L'Expresso du 18 septembre 2014

Editorial

"Dans l'immense majorité des pays de l'OCDE les élèves du privé obtiennent des scores meilleurs que dans le public", écrit Maryline Baumard dans Le Monde. Selon elle le résultat est attesté même à situation sociale comparable à partir des données Pisa 2012. Cet écart irait croissant attestant une supériorité incontestable du privé.

 

L'affirmation peut surprendre, l'OCDE ayant publié en 2011 une étude montrant que les écoles privées sont moins performantes, à situation sociale égale, que le public. La situation se serait-elle inversée depuis ? En fait les données de l'OCDE sont beaucoup plus nuancées. " L’écart de score en faveur des établissements privés par rapport aux établissements publics ne s’observe toutefois plus dans la plupart des pays si le milieu socio-économique des élèves et des établissements est pris en compte", écrit l'Ocde. "Ainsi, après contrôle du milieu socio-économique des élèves et des établissements, les établissements privés ne l’emportent plus sur les établissements publics que dans 8 pays et économies, et les établissements publics l’emportent sur les établissements privés dans 12 pays et économies. Les établissements privés – et les établissements publics dont les élèves sont issus de milieux socio-économiques plus favorisés – procurent donc un avantage aux élèves qui les fréquentent, mais rien ne suggère que les établissements privés contribuent à rehausser le niveau de performance du système d’éducation dans son ensemble". (Regards sur l'éducation page 434). Dans le cas français, l'écart , toute situation sociale comparable, est jugé "non significatif" par l'OCDE.

 

(..)
Le fait du jour

Une image subsiste fortement de la Journée nationale du sport scolaire, le 17 septembre. Celle des combats de boxe mixtes avec les collégiens de  Villeneuve-Saint-Georges. Un bel exemple d'éducation par le sport qui développe la confiance et une situation scolaire au coeur des questions du jour : l'application du décret des 3 heures et la mixité dans le sport.. Ajoutez des présidents d'association radieux, une ministre qui se plie aux selfies, des professeurs d'EPS de haut niveau et des enfants qui s'amusent. Une belle journée !

(..)
Le système

S'exprimant devant la Commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale, le 17 septembre, la ministre de l'éducation nationale a fixé ses priorités et répondu aux questions des députés. Elle a décrit ce que sera la réforme du lycée, annoncé la réduction de l'écart salarial entre primaire et secondaire, affirmé sa volonté de relancer les relations Ecole - entreprises et fait miroiter le grand plan numérique... La ministres est par contre restée muette sur plusieurs questions , dont le statut des directeurs.

(...)
Le système

Selon Le Canard enchainé, l'Education nationale devrait voir son budget réduit du fait du plan d'économies du gouvernement. La ministre donne un quasi démenti. Mais les documents publiés cet été interrogent.

(...)

Selon F.O., Jacques Risso est rétabli dans ses droits de directeur par le tribunal administratif de Nimes. Celui ci a constaté que "la décision de retrait d'emploi de directeur n'a pas été effectivement prise". Il ordonne au recteur de nommer J Risso directeur sous 15 jours. Jacques Risso a été écarté de la direction de son école de façon brutale à la rentrée 2013 sans qu'une procédure officielle de sanction soit ouverte.

 

Communiqué

Le système

"Le diagnostic et le pronostic ne sauraient être les mêmes pour ''l’apprentissage'' à un niveau de qualification élevée celui qui relève des enseignements supérieurs ( dont les effectifs sont passés de 20000 en 1995 à 135000 en 2013), et celui que l’on appelle plus communément ''les apprentis'' , (l’apprentissage ''proprement dit'', au niveau V) qui, lui, a régressé de 20% dans le même temps", explique C Lelièvre sur son blog. "En réalité, il ne s’agit pas vraiment des mêmes enjeux sociaux et économiques. Il serait sage, pour être à la hauteur de la situation et des enjeux, de ne pas les confondre (et de le dire clairement)."

 

Son blog

Le système

Le bob, oui. Le bonnet, oui. Le panama aussi. Mais la casquette, non. C'est la position de la direction du lycée de Perpignan qui refuse d'accepter Myriam, une élève de premiere ES, en cours avec sa casquette. Atteinte de pelade, celle-ci estime que la casquette lui permet de mieux dissimuler une maladie qui la défigure. Mais le règlement c'est le réglement...

 

Dépêche AFP

La classe

" Il s’agit bien là d’un nouveau levier d’actions professionnelles pour aider les élèves à apprendre et à progresser. Travail en petits groupes, décloisonnement, co intervention... c’est un nouveau champ des possibles qui s’ouvre pour faire évoluer le métier." Principale forme de soutien prévue en éducation prioritaire, le dispositif "plus de maitres que de classes" fait l'objet d'une nouvelle brochure publié epar le Snuipp.

(.)
La classe

"L'enjeu de la démocratisation culturelle passe, dès l'entrée à l'école maternelle, par l'appropriation d'un fonds partagé d'histoires, de textes, d'albums, constamment enrichi par la production éditoriale contemporaine", écrit Eduscol. Le site ministériel publie une sélection d'oeuvres littéraires pour faire entrer les petits de maternelle dans la lecture.

(...)
L'élève

Initié par l'Unicef et Milan Presse, Droits dans l’école est un programme pédagogique destiné aux enseignants de cycle 3. Il vise à donner aux enfants la capacité de concrétiser dans leur vie quotidienne les principes énoncés dans la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE). Le programme propose une mallette avec 5 séquences pédagogiques qui permettent aux enfants d’acquérir les outils nécessaires pour devenir des promoteurs actifs des droits de l’enfant et de les mettre en œuvre. Un groupe Facebook accompagne les enseignants.

 

La mallette

La recherche

Comment favoriser la construction par tous les enfants d’un rapport efficient à l’école et aux apprentissages ? C’est l’objet de l’ouvrage « Construire le goût d’apprendre à l’école maternelle » dont le Café pédagogique a rendu compte. Ses auteurs vont plus loin et proposent une journéed e réflexion et formation le 11 octobre à Paris.

 

Le programme

Sur l'ouvrage

 

Les disciplines

Ce documentaire composé de 180 extraits de films du cinéma populaire espagnol nous montre l’évolution du statut de la femme depuis la Seconde République jusqu’à l’époque actuelle. Il permet une étude en classe à plusieurs niveaux en particulier pour les classes de lycée à travers les différentes notions. Ce film a été choisi dans la programmation des scolaires pour le prochain festival de films espagnols de Toulouse.

(...)
Les disciplines

Ce week-end, Handicap international organise dans plusieurs villes de France une action de sensibilisation et d'information sur les dégats des mines anti-personnelles, sous la forme de pyramides de chaussures. Le site de Handicap international peut fournir des ressources intéressantes pour la classe, mais je vous recommande "the World's Largest Lesson" organisée par English-to-go en 2008. C'est une séance clé en main niveau A2, autour de quatre documents que les élèves vont analyser en groupe puis dont ils vont rechercher les points communs, et ainsi être sensibilisé aux problèmes de mines et de famine dans certains pays.

 

Sur English to go

Les disciplines

Vous cherchez des supports audio authentiques pour vos classes de cycle terminal? Sur Audio-Lingua, William, Paul, Jenny et lynne nous parlent de l'Ice Bucket Challenge, Ismini et Judith se présentent et Jenny nous parle des selfies. Ne manquez pas ces derniers enregistrements niveau A2+/B1!

 

Sur Audio lingua

Les disciplines

Gaëlle Rolain propose sur le site de Poitiers une séquence sur les violence sde genre qui s'appuie sur des témoignages.

 

La séquence

La vidéo


 L'Edito

L'Ecole a été convoquée par Manuel Valls à l'occasion de son discours sur la politique générale du gouvernement devant l'Assemblée nationale le 16 septembre. "Quand nous créons 60 000 postes dans l’éducation nationale, près de 5 000 postes dans la justice, la police et la gendarmerie, nous ne faisons pas de l’austérité", a dit le premier ministre. " L’école de la République est notre priorité. Nous en augmentons les moyens avec les créations de postes, la relance de l’éducation prioritaire, la priorité au primaire, les rythmes scolaires ou encore la réforme des métiers de l’éducation et la formation des maîtres."

 

Mais le ministre a mis ces efforts sous conditions. "Augmenter les moyens ne suffit pas, et nous devons avoir une réflexion sur la pédagogie. Nous ne pouvons accepter de voir se multiplier ceux qu’on appelle les décrocheurs, ces jeunes – 150 000 par an – qui quittent le système scolaire sans avoir obtenu de diplôme. Tout comme nous n’acceptons pas que 15 % des élèves présentent des difficultés sévères en écriture, lecture et mathématiques à l’issue du primaire".

 

(..)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces