L'Expresso du 20 avril 2015

Le fait du jour

Alors que la tension monte dans les collèges, la ministre de l'éducation nationale revoit sa stratégie de communication vers les enseignants. N. Vallaud-Belkacem publie très rapidement les textes modifiés lors du Conseil supérieur de l'éducation du 10 avril. Dans une lettre adressée à tous les enseignants elle répond aux arguments des adversaires de la réforme pied à pied, promettant notamment une circulaire sur l'organisation des enseignements. Les défenseurs du latin et du grec restent seuls sans réponse.

(..)

Manuel Valls le 17 avril, puis François Hollande le 19 : l'exécutif a largement communiqué sur la lutte contre le racisme et l'antisémitisme. Le sujet est devenu un classique des interventions officielles après l'annonce d'un plan le 21 janvier puis la grande journée du 9 février sur "la mobilisation de l'école pour les valeurs de la République". Le président de la République n'a pas hésité à effectuer lui-même un cours d'éducation civique devant 5 lycéens et les caméras. Le premier ministre aborde la question bien autrement...

(...)

Alors que sort une biographie de Richard Descoings (1), que retenir du bilan du patron de Sciences Po, brutalement décédé le 3 avril 2012 ? Les Conventions Education Prioritaire qui ouvrent une voie d’accès spécifique à Sciences Po pour les lycéens de Zep, furent l’une des grandes affaires de sa vie. Pour tenter un bilan, on est allé sur le terrain interroger un prof engagé dans le dispositif. Conclusion : positif mais pas magique. 

(...)
Le système

La Dgesco publie les nouveaux horaires de l'école élémentaire en application des nouveaux programmes des cycles 2 et 3. La principale modification concerne l'histoire-géographie et l'enseignement moral et civique dont les horaires sont légèrement relevés. Au cycle 2, ils gagnent 9 heures annuelles prises sur les enseignements artistiques.  Les horaires de français et maths restent inchangés. Au cycle 3, 12 heures annuelles sont ajoutées en histoire-géographie et enseignement moral et civique. 6 heures sont prélevées sur les enseignements artistiques et 6 sur les sciences.

 

Nouveaux horaires

Anciens horaires

Le système

Les élèves des lycées professionnels pourront monter sur des échelles ou effectuer des travaux dangereux. Deux décrets publiés au Journal officiel du 19 avril viennent enlever une sérieuse épine du pied des proviseurs des lycées professionnels. Le premier autorise les travaux en hauteur. Le second autorise une dérogation à l'interdiction de travaux dangereux sous condition de formation et d'examen médical.

 

Le décret

Le décret

Le système

Alors que l'Education nationale s'engage vers une gestion des moyens prenant en compte des impératifs de mixité sociale, l'enseignement catholique fait évoluer aussi ses critères d'affectation des nouveaux moyens. Il le fait à sa manière, en rondeur et dans la continuité mais avec des effets qui pourraient être perçus sur le terrain à partir de la rentrée 2016.

(...)

Comment créer sa propre activité quand on veut quitter le métier d'enseignant ? Entrepreneur peut-il être un avenir durable pour un professeur ? L'association Aide aux profs agit depuis des années en faveur des secondes carrières accessibles aux enseignants. Elle organise le 6 mai à Paris un colloque qui croisera les regards d'entrepreneurs et d'enseignants ayant développé leur activité.

 

Professeur des écoles, il a créé une activité de coach. Professeure certifiée de lettres, elle a démissionné et créé son activité de correctrice. Professeure des écoles, elle est aussi conseil e stratégie éditoriale. Ces 3 professeurs ont pris du champ par rapport au métier d'enseignant et créé une nouvelle activité. Tous trois ont bénéficié de l'aide de l'association Aide aux profs. La journée du 6 mai permettra aux enseignants qui envisagent une seconde carrière de découvrir les domaines d'activité qui s'ouvrent aux enseignants et les chemins pour ouvrir une nouvelle vie.

 

Inscrivez vous au colloque du 6 mai 2015

Téléchargez le programme complet

Magali, Estelle, Sébastien : Découvrez ces profs qui ont changé de métier

Le système

Alexander Grimaud quitte le poste de chef de cabinet. Il est remplacé par Eléonore Slama qui était cheffe adjointe. Alain Séré quitte aussi le cabinet. Jérome Teillard est nommé conseiller sans donaie d'attribution. Sa mission à l'éducation artistique et culturelle est reprise par Fanny Jaffray. Fabien Verdier est nommé conseiller en charge de la santé, du sport, du handicap et de l'éducation populaire.

 

Arrêté

Arrêté

Le système

Selon la BBC, le district scolaire de Los Angeles cherche à récupérer son investissement dans un grand plan numérique avec Apple qui s'est avéré désastreux. Le district a acheté près de 120 000 iPads et renforcé ses accès internet pour mettre en place des programmes d'éducation pour ses 650 000 élèves. La société Pearson devait proposer des logiciels éducatifs en anglais et maths pour les iPads. L'objectif final était d'améliorer le niveau scolaire des enfants des milieux défavorisés. Mais toute l'opération a tourné au désastre. Seulement deux écoles utiliseraient les logiciels et les tablettes et encore avec difficulté. La sécurité des tablettes poserait aussi problème.

 

Article BBC

La réforme du collège

 

La réforme du collège en débat

Adoptée le 10 avril en Conseil supérieur de l'éducation à une large majorité (51 voix pour , 25 contre), la réforme du collège divise les syndicats enseignants. Une intersyndicale hostile à la réforme regroupe le Snes, le Snalc, la Cgt et FO. Elle évoque dès maintenant l'hypothèse d'une grève à la rentrée des vacances de printemps. Quelle lecture de cette réforme font ses partisans et ses adversaires ? Frédéric Sève, secrétaire général du Sgen Cfdt et Roland Hubert, (...)

L'Hebdo Primaire

Rencontres du GFEN : Ecrire, c'est bien prioritaire

Doit-on se résigner à ce que l'écrit soit l'instrument de la discrimination sociale à l'Ecole ? Les 8èmes Rencontres du GFEN, à Saint-Denis le 11 avril, ont tenté d'annuler cette malédiction en réfléchissant sur l'apprentissage de l'écriture à l'Ecole. Car, comme l'a remarqué D. Bucheton, si l'oral est un apprentissage en famille, l'écrit est bien l'affaire de l'école et sa maitrise est un bon prédicteur de la réussite scolaire. La grande force de ces Rencontres c'est que près de 300 enseignants échangent idées et projets en bénéficiant de la réflexion de (..)

La classe

" Considérer le numérique de manière isolée comme vecteur de transformation de l’école est une erreur. C’est davantage la transformation d’un vivre ensemble accompagné par le développement très rapide de nouveaux vecteurs de communication, de relation humaine, qui est à travailler", écrit Bruno Devauchelle dans la dernière livraison de la revue Projet. "L’institution scolaire ne peut rester étrangère ni à ces évolutions (dont elle subit déjà les conséquences au quotidien), ni à ces formes nouvelles qui touchent à l’essentiel de sa mission, la transmission et le vivre ensemble."

(...)
La classe

Premier établissement français à organiser le bac 2015, le lycée français de Pondichéry est chaque année un repère pour les candidats. Il permet de détecter l'esprit dans lequel sont conçus les sujets surtout quand il y a des changements de programme. C'est tellement vrai que des entreprises privées utilisent ces sujets pour leur marketing. Ils sont pourtant disponibles sur le site du lycée. Sont déjà publiés les sujets de philosophie, langues vivantes, maths, sciences, histoire géo, SES, éco gestion et management  (STMG).

 

Les sujets

 

L'élève

Sur Canal Plus, le 19 avril, le président de la République a annoncé de nouvelles mesures en faveur d e l'apprentissage. " Il y aura des avantages pour tous les employeurs, dans les toutes petites entreprises qui prennent un apprenti mineur, les plus jeunes, ceux qui peuvent être en décrochage scolaire... Les employeurs qui font un travail formidable d’insertion, ils ne paieront plus rien sur l’emploi d’un apprenti", a déclaré F Hollande. Cela devrait être acté pour la rentrée 2015.

 

F Hollande sur Canal Pus

Les disciplines

Peut-on enseigner la philosophie en s'appuyant sur une série télévisée grand public ? Carole Bline, professeure au lycée Louis Massignon à Abu Dhabi, nous offre une séquence amusante et très sérieuse où elle reprend le raisonnement du célèbre docteur américain. Avec elle, on passe du Dr House à Socrate et Platon avant d'arriver à Claude Bernard. C'est toute la recherche de la vérité qui est convoquée sur votre écran...

 

La séquence

Les disciplines

Nous suivons Carole Bline dans une autre séquence inventive : celle consacrée au test de personnalité inspiré de Jung. " Comment se connaître soi-même ? Les tests de personnalité sont très à la mode, sont utilisés pour recruter : que valent-ils ? A la fois en tant que méthode scientifique et/ ou objective d'accès à soi-même, mais aussi en tant que doctrine métaphysique. Elle suppose en effet l'existence d'un fond permanent à l'intérieur de soi....vieux débat qui agitait beaucoup les philosophes du 17e ! " A découvrir !

 

La séquence

Les disciplines

"Voilà j'ai fini. Enfin j'en ai marre vraiment. Si c'est pas ça, j'abandonne". Mais Kamel n'abandonne pas et reprend le stylo, ou plutôt le clavier. Collégien de 3ème, on lui demande une rédaction sur l'art au service d'une cause. Sur le forum SOS Français, ouvert par l'académie de Poitiers un prof bienveillant le guide pour améliorer son devoir. Ca démarre mal et il faut ramener Kamel à réfléchir au sujet. De conseil en conseil, on voit la rédaction prendre forme et s'améliorer parce que Kamel est assuré d'avoir trouvé un appui sérieux et sympathique. Laura doit relever des figures de style dans le poème L'albatros de Baudelaire. Là aussi le professeur la guide sans jamais faire son travail. De la 6ème à la 3ème, le forum SOS Français est là pour les collégiens. Qu'on se le dise !

 

Le forum

La vidéo


 L'Edito

Où est passé le premier ministre qui dénonçait l'apartheid scolaire ? Le 17 avril, les propositions de Manuel Valls pour lutter contre le racisme et l'antisémitisme à l'école sont très en retrait par rapport aux déclarations du premier ministre en janvier 2015. Le premier ministre a perdu de vue la problématique principale : comment éduquer contre le racisme dans un système éducatif qui se clive chaque jour davantage sur un critère ethnique ?

 

Il est pourtant facile de démontrer l'existence de cet apartheid. On sait qu'il vaut mieux vaut s'appeler Augustin, Marin et Henri pour avoir le bac S. Ou Sixtine, Anouk et Capucine pour le bac ES. Alors que pour le Bac STG Ahmed, Amel, Nadia ou Youssef suffisent. On voit, quand on visite les lycées professionnels, des établissements où la grande majorité des élèves appartiennent à des "minorités visibles" comme on dit poliment dans l'éducation nationale. Ainsi, en visite, le 7 mars 2015, au lycée d'Alembert à Paris, la ministre elle-même aurait pu constater que dans une classe de bac pro "Accompagnement, soins et services à la personne" tous les élèves sauf un sont des filles et 24 élèves sur 26 appartiennent à une seule "minorité visible". Ces jeunes filles sentent bien qu'elles sont là au nom d'une double ségrégation. Certaines contestent leur position. Les autres ont le coeur tellement grand qu'elles l'ouvrent malgré tout aux personnes qu'elles soignent.

 

Que le système éducatif soit discriminatoire est clairement établi par Pisa 2012. En France les résultats scolaires sont liés plus qu'ailleurs à l'origine ethnique indépendamment de la situation sociale. A situation sociale comparable, selon l'OCDE, on observe un fort écart entre les résultats d'un autochtone et d'un allochtone. Et cela même pour la seconde génération.  Des études, comme les travaux de G Felouzis confirment le phénomène. " La ségrégation scolaire se construit en grande partie sur des  critères ethniques car le choix de l'établissement et l'évitement  de certains collèges se fait à partir des caractéristiques externes  et visibles du public des établissements", nous disait-il en 2014. "Et dans ce cas, le  critère ethnique devient très fort... La ségrégation  en fonction de l'origine ethnique des élèves est bien plus marquée qu'en fonction de leur origine sociale ou économique. Et cette mise à l’écart est un facteur déterminant de leur piètre acquis scolaire relativement aux natifs".

(...)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces