L'Expresso du 27 novembre 2020

Connu et respecté par les enseignants du premier degré, Rémi Brissiaud a inventé des méthodes d'apprentissage des mathématiques qui connaissent encore un grand succès chez les écoliers. C'était le père de La boîte de Picbille et, plus récemment, des Noums. C'était un infatigable amoureux de l'école. L'enseignement des mathématiques perd un grand expert. Les professeurs des écoles perdent un formateur et un guide. Le Café pédagogique pleure un ami.

 

(...)


 

Le fait du jour

La mixité n'est pas apparue d'un coup dans le système éducatif. A coup de dérogations et de circulaires, elle s'est introduite peu à peu dans les établissements de garçons. C'est cette histoire que Geneviève Pezeu, agrégée d'histoire et présidente de l'Association nationale des études féministes (ANEF), révèle dans un livre (Des filles chez les garçons, Vendémiaire). Elle montre comment les filles s'invitent dans les établissements masculins, les seuls à donner un enseignement ouvrant les portes de l'université. Ce ne sont ni les mouvements pédagogiques ni le mouvement féministe qui ont permis la mixité. Mais bien une évolution graduelle des mentalités qui a fait que la mixité existait avant la mixité. Geneviève Pezeu restitue cette histoire dans cet entretien.

 

(...)

Grenelle de l'éducation

Première défection au Grenelle de l'Education

Alors que le Grenelle de l'éducation doit se réunir jusqu'en février 2021, il connait sa première défection. La Cgt Education quitte cet ensemble d'ateliers. Elle ne souhaite pas cautionner des décisions "lourdes de menaces sur les statuts et les conditions de travail des personnels". La Cgt Education et aussi la Fsu, qui reste pour le moment, décrivent des ateliers composés par le ministère de personnalités ignorant tout de l'Ecole. Des échanges décalés avec la réalité de l'école. Ou alors très directement dictés par les documents ministériels. Entre show et manipulation, le Grenelle s'avère tout sauf un lieu de négociation entre partenaires sociaux. Il ...
(...)

Pédagogie

Michel Fayol : Il n'y a pas de manuel de lecture idéal

Dans son rapport « Pédagogie et manuels pour l’apprentissage de la lecture : comment choisir ? », Michel Fayol et Maryse Bianco analysent les différents éléments nécessaires à l’entrée dans l’apprentissage de la lecture. Dans cet entretien accordé au Café pédagogique, Membre du conseil scientifique de l'éducation nationale (CSEN), Michel Fayol prend ses distances avec les publications du ministère, comme le livre orange. Il revendique l'indépendance du CSEN. Pour lui , "il n'y a pas de manuel idéal". Il estime que la question de la fusion ou de l'analyse "est débattable", souligne l'importance de la compréhension ou n'écarte pas "la voie ...
(...)


Le fait du jour

"Le professionnel citoyen est celui qui refuse la réduction bureaucratique de sa mission à ses compétences et se revendique partie prenante de son institution". Invité par le Snuipp Fsu dans le cadre des "Universités  virtuelles" le 26 novembre, Philippe Meirieu a partagé sa vision émancipatrice du métier enseignant. Il a opposé l'idée d'un métier d'expert porté par une mission à celle d'un technicien porteur de services en regrettant que l'évolution actuelle pousse vers celle-ci.

 

(...)

La classe

"Il y a moyen de diminuer les dégâts causés par l'enseignement en alternance". Professeur d'histoire-géographie au lycée Malesherbes de Caen, formateur et IAN, Denis Sestier invite ses élèves à travailler en binôme entre le groupe en présentiel et celui à distance. Ce binôme fonctionne pendant le cours pour aider l'élève qui reste à distance. Il institue une médiation dans  la classe entre les élèves et entre le professeur et le jeune à distance. C'est une nouvelle classe qui apparait en conservant son collectif.

 

(...)

La classe

Transformation cognitive, transformation sociale, transformation spatio-temporelle. C'est au plus profond de notre fonctionnement mental que se situe le potentiel de travail d'apprentissage à distance. Enseigner à distance n'est pas qu'une question de moyens techniques. C'est d'abord une question d'intention, d'engagement. Il s'agit tout autant de l'intention des jeunes que de l'intention de ceux qui mettent en oeuvre cette mise à distance. La question qui est sous-jacente, indépendamment de la période de crise, est celle des compétences pour participer à un dispositif à distance d'une qualité réelle dans les apprentissages. Ce pari a été engagé dans plusieurs expérimentations qui par la suite se sont pérennisées et ont montré que c'était possible. Bien sûr, les contextes de mise en oeuvre doivent être analysés plus finement pour comprendre ce qui a été possible ou pas.

 

(...)

Le système

"Mon nom est apparu dans un atelier du Grenelle de l'éducation mais  je n'y participerai pas", a indiqué P Meirieu lors d'une conférence virtuelle organisée par le Snuipp le 26 novembre. Il en décline assez longuement les raisons. Elles sont plutôt bonnes quand on regarde les invités...

 

(...)

Le système

Il y a souvent des tensions entre les syndicats et le ministère. Mais pour la Fsu un seuil est passé. Le syndicat publie une tribune où il interroge "la crédibilité du ministre à continuer à être l'interlocuteur des personnels et à conduire une autre politique éducative".

(..)

Le système

Intervenant lors du colloque organisé le 26 novembre par le Snics Fsu, syndicat des infirmères, Benoît Teste a annoncé un appel à la grève en janvier. "On va la proposer aux autres organisations", nous a t-il dit. "Nous voulons construire un événement face au Grenelle de l'éducation dont le versant revalorisation est indigent et le versant métier est inquiétant". Cette grève sera aussi une réponse face à la réforme de l'éducation prioritaire.

 

 

Le système

"Personne, au rectorat d’Orléans-Tours, n’a réécrit de communiqué des représentants lycéens", affirme la rectrice d'Orléans-Tours, Katia Béguin, dans La République du Centre. Alors que Libération a donné les preuves de cette manipulation, la rectrice nie ou plutôt interprète. "Pour le délégué académique, qui n’a pas reçu d’ordre à ce sujet, il était évident de leur préciser que toute occupation, même pacifique, est illégale", explique t-elle. "Mais cetexte n'a pas été réécrit par nos services". Sur la chronologie qui montre que ses services invitent un élu au CAVL à utiliser le hashtag #avenirlycée, 3 jours avant la création de l'association, K Béguin répond encore un peu à coté. Ce hashtag "était pour donner de la visibilité". "Ces explications ne seront sans pas suffisantes à éteindre une polémique naissante au sein de l'académie", conclut La République du Centre.

 

Dans La rep

 

Le système

"Le ministère nie les besoins des élèves".  Le 26 novembre près de 800 infirmières de l'éducation nationale se sont réunies virtuellement pour expliquer leur refus de participer aux tests covid  en pleine épidémie. Pour Saphia Guereschi , secrétaire générale du Snics Fsu, l'injonction de participer à ces tests, précisée dans une circulaire du 16 novembre, ",nous empêche de répondre à notre mission première : répondre aux besoins des élèves". "Les jeunes doivent pouvoir avoir accès à l'infirmerie de manière libre. On est les seuls personnels de santé accessibles sans rendez-vous et sans payer. Dans certains quartiers on est les seuls à suivre les enfants", explique Mélanie Dhaussy, secrétaire académique de Normandie. Pour le Snics Fsu le ministère supprime un droit indispensable aux élèves sans raison les infirmières libérales suffisant à faire les tests. Mais elles il faut les payer à l'acte...

 

Le système

Le BO publie l'instruction du 16 novembre qui précise le déploiement du télétravail, la mobilisation des personnels de santé , le travail des personnels à risque et les cas contacts à risque.

 

Au BO

 

Le système

Rejetés très vite par JM Blanquer sans argument sérieux, les purificateurs d'air sont pourtant efficaces selon une étude de l'Université Goethe de Francfort. "Un purificateur diminue le nombre d'aérosols dans l'air à un niveau qui réduit grandement le risque d'être contaminé". Cette expériemntation a été faite dans 4 salles de classe avec 27 élèves et un professeur pendant une semaine.

 

Sur Medicalxpress

Blanquer et le purificateur d'air

 

La classe

"Ce qui frappe dans ce rapport est la contradiction entre la continuité revendiquée avec les orientations de la refondation de l’éducation prioritaire (EP) et les mesures préconisées pour répondre à la commande ministérielle. D’un côté, les auteurs insistent sur le nécessaire renforcement de la qualité de l’offre éducative dans les territoires en difficulté scolaire, sur la lutte contre la ségrégation et pour plus de mixité sociale et sur les conditions de mobilisation des équipes. De l’autre, l’une des mesures les plus importantes qu’ils préconisent limiterait la labellisation et le pilotage national aux seuls REP+ actuels, conduirait à délabelliser les actuels REP et à les inclure dans des politiques de priorisation territoriale concernant également les territoires ruraux ou isolés, les élèves allophones…, politiques qui seraient de la seule responsabilité des académies et de leurs Recteurs. Toute l’histoire de l’éducation prioritaire montre pourtant que, dès que celle-ci s’estompe dans les priorités nationales, elle s’efface encore plus vite au niveau es académies ou des départements", écrit Jean-Yves Rochex dans un numéro de l'Université syndicaliste , le journal du Snes Fsu. " La mesure préconisée par le rapport conduirait alors inévitablement à un tel phénomène et à réorienter tout ou partie des moyens actuellement attribués aux REP vers d’autres territoires, en particulier les territoires ruraux, tout en soumettant un peu plus les décisions de politiques scolaires aux élus et notables locaux. Les territoires ruraux ont sans doute des besoins spécifiques, mais ceux-ci n’ont pas à être pris en considération au détriment de l’éducation prioritaire et de sa spécificité".

 

Dans l'US

 

L'élève

Le Centre Pompidou vous invite à une visite vidéo de l’exposition « Global(e) Resistance ». Les deux  commissaires de l’exposition, Christine Macel et Alicia Knock, toutes deux conservatrices au service de la création contemporaine du Centre Pompidou,  présentent les œuvres d’une soixantaine d’artistes, réunies au cours de la dernière décennie, provenant principalement d’Afrique, du Moyen-Orient, d’Asie et d’Amérique latine. Ces personnalités engagées, bien qu’ayant des trajectoires de vie différentes, ont la même volonté de résister à toutes les oppressions, de lutter contre toutes les formes d’injustices : Ces artistes non occidentaux, ont le même slogan « L’Art comme Résistance », résistances contre les despotismes, le capitalisme, le communisme, le racisme et le sexisme. Les deux commissaires vont examiner et commenter les stratégies contemporaines de résistance, exprimées par l’Art, à travers une centaine d’œuvres, dont beaucoup exposées pour la première fois. 

 

(..)

Les disciplines

En période de confinement la "ville du quart d'heure" prend tout son sens. " Ce concept porté par @Carlos MorenoFr amène à repenser les rythmes de la ville et les fonctions dévolues aux différents équipements qui la composent. Il s'agit de favoriser l'hyper-proximité par rapport aux services et aux équipements urbains les plus courants.  Cette conception de la ville entend offrir un rythme de vie apaisé, solidaire et bas carbone. Comment ? En rendant accessible à pied ou à vélo en quinze minutes les six fonctions sociales, urbaines et territoriales essentielles d’une cité, à savoir : se loger, produire, accéder aux soins, s’approvisionner, apprendre et s’épanouir", écrit Sylvain Genevois sur Cartographie nuémrique. Il en donne des représentations saisissantes.

 

Sur cartographie numérique

 

Les disciplines

La Lettre d'information Géoimage publiée par le Cnes aborde le thème des frontières à travers des exemples développés par des géographes : de la frontière entre Inde et Chine à Calais ou la frontière entre Etats-Unis et Maexique, ils nous offrent des analyses basées sur l'image satellitaire y compris en langue étrangère pour l'enseignement en DNL.

 

La lettre

 

Les disciplines

Qui a intérêt à perdre son accent ? Le site académique de Lyon propose un bel exercice. " A travers 3 extraits d’un documentaire, des questions et des exercices interactifs les élèves travaillent sur la socialisation langagière secondaire. Pourquoi des adolescents ou des jeunes adultes perdent-ils leur accent régional alors que d’autres le conservent ?"

 

 Sur le site de lyon

 

La vidéo


 L'Edito

Alors que les enseignants regagnent leur école ou leur établissement, cette rentrée est sans précédent. Certes le plaisir de retrouver ses élèves et une mission chérie par la très grande majorité d'entre eux, est toujours là. Pourtant la rentrée se fait dans l'angoisse. Angoisse par rapport au risque sanitaire bien sûr. Mais aussi inquiétude devant une rentrée très mal préparée. Sourde colère pour une profession abreuvée de mépris et de mensonges. Jamais le sentiment d'abandon a été aussi fort.

 

Revu récemment par le gouvernement, le protocole sanitaire appliqué à la rentrée reste très insuffisant par rapport au risque.

 

Certes, il est préférable que les écoles rouvrent. Les avis scientifiques concordent sur le fait qu'il vaut mieux pour les enfants retourner à l'école plutôt que rester chez eux. Le confinement a bien montré les risques liés à la fermeture des écoles. Celle-ci a aggravé les inégalités sociales dans un système scolaire où elles sont fort présentes....

(...)

 
  

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces