L'Expresso du 06 juillet 2015

Le fait du jour

Deux cent enseignants, un cinquantaine d'intervenants, 40 ateliers du primaire au supérieur durant deux journées, la bénédiction de Catherine Becchetti Bizot, Directrice du numérique éducatif au ministère de l’Éducation nationale, le 1er congrès de la classe inversée, organisé par l'association Inversons la classe, a vu naitre une communauté enseignante qui a le vent en poupe. Durant deux journées, les 3 et 4 juillet, le congrès a montré une belle variété de pratiques et affiché une belle volonté : pas moins que "révolutionner l'école".

(..)
Le fait du jour

"J'ai fait enlever mon bureau. Je m'assois avec les enfants". Professeure de français au collège Daniel Argote d’Orthez, Marie Soulié applique avec bonheur la classe inversée. Elle décrit ses pratiques pédagogiques et en montre les impacts sur les élèves et son propre travail. Dans son collège où les élèves sont dotés d'une tablette, la clase inversée apaise la classe parce que les élèves sont enfin au travail.

(..)
La classe

La lecture analytique d’un texte littéraire est une activité fréquente en français : peut-elle devenir aussi une pratique en LCA ? peut-on amener les élèves à étudier en profondeur un texte dont ils comprennent difficilement la langue ? C’est le pari réussi d’Elise Dardill, professeure au collège Elsa Triolet à Le Mée-sur-Seine, et de Christine Darnault, professeure au lycée Guillaume Budé à Limeil-Brévannes. Elles éclairent ici les modalités et les enjeux d’un travail qui conduit les élèves au bonheur d’accéder, authentiquement, progressivement, collectivement, à l’intelligence d’un texte en latin, donc d’une langue et d’une culture. Ces propositions, présentées dans un récent séminaire national, démontrent combien les Langues et Cultures de l’Antiquité (LCA) constituent elles aussi un beau territoire d’invention pédagogique.

(...)
Le système

Les résultats du Capes externe sortent te se ressemblent d'année en année. Au Capes 2015, dans 4 disciplines déjà le nombre d'admis est inférieur au nombre de postes. On a vu que c'est le cas en maths où 1097 candidats sont reçus pour 1 440 postes. 76% des postes sont couverts ce qui est un peu mieux qu'en 2014 (67%).

(..)
Le système

N Vallaud-Belkacem " se félicite des résultats de la session 2015 du concours externe de professeur des écoles". Pourtant il n'y a que 10 822 admis pour 11 122 postes mis aux concours, soit un déficit de 300 postes. En 2014 il ne manquait "que"  20 postes non couverts. Mais le nombre de postes mis aux concours était très inférieur (7 904).

(...)
Le système

" Les effectifs réels de l’État et de ses opérateurs restent inférieurs aux plafonds votés, à hauteur de 49 000 agents. Cette « sous-exécution » n’est pas nouvelle, mais elle a tendance à augmenter", note Valérie Rabeault dans son rapport sur le budget 2014 remis à l'Assemblée nationale. En tête de cet écart, l'Education nationale où le plafond d'emplois est de 9 417 postes supplémentaires alors que seuls 7 419 sont effectivement créés. La difficulté à recruter des enseignants est ainsi mise en évidence dans le budget. L'objectif des 54 000 créations de postes pourra t il être atteint ?

(...)

Politique

Evaluation des enseignants : Le dossier relancé à la rentrée

Le ministère va bien ouvrir le dossier de l'évaluation des enseignants. Christian Chevalier, secrétaire général du Se-Unsa l'avait annoncé en mai. La revue Profession éducation du Sgen Cfdt le confirme dans son nouveau numéro : " un groupe de travail sur l'évaluation des (..)

Concours Avenir Métiers : Une Segpa l'emporte !

"On a joué contre du général ?". Ils sont surpris les collégiens de la 3ème H Segpa du collège Fontaine-des-Près de Senlis. Ils sont passés devant 150 autres classes de 3ème et de 2de participant au concours Avenir Métiers organisé par l'Onisep et l'Agefa Pme. Ils ont raflé le premier prix (une semaine à Lisbonne). Une réussite qui n'arrive pas par hasard, comme (..)

Gouvernance

Ces groupes privés qui impriment leurs marques dans l’enseignement supérieur

Huit sociétés privées françaises fédèrent 70.000 étudiants dans une centaine d'établissements. Si la notoriété des écoles est assumée, les entités commerciales qui les chapeautent restent dans l’ombre. Qui sont ces groupes privés ? Qui les dirige ? Avec quelles ambitions ? (...)
La classe

" On ne fait pas de la classe inversée, on fait sa forme de classe inversée".  Jeune professeur d'anglais au lycée  des Flandres à Hazebrouck (59), Sébastien Franc est passé à la  classe inversée parce qu'il ne supportait plus le mode d'enseignement traditionnel. Point fort de "sa" méthode : la gestion des groupes d'élèves qui permet à chacun de s'exprimer en anglais.

(...)
La classe

Si la capsule reste au centre de la pédagogie inversée, pourquoi ne pas impliquer les élèves dans leur création ? L´enseignement de la grammaire dans le cadre du cours de français a du mal à trouver sa place aux côtés de la pédagogie de projet, qui crée une certaine dynamique. Comment ne pas faire retomber le soufflé ? Comment faire cohabiter programmes et socle commun ? Jean-Marie Le Jeune, professeur de lettres en collège à Brest, nous livre ses réflexions et expérimentations pour mieux vivre ces injonctions paradoxales.

(...)

Sans votre soutien, le Café pédagogique ne pourra pas continuer. Depuis 2001, grâce à votre soutien, Le Café pédagogique vous informe chaque jour de l'actualité de l'éducation. L'équipe du Café est présente dans les classes pour faire connaitre les nouvelles pratiques enseignantes et les nouvelles ressources. Elle rend compte des colloques et des événements pédagogiques. Elle rencontre le ministre, les syndicalistes, les élus territoriaux, les associations professionnelles, tous les acteurs de l'Ecole pour partager avec vous leurs analyses et leurs décisions. Le Café pédagogique fait connaître les nouvelles études et entretient le dialogue entre la recherche et le monde de l'éducation. Le Café pédagogique met aussi du débat dans un monde éducatif qui en a bien besoin.

 

Pour continuer ce travail d'information, le Café pédagogique a besoin de vous ! Nous avons besoin de vos informations et de vos projets. Nous avons aussi besoin de votre soutien financier. Il nous est vital.

 

Jusqu'au 14 juillet, recevez gratuitement cet ouvrage pour votre adhésion à l'association du Café pédagogique.

 

Profitez tout de suite de cette offre

 

Les disciplines

19 950 ! C’est le nombre étonnant d’articles publiés par des lycéens sur le blog i-voix au terme de sa saison 7. Le projet, mené en partenariat par des élèves brestois et livournais, tente de réinventer l’apprentissage du français au moment du passage de la culture du livre à la civilisation de l’écran. Sa dynamique témoigne de la capacité du numérique à faire vivre au lycée la littérature, classique ou contemporaine, pour développer appétences et compétences de lecture-écriture-publication. En témoignent ces mots d’une élève, les derniers de la saison, pour décrire l’expérience vécue : « Une invitation à surtout ne pas cesser d'écrire, à aller toujours plus loin, à toujours vivre en état de poésie. Maintenant, nous tenons le monde en main. »

 

Le projet i-voix

Un bilan de la saison 7

Les disciplines

Relier EMI (Education aux Médias et à l’Information) et EDD (Education au Développement Durable), c’est ce que réussit Éco Radio, « la web-radio 100% développement durable » du collège Vincent Van Gogh à Blénod-lès-Pont-à-Mousson. Quelques exemples d’émissions : rencontre de lycéens dans le cadre des assises académiques « Ecole, laïcité et valeurs de la République », reportage sur une brasserie locale, interview de Timothée de Fombelle, auteur du roman de jeunesse « Céleste, ma planète », émission « Aqua vita est » avec des latinistes pour parler de l’eau dans l’antiquité romaine…

 

En ligne

Les disciplines

Les 6èmes du collège du Petit-Val, à Sucy-en-Brie dans l’académie de Créteil, ont conçu, écrit et publié un recueil de fables. Sous l’égide d’Elodie Carmo, professeure de français, et de Chantal Herbillon, professeure-documentaliste, ils ont étudié La Fontaine, participé à des ateliers d’écriture et illustré leurs textes. Ils se sont aussi confrontés à la gestion délicate, donc formatrice, du traitement de texte et de l’édition numérique. Au terme du travail, en guise de récompense, la fierté d’un recueil collectif en ligne : « Ça nous permet d’apprendre des choses sérieuses mais en nous amusant. Et comme on s’amuse, ça donne envie d’apprendre, et on retient mieux » (Valentine).

 

Le livre numérique

Présentation de l’expérience sur le site de la DANE

La vidéo


 L'Edito

"Les redoublants ont-ils droit à une avenir ?" demandions nous en septembre dernier au moment du scandale de la mise à 'écart de redoublants de terminale dans les Huats-de-Seine.  Le Conseil supérieur de l'Education (CSE) a étudié le 3 juillet 3 textes qui pourraient régler cette question.

 

Le premier texte crée un droit au redoublement en terminale dans son établissement. Il sera applicable à la rentrée 2016. Aujourd'hui pour beaucoup de redoublants retrouver un établissement est très difficile, à la fois parce qu'on manque de places et parce que les redoublants sont "un risque" dans la course aux résultats. Le texte a été adopté par le CSE.

 

Un deuxième texte donne la possibilité pour les élèves de garder pendant 5 ans le bénéfice de leurs notes au dessus de 10 au bac. Les redoublants n'auraient donc plus tout à repasser. Ce serait mis en place dès le bac 2016. Cet amendement là a été aussi adopté.

 

Un troisième texte a été proposé par le sgen cfdt. Il donne la possibilité à l'élève redoublant de choisir un parcours adapté en terminale au lieu de reprendre tous les cours. "Ce serait un parcours décidé avec le professeur principal et le chef d'établissement. Il tiendrait compte de l'orientation de l'élève dans le supérieur de l'élève", nous dit Vincent Bernaud, secrétaire national du Sgen-CFDT. L'objectif c'est de lutter contre le décrochage et de faciliter la réussite au bac. L'amendement a été adopté.

(..)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces