L'Expresso du 17 décembre 2018

Le fait du jour

Un chef d'entreprise pour évaluer votre collège ? C'est ce que recommande la loi Blanquer. La Café pédagogique a déjà cité l'étude d'impact de la loi à propos du contrôle sur l'expression des enseignants sur les réseaux sociaux. L'article 9 présente la nouvelle évaluation des établissements qui sera mise en place à la rentrée 2019. Et elle aussi ne manque pas de surprises...

 

(...)

La classe

Que faire des travaux des élèves ? Comment en particulier conserver, valoriser et exploiter leurs créations numériques jusqu’à en faire de véritables supports de travail ? A cette question des traces numériques d’apprentissage, Juliette Sorlin, professeure de français au collège Diderot à Besançon, propose une réponse : un blog qui se veut « un musée pour la classe ». La publication vient donner plus de visibilité aux travaux et donc plus d’enjeu au travail. Et on apprend aussi à commenter les créations de ses pairs pour progresser dans l’écrit et l’argumentation. Il y a, explique l’enseignante, une « difficulté bien spécifique éprouvée par les élèves de REP + à organiser leurs connaissances, à les identifier comme élément constitutif de leur culture, à les nommer, à les catégoriser et à les organiser dans le temps. » Et si la publication aidait à structurer et fortifier les apprentissages, à construire la mémoire du travail scolaire ?

 

(...)

Le système

Vendredi 14 décembre, quelques milliers de manifestants se sont rassemblées place de la République. Une manifestation qui regroupait agents et salariés de plusieurs horizons mais dont les inquiétudes et le mécontentement rencontrent des points de similitudes. Des enseignants, du premier et second degré, qui manifestaient auprès d’agents de la protection de l’enfance ou encore des salariés du groupe Orange, à l’appel d’une grande majorité des syndicats. « Vu le contexte social actuel, j’avais besoin d’être dans la rue moi aussi, mais dans quelque chose de plus cadré » explique Caroline, enseignante dans un établissement du quatorzième arrondissement de la capitale. Erwin, enseignant du second degré, voulait dénoncer « l’idéologie autoritaire des réformes du lycée, sans aucune concertation ».

 

(...)

Le système

"Il n'est pas question de céder à des pressions de la rue". A peine la crise des gilets jaunes semble t-elle se réduire que JM Blanquer ne parle plus d'agir sur ses réformes mais annonce de la fermeté. Il nie la crise lycéenne et annonce des mesures nouvelles. JM Blanquer a fait le tour des plateaux télévisés ce week end, le 15 sur LCI et le 16 sur Europe 1 et Cnews. Il s'est exprimé sur la crise des lycées et les mesures du plan violence, annonçant des amendes pour les familles.

 

(...)

Le système

Réunion du Conseil national de la vie lycéenne le 17, Conseil supérieur de l'éducation les 18 et 19 décembre, avec tous les nouveaux programmes proposés à l'adoption, CTM du 19 sur les moyens des académies, la semaine s'annonce chargée pour les syndicats enseignants et le ministre. Le Snes Fsu et la CGT appellent à conserver la pression sur le ministère malgré le faible succès de la journée du 14.

 

(...)

Le système

Alors que parait au JO un arrêté sur les épreuves du bac STAV, l'intersyndicale de l'enseignement agricole lance une pétition pour modifier la réforme de ce bac. "Pour conserver sa dimension technologique, parce que ce diplôme confère la capacité à l’installation (spécialité production agricole)... nous demandons à ce que le stage en entreprise (de 5 semaines) soit conservé comme un temps fort de la formation... Pour conserver de bonnes conditions d’apprentissage des élèves, de travail pour les personnels, nous demandons que le référentiel et la grille horaire du baccalauréat STAV déterminent précisément la répartition horaire par discipline tant pour les cours que pour la pluridisciplinarité ou encore pour les stages collectifs. Par ailleurs, les seuils de dédoublement doivent non seulement être précisés, mais confortés".

 

L apétition

Arrêté au JO

L'enseignement agricole comme un rat crevé...

 

 

Le tribunal de Beauvais a jugé le 14 décembre en comparution immédiate, Mamadi S., un lycéen de terminale du lycée professionnel de Méru. Reconnu coupable d'avoir lancé des projectiles sur les forces de l'ordre et aussi d'être "un meneur" du mouvement lycéen, il a été condamné à 10 mois de prison dont 4 avec sursis. Selon le Courrier Picard, "vivant dans une famille où chauffage et eau chaude sont coupés, il se lève tous les matins pour aller au lycée et veut poursuivre ses études".

 

Dans Le courrier picard

 

 

Le système

Ce sont deux lycées professionnels, Ampère à Marseille et Eucalyptus à Nice, que le conseil régional de PACA a choisi pour tester une application de reconnaissance faciale. Le système identifiera les élèves et personnels en comparant les visages à une base de données des visages des lycéens et profeseurs. Selon Nice matin, le Snes relève que cela n'aura aucun impact sur la sécurité, la violence ne se réduisant pas à l'intrusion.

 

Nice matin

20 minutes

 

 

Le système

Jean-Charles Geslot, maitre de conférences en histoire, revient sur la censure des enseignants envisagée par la loi Blanquer. POur lui, elle répond à "une double tradition de l’administration de l’enseignement de la France : le musèlement de la parole enseignante d’une part, et une politique de communication visant à donner une image lisse et positive du monde scolaire."

 

Sur son blog

Sur la loi Blanquer

 

 

Nous ne vivons que de votre soutien. C'est la garantie de notre indépendance.

 

Depuis 2001, grâce à vous, le Café pédagogique vous accompagne au quotidien sur les chemins tortueux de l'École. Nous sommes présents dans les classes pour faire connaître vos réalisations. Nous suivons les événements pédagogiques importants et nous en rendons compte. Nous rencontrons le ministre, les syndicats, les différents acteurs de l'École pour décrypter jour après jour leur actions et les enjeux pour l'avenir de l'École. Notre objectif numéro 1 est de rendre lisibles les politiques conduites, dont les finalités ne sont pas toujours transparentes et d'amener de vrais débats dans un monde éducatif qui en a bien besoin. C'est aussi de débusquer l'actualité grâce à notre réseau d'information.

 

Pour continuer à vous informer au quotidien, le Café pédagogique a besoin de vous.

 

Nous vous offrons un ouvrage majeur. Jusqu'au 25 décembre, recevez en cadeau un exemplaire du livre de Françoise Guillaume, Éduquer l'attention, ESF Sciences humaines.

 

Profitez de cette offre et en un clic, soutenez le Café pédagogique

 

 

Politique

Loi Blanquer : Ce que la confiance veut dire...

"L'école de la confiance" c'est le slogan préféré de JM Blanquer , celui qui a été utilisé pour justifier sa politique tout au long de ses 18 mois de présence au ministère de l'éducation nationale. C'est encore le nom de son projet de loi sur l'école qui devrait bientôt arriver devant le Parlement. La confiance c'est, selon le Larousse, "le sentiment de quelqu'un qui se fie entièrement à quelqu'un d'autre, à quelque chose". Mais le projet de loi de JM Blanquer redéfinit le terme et sa portée. Il éclaire du coup le véritable projet du ministre. L'école de la...

 

(...)

 

Lisez l'article...

 

Pédagogie

Françoise Guillaume : Eduquer l'attention

"Je n'arrive pas à les concentrer. Ca part dans tous les sens". Quel enseignant ne s'est pas plaint du manque de concentration de ses élèves ? Le déficit d'attention est même devenu une maladie qui faut vivre une armée de spécialistes et l'industrie pharmaceutique. Mais pour Françoise Guillaume, la maladie est d'abord collective. Et le manque d'attention relève du rapport social. Il est lié à la culture car aucun bébé ne nait doté de l'attention requise dans le monde adulte. Aussi il est possible d'éduquer l'attention. Une éducation qui va puiser dans les...

 

(...)

 

Lisez l'article...

 

La classe

"Solidarité Laïque propose des outils pédagogiques qui favorisent l’engagement citoyen et solidaire des jeunes : lutte contre les stéréotypes, le racisme, laïcité, discriminations, droits de l’enfant et droit à l’éducation … autant de thématiques qui contribuent à mieux vivre ensemble !" L'association propose 3 outils : un jeu de sensibilisation aux droits de l'enfant, un livret contre les stéréotypes sur les enfants migrants et des séquences pédagogiques sur la solidarité internationale.

 

Sur Solidarité laique

 

 

La classe

"Nous voulons que chaque jeune puisse choisir son avenir et une école qui l'accompagne vers la réussite". Le 17 décembre , la Coopérative des idées du 93 organise un débat sur l'Ecole avec pour objectif des propositions pour lutter contre les discriminations et la ségrégation sociale et territoriale. Participeront à la soirée Louis Boyard, président de l'UNL, Nathalie Mons, présidente du Cnesco, Jean-Yves Rochex (Paris _), Marc Bablet et Benjamin Moignard (Unpec). Rendez vous le 17 décembre à 18h30, 14 rue Victor Hugo, Pantin.

 

L eprogramme

 

 

L'élève

Une étude de la Dares (ministère du travail) le confirme : les jeunes des quartiers populaires sont discriminés dans l'accès à l'apprentissage. Une constatation qui interroge la priorité donnée à l'apprentissage par el gouvernement. " À caractéristiques identiques, les jeunes en insertion des quartiers prioritaires accèdent moins aux contrats en alternance après une période de chômage ou d’inactivité. On retrouve ici les obstacles généraux d’accès au marché du travail. Ce type de contrat ressemble davantage à un contrat classique qu’à un contrat aidé : les jeunes des quartiers prioritaires se trouvent en concurrence avec les autres jeunes de la zone d’emploi. Contrairement aux contrats aidés, les aides versées aux entreprises ne ciblent pas particulièrement les jeunes des quartiers prioritaires, et ne les incitent donc pas à les embaucher".

 

Etude Dares

 

Les disciplines

Le « carnet personnel de lectures et de formation culturelle » est-il mort-né au lycée ? Le plus récent projet de programmes n’en fait plus une obligation, mais une possibilité de travail parmi d’autres au même niveau que les « fiches de révision ». Cet outil préconisé au primaire et au collège est pourtant riche de bien des promesses. Maîtresse de conférences en didactique de la littérature, Bénédicte Shawky-Milcent propose ses éclairages dans l’hebdo lettres de l’académie de Grenoble. Les enjeux sont essentiels : « trouver un support qui favorise le dialogue entre lecture privée et lecture scolaire peut contribuer à renforcer le goût de lire », le carnet de lecture aide au travail des « écrits intermédiaires », il peut accueillir « une écriture plus créative », susceptible aussi de « se dire, à travers ses lectures ».  Une riche bibliographie permet de saisir combien le carnet de lecture est au cœur des réflexions didactiques de ces dernières décennies : des réflexions que certain.es voudraient aussi rayer ?

 

Bénédicte Shawky-Milcent dans l’hebdo académie de Grenoble

Le carnet de lecture dans le projet de programmes

Bénédicte Shawky-Milcent dans le Café pédagogique

 

 

Les disciplines

Au collège Pablo Picasso à Montesson dans les Yvelines, les élèves de quatre classes de 5ème s’aident à lire. En l’occurrence, Lionel Vighier et Violaine Gouzien les amènent à s’approprier un roman historique de Viviane Moore, « Le seigneur sans visage ». Différents dispositifs ont été mis en place pour accompagner la lecture : jeu de questions-réponses, carnets d’enquêteur, débats interprétatifs, portraits de personnages … Comment en particulier aider les lecteurs à comprendre les nombreuses références médiévales du roman ? Les élèves ont décidé de créer un site collectif, en ont élaboré l’organisation, se sont réparti le travail autour de thèmes et de mots à expliquer et illustrer en respectant les règles de publication. Dans cette classe mutuelle qu’internet vient élargir, « le tout, explique Lionel Vighier, est de penser à l'autre : d’aider l'autre, de créer des ressources pour l'autre, d’accompagner l'autre dans la lecture, de confronter sa lecture à celle des autres. »

 

Le blog des élèves

Lionel Vighier dans Le Café

 

 

Les disciplines

Comment aider les élèves à faire face à un texte qui résiste ? Au lycée Diderot à Carvin (62), Myriam Lobry a mis en œuvre des démarches susceptibles d’aider ses 1ères à une œuvre d’Aimé Césaire. Les élèves sont invités à écrire dans les marges du texte. Diverses tâches sont ensuite confiées selon les divers profils d’apprentissage : les « pragmatiques », les « relationnels », les « méthodiques », les « conceptuels ». Le travail mené débouche sur la rédaction d’un commentaire via un pad collaboratif et d’une carte mentale synthétisant les interprétations. Les rôles sont amenés à tourner dans l’année « pour acquérir de nouvelles compétences et diversifier les profils d’apprentissage. »

 

 En ligne

Myriam Lobry dans Le Café pédagogique

 

 

La vidéo


 L'Edito

Quel lien entre le ministre de l'Education nationale, les mouvements lycéens et celui des gilets jaunes ? En apparence aucun. En réalité, la conjonction existe déjà sur le terrain. Surtout, le ministre de l'Education nationale doit faire face à la même opposition que le gouvernement tout entier : celle qui résulte d'une politique qui augmente les inégalités sociales et territoriales.

 

Un mouvement lycéen qui puise dans le même terreau que les gilets jaunes

 

 En politique avisé, Jean-Michel Blanquer n'a pas manqué de communiquer sur le mouvement des gilets jaunes. Sur Twitter , il dit le 1er décembre : "Nous sommes à l'écoute d'un mouvement qui manifeste des détresses ancrées depuis des années dans notre pays. Nous agirons pour la justice sociale. Mais nous n'accepterons jamais la violence. Celle d'aujourd'hui est ignoble... Nous la combattrons".

 

Une déclaration apparemment équilibrée. Et JM Blanquer a des arguments à faire valoir , notamment sur le plan social. Depuis 2017, son ministère est l'alibi social du gouvernement grâce aux dédoublements des classes de CP et CE1 en Rep et Rep+, une mesure sans aucun doute social. Même si son financement se fait au détriment du second degré, des autres classes et des écoles de milieu rural.



(..)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces