L'Expresso du 19 juillet 2019

Le fait du jour

Dans une étude publiée par la Fondation Jean Jaurès, Mélina Hillion, chargée d’études à la Dares, démontre la masterisation introduite en 2011 pour le recrutement des enseignants, " a engendré une forte diminution du nombre de candidats au concours externe de recrutement des professeurs des écoles". Elle serait responsable de la crise du recrutement que connait l'école française. Faut-il pour autant revenir à un recrutement en licence ?

 

(...)

Le fait du jour

Avoir réuni dans une brochure de 30 pages tout ce que craint une majorité de PLP, c'est fort. La publier le 4 juillet c'est bien dans l'esprit... Le nouveau Vade-mecum "Développer l'apprentissage à l'éducation nationale" y va de bon coeur. Non seulement il impose la mixité des publics, scolaires et apprentis, dans les mêmes classes créant des situations ingérables pour les profs. Mais aussi pour que ça se fasse, il annonce franco que les établissements sont dépossédés de leur droit d'ouvrir ou pas des sections d'apprentis. Tout sera décidé par les recteurs qui vont imposer le développement de l'apprentissage dans les lycées professionnels (LP). C'est l'école de la confiance...

 

(...)

La classe

S'il est une injonction qui revienne régulièrement c'est bien celle de la différenciation. Sous la direction de Frédéric Bablon, un Dasen, cinq enseignants apportent des réponses concrètes pour différencier. Leur ouvrage (Différencier son enseignement au collège et au lycée, ESF Sciences humaines) pose 4 principes et montre comment les mettre en pratique dans la classe dans le second degré.  Marie-Noelle Bertille,  co-auteure du livre et professeure d 'anglais au lycée Gerville Réache en Guadeloupe, explique pourquoi, comment et à quel prix on peut mettre en place une différenciation dans sa classe.

 

(...)

Le système

" Au regard des études antérieures, il apparaît que la variable « sexe » est à prendre en considération dans le phénomène d’épuisement, d’engagement et, plus globalement, de la qualité de vie professionnelle", note une étude de la Depp (division des études du ministère) publiée dans la revue Education et formations n°99. Emma Guillet-Descas et Vanessa Lentillon-Kaestner montre que le taux de burn out des enseignantes est plus élevé que celui de leurs collègues masculins. Mais aussi qu'il est plus fort en France qu'en Suisse. Ce qui indique que les conditions de travail, plus difficiles en France qu'en Suisse, y contribuent.

 

(...)

Le système

" Cette rencontre bilatérale doit s’inscrire dans un processus de dialogue plus continu et constructif", note le Se Unsa , reçu, comme les autres syndicats à la mi juillet au ministère. " La FSU a demandé au Ministre d’entendre les inquiétudes des personnels comme les désaccords qui peuvent s’exprimer", dit la Fsu. Les syndicats ont été reçus. Ont-ils une chance d'être entendus ? De nouvelles rencontres sont programmées à la mi-août, avant la rentrée.

 

(...)

Le système

Depuis son arrivée au ministère, JM Blanquer n'a pas fait mystère de sa volonté de revoir les congés scolaires. Depuis deux ans il a multiplié les déclarations en ce sens sans que rien de concret , en dehors des rythmes scolaires, ne vienne confirmer les propos. C'est peut-être en train de changer. Le premier ministre a saisi le conseil constitutionnel qui a déclaré que plusieurs points de l'article L. 521-1 du code de l'éducation relèvent du réglementaire et non du législatif. Le gouvernement a maintenant les mains libres pour des modifications par décrets  ou arrêtés sans passer par le parlement.

 

Lisez l'article...

 

Le système

Une circulaire publié eau BO du 18 juillet généralise la gestion des ressources humaines de proximité entre la rentrée 2019 et 2021. " Tous les personnels du ministère de l'Education nationale et de la Jeunesse (MENJ) qui le souhaitent doivent pouvoir bénéficier d'un accompagnement personnalisé dans leurs démarches (souhaits d'évolution professionnelle, accès facilité aux services d'action sociale et de santé, difficultés ou atteintes par des tiers, etc.), au plus près du lieu d'exercice de leurs missions. La mise en place d'une gestion des ressources humaines de proximité, complémentaire de l'appui hiérarchique que peuvent notamment apporter les personnels d'inspection et de direction, constitue une priorité pour l'année scolaire 2019-2020. Après une première année d'expérimentation qui a concerné la moitié des académies en 2018-2019, le dispositif est généralisé à la totalité des académies à la rentrée de l'année scolaire 2019-2020 et progressivement densifié au cours des années scolaires 2019-2020, et 2020-2021". Alors que le gouvernement va désaisir les commissions paritaires de leur droit de regard sur la carrière des enseignants, la GRH de proximité s'affiche comme une promesse de prise en compte des individus par l'administration. Pour cela le texte annonce le recrutement de conseillers RH qui pourront soit être au chef lieu du département mais naviguer à une échelle plus petite soit être plus proches des personnels. Ces conseillers seront sous l'autorité du RH de l'académie mais devront "respecter la confidentialité des échanges avec les personnels". On leur souhaite bon courage !

 

La circualire

 

Où en est l'Ecole en cette fin d'année ? L'éditorial du Café mensuel 187 l'explique. Entre deux radicalisations, celle du projet libéral du ministre et celle d'enseignants déterminés à s'y opposer, l'Ecole doit s'attendre à une rentrée difficile.

 

Le Café mensuel revient sur l'actualité de ces derniers mois : la loi Blanquer, la grève du bac, les postes non pourvus, l'effacement de l'éducation prioritaire, la circulaire de rentrée, la loi fonction publique etc.

 

Mais l'actualité ce sont aussi tous ces enseignants qui s'investissent et inventent. Chaque discipline a ses héros du quotidien. L Friquet et S Davieau et leurs BD contre le complotisme. Ben Aïda et ses enfants fous d'opéra. Marie Rosetti et ses voyages initiatiques en lycée pro. Claire Augé, Claire Tastet, Pauline Lourdel qui réinventent le cours de français. Thomas Lecorre qui plaide pour le bonheur en maths quand Rémy Pawin le fait en histoire-géo. Des dizaines de projets pédagogiques, des idées pour la rentrée, vous attendent dans ce numéro.

 

Le Café mensuel c'est aussi la recherche. Réformer l'Ecole a-t-il encore un sens ? RF Gauthier plaide la crise des programmes scolaires. Julien Netter  interroge la formation des enseignants. A Jellab plaide pour une nouvelle fraternité.

 

Avec le Café mensuel vous emmenez l'Ecole en vacances. Pas celle des mauvais jours. Celle des moments Champagne.

 

Le sommaire

 

Le système

"Ce bac 2019 est un fiasco , les jeunes se sentent lésés, ont l'impression d'avoir joué à la loterie". Les co présidents de la FCPE annoncent avoir reçu plus de 5000 appels du 5 au 17 juillet sur la hot line mise en place par l'association de parents d'élèves. Ils citent des cas de candidats déclarés reçus puis convoqués au dernier moment au 2d groupe. Ou encore de notes curieuses sans possibilité de consulter les copies jusqu'en septembre devant la fermeture du SIEC. Entre temps Parcoursup les radie et leur rentrée semble à l'eau. Le ministère prépare le bac 2021 avec la publication de deux importants arrêtés. Pour les redoublants comment va se passer le bac en 2021 ? Comment organiser le controle en cours de formation et l'examen en EPS ? Deux arrêtés publiés au JO du 18 juillet apportent les réponses.

 

Dans Libération

Au JO

Au JO

 

Le système

S'il remonte un peu dans les sondages, JM Blanquer divise aussi davantage les Français avec un écart plus net entre les insatisfaits de son action et les satisfaits. Selon le dernier Tableau de bord des personnalités Ifop Paris Match et Sud radio, publié chaque mois JM BLanquer compte 30% de bonne opinion (+2% par rapport à juin) mais 33% de mauvaise opinion. Le ministre séduit surtout les plus de 65 ans (46% de bonne opinion, +10%) alors que chez les parents son score est faible (21% chez les 25-34 ans).

 

Tableau de juillet

Et de juin

 

 

Le système

"Dans le cadre du suivi de l’application de la loi sur l’orientation et la réussite des étudiants (ORE), la commission de la culture du Sénat a confié au Sénateur Jacques Grosperrin, rapporteur de la loi, une mission d’évaluation sur ces « algorithmes locaux ». Ce dernier a rendu compte de ses travaux et de ses conclusions, ce jour, le 17 juillet 2019. Il montre que la procédure Parcousup se compose d’une phase de pré-classement qui met en oeuvre des « algorithmes locaux » et d’un examen individuel des dossiers. À la suite du Défenseur des droits, de la CADA, de la CNIL et de la Commission européenne, il considère qu’il est essentiel, pour la transparence de la procédure, que les critères de ces « algorithmes locaux » soient rendus publics". Le sénateur (PC) Pierre Ouzoulias, qui a multiplié les interventions pour la publication de ces algorithmes,  se félicite de cette décision de la commission du Sénat.

 

A partir du 12 juillet jusqu'au 26 août votre Expresso est en vacances. Nous restons en veille quotidiennement sur notre fil Twitter. Et des Expressos auront lieu cet été en fonction de l'actualité. Nous remercions ceux d'entre vous qui nous ont soutenu. Nous aurons encore besoin de votre soutien financier à la rentrée. D'ici là, nous vous souhaitons de bonnes vacances !

 

 

La classe

Qu'est ce qui fonde la liberté pédagogique ? " La complexité du métier d'enseignant qui ne peut se réduire à la mise en application de prescriptions ; la place essentielle de la liberté dans l'école, valeur à faire partager aux élèves et à mettre en application dans les classes", répond le numéro 173 de Dialogue, la revue du GFEN. Il décrit et analyse différents moyens de résister aux volontés de limiter la liberté pédagogique et il montre qu'elle est un bien qui ne peut être que collectif, construit par des échanges et des recherches communes sur les normes et les pratiques du métier.

 

Dialogue 173

 

 

La classe

" L’arrivée des sciences cognitives renouvelées par les neurosciences ne fait, finalement, que prolonger cela : elle réduit, à terme, l’activité de l’enseignant à l’obéissance à des prescriptions systématiques, néglige la singularité de la relation éducative, fait oublier l’importance d’autres facteurs dans l’apprentissage". Dans un article donné à la revue néerlandaise Pedagogiek, Philippe Meirieu prend position sur l'invasion des neurosciences dans le domaine pédagogique. "Les neurosciences, devenues « neuropédagogie », réduisent l’acte éducatif à ce qu’elles étudient ; elles font de l’ontologie avec de la méthodologie… De plus, le « comment ? » éclipse complètement le « pourquoi » : les neurosciences nous expliquent, par exemple, comment améliorer les techniques de mémorisation, mais ne peuvent, d’aucune manière, nous dire s’il vaut mieux faire mémoriser des poèmes romantiques, des sourates du Coran, des listes de vocabulaire, des théorèmes mathématiques ou des cartes de géographie. Elles ne nous disent pas, non plus, comment mobiliser l’attention et l’engagement des élèves dans un travail de mémorisation. Elles sont porteuses, à mes yeux, d’une conception étriquée, techniciste et dangereuse, de l’efficacité. Elles appellent un travail philosophique pour réintroduire clairement la question des finalités".

 

L'article

 

L'élève

Enfin les vacances ! Endosser le maillot jaune, s’installer sur la lune, empêcher le Duc de Guise d’être assassiné, escalader les cimes, partager le quotidien des fourmis ou  des abeilles, accéder à …l’éternité, réaliser un film, décrypter les rêves, mais surtout prendre soin de la nature et la protéger. Les vacances sont l’occasion de vivre des expériences insolites et  d’en garder de merveilleux souvenirs. Le café vous suggère quelques sorties ludiques...

 

Lisez l'article...

 

L'élève

"À l'issue de sa première année, le plan Mercredi sur le périscolaire a atteint près de 4.200 communes, surtout urbaines. Sur les quelque 454.000 places labellisées, un tiers se trouvent en Île-de-France. Dans un rapport remis au gouvernement le 9 juillet, le Conseil d’orientation des politiques de jeunesse appelle à concentrer les efforts sur les communes les moins outillées", affirme un article de Localtis. "Les plans Mercredi profitent davantage aux enfants des villes qu’à ceux des campagnes : l’Île-de-France concentre un tiers des places ouvertes", observe ainsi le COJ. Autre signe de ce "tropisme urbain" : des "pics de concentration autour des pôles urbains de niveaux national et local... Les communes possédant des accueils bien structurés se sont plus aisément appropriées la démarche", remarque encore le COJ. À l’inverse, les financements sont "jugés insuffisants par les communes les moins structurées en accueils de loisirs et en particulier en milieu rural". Il en résulte des "disparités importantes entre les communes, entre les départements".

 

Article Localtis

 

Les disciplines

Comment faire quand les nouveaux programmes tentent d'imposer une redéfinition de sa discipline ? L'Apses, association qui réunit près de la moitié des professeurs de SES, a une certaine expérience sur ce terrain. Elle vient de publier deux documents expliquant comment appliquer les programmes tout en respectant les valeurs et les pratiques propres à la discipline. Pour l'Apses, " les enseignant.e.s doivent pouvoir exercer leur liberté pédagogique en organisant leur progression selon ce qui leur paraît le plus adapté aux élèves. En particulier, rien n’oblige à traiter les chapitres dans l’ordre dans lequel ils apparaissent au programme ;  en restant maîtres.ses du degré d’approfondissement des éléments et objectifs d’apprentissage du programme ; en adaptant leurs cours de manière à favoriser une réelle compréhension des enjeux de société que ces savoirs recouvrent. Les objectifs d’apprentissage du programme déterminant ce que « les élèves doivent avoir acquis en fin d’année », les professeur.e.s ont alors la possibilité de regrouper ceux-ci dans un ordre différent du programme officiel et de problématiser les objectifs d’apprentissage pour leur donner du sens". Dont acte...

 

Les progressions proposées par l'Apses

 

Les disciplines

" L’enseignant réunit ses élèves pour leur donner la consigne, il frappe dans ses mains pour initier le rangement collectif, voilà des postures typiquement scolaires. Là, on est à l’école ! Des situations typiquement inadaptées aux élèves de maternelle : ils ne maîtrisent pas encore les échanges collectifs, les attentes de l’école, certains ne savent pas forcément suivre une autre instance que leurs pulsions. On les voit parfois imiter la maîtresse, ils frappent dans leurs mains en criant « on range » de table en table, sans pour autant s’y mettre. La gestion progressive du groupe classe me permet de faire de ces temps de véritables temps d’apprentissages, d’enseigner le langage de l’école, la posture d’élève et de cibler mon action auprès de ceux qui en ont le plus besoin". A lire sur Maternailes, la mise en place de l'année scolaire en maternailes (PS, MS et GS).

 

Sur son site

 

Les disciplines

Comment mettre en oeuvre les nouveaux programmes du lycée ? Dès la rentrée ce sont les secondes et les premières qui sont concernées. Pour alléger el travail de préparation de l'été les sites académiques ont publié des ressources. Retrouvez les sélections du Café pédagogique dans plusieurs disciplines.

 

En français

En maths

En physique - chimie

En histoire-géo

 

 

  

La vidéo


 L'Edito

Pour faire la paix, il faut être deux. Et encore faut-il participer au même conflit. Alors qu'on se focalise sur le conflit des examens, un autre mouvement, nettement plus radical , se développe : l'éradication de la cogestion dans l'Education nationale. L'intersyndicale du second degré et les mouvements qui y sont rattachés ont mené des actions contre les examens : des blocages des centres de correction du bac pro le 24 juin à la grève de la surveillance du brevet le 27 juin et finalement à la grève des corrections en juillet. Le ministère lui mène une autre bataille. De l'annonce du décret imposant une semaine de travail supplémentaire obligatoire pour formation à la loi de transformation de la fonction publique, c'est la mise au pas finale des syndicats qu'il poursuit.

 

130 000 copies en rétention

 

L'intersyndicale du second degré (Snes, Snep, Snuep, Snetap, Cgt Educ’action, Cgt Agri, Cgt Enseignement Privé, Sud Education, Sud Rural-Territoires, Sundep, Snalc, Cnt, Synep-Cfe-Cgc, Snec-Cftc, des Stylos rouges, de la Chaîne des Bahuts et de l’Apses) a poursuivi plusieurs semaines d'actions sur le déroulement des examens pour marquer son opposition aux réformes des lycées....

(...)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces