'est raconter au public comment un simple objet, un artefact, peut nous amener vers un temps et un monde révolu, servir de révélateur, chahuter nos savoirs imaginaires, attiser des questions qui brûlent encore. Transmettre une parole, des images, des histoires, et de l’histoire". La première émission évoque un objet : le stérilet avec l'historienne des femmes et du féminisme Bibia Pavard. Une histoire d'émancipation. Diffusé le 10 Avril à 18h15 sur ARTE.

 

La bande annonce

Un extrait de l'épisode

 

La vidéo


 L'Edito

On aimerait souhaiter une bonne année et que 2021 nous fasse oublier 2020. Mais tout semble indiquer une conjonction des crises. Comment l'Ecole traversera t-elle de nouveaux moments difficiles sans perdre encore de sa substance ?

 

De toutes les crises qu'on voit arriver en 2021 la plus évidente est la crise sanitaire. Dans presque tous les pays européens la seconde vague a commencé. L'exemple britannique montre que la diffusion très rapide du variant anglais du virus la transforme en tsunami. Seuls la France, la Belgique et la Suisse n'ont pas pris de mesures de fermeture des écoles jusqu'à aujourd'hui. La probabilité d'une explosion prochaine et très forte de l'épidémie est pourtant forte.

 

L'école française est-elle préparée au choc d'un nouveau confinement ? Si l'on écoute le ministre, "tout est prêt". Mais, après le premier confinement, l'OCDE avait estimé que l'école française était particulièrement mal prête à la crise sanitaire.

 

(...)

  

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces