L'Expresso du 28 février 2020

Le fait du jour

Loin de se limiter aux seules épreuves de controle continu, la Note de l'inspection générale, destinée au comité de suivi de la réforme du lycée, que le Café pédagogique s'est procurée et qui est annexée à cet article, montre que les problèmes s'accumulent devant les réformes du bac et aussi du lycée. Les choix de spécialité sont "genrés jusqu'à la caricature", le financement des options l'année prochaine est menacé par une dotation (DHG) insuffisante, les parents et les élèves déplorent la pression continue des épreuves, les tests de 2de sont sans intérêt, quant aux 54 heures destinées à l'orientation elles "peinent à se mettre en place". Alors que ces réformes semblent mal parties et ne sont pas financées, le ministre devrait annoncer mi mars une "simplification" des E3C , c'est toute sa réforme qui semble bien mal partie.

 

(...)

Le fait du jour

"L’amélioration de la réussite étudiante nécessite l’élaboration d’une stratégie de gestion des capacités d’accueils davantage attentive aux profils des différents bacheliers, en particulier ceux issus des enseignements technologique et professionnel". En septembre 2019, le Café pédagogique avait souligné les "déceptions" de la 2de année de Parcoursup. Le rapport que vient de publier la Cour des Comptes sur l'accès à l'enseignement supérieur montre qu'à coté d'une réussite technique, Parcoursup n'a ni réussi la démocratisation de l'enseignement supérieur, ni amélioré la réussite des étudiants et la qualité de l'orientation. La Cour n'en tire pourtant pas tous les enseignements. L'amélioration de l'orientation en lycée passe pour elle par son inscription dans les obligations professionnelles des enseignants (ORS). Elle demande à Parcoursup davantage de transparence , dont la publication des algorithmes locaux, et la création d'outils  d'aide à l'orientation. Et elle assiste quasi muette à la montée de la concurrence entre les universités et de la sélection sociale qui l'accompagne.

 

(...)

La classe

"Le métier d'enseignant est un métier de concepteur. Notre travail n'est pas de dire aux professeurs comment enseigner mais leur donner des connaissances à utiliser quand ils conçoivent une situation d'enseignement". Les connaissances ne manquent pas dans le "Précis d'ingénierie pédagogique " que publient André Tricot et Manuel Musial (De Boeck Supérieur). Les enseignants y trouveront des synthèses sur une multitude de questions d'enseignement allant de la réalisation d'une trace écrite efficace à la compréhension de ce que c'est qu'apprendre à l'Ecole. Impossible de détailler cette somme. Mais ce "précis" file la métaphore de l'ingénieur pour faire comprendre ce qu'est, pour les auteurs, le métier d'enseignant. André Tricot, dans cet entretien fixe les grandes lignes de l'ouvrage.

 

(...)

Coronavirus, revalorisation, retraite, bac, réforme du lycée, ressources pédagogiques, numérique... Le Café pédagogique fait le point sur ce que vous devez savoir des deux dernières semaines...

 

(...)

  
La classe

La question de la décentralisation peut sembler éloignée de la pensée des enseignants qui vivent au quotidien l'articulation entre les injonctions (de toutes natures, principalement venues du ministère) et les réalités de la salle de classe. Et pourtant ils la vivent en filigrane de leur activité : qui décide quoi ? Qui achète quoi ? Qui assure la maintenance et l'entretien de quoi ? Qui finance tout cela ? Sans les réponses à ces questions ils ont parfois tendance à chercher des boucs-émissaires, à désigner des responsables qui ne sont pas toujours ceux que l'on croit. Avec la généralisation de l'informatisation progressive de l'enseignement scolaire initiée dès le début des années 1980, ces questions se sont reposées sans cesse, mais les réponses ont évolué. La loi de décentralisation de 2013 a elle aussi apporté sa pierre à l'édifice, en particulier sur un point particulièrement délicat, celui de la maintenance des matériels, en particulier informatique qui désormais est de la responsabilité des collectivités territoriales afin d'assurer une meilleure proximité d'intervention. Malgré la loi, les choses ne sont pas aussi simples au quotidien dans l'établissement, les ERUN, RUPN et autres enseignants passionnés sont souvent au front de la maintenance de 1er niveau avant de faire appel à la collectivité.

 

(...)

La classe

Si les drones sont utilisés en université pour enseigner la géographie, leur utilisation scolaire en histoire-géographie restait à inventer. Professeur au collège Itard d'Oraison (Alpes de Haute Provence), Gilles Chamayou a relevé le défi. On lui a confié un drone. A lui d'inventer l'usage...

 

(...)

L'élève

Professeurs, l’Exploradôme vous propose, mercredi 11 mars,  de découvrir sa nouvelle exposition, « En quête d’égalité ». Vous êtes invités à mener l’enquête et à mettre vos connaissances à l’épreuve en partant sur les traces du racisme. « En quête d’égalité » propose une démarche d’investigation, ludique et interactive,  mobilise différentes disciplines –sciences sociales, biologie, histoire… - pour inviter les visiteurs à déconstruire les stéréotypes et à identifier les mécanismes conduisant au racisme. « En quête d’égalité » est accessible à partir du cycle 2. La visite peut se poursuivre avec des ateliers adaptés à l’âge du groupe. L’Exploradôme, le musée où il est interdit de ne pas toucher, offre aux groupes scolaires du CP à la 3ème, sur réservation, en plus des jours ouvrables, des créneaux spécifiques le lundi. Un dossier pédagogique est à la disposition des professeurs de cycles, 2, 3 et 4.

 

(...)

Le système

Selon France Inter, une Note de l'Inspection générale remise au Comité de suivi de la réforme du lycée critiquerait les épreuves de controle continu du nouveau bac. La Note dénoncerait "des élèves constamment sous la pression de l'évaluation",  des épreuves "d'une complexité excessive pour les parents" et "un surcoût énorme pour un rendement faible", pour les proviseurs. "Il semble que se soit instituée une confusion entre la logique de la certification (par l'examen) et la logique de la formation qui devrait être au coeur de la réforme : le poids des E3C déséquilibre l'ensemble au détriment de la formation", estime l'Inspection. L'Inspection craint la réduction des options en terminale sous la poussée en faveur des options de maths en terminale dès la rentrée prochaine.

 

Sur France Inter

 

Le système

"L’horizon de la jeunesse en 2020 ne peut pas se résumer à un coûteux dispositif de mini-service militaire". Le Réseau français des villes éducatrices (RFVE), qui regroupe des villes investies dans des programmes périscolaires, des syndicats et des mouvements d'éducation populaire, publie un nouveau Manifeste. Dix ans après l'Appel de Bobigny , qui avait préparé la loi de 2013, ce nouveau texte met l'accent sur l'éducation populaire, l'environnement et l'éducation aux médias.

 

(...)

Le système

" Nos perspectives d’avenir sont sérieusement compromises. Nous sommes inquiet·ètes et en colère face à l’inaction de nos dirigeant·es", écrit Youth for Climate France dans une lettre ouverte destinée aux enseignants. " C’est pourquoi la jeunesse – et avec elle des femmes et hommes de toutes les générations – est appelée à se mobiliser partout en France le 13 mars. Les marches de ce vendredi ont pour but d’amener la société et les dirigeant·es politiques à réaliser les changements qui s’imposent", écrit YFC. " pour que ce jour soit décisif, nous avons besoin de vous, professeur·es et personnels de nos établissements. Ainsi, nous vous invitons à nous rejoindre le Vendredi 13 Mars dans l’une de nos mobilisations à travers la France".

 

L alettre

 

Le système

Un arrêté publié au JO du 22 février valide le cahier des charges du label Ecoles numériques 2020. Ce cahier prolonge l'appel "Ecoles numériques innovantes et ruralités" de 2017 et 2018 qui a permis l'équipement de près de 4000 communes. Le nouvel appel est doté de 15 millions d'euros. Il doit permettre d'équiper près de 2000 écoles, l'Etat prenant en charge la moitié des frais dans la limite de 50% des dépenses. Il concerne les communes de moins de 3500 habitants. Les communes ayant participé à l'appel précédent peuvent à nouveau candidater.

 

L'arrêté

L'appel à projets

 

 

Le système

Deux notes de service publiées au BO du 27 février organisent l'accès à l'échelon spécial du grade de classe exceptionnelle pour les professeurs des écoles, les certifiés , les PLP, les PEPS , les CPE et les psychologues de l'éducation nationale. Il faut avoir au moins 3 ans d'ancienneté  dans le 4ème échelon de la classe exceptionnelle.

 

Au BO

Au BO

 

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

La classe

" Le quantifiable est actuellement en vogue dans le monde de l’éducation. Mais d’où vient ce goût, comment s’explique cette préférence ? D’où vient qu’une preuve fondée sur des nombres, sur une mesure, paraisse « supérieure », plus convaincante, qu’une preuve basée sur un argumentaire qualitatif ?" Serge Pouts-Lajus réagit à un échange entre P Meirieu et F Ramus en donnant raison au premier. "Donner au nombre, à la quantité et aux méthodes qui lui sont associées, un pouvoir de preuve supérieur est tout sauf scientifique... Face à cette avalanche d’expériences probantes, celles sur lesquelles Franck Ramus attire mon attention, celles sous lesquelles les partisans de la pédagogie explicite nous ensevelissent ou celles dont regorgent les travaux de John Hattie, quel autre choix qu’applaudir ou se taire ? Car c’est bien là l’objectif inavoué des producteurs de « données probantes » : mettre un terme à toute controverse, clouer définitivement le bec des contradicteurs, camper sur une position que Philippe Champy qualifie très justement d’impériale. Il n’est pourtant rien de plus contraire à l’esprit de la science que de fuir les controverses".

 

Sur son blog

 

La classe

Afin d’analyser de façon approfondie aussi bien les risques que les avantages potentiels de l’IA et de l’inclusion dans l’éducation, les trois grands thèmes de la Semaine de l’apprentissage mobile 2020 seront les suivants : Comment promouvoir l’accès inclusif à l’IA et aux nouvelles opportunités numériques ? Comment tirer parti de l’IA et des innovations numériques pour faire progresser l’inclusion dans l’éducation ? Comment garantir une utilisation de l’IA non discriminatoire et soucieuse de l’égalité entre les sexes dans l’éducation ? La Semaine est organisé par l'Unesco. Pendant 5 jours, du 2 au 6 mars, elle réunit des experts du monde entier pour un échange rare sur l'éducation.

 

Le programme

 

La classe

Le BO du 27 février publie le cadre national sur les attendus des formations de l'enseignement supérieur. Bien que très détaillé, par exemple pour chaque BTS, ces attendus ne correspondent pas forcément aux algorithmes locaux utilisés pour sélectionner les candidats, comme le révèle le rapport de la Cour des Comptes. Selon ce rapport, ils sont inutiles pour la moitié des professeurs principaux de terminale.

 

Au BO

 

L'élève

Destiné aux lycéen de première ou de terminale, le Guide gratuit "Entrer dans le sup après le bac" de l'Onisep fait découvrir les formations de l'enseignement supérieur. BTS, DUT, licences, classes prépas, écoles spécialisées… Les filières de formation sont nombreuses, avec chacune ses particularités. Pour vous aider à y voir clair, suivez le Guide ! Il apporte, filière par filière, les informations essentielles pour choisir celle qui vous convient. Durée d’études, rythme de travail, programme, accès, validation du diplôme, débouchés…

 

Le Guide

 

 

Les disciplines

L'édition 2020 du Printemps de l'économie aura lieu du 24 au 27 mars. "il y a une véritable urgence démocratique à rapprocher la recherche scientifique en économie des citoyens, à expliquer inlassablement encore et encore quels sont les grands enjeux tout en sachant ne pas rester sourd à leur ressenti. Pour ce, il faut multiplier les occasions de rencontres et de débats entre tous les acteurs, sans exclusive. C’est ce à quoi s’attelle le Printemps de l’économie, avec ses nombreux partenaires, et pas des moindres !", explique P.P. Boulanger, fondateur de l'événement. Sur le thème "Guerres et paix", le programme proposé aux élèves est exceptionnel. Ils pourront entendre notamment P Artus, M Aglietta, M Fouquin, A Montebourg au milieu de nombreux autres économistes. Une session Apses avec un Café sciences sociales sur "Les plateformes en guerre contre le salariat ?" est aussi proposé.

 

Inscriptions

 

Les disciplines

Alors que le ministère met en avant son souci pour l'éducation à l'environnement durable, l'Apses, association des professeurs de SES, révèle que ce sujet devient optionnel en SES. "Avec le nouveau baccalauréat, les épreuves des enseignements de spécialité se dérouleront en mars, au seul motif d’être prises en compte dans Parcoursup. Mais les programmes ont été conçus pour être enseignés en un an. Quadrature du cercle ? Ce serait sans compter sur l’ingéniosité sans limites du Ministère : en Sciences économiques et sociales (SES), « seuls » (sic !) 8 chapitres sur 12 seront évaluables au bac à l’écrit, et ce ne seront pas les mêmes d’une année sur l’autre", explique l'Apses. Du coup, travailler sur l'environnement ou le chômage n'est possible que les années paires. L'Apses demande que " le programme de terminale en SES soit amendé de manière significative afin de limiter sa taille excessive".

 

Apses

 

Les disciplines

Et si Louis XVI, non content d’être reconnu grâce à une pièce de monnaie avait, en plus, été suivi et commenté sur les réseaux sociaux ? C’est ce qu’on proposé à leurs élèves Aurélien Chatelais et Emmanuel Demy du collège REP + des Provinces à Cherbourg. Utilisant les potentialités d'un réseau social privé,  ils ont demandé à leurs élèves d’endosser le point de vue d’un personnage historique et de commenter en direct la fuite du roi en juin 1791 en réagissant aux informations postées par les enseignants mais aussi aux commentaires de leurs camarades.

 

Sur le site de Caen

 

 

La vidéo


 L'Edito

Les journées ordinaires de l'Education nationale sont devenues des journées extraordinaires. Chaque jour apporte son lot d'événement tous incroyables, des faits qu'on n'aurait pas imaginer il y a seulement quelques mois. Alors que le refus du nouveau bac s'ajoute à celui de la réforme des retraites, se profile déjà une troisième crise. On en arrive à un état de désordre dans l'institution scolaire qui signe la faillite d'un ministère ?

 

Impréparation

 

On se rappelle les mots du député P Hetzel adressés à JM Blanquer le 21 janvier à l'Assemblée à propos des épreuves de controle continu du nouveau bac. "Au stress habituel lié au passage d’épreuves, il serait bon de ne pas ajouter, à chaque étape de leur parcours (des élèves NDLR), l’angoisse créée par les blocages, les rétentions de notes ou encore les reports d’épreuves. Vous avez la responsabilité de la bonne organisation du service public de l’éducation nationale : les lycéens n’ont pas à être sacrifiés au gré de votre impréparation !"



(...)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces