L'Expresso du 22 janvier 2020

Le fait du jour

Au deuxième jour du nouveau bac, les incidents se multiplient. Jean-Michel Blanquer s'enfonce dans le déni.  L'affaire devient politique avec une interpellation du ministre, mis devant ses responsabilités, à l'Assemblée nationale. Et rien ne dit que demain soit meilleur pour les élèves, leur famille, les enseignants et le ministre...

 

(...)

Le fait du jour

Que restera t-il bientôt des filières non sélectives de l'enseignement supérieur ? Alors que parcoursup ouvre, une étude dirigée par Marco Oberti (Sciences Po) analyse l'accès aux filières très sélectives de Sciences Po, de Paris Dauphine et de Paris 1 et pose la question des effets de la sélection sur l'accès au supérieur. Elle met en évidence une hyper concentration sociale et géographique des admissions dans ces filières d'élite. Elle montre que la position sociale et le genre sont les critères premiers des admissions avant même la localisation géographique.  Et souligne la contradiction entre cette concentration sociale et territoriale et les responsabilités nationales et internationales futures des étudiants.

 

(...)

La classe

A l’école élémentaire René Cassin de Nice (06), les élèves de CM2 s’initient à la photographie et montent même une exposition. Dans ce quartier défavorisé de l’est niçois, l’Ariane, la mixité sociale est quasi inexistante. Alors, Virgile Luigi n’hésite pas à se lancer, et ses élèves avec, dans des projets de grande envergure. Des projets pour ouvrir leur horizon, pour les doter de culture commune. Monter une expo photo et même un photo-film avec ses élèves de 10 et 11 ans ? Pas de soucis pour ce jeune enseignant ! Et le résultat est toujours spectaculaire !

 

(...)

L'élève

Les femmes et les hommes ont-ils la liberté de s’aimer à leur gré dans l’Inde d’aujourd’hui ? Cinéaste et scénariste indien, devenu célèbre à la faveur du succès mondial de son premier film, « The Lunchbox » en 2013, Ritesh Batra revient, avec « Le Photographe », aux sources de son inspiration, Bombay sa ville natale, après plusieurs années de travail aux Etats-Unis (« Nos âmes la nuit », 2017, « A l’heure des souvenirs », 2018). En mettant en scène la rencontre hasardeuse entre un photographe de rue d’origine modeste et une étudiante issue de la bourgeoisie traditionnelle, le réalisateur imagine une comédie romantique, toute en nuances, délicate et drôle, à rebours des mélos musicaux chers à Bollywood. A mi-chemin entre la chronique sociale réaliste et la fable poétique, Ritesh Batra accompagne ses deux héros doux et déterminés dans leur désir partagé de dépasser le séparatisme social et culturel encore prégnant en Inde.

 

(...)

Le système

"Exaspération, colère, découragement". On retrouve tout cela dans l' allocution au Conseil Syndical National du Snpden, le 13 janvier 2020, de Joel Delhopital et Hugues Broustail, les deux secrétaires académiques du premier syndicat de personnels de direction. Dans ce texte , qui vient d'être retiré du site académique de Rouen du Snpden, ils expliquent que "leur loyauté" les oblige à mentir aussi bien aux enseignants qu'aux parents.

 

(...)

Le système

" Réseau Canopé est menacé de démantèlement pour des raisons strictement budgétaires", écrivent des salariés de Canopé. " Aucun modèle économique n’est à ce jour prévu pour faire face à la baisse de la subvention pour charges de service public annoncée (- 3,28 M€). Sur le seul budget 2020, la diminution du plafond d’emplois de 55 ETPT (emplois temps plein travaillé) impactera près de 150 agent•e•s, soit environ 10 % de la masse salariale. Alors même que la purge commence dès maintenant avec le non-renouvellement de personnels enseignants détachés et des personnels administratifs à qui l’on demande de participer au mouvement, l’établissement ne dispose d’aucune feuille de route pour les années à venir." La pétition demande "de véritables négociations" et "le maintien des postes".

 

La pétition

Restructuration à Canopé

 

Le système

Le secrétariat général de l'enseignement catholique fait connaitre dès maintenant ses demandes en postes pour la rentrée 2020. " La proposition de schéma d’emplois pour la rentrée 2020, qui sera soumise par l’enseignement catholique à l’arbitrage du ministre de l’Éducation nationale, se structure en quatre axes : le premier vise la reconduction des emplois à destination des Établissements à moyens éducatifs renforcés (Emer) à hauteur de quarante-sept ETP (Équivalents temps plein). Le deuxième axe prévoit la dotation du Plan de réussite éducative à 113 emplois... Le troisième axe intègre un redéploiement inter-académique des moyens nécessaires à la mise en oeuvre de la réforme du lycée général en classe de terminale – principalement ceux des académies de Lille, Nancy-Metz, Toulouse et Paris vers les académies de Bordeaux, Versailles et Nantes, à hauteur de soixante emplois. Le dernier axe porte sur un redéploiement inter-académique plus large : un retrait global de 230 emplois aux académies excédentaires et une dotation de cent emplois aux académies déficitaires, le solde de 130 emplois finançant l’ensemble de la dotation du PRE (110) et intégrant la réserve exigée par le ministère de l’Éducation nationale (vingt emplois)".

 

Dans la lettre interne En correspondance n°87

 

Le système

Les élèves anglaises pourront bénéficier de tampons périodiques et serviettes hygiéniques gratuitement dans leur école ou établissement scolaire. Un sondage montre qu'un tiers des élèves connait une jeune fille qui n'a pu aller à l'école pendant ses règles faute d'argent pour acheter le nécessaire. Depuis le 20 janvier, les enseignants anglais peuvent commander gratuitement ces produits auprès d'une firme privée qui les envoie gratuitement aux écoles et établissements, explique le TES.

 

Dans le Tes

 

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

La classe

"Concevoir n'est ni seulement déclaratif, ni le fait automatique d'acteurs expérimentés : intentions claires et argumentées, retour réflexif sur son travail, déceptions passagères dépassées et incertitudes permanentes... essentielles, conditionnent l'inscription dans des processus efficients, pour enclencher ceux sur lesquels les élèves s'appuieront. Il y faut donc un ancrage dans des valeurs d'émancipation". Le numéro 175 de Dialogue, la revue du GFEN, revient sur la conception de ses cours, "un travail d'ingénieur".Odette Bassis montre que ce travail s'accompagne de nouveaux espaces de pensée. Un groupe maternelle le décline à travers 8 expériences de transformation de l'enseignement. Pour MA Médioni, concevoir sa pratique c'est faire oeuvre de création et aussi résoudre ses problèmes. Damien Sage parle de "tambouille culinaire et patouille pédagogique". D'autres enseignants partagent leur expérience et leur menu.

 

Dialogue, J'enseigne donc je conçois, n°175

 

Le sommaire

 

La classe

Organisé par le département des Pyrénées atlantiques, le rectorat de Bordeaux et Canopé, Eidos 64 veut "favoriser les échanges et les partages entre les chercheurs et les enseignants de terrain". Le thème de cette 12ème édition est "Tous différents, tous à l'école ? Misons sur l'atout numérique". Les outils numériques de la pédagogie différenciée sont donc à l'honneur. 43 ateliers animés par des enseignants accompagnent des interventions scientifiques sur l'école inclusive.

 

L eprogramme

 

L'élève

"Les parents pauvres se désintéressent de l'école". C'est faux, dit ATD Quart Monde dans cette nouvelle édition de " En finir avec les idées fausses sur la pauvreté". L'ouvrage démonte 63 fausses idées , bien au delà de l'éducation. Mais restons dans ce champ. ATD montre aussi que les enfants pauvres ne sont pas moins aptes que les autres à l'école, même s'il est vrai que l'extrême pauvreté affecte leur capacité à apprendre. L'ouvrage pointe aussi les solutions, notamment la mixité sociale à l'école, un chantier abandonné par le ministre.

 

Le sommaire

La mixité sociale une urgence pour l'école

 

 

Les disciplines

" Bat-Ireedui, Channelle, Crismerline, Daniel, Shana et Sophia ont fait leur 1ère rentrée scolaire en petite section de maternelle à l'école Tregain à Rennes. Mois après mois, suivons leur évolution dans la websérie "Ma première année en maternelle". Le site académique  de Rennes met en ligne cette série de vidéos qui permet de voir le travail réalisé en maternelle.

 

Sur le site

 

Les disciplines

" Il est certain qu’une vidéo ou une application en lien avec le thème travaillé n’apporte pas les mêmes connaissances qu’une bonne vieille expérience, mais les nouvelles technologies nous procurent autre chose. Elles nous permettent, par exemple, de sortir des murs de la classe pour échanger avec la communauté scientifique. Elles aident aussi les jeunes à garder des traces de leur recherche ou de leur expérimentation, grâce à l’appareil photo si simple d’utilisation sur une tablette!"  Le numéro 37 de la "Revue préscolaire" québécoise fait le point sur les sciences et le numérique en maternelle. Il propose une sélection de ressources pour travailler les sciences.

 

La revue

 

Les disciplines

" Pour s’approprier le vocabulaire, le mémoriser et le réinvestir dans un autre contexte, nous vous proposerons des défis. Ces challenges seront inspirés des propositions de la partie « Faire réutiliser les mots » du document Les mots de la maternelle (p.29)." Les groupes numérique et maternelle de l'Essonne lancent cette action sur le vocabulaire.

 

Su rle site


La vidéo


 L'Edito

Des "grands gagnants" de la réforme des retraites aux "grands perdants" il n'y a que l'écart des promesses. Si l'on en croit le gouvernement, les enseignants seront revalorisés selon des modalités qui seront inscrites dans une loi de programmation en 2020. Mais tout reste dans le flou. Et on voit apparaitre les lignes de fracture : revalorisation des grilles ou primes ? Contre parties sous forme du nouveau métier enseignant ou pas ? 2020 sera bien une année charnière pour les enseignants.

 

Des promesses après le succès des grèves

 

Alors que les enseignants sont parmi les professions les plus mobilisées contre la réforme des retraites, le gouvernement a lancé une importante communication pour les convaincre de ses bonnes intentions. Il y a eu Nancy et sa rencontre loupée avec une centaine d'enseignants pourtant triés. Puis, le 19 décembre, suite à la mobilisation puissante du 17 décembre, le Premier ministre a confirmé aux organisations syndicales qu'il y aurait une loi de programmation et une revalorisation des enseignants à partir de 2021.

 

Le gouvernement a annoncé le 23 décembre que JM Blanquer recevra les syndicats à compter du 13 janvier "pour leur présenter la méthode et le calendrier de négociations pour les 6 mois à venir". L'objectif est "de parvenir en juin 2020, dans le cadre d'une approche globale du métier de professeur, à un protocole d'accord sur des scénarios de revalorisation permettant de garantir aux enseignants un même niveau de retraite que pour des corps équivalents de la fonction publique".

 

(....)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces