L'Expresso du 04 octobre 2022

Le fait du jour

Présentant la nouvelle édition de Regards sur l'éducation, Mathias Cormann, secrétaire général de l'OCDE, a rappelé la nécessité que tous les enfants accèdent à l'éducation dès le plus jeune âge. Or si la France est un modèle pour la scolarisation à partir de 3 ans, elle est en retard pour l'accueil éducatif des 0 à 3 ans. Un sujet qui interpelle Pap Ndiaye alors qu'il lance un "plan maternelle" qui continue à ignorer les moins de 3 ans.

 

(...)

Le fait du jour

« La France a des professeurs low cost » avons-nous titré en 2021. En 2022, selon la nouvelle édition de Regards sur l'éducation, une publication annuelle de l'OCDE, rien n’a changé. Les salaires enseignants sont toujours en moyenne 19% plus bas que la moyenne des pays de l’OCDE. Sur 37 systèmes éducatifs, 25 proposent des salaires supérieurs aux salaires français. Aucun grand pays développé ne dépense aussi peu pour ses enseignants. Ce qui n’empêche pas la France d’exiger davantage d’heures de travail de ses enseignants que la moyenne de l’OCDE...

 

Lisez l'article...

 

Le fait du jour

C’est l’argument classique à droite : la France dépense trop pour l’éducation, nettement plus que les autres pays de l’OCDE. La réalité est plus complexe et nuancée si l'on en croit Regards sur l'éducation, une publication annuelle de l'OCDE qui sort ce matin. Alors défendons les deux cotés de la médaille. Si la France dépense un peu plus en terme de PIB, l’écart n’est pas très important. Et cette dépense est en baisse. Par contre la France consacre un pourcentage nettement plus faible de sa dépense publique pour l’enseignement scolaire. Qui le dit ?

 

Lisez l'article...

 

Le fait du jour

Etre diplômé c’est bon pour soi et c’est bon aussi pour les autres. C’est ce que montre la nouvelle édition de « Regards sur l’éducation » de l’OCDE. Elle montre aussi les progrès de l’instruction notamment en France.

 

Lisez l'article...

 

Les disciplines

" L’activité est en forme, son déploiement est cadré, les dés sont dans la classe, mes objectifs sont définis, les traces écrites anticipées". Mais avant cela combien d'étapes pour adapter un jeu mathématique à ses propres besoins?

 

Les disciplines

Comment exploiter des techniques de laboratoire en cours de SVT ? Amaury Tavernier et Nathalie Rousseau, professeurs de SVT au lycée Jeanne d’Albret de Saint-Germain-en-Laye (78), utilisent l’électrophorèse à différents niveaux pour étudier les maladies génétiques en 1ère , la sélection variétale des plantes en terminale ou encore la diversité allélique en 2nde. «  Il est question de rigueur et de minutie car les lycéens utilisent des micropipettes pour déposer de très petits volumes dans les puits », soulignent les enseignants qui distillent leurs conseils techniques pour un protocole réalisable en 1h30.

(...)

 

Le système

 "Historiquement ce n'est pas le ministre de l'éducation nationale mais plutôt le premier ministre ou le chef de l'Etat", rappelle Claude Lelièvre sur son blog. Et cela vient de loin. Le général de Gaulle voulait que la formation professionnelle soit une affaire d'Etat. Et la création des bacs professionnels et des lycées professionnels a marqué au milieu des années 1980 la continuité de cette politique. En 1991 retournement. F Mitterrand et E Cresson favorisent l'apprentissage et les liens école entreprise.

 

Sur son blog

 

Le système

 Alors que Sud annonce aller devant le Conseil d'Etat pour obtenir la prime Rep pour les AESH travaillant en éducation prioritaire, le ministère confirme vouloir verser cette prime aux AESH selon le Snuipp Fsu et le Se Unsa.

 

 

Le système

Ancien secrétaire général de la FCPE, Eric Labastie, président de la FCPE du Lot, est élu président de la FCPE. L'association de parents d'élèves renoue avec une direction assurée par un seul président après plusieurs années de dyarchie. Moulay Idriss El Alaoui et Magalie Icher sont vice présidents. Florence Prudhomme devient secrétaire générale. Les deux co-présidentes, qui ont beaucoup apporté à l'association, ne font plus partie du bureau.

 

 

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

La classe

"Pour les familles le travail scolaire à la maison est compliqué". L'Union nationale des associations familiales publie une étude sur le travail scolaire à la maison qui met en avant ces difficultés pour demander un accompagnement des enseignants. L'étude porte sur un nombre très limité de groupes de parents et d'enseignants. Le plus surprenant c'ets qu'elle renvoie la responsabilité du travail à la maison sur les enseignants, alors qu'il semble bien établi qu'il y a aussi une demande des familles.  "Beaucoup (de parents) ont l'impression de se voir imposer une 2ème école à la maison", écrit l'Unaf. L'association souligne le stress qui accompagne ces devoirs et les inégalités sociales qui les accompagnent. Les parents et les élèves sont inégaux devant les devoirs, certains parents achetant même des devoir tout prêts.  "Devoirs faits ne bénéficie pas vraiment à ceux qui en ont besoin car ils ne s'inscrivent pas". L'UNAF demande que les devoirs soient effectués en partie en classe. Elle invite à "organiser un échange de l'enseignant avec les parents en cas de difficulté". En 2017, la FCPE avait publié une étude montrant l'attachement des parents aux devoirs. " Les familles tendent à partager avec les enseignants l’idée que les devoirs sont indispensables à la « fixation des apprentissages réalisés en classe » et indissociables d’une « bonne scolarité ». Si les parents adhèrent aux devoirs c’est aussi parce qu’ils « ouvrent une fenêtre sur la classe », peuvent donner le sentiment de pouvoir « peser favorablement dans la scolarité de leurs enfants » et permettent d’apparaître comme de « bons partenaires »", écrivait E Douat.

 

L'étude

Etude FCPE

 

 

La classe

Le Pass Culture , fruit d'un partenariat entre la Culture et l'Education nationale, permet de mener des projets artistiques et culturels collectifs à partir de la 4ème. "La part dite collective permet aux professeurs de financer des activités EAC pour leurs classes et groupes d’élèves", explique Eduscol. "Cette part s’applique aux élèves de la 4e à la Terminale des établissements publics et privés sous contrat. Les offres collectives couvrent les spectacles, concerts, ateliers, rencontres, conférences, expositions, visites, ... Elles couvrent des évènements pouvant se dérouler dans un lieu culturel, dans un établissement scolaire ou dans tout autre lieu adapté. Chaque établissement de l’enseignement public et privé sous contrat dispose d’un crédit de dépense attribué annuellement sur la base de ses effectifs." Cette part représente de 20 à 30€ par élève en fonction du niveau. Un Vademecum explique comment bénéficier de cette ressource.

 

Sur Eduscol

 

L'élève

Du 7 au 17 octobre, manipulez, testez, expérimentez, rencontrez des chercheurs, la science s’expose, s’explique, s’anime partout en France.  Cette 31ème  édition   est placée sous la thématique du changement climatique: Avec plus  de 6 000  événements et 150  villages des sciences, la Fête de la science est un foisonnement d’animations, d’expositions, de débats, de rencontres, de conférences et d’initiatives scientifiques gratuites, originales et ludiques. Tous les publics sont concernés : familles, scolaires, étudiants, curieux, sceptiques ou passionnés de sciences, et tous les domaines sont abordés. C’est l’occasion de découvrir le travail des scientifiques, les métiers de la recherche et les développements technologiques de la science au quotidien.

 

La fête de la science 2022

 

Les disciplines

"Mathématiques et Arts, à première vue, rien à voir… Pourtant, les liens entre ces deux manières de dire le monde sont beaucoup plus profonds qu’on ne le croit. Leur relation est intime, vous en serez convaincus en lisant ces pages". Sébastien Planchenault ouvre ainsi ce nouveau numéro d'Au fil des maths (n°537) consacré aux rapports entre maths et arts. " D’ailleurs, il y a une esthétique dans les mathématiques, accessible à tous par la beauté de certaines formes géométriques ou courbes paramétrées. Mais il y a aussi une esthétique spécifique, propre aux mathématiques, qui va se nicher dans ce que nous appelons une «belle démonstration» ou une « jolie formule », où semble atteinte une certaine perfection dans le dépouillement et l’efficacité. Il faut y voir un effet de l’art, dépassant l’artisanat de l’activité mathématique."

 

Au fil des maths

 

Les disciplines

" La scénarisation sous forme d’enquête avec une interface ludique permet d’engager plus facilement les élèves dans l’activité. Ils se confrontent exactement aux mêmes ressources que dans une activité classique avec des documents papier, et on constate d’ailleurs toujours les mêmes blocages sur certains points (compréhension du marquage par l’azote lourd ou léger, interprétation des pourcentages...), mais le défi constitué par les codes d’accès aiguillonne leur curiosité et leur réflexion." Mélanie Fenaert propose Replic ADN une séquence de 1ère sous forme d'histoire dont tu es le héros à propos de la réplication de l'ADN.

 

Sur le site de Versailles

 

 

  

La vidéo


 L'Edito

Il a tout pour séduire. Venant après un ministre honni, Pap Ndiaye est intellectuellement proche de très nombreux enseignants qui respectent le militant anti-raciste et le brillant intellectuel. Mais deux mois après sa nomination, Pap Ndiaye semble ne s'être toujours pas installé aux affaires. Aucune décision ne semble porter sa marque. Si le ministre participe aux instances et rencontre des enseignants, la continuité l'emporte largement dans un ministère qui semble lui échapper. On lui souhaite des vacances apprenantes...

 

La chance de succéder à Blanquer

 

Contrairement à ce que certains croient, il n'est pas donné à tous les ministres de l'Education nationale d'avoir la chance de succéder à un ministre honni. L'adjectif n'est pas trop fort pour désigner JM Blanquer. Le Baromètre Unsa le créditait du soutien de 7% des enseignants, un record absolu, et de moins de la moitié des cadres du système éducatif, là aussi une situation totalement nouvelle. Peu de ministres aussi ont eu la chance d'arriver après un ministre en échec comme le fut JM Blanquer après des réformes pédagogiques coûteuses qui n'ont pas fait leurs preuves et une gestion tellement désastreuse qu'il revient à P. Ndiaye de chercher désespérément des enseignants.

 

Une aura positive

 

(....)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces