L'Expresso du 27 septembre 2021

Le fait du jour

Le gouvernement juge-t-il utile d'avoir une structure capable d'évaluer ses politiques ? On pouvait en douter après la suppression du Cnesco avec la loi Blanquer. Une nouvelle étape s'ouvre depuis l'envoi le 25 septembre au soir, d'un mail de la cheffe de l'inspection générale, que le Café pédagogique s'est procuré. Caroline Pascal annonce la suppression de l'Inspection générale en 2023. Le ministère de l'éducation nationale se prive d'un corps d'experts qui était capable de signaler les erreurs et les dysfonctionnement et de conseiller le ministre. Venue de l'Elysée, cette mesure reflète une nouvelle conception de la gestion de l’État par un pouvoir exécutif dont l'autorité doit s'exercer sans limite. Prévue pour 2023, cette réforme fait partie du nouvel État qu'Emmanuel Macron va proposer aux Français lors de l'élection présidentielle.

 

(...)

Le fait du jour

Comment comprendre l'annonce de la suppression de l'Inspection générale ? Historien de l'Ecole, Claude Lelièvre remet cette décision dans la longue histoire de l'Inspection et analyse ce qu'elle implique comme conception de l'Etat. Pour lui, cela renvoie au bonapartisme.

 

(...)

La classe

Le numérique peut-il aider à travailler autrement les compétences orales en général et l’approche du texte théâtral en particulier ? Assurément pour Sarah Pépin-Villar qui en exploite bien des capacités au collège Jean-Jacques Rousseau du Pré Saint-Gervais (93), par exemple ici dans le cadre de l’étude en 5ème de la pièce de Molière « Les Fourberies de Scapin » : lecture de répliques en vrac, jeu de rôles par lequel l’élève se fait décorateur-scénographe, jeu de cartes et coffre de mots pour un exercice d’improvisation … Les créations, inspirantes et transférables, sont réalisées sur tablettes et partagées sur un blog. Et si lire le théâtre permettait de donner encore mieux la parole aux élèves ?

 

(...)

L'élève

La Fête de la science a 30 ans ! À cette occasion, vendredi 1er octobre, la Cité des sciences et de l’industrie  offre aux groupes scolaires, une journée de visite et d’activités gratuites. Ils sont invités à participer à une trentaine d’ateliers et d’animations ludiques de la maternelle à la terminale. Pour cette édition exceptionnelle, la Cité accueille aussi cinq centres de sciences européens qui présentent des ateliers et des démonstrations. Réservation nécessaire.

 

(...)

Le système

Selon les dernières données du ministère de l'éducation nationale, on a compté 6839 élèves contaminés durant la semaine du 17 au 23 septembre contre 9748 la semaine précédente. 2366 classes ont été fermées contre 3299. Mais l'éducation nationale n'a effectué que 159 828 tests, bien loin des 600 000 annoncés par le ministre devant l'Assemblée. 4154 établissements ont proposé "un parcours vaccinal" sans que l'on sache combien d'élèves ont été vaccinés.

 

 

Le système

"La proposition de loi Rilhac a été adoptée mercredi 22 septembre par la commission des affaires culturelles et doit passer en 2ème lecture à l'Assemblée Nationale les 29 et 30 septembre prochains. Cette loi, en créant « autorité fonctionnelle », placera les directrices et directeurs en position de supérieur·e hiérarchique et dérégulera totalement le fonctionnement des écoles", écrit le Snuipp Fsu. Le syndicat invite les professeurs des écoles à écrire aux parlementaires avant le passage de la loi devant l'Assemblée le 29 septembre. D'un simple clic, en toute légalité, on peut ainsi manifester son opposition à la proposition de loi. La mobilisation des enseignants a déjà réussi à repousser l'amendement Rilhac dans la loi Blanquer en 2019 puis la proposition de loi Rilhac en première lecture en 2020.

 

Pour envoyer sa lettre

Sur la loi Rilhac

 

 

Le système

Alors que JM Blanquer évoque le 27 septembre le "plan langues", il convient de rappeler le sort fait à l'allemand. "À l’échelle française nous avons une politique de l’apprentissage de l’allemand très volontariste qui nous a permis de nous maintenir au-dessus des 15 % d’élèves apprenant l’allemand, soit environ 800 000 élèves en France", déclare JM Bnanquer dans les Dernières nouvelles d'Alsace. Une politique "volontariste" démentie par ce graphique tiré de l'annuaire statistique de l'éducation nationale RERS 2021. Le nombre d'élèves suivant un enseignement de l'allemand LV1 est passé dans le second degré de 240 000 en 2016 à 153 000 en 2020. En janvier 2021 des enseignants et parents ont lancé une pétition pour demander un réel soutien à l'allemand.

 

Dans les DNA

Dans le RERS 2021

La pétition

 

 

Le système

" Difficile de faire son métier sérieusement quand tous vos efforts pour suivre pas à pas vos élèves, éveiller leurs envies, leurs aptitudes sont régulièrement sapés par des injonctions contradictoires, des procédures imposées qui provoquent l’inverse de la finalité annoncée", écrit Viviane Youx, présidente de l'Association française des professeurs de français (AFEF). " Le risque est grand aussi de se cantonner dans le faire, dans les tâches quotidiennes, jusqu’à nous faire oublier que la raison d’être du professeur de français, c’est aussi, et peut-être surtout, de développer la culture et l’humanisme, d’accompagner nos élèves sur le chemin de la construction de leur pensée. C’est en ne cédant pas sur les pratiques culturelles et artistiques, en confrontant les élèves à leur propre capacité à prendre la parole, s’exprimer par écrit, comprendre le monde qui les entoure par la littérature, contemporaine et classique, que nous leur ouvrons des perspectives humaines et sociales. C’est la dignité de notre métier de professeur·e·s de français."

 

Editorial

 

Budget et revalorisation

Budget 2022 : Près de 500 postes d'enseignants supprimés dans le second degré

"Le projet de loi de finances 2022 consacre l'engagement du gouvernement en faveur de l'éducation", affirme le Conseil des ministres. Avec 55 milliards pour l'enseignement scolaire , le budget de la rue de Grenelle augmente de 1.6 milliard soit 3%. Sur cette somme seulement 400 millions sont à mettre au titre de la revalorisation des personnels, et non 700 millions comme le dit le ministère. Malgré la crise sanitaire et ses effets, seulement 50 emplois sont créés dans l'enseignement. Mais 470 emplois d'enseignants sont supprimés dans un second...

(...)

 

Lisez l'article...

 

Pédagogie

Christian Laval et Francis Vergne : Pour une éducation démocratique

"Le temps est largement venu de passer des mobilisations défensives aux propositions offensives". Face à la crise scolaire mais aussi sociale, politique et écologique, Christian Laval et Francis Vergne dressent dans "Education démocratique" (La Découverte), le programme de ce que devra être l'école de demain. Une école où l'enseignement est conçu pour préparer l'égalité sociale et une gouvernance réellement démocratique tout en assurant la durabilité de la planète. L'ouvrage conduit une réflexion sur ce que devrait être l'égalité en...

(...)

 

Lisez l'article...

 

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

La classe

"Bien que le potentiel pédagogique puisse sembler prometteur, des défis et des enjeux sont reliés à l’utilisation d’appareils mobiles en classe, notamment en ce qui concerne l’utilisation inappropriée par les élèves", écrivent Michelle Deschênes et Séverine Parent dans un article du site québécois L'école branchée. Elles font le tour de la question avec notamment le conseil d'associer les élèves aux règles d'utilisation et de bien choisir les activités.

 

Sur le site

 

 

La classe

" Alors que la pédagogie de l’éducation musicale s’attache en permanence à construire un collectif via le travail du chant choral notamment, peut-elle pour autant participer à l’épanouissement des individus qui composent ce groupe ?", demande l'association des professeurs d'éducation musicale.  L'association organise à Toulouse du 23 au 25 octobre son congrès annuel avec des interventions de Frédéric Maizières et Gwénaël Lefeuvre. Des ateliers propose des démarches pédagogiques.

 

Le congrès

 

 

Les disciplines

Œuvre au programme du français en 1ère, la « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne », écrite en 1791 par Olympe de Gouges, est une réécriture de la « Déclaration des droits de l’homme et du citoyen » de 1789. Le mot « homme » est-il ici, comme on l’a prétendu, un terme générique désignant l’espèce humaine et incluant les femmes ? Dans son nouvel ouvrage, Eliane Viennot démonte ce mythe en traquant l’étymologie, les définitions, les usages et les instrumentalisations du mot « homme », jusqu’à l’imposture récente de la majuscule. La langue française s’avère à nouveau masculiniste pour contrôler les esprits, la société, les lois. Et l’escamotage perdure : en 1948, les nations adoptent à Paris l’« Universal Declaration of Human Rights », mais « les hommes à la manœuvre en France conservent l’expression « droits de l’homme » dans sa version francophone », jusque dans le préambule de la Constitution de 1958. L’illusion selon laquelle le masculin serait générique produit d’autres ravages : « Les enfants à qui l’on présente des professions au genre grammatical inspiré des stéréotypes (infirmière, assistante sociale, mécanicien, docteur) se projettent préférentiellement dans celles qui semblent faites pour leur sexe, alors que les professions présentées aux deux genres « infirmier / infirmière) leur semblent plus accessibles. » Un opuscule décapant et salutaire.

 

Eliane Viennot, « En finir avec l'homme », Editions iXe, 2021, ISBN 1090062702

 

Sur le site de l’éditeur

Eliane Viennot dans Le Café pédagogique

 

 

Les disciplines

Fondé en 1997, le Prix des Découvreurs veut faire découvrir et aimer la poésie contemporaine aux élèves, de la 3ème au lycée. Plusieurs centaines d’élèves de l'ensemble des académies de France y participent par l’intermédiaire d’un.e professeur.e en lien avec l’équipe organisatrice. Les éditions 2020 et 2021 ont été interrompues à cause de la pandémie. Mais en 2021-2022, cette belle aventure, littéraire et pédagogique, est relancée autour de recueils de Milène Tournier, Etienne Faure, Stéphane, Bouquet Sébastien Ménard, Ada Mondès, Sharon Olds, Marine Riguet.

 

Brochure de présentation

La sélection 2021-2022

 

 

Les disciplines

Comment entrer dans l’étude d’une œuvre en la contextualisant, mais « en évitant l’habituel cours-biographie » ? Sur le site Lettres de l’académie de Lyon, Pablo Diaz explique comment il a utilisé la plateforme QuiZinière de Canopé afin de « rénover l’approche biographique des œuvres en début de séquence ». Le questionnaire porte en l’occurrence sur « Le ventre de Paris » d’Emile Zola. Les élèves l’abordent en autonomie selon plusieurs modalités de réponse : QCM, réponse libre, association, téléchargement d’une image, enregistrement d’une lecture expressive. Un second temps, en classe, permet de revenir sur les stratégies numériques mises en œuvre pour résoudre les exercices : « Ce moment a permis de mettre au jour des compétences parfois mal maîtrisées par les élèves », « un certain nombre d’élèves ayant mis en place des stratégies « payantes » ont eu à cœur de les partager avec leurs camarades. »

 

Présentation

Le questionnaire sur Zola

Tutoriels

 

La vidéo


 L'Edito

Il y a toujours du plaisir dans la rentrée. Plaisir de retrouver des collègues. Impatience de voir les élèves et de recommencer avec eux l'aventure d'une année scolaire. Mais cette année est marquée par un curieux cocktail d'usure et de patience. Usure d'une seconde année très difficile qui a marqué les corps et les esprits. Usure de s'adapter à une politique éducative qui n'est pas partagée par la grande majorité des enseignants. Usure d'attendre en vain une reconnaissance qui ne vient pas. Patience devant la perspective d'une année qui pourrait apporter  le changement aussi bien sur le plan sanitaire que professionnel.

 

Le spectre du covid est toujours là à cette rentrée. Avec un taux d'incidence moyen de 180, les enseignants rentrent avec une situation sanitaire très dégradée. Quand il sont partis en vacances, le taux d'incidence était à 24. Huit fois moins. Le taux moyen pour les écoliers est à 128, soit douze fois plus élevé que fin juin. Celui des collégiens et lycéens est à 240, soit 7 fois le niveau de fin juin. Encore s'agit-il de taux moyens. L'épidémie est plus violente encore...
 
(...)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces