L'Expresso du 02 mars 2015

Le fait du jour

Les profs sont-ils toujours absents ? Alors qu'uu peu partout la fragile digue des remplaçants craque sous l'offensive grippale, la Depp (division des études du ministère de l'éducation nationale) publie la statistique annuelle des congés de maladie ordinaire des enseignants. Une publication qui devrait entraîner un marronnier médiatique dont nous prenons les devants...

(...)

A l’Ecole, la rencontre entre la poésie et l’oral se fait essentiellement sous la forme de la récitation : un exercice qui instrumentalise quelque peu la poésie pour travailler les capacités de mémorisation. D’autres possibilités de rencontre existent pourtant, plus créatives et plus formatrices sans doute. Professeure de lettres au lycée Charles Chaplin à Décines dans l’académie de Lyon, Claire Augé-Rabier explore de nouvelles activités que facilite le numérique : ses élèves ont réalisé un livre audio rassemblant leurs lectures à voix haute d’un livre entier des « Contemplations » de Victor Hugo. D’autres travaux autour de poèmes surréalistes le confirment : la mise en voix permet une appropriation intime de textes parfois difficiles ; les élèves se font plus attentifs « au rythme, au « bruit » de la langue et à la puissance d’évocation des mots » ; pour une génération d’adolescents qui « ont davantage les écouteurs sur les oreilles qu’un livre en main », pour ceux-là aussi qui sont parfois en difficulté avec l’écrit, l’oral devient une fort belle entrée en littérature.

(...)

Comment transmettre les valeurs républicaines en classe ? En les enseignants en cours le lundi entre trois et quatre ? En faisant chanter la Marseillaise le Jour de la Laïcité ?... Après les grandes déclarations (1), les plans retentissants et les catalogues de mesures, on a envie de se poser. Et de prendre du recul. L’historienne Mona Ozouf, interrogée sur France Inter (2), et le sociologue Olivier Galland, signant une analyse sur le site Telos (3), ont, chacun à leur façon, porté cette semaine des regards éclairants.

(..)
Le système

Selon l'AFP, 8 500 personnes se seraient inscrites au concours spécial de Créteil. Ce concours de recrutement de professeurs des écoles a été créé spécialement pour combler le manque chronique d'enseignants dans l'académie et spécialement en Seine Saint-Denis. Avec cette masse d'inscrits, le problème est-il résolu ?

(..)
Le système

Selon Sud Education, Jean-François Chazerans, professeur de philosophie à Poitiers, aurait été mis e garde à vue pendant 8 heures pour apologie de terrorisme avant d'être informé qu'il n'y aurait pas de poursuite judiciaire contre lui. Une enquête administrative est ouverte et un sanction disciplinaire pourrait être prise.

 

Communiqué Sud

Après Charlie : L'exception philosophique

Le système

La militante de la Journée du retrait de l'école aurait reçu un courrier la convoquant dans la cadre d'une instruction pour diffamation envers un fonctionnaire publique, annonce la magazine local La rotative. En mars 2014 elle avait publié une vidéo dénonçant une professeure des écoles pour des attouchements entre enfants.

 

Article La rotative

Le ministère va tenter de cadrer les Espe

 

Selon le Sgen Cfdt, qui rend compte d'une rencontre avec la ministre, l'éducation nationale prépare un "document de cadrage" des Espe sur la mise en oeuvre du tronc commun et sur les attendus du mémoire professionnel.

 

Communiqué

Espe : Une mise en oeuvre laborieuse

Le système

Un arrêté publié au J.O. du 1er mars nomme Christian Wassenberg, Dasen du Nord, en Seine Saint-Denis.

 

L'arrêté

Les actualités essentielles des vacances pour ceux qui en reviennent et pour ceux qui ne veulent rien rater..

 

Réformes

Vagues syndicales sur les nouvelles obligations de service

Le ministère utiliserait-il la réécriture des obligations de service des enseignants du second degré pour les faire travailler davantage ? C'est ce que dénoncent plusieurs syndicats dont le Snes. Le projet de circulaire fait suite à la publication du nouveau décret sur le métier enseignant. Sur certains points elle modifie imperceptiblement l'équilibre issu de la (..)

La classe

Pour une nouvelle classe inversée

"Comment rendre la rencontre entre l'élève et l'enseignant possible, sans rien abandonner sur le niveau ou sur les objectifs ? Comment changer ce qui ne fonctionne plus ?" Alain Taurisson n'est certainement pas le seul  professeur à se poser cette question. Il propose, dans un petit livre accompagné de fiches pratiques et d'exemples, écrit avec une enseignante de lettres, Claire Herviou, d'inverser l'école, c'est à dire de mettre vraiment les activités des élèves au (..)

Chaque semaine, le Café pédagogique vous propose une synthèse de l’actualité de l’enseignement supérieur, en partenariat avec EducPros.

 

Budget

 

Universités : la répartition des moyens se fait toujours attendre

L'examen des dotations 2015 des établissements d'enseignement supérieur par le Cneser a été une nouvelle fois reporté... sine die. Écoles et universités font pression pour que leurs fonds (...)
La classe

"L'annonce puis le démenti de la mort de Martin Bouygues hier samedi 28 février est un véritable cas d'école pour nous enseignants documentalistes et pour illustrer nos séances d'éducation aux médias et à l'information (EMI)", nous confie Hélène Baussard, professeure documentaliste ay LPO Baylet de Valence d'Agen. "Il peut nous permettre de traiter de manière très parlante la question de la viralité de l'information sur Internet, la nécessité de vérifier, croiser et recouper les sources d'informations, les dérives associées à la recherche de l'immédiateté et du scoop en matière de journalisme... Le tout à quelques jours du début de la semaine de la presse (SPME) 2015 et avec un exemple très récent qui je pense intéressera les élèves". Elle propose un dossier sur cet événement.

 

Le dossier

L'élève

" Je suis dyscalculique et j'ai soufert au lycée. Je suis devenue professeur et je vois mes élèves dys soufrir au lycée. Je ne vois pas pourquoi cela continuerait alors qu'il existe tant de possibilités pour que nous puissions nous faciliter la vie et pour que nous puissions prouver aux autres de quoi nous sommes capables". Vous l'avez compris, le Guide de C. Guerrieri s'adresse autant au professeur qu'à l'élève. Il reprend les instructions officielles, évoque les différents dispositifs (PAI, PPS, tiers temps, examens). Il traite d ela relation élève -parents -professeur. Il présente aussi les outils qui peuvent faciliter le vie scolaire de l'élève que celui-ci et son professeur doivent connaitre. "Pas de miracle" annonce C Guerrieri, mais des conseils très concrets, de l'optimisme et de la fraternité entre adulte et élève.

 

Le guide

Les disciplines

Faut-il assouplir ou mieux enseigner l’accord du participe passé ? Le Conseil international de la langue française et l’Association EROFA souhaitent une simplification : selon eux, les procédures d’accord sont complexes, l’usage oral tend de plus en plus à ne pas respecter la norme, le temps passé pour aider les élèves à s’approprier les règles, fort long et peu efficace, pourrait être mis au service d’objectifs plus utiles. Jeanne Dion, co-auteure du livre « Faire réussir les élèves en français de l’école au collège », émet une autre proposition : enseigner une règle unique, simple et efficace, y compris pour les cas difficiles ! Au nom du GFEN, elle éclaire ici cette règle, nous fait entrer dans l’histoire tout à la fois de la langue et de l’éducation, tente de redonner saveur au savoir…

(...)
Les disciplines

" La règle de grammaire « le masculin l'emporte sur le féminin. » apprise dès l'enfance sur les bancs de l'école façonne un monde de représentations dans lequel le masculin est considéré comme supérieur au féminin. En 1676, le père Bouhours, l'un des grammairiens qui a œuvré à ce que cette règle devienne exclusive de toute autre, la justifiait ainsi : « lorsque les deux genres se rencontrent, il faut que le plus noble l'emporte. » Pourtant, avant le 18e siècle, la langue française usait d'une grande liberté. Un adjectif qui se rapportait à plusieurs noms, pouvait s'accorder avec le nom le plus proche. Cette règle de proximité remonte à l'Antiquité : en latin et en grec ancien, elle s'employait couramment". Parce que " la base de l'égalité est dans le langage", une pétition demande à la ministre de l'Education nationale " publier une nouvelle circulaire considérant comme correcte la règle de proximité qui dé-hiérarchise le masculin et le féminin, permet à la langue une plus grande liberté créatrice et promeut l’égalité auprès des enfants et des jeunes".

 

La pétition

Les disciplines

« L'enfer, c'est les autres », « Je pense donc je suis » : ces formules magiques de la philosophie fleurissent à tout va, au détour d'une conversation, d'un article de presse ou d'un devoir scolaire, en pur ornement et sans qu'on se préoccupe vraiment de leur sens d'origine. Pourtant, à se replonger à la source, on redécouvre avec plaisir leur force et leur portée. C'est ce que propose le Que sais-je ? de Laurence Devillairs, qui explique 100 citations choisies du corpus philosophique classique. Restituées à leur auteur, replacées dans leur contexte, ces phrases connues, classées par auteur et par ordre chronologique de Héraclite à Sloterdjik, nous rappellent qu'en philosophie, ce qui se dit simplement ne se conçoit pas toujours sans effort – mais vaut largement la peine qu'on lui consacre.

(...)
Les disciplines

Pour la 9ème année, le « Prix Nord Isère des jeunes lecteurs » s’attache à promouvoir  les auteurs actuels de littérature jeunesse auprès des élèves de 3 à 15 ans. Le projet associe 52 bibliothèques, 691 classes, soit plus de 17 000 élèves. Différentes sélections sont établies selon les classes d’âge : les lecteurs ont toute l’année pour lire et échanger les ouvrages, en débattre, rencontrer des auteurs ; à partir de mars, chaque classe se rend à la bibliothèque partenaire pour voter. Le projet cherche  à encourager la lecture, valorise une littérature jeunesse particulièrement innovante, favorise grâce à la prescription des enfants l’inscription en bibliothèque de centaines de familles, responsabilise les jeunes en leur donnant une première expérience de participation à des élections.

 

Présentation en ligne

Les disciplines

Le livre audio constitue-t-il une ressource intéressante pour travailler autrement en français ? C'est ce que démontre Marianne Hamon, professeure de lettres au collège La Reinetiere à Sainte-Luce-sur-Loire dans l'académie de Nantes. L'offre de livres audio, en CD ou en ligne, ne cesse de se développer : en faire écouter des extraits en classe présente selon elle de nombreux intérêts comme favoriser l'entrée en lecture des élèves, aider à la différenciation pédagogique, éclairer les enjeux d'un texte en analysant les choix de lecture … Yoan Fontaine présente une activité menée en 5ème au collège Bellevue de Loué : les élèves ont réalisé l'écriture collaborative d'un roman de chevalerie, puis l'ont enregistré pour créer un livre audio : « cette lecture conduit à retravailler les textes écrits pour les rendre plus efficaces », « Les élèves ont pu prendre conscience des effets que peut engendrer l'écriture. Ils ont retravaillé leur texte et leur lecture pour aboutir à un résultat satisfaisant. Le texte passé à l'épreuve du gueuloir, en quelque sorte. »

 

Écouter des livres audio

Créer un livre audio

 

La vidéo


 L'Edito

L'échec de la démarche empruntée par la ministre pour changer l'évaluation siffle-t-elle la fin des réformes ? Certains l'espèrent et s'affolent d'une "offensive" des réformistes. Chez ces derniers c'est la consternation et même le sentiment d'une trahison. Tout d'un coup on s'interroge sur la ligne politique d'un ministère dont on se sentait si proche. Et si cet événement marquait surtout la prise de conscience de l'impasse d'un mode de réforme de l'éducation ?

 

Comment l'Ecole peut-elle donner l'impression qu'elle est immobile alors qu'elle est bombardée de réformes ? Pour ceux qui douteraient de la validité de l'adjectif il suffit de regarder le calendrier 2014-2015. L'année scolaire s'est ouverte sur de nouveaux programmes de maternelle. Il y a eu la consultation sur le socle commun. Puis la publication du socle et dans la foulée la consultation sur le numérique. Vont suivre dans les semaines qui viennent la réforme du collège puis les nouveaux programmes de l'école élémentaire et du collège. En une année on aura renouvelé l'ensemble des programmes suivis par des millions de jeunes et près de 700 000 enseignants. L'année est certes exceptionnelle. Mais l'histoire de l'école élémentaire montre que, à peine a-t-on commencé à entrer dans de nouveaux programmes qu'ils deviennent caducs. Ceux de 2015 vont chasser les programmes de 2008 qui eux-mêmes remplaçaient ceux de 2002. Les programmes de 2002 et 2008, probablement 2015, étaient en rupture profonde les uns avec les autres.

 

Au delà des programmes, il y a les pratiques de classe. C'était, par exemple, l'ambition de  la ministre de changer les pratiques d'évaluation. La démarche était largement justifiée par une série d'études montrant les biais de la notation. Elle était aussi rendue très nécessaire par la loi d'orientation. Car le législateur a cru bon imposer des changements dans l'évaluation et s'occuper des pratiques de classe. Pour appuyer cette orientation, la ministre a pris le chemin habituel des réformes : rapport, constitution d'une commission (ici un "jury") et remise d'un rapport devant aboutir à des recommandations. L'étape suivante aurait été la traduction en instructions officielles de ces recommandations. Mais voilà, ça n'a pas marché. La ministre a remis à plus tard ses décisions. Tout le monde  a compris qu'elle enterrait le rapport.

(..)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces