L'Expresso du 17 décembre 2014

Le fait du jour
Découvrez dès maintenant les créations et suppressions de postes dans les académies. "Étape déterminante", "changement de philosophie", la nouvelle politique d'affectation des moyens de l'éducation nationale est présentée par la ministre, le 17 décembre,  comme une rupture avec les pratiques antérieures. De fait la ministre confirme les moyens mis à disposition de l'éducation prioritaire. En dehors des Rep elle affine la répartition en utilisant 15 profils types d'académie au lieu de 4.  Et elle confie aux recteurs la gestion locale des moyens...
Le fait du jour

L'intérêt des 10% d'élèves les plus favorisés peut-il rester la loi de l'Ecole ? " Je veux faire de la politique éducative une politique publique au service de l’égalité et de la solidarité", affirme N Vallaud-Belkacem. Prenons au mot la ministre ! Puisque, à juste titre, elle dénonce les fortes inégalités d'un système éducatif qui trie et sépare les élèves entre des établissements scolaires que tout oppose, osons parler de mixité sociale. N. Vallaud-Bekacem veut rééquilibrer les moyens entre les établissements ? Et si on rééquilibrait aussi la répartition sociale des élèves ? La région Ile-de-France a entamé une réflexion en ce sens pour lutter contre une ségrégation scolaire qu'on sait encore plus poussée que celle des quartiers.  Le thème de la mixité sociale s'est imposé au premier Forum organisé par le Cnesco, Canopé, France Culture et la Ligue de l'enseignement à Amiens le 6 décembre. Pour Nathalie Mons, sociologue de l'éducation et présidente du Cnesco, Arnaud Tiercelin, responsable national des questions d’éducation à la Ligue de l’enseignement et Louise Tourret, journaliste sur France Culture,  l'intérêt de la majorité doit primer.

(...)

Vous détestez les superproductions américaines réservées aux enfants, spécialement concoctées pour les fêtes de Noël ? Vous fuyez les comédies dramatiques débordantes de bons sentiments et de larmes faciles ? « Gaby Baby Doll », sorte de conte moderne à l’humour décalé, au charme nonchalant, est fait pour vous. Avec son troisième long métrage, la cinéaste Sophie Letourneur surprend encore les spectateurs habitués à ses fictions réalistes, peuplées de bandes de jeunes au babil survolté et à l’énergie inextinguible (« La vie au ranch », « Les coquillettes »). Cette fois, elle prend les codes de la fable classique, les renverse, d’une manière poétique et drôle, et dessine le portrait en mouvement d’une jeune femme d’aujourd’hui, puérile, fantaisiste, en mal d’amour. Et dans le rôle de cette ‘Baby Doll’, insupportable et craquante, une comédienne qui ne ressemble à personne : Lolita Chammah.  

(...)

Et si les notes étaient en elles-mêmes un outil pour changer l'Ecole ? En plein débat sur "l'école bienveillante", plusieurs recherches venues des études de genre sont en train de modifier en profondeur notre conception de l'évaluation. Au final, le laboratoire LIEEP Sciences Po sur les politiques éducatives proposent d'utiliser les notes comme un levier pour améliorer les résultats et non comme un indicateur. Il s'interroge aussi sur le rapport que l'Ecole doit entretenir avec les cultures adolescentes.

(...)
Le système

Dans un document, le Snuipp recense 500 écoles et 93 réseaux écartés de l'éducation prioritaire alors qu'ils devraient y avoir droit. " Ces situations sont injustes et incompréhensibles. Le ministère a décidé de n’accorder le label REP qu’aux collèges et écoles du même secteur collège... A noter qu’entre 2000 et 2012, le nombre d’écoles primaires en éducation prioritaire est passé de 7 329 à 6 596 (1) . Il est inconcevable que la prochaine carte REP élimine encore de nouvelles écoles alors que les besoins éducatifs et les difficultés sociales ne font que s’accroitre." Un CTM se tient le 17 décembre au matin pour étudier ces cas. La Fsu,  la Cgt et FO appellent à une manifestation le 17 après midi.

 

Le document

Le système

"Ce dernier budget est  le point d'orgue des choix difficiles que nous avons opérés il y a 5 ans". Le 16 janvier, Jean-Paul Huchon, président du Conseil régional d'Ile-de-France, et Henriette Zoughebi, vice-présidente en charge des lycées, ont présenté le budget 2015 de la région. Dans un budget global qui atteint pour la première fois 5 milliards, l'enseignement secondaire peut compter sur 692 millions en soutien aux orientations claires données par la région.

(..)

L'annonce du décès de Geneviève Jacquinot-Delaunay, en ce début de semaine, nous laisse en quelque sorte orphelins. Tous ceux qu'elle a accompagnés dans leurs études ou reprises d'études, en particulier ses 22 thésards, nous lui devons, en premier, ces quelques mots, tant elle a su nous guider et nous accompagner dans nos apprentissages, nos cheminements. Tous ceux qui l'ont cotoyée dans la vie professionnelle lui sont reconnaissants de son amitié, de sa rigueur, mais aussi de son exigence. Tous ceux qui ont eu la chance de la cotoyer plus personnellement resteront admiratifs de l'énergie qu'elle savait mettre dans toutes ses activités, mais aussi face à la maladie qui depuis plusieurs années, de manière répétée, menait l'assaut contre sa force de vie.

(..)
La classe

On peut lire entre les lignes et s’intéresser au niveau subliminal des termes utilisés pour  désigner les élèves.  Écoliers, collégiens, lycéens, enfants, adolescents, jeunes,  majeurs, mineurs…  si le lexique a un sens, la manière d’appeler les élèves donnent des indications sur ceux qui font le choix des mots …

(...)
L'élève

On estime que près de 8 % des adolescents entre 12 et 18 ans souffriraient d’une dépression, annonce la Haute Autorité de Santé. "Or à cet âge, la dépression passe souvent inaperçue : l’adolescent a des difficultés à exprimer ses ressentis, manifeste sa souffrance différemment des adultes et sa dépression peut être confondue avec les sentiments de déprime, courants à l'adolescence. " La Haute Autorité de Santé (HAS) publie – pour la première fois – des recommandations pour aider les médecins de premiers recours, acteurs clés du repérage, à établir le bon diagnostic et à proposer une prise en charge adaptée à chaque situation.

 

Communiqué

L'élève
L’Union nationale du sport scolaire organise les 3, 10 et 17 décembre des Cross de Noël dans chaque académie avec l'association ELA (association européenne contre les leucodystrophies) et Casal sport. Le principe est simple, chaque participant, ou chaque association sportive (A.S.) peut commander à l'organisateur local un nombre de gourdes moyennant une somme forfaitaire. Chaque participant ou association sportive donne en fonction de ses moyens. Le jour de l'épreuve, chaque coureur peut également reverser le montant qu'il souhaite et se voir offrir en échange une gourde. Les dons récoltés par l'UNSS seront reversés dans leur intégralité à l'association ELA.
Les disciplines

"Il ne faut surtout pas  priver nos chérubins de ces chamailleries enfantines, de ces espaces qui participent à leur construction en tant qu'être social !", écrit Sylvain Obholtz sur son blog Instit90. Pour le sparents, la cour de récréation n'est jamais assez surveillée.  Or elle doit rester un espace où on apprend à nouer des relations. "Ce n'est pas en mettant un surveillant de plus dans la cour que l'on pourra espérer régler ces problèmes, c'est en faisant changer les représentations parentales sur ces sujets! Charge aux enseignants de transformer la cour en espace éducatif, encadré par des enseignants modélisants et explicites, pratiquant l'accueil de la parole"

 

Sur Instit 90

Les disciplines

La publication du référentiel réalisé par la Fadben s'achève avec la publication en queslques jours du chapitre 10 sur l'évaluation des contenus pédagogiques au tronc commun, du 11 sur l'organisation de l'enseignement de l'information documentation et enfin, le 16 décembre, de la conclusion. Le référentiel va de l'école maternelle au lycée.

 

La conclusion

Chapitre 10, "Évaluation : des contenus pédagogiques au tronc commun" :

Chapitre 11, "L’organisation d’un enseignement de l’information-documentation" :

Les disciplines

A partir de quand la maternelle doit-elle âtre proposée ? Doit-elle être obligatoire ou seulement possible ? Une étude Eurydice permet d'y voir plus clair. En Europe 6 pays proposent un accueil public des enfants dès la naissance, principalement les pays nordiques. L'Allemagne vient de les rejoindre. Un tiers de spays, dont la France, propose l'accueil dès 3 ans. Dix pays rendent la scolarisation en maternelle obligatoire pour la grande section.

 

Le document

La vidéo


 L'Edito

L'annonce de la nouvelle politique de répartition des moyens est-elle à même de répondre aux attentes ? S'agit-il vraiment d'une rupture ? Il semble bien que N Vallaut-Belkacem ne révolutionne pas l'éducation nationale.

 

"L’objectif que je me suis fixée est à la fois extrêmement simple et profondément ambitieux : faire reculer les déterminismes sociaux dans l’école… Notre école exacerbe aujourd’hui les inégalités sociales alors même qu’elle a pour mission d’offrir à tous les mêmes chances de réussite. Comment pourrons-nous construire la République de demain si nous donnons aux jeunes générations l’image d’une société qui, non seulement ne leur donne pas les mêmes chances, mais accroît les désavantages initiaux ? Je veux mobiliser la Nation autour d’une priorité : plus d’égalité pour la jeunesse. Je veux faire de ma politique éducative une politique publique au service de l’égalité et de la solidarité." Les propos volontaires de la ministre se traduisent-ils dans les faits ?

 

La nouvelle répartition des postes montre certes des changements dans quelques académies soumises à des pressions démographiques importantes comme Montpellier ou Aix-Marseille. Il y a un effort théorique pour Créteil. Mais globalement la ministre n'a pas révolutionné la répartition des moyens.  Dans 12 académies il n'y a même aucun changement sensible y compris dans des académies importantes comme Toulouse ou Versailles au primaire.

 

Les nouveaux moyens des Rep répondent-ils au besoin ? Il y a  pour la première fois une prise en compte effective des équipes pédagogiques. Mais l'effort de formation sera long à mettre en place faute de formateurs. Il n'y a toujours aucune incitation sérieuse à aller en Rep . Par conséquent le recrutement reposera toujours sur des professeurs débutants...

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces