L'Expresso du 13 décembre 2017

Le fait du jour

Frédérique Vidal a publié le 12 décembre les "attendus" qui, dès cette année, ouvriront ou fermeront les portes de l'enseignement supérieur. Bien loin de "redonner du pouvoir de décision à chaque étudiant", comme dit la ministre, les attendus sont rédigés dans des formules souvent imprécises qui laissent aux universités un vaste champ d'appréciation. Bien loin de "réaliser la promesse du progrès individuel", certains attendus semblent n'être là que pour adapter les flux aux places existantes. Le résultat final c'est que enseignants et lycéens sont piégés. Les enseignants ne pourront utiliser ces critères que de façon subjective avec tous les risques que cela sous entend. Mais c'est pire pour les lycéens qui se sont engagés dans des filières et qui voient les règles du jeu changer au bout du parcours et les portes claquer à leur nez.

 

(...)
La classe

Professeur de biotechnologie et sciences appliquées en Segpa dans un collège de Cagnes sur Mer (06), Patrick Saoula figure parmi les 50 enseignants sélectionnés par la Fondation Varkey pour le prix mondial de l'enseignant. On peut émettre bien des réserves sur ce prix. Mais pour Patrick Saoula c'est un grand encouragement et la reconnaissance d'un projet éducatif qui irrigue son collège, le projet Toukouleur.

 

(...)
L'élève

Comment des jeunes exclus du système éducatif deviennent-ils des êtres entreprenants, portés par le désir d’apprendre et de s’ouvrir à la vie en société ? A quelles conditions un établissement scolaire constitue-t-il pour ces ‘décrocheurs’ un espace de liberté et de responsabilité, un vecteur de leur construction en tant que sujet et un accès à la citoyenneté ? Sous le regard du réalisateur Abraham Ségal, le philosophe et sociologue Edgar Morin décide de confronter sa pensée sur l’éducation, ‘chantier prioritaire du XXIème siècle’, à des expériences innovantes menées de longue date dans cinq établissements publics des académies de Lille, Créteil et Paris. Progressivement, au contact des élèves créatifs et des équipes éducatives impliquées, au fil des enseignements transdisciplinaires, des ateliers pratiques et des projets artistiques, la nouvelle mission ‘anthropologique’ d’une école apte à appréhender la complexité de notre monde s’incarne de façon vivante, généreuse et fraternelle. Apparaît alors en filigrane une hypothèse ambitieuse : et si ces dispositifs innovants, dédiés aux élèves a priori les plus déscolarisés, interrogeaient -par la mise en lumière des inégalités sociales et scolaires, par l’éclairage sur la recherche constante de solutions concrètes pour y remédier-, les finalités de l’école républicaine aujourd’hui ? «Enseignez à vivre ! », documentaire instructif, montre en tout cas l’actualité de la pensée d’Edgar Morin sur l’éducation innovante, laboratoire du changement. 

 

(...)
Le système

Les écoles hors contrat ont le vent en poupe si l'on en croit une étude de la Depp sur l'évolution des effectifs élèves dans le premier degré. Si globalement le nombre d'élèves diminue dans le premier degré à la rentrée 2017 (- 23 100 soit -0.3%) c'est surtout lié au recul de la préscolarisation.  Et cela ne concerne pas le privé porté par la hausse du hors contrat (+15%).

 

(...)
Le système

L'Apmep, association des professeurs de maths, met en ligne le compte rendu de son audition par la mission Mathiot. Il donne d'intéressantes informations sur l'avenir du lycée. Selon l'Apmep  on passerait d'une seconde à peu près inchangée en 2018 à une spécialisation croissante dès la première (dès 2019). En première les élèves devraient suivre un enseignement de tronc commun et choisir 2 disciplines majeures où le smaths seraient présentes dans 4 des 9 choix possibles (maths physique, maths informatique, maths svt et maths ses) et deux disciplines mineures. Les horaires seraient de 15 h de tronc commun en première et 10 h de spécialisation. En terminale on passerait à 10 et 15 heures.

 

(...)
Le système

JM Blanquer n'a pas pris l'initiative d'une consultation directe de tous les lycéens sur leur vision du bac. Il se borne à lancer une consultation sur Internet ouverte aux seuls volontaires et sur des questions proposées par le ministère.

 

Sur cette consultation

 

Le système

"Le ministre dit qu'il pense fonder sa politique éducative sur les acquis de la science. Or on a vu la possibilité du retour à la semaine de 4 jours sur laquelle les scientifiques sont en désaccord". Sur France Inter le 12 décembre, Philippe Meirieu afait un rapide point sur la politique menée "de façon habile" par JM Blanquer. Saluant le développement des chorales il demande "pourquoi les reléguer à la marge ?". Pour P Meirieu, "les français aiment leur scolarité. On flatte l'opinion... Le ministre a  le mot confiance à la bouche. Or aujourd'hui avec les évaluations au collège on va avoir un classement des collèges. Ce n'est pas l'école de la confiance mais l'école de la concurrence et de la suspicion".

 

Sur France iNter

 

Le système

Dominé par Les Républicains, le Sénat a modifié la loi de finances en introduisant deux mesures qui visent les fonctionnaires. Le Sénat a adopté un amendement qui porte à 3 jours le délai de carence chez les fonctionnaires. D'autre part le Sénat est revenu aussi sur la compensation prévue par le gouvernement pour réduire l'effet de la hausse de la CSG. Cette hausse est totalement compensée dans le privé. Le Sénat a diminué la compensation prévue pour les fonctionnaires.

 

Compte rendu

 

La classe

L'innovation pédagogique c'est vous ! C'est d'abord ce que les enseignants inventent et réalisent chaque jour dans leur classe, avec ou sans le numérique, avec ou sans partenaires extérieurs, en toute liberté. C'est ce message que nous voulons faire passer avec vous, lors du 10ème Forum des enseignants innovants qui se tiendra à Paris les 2 et 3 février à l'appel du Café pédagogique et de nombreuses associations professionnelles d'enseignants et avec le soutien du Ministère de l'éducation nationale et de l'Espe de Paris. Pour ce 10ème Forum, nous préparons une rencontre exceptionnelle aux enseignants innovants. Attention ! Vous avez jusqu'au 11 janvier pour déposer vos projets et faire partie des 100 enseignants invités au Forum.

 

Lisez l'article...

 

La classe

"Engager les élèves en leur attribuant des rôles spécifiques dans et hors la classe est bien le socle commun de ces pratiques et dispositifs proposés pour ce numéro d'automne. ... Des rôles pour donner la parole aux élèves dans la mise en place de débats à visée démocratique ou dans la gestion de conflits. Les élèves se forment, se responsabilisent pour vivre pleinement, par l’expérience, les valeurs d’une société démocratique. La confiance accordée par les adultes à ces jeunes semble être, dans toutes ces expérimentations, un paramètre essentiel à leurs réussites", écrit l'académie de Nantes à l'occasion de la publication de ce nouveau nuémro de sa revue pédagogique.  Dans les 6 articles on relève la cartographie sensible au collège , des élèves médiateurs et une nouvelle approche aussi en maths. Dans certains articles onobserve aussi la poussée du comportementalisme.

 

E-changer nouveau numéro

 

 

La classe

"L’infirmière peut elle demander à la personne soupçonnée de prise d un produit d’utiliser un dispositif de dépistage( alcootest ou drogue) ? L’apéritif du vendredi midi entre collègue, dans la salle des profs, avec de l’alcool, est-il interdit ?" Le cannabis et l'alcool sont très présents dans les établissements et peuvent créer de l'insécurité. Voilà quelques questions posées en préparation du tchat organisé par l'Autonome de solidarité le 13 décembre à 18 heures. Drogue et alcool : quelles sont les responsabilités ? L'Autonome répond à vos questions.

 

Posez vos questions

 

L'élève

Une entorse, une scoliose, un ligament luxé, une bronchiolite : autant de situations où des séances chez le masseur-kinésithérapeute s'imposent. Ce métier vous intéresse ? Tania Martins, masseuse-kinésithérapeute à l’hôpital Cochin (AP-HP), répondra à toutes les questions que vous vous posez sur sa profession le 13 décembre à 14 heures. Comment y accéder ? Où l’exercer ? Quels sont les débouchés ? Commencez d’ores et déjà à lui poser vos questions.

 

Le tchat

 

Signalé par le RIRE, ce site de ressources québécois donne des pistes pour permettre aux élèves ayant des incapacités intellectuelles de s'initier à des habiletés essentielles à l'autonomie. Il explique "comment les aider à apprendre" en invitant à "adopter une nouvelle vision" et "choisir les bons objectifs". " Alors que leur éducation vise l’autonomie et la participation sociale, un grand nombre d’élèves qui ont des incapacités intellectuelles demeurent analphabètes, isolés socialement et très dépendants, même après 16 années d’école. C’est pourquoi le Groupe DÉFI Accessibilité a posé de nouveaux fondements qui changent la façon d’aborder leur éducation par une meilleure compréhension des causes de leurs difficultés et des moyens d’y remédier. Capable comme les autres approfondit le concept d’autonomie, les habiletés essentielles au développement de celle-ci ainsi que des moyens pour enseigner ces habiletés à l’âge approprié à chacune."

 

Capable

 

Les disciplines

J'aime ça, moi, sortir, avec ma classe. En toute saison, par tous les temps. J'aime ça, moi, la forêt. Surtout en cette saison. Alors, j'avais programmé une sortie en forêt. Contacter une société de transport pour affréter un car, solliciter le budget de la coopérative d'école, demander des sous monter un projet ? Que nenni ! Foin de tout cela. La forêt de Rennes est accessible par le réseau de transport en commun, en métro et bus. Simplement, j'ai calé une date, dix jours avant, avec deux mamans, deux qui me suivent dans mes aventures depuis plus de deux ans. Vérification faite de la compatibilité des horaires de bus faite, une information de sortie est soumise au directeur,  une autorisation est demandée aux parents, car on déborde légèrement des horaires, et hop, c'était programmé.

 

(...)
Les disciplines

Delphine, alias la très célèbre Charivari, revient sur son blog sur le logiciel Tacit, un outil de travail de la compréhension. " Le système peut situer les élèves dans une dizaine de groupes de niveaux (du niveau CE1 très faible au 3e très bon) et proposer à chacun des entrainements pile-poil adaptés à leur niveau. A partir de là, je n’ai plus rien à faire : quand l’élève se connecte, le système lui propose automatiquement des petits textes adaptés à son niveau à lui, différents de ceux du voisin. En temps réel, je peux voir son score, et même lire les textes que chacun a reçus, et savoir ceux pour lesquels tel élève a réussi, et ceux  qui, au contraire, ont été échoués. 5 évaluations sont prévues pour, au cours de l’année, mesurer les progrès et, éventuellement, changer les élèves de groupe. Les élèves peuvent ensuite s’entrainer individuellement, sur PC ou tablette. L’accès est simple (prénom nom + un mot de passe) et l’interface très épurée", explique Charivari. " Après plus d’un an d’utilisation, je suis bluffée par les résultats. Non seulement mes élèves ont progressé mais ce qui est important : je m’en rends compte, et ils s’en rendent compte. Ils prennent confiance, ils se voient progresser, ils ont envie de continuer à s’entrainer".

 

Sur Charivari à l'école

Tacit

 

Les disciplines

" Il s’agira pour les élèves de retrouver le Père-Noël qui a disparu afin de sauver les vacances de Noël de tous les enfants. Car comme chacun le sait: sans Père-Noël, pas de vacances de Noël ! Le jeu consistera en une fouille virtuelle de la maison du Père-Noël, agrémentée de défis mathématiques et de devinettes qui donneront des indices pour ouvrir les différentes pièces de la maison du vieux bonhomme rouge". C'est un jeu sous genially que propose Mallory sur son blog pour cette fin de trimestre.

 

Sur la classe de Mallory

 

 

Les disciplines

Mémoriser en manipulant. Le blog Cenicentia propose des leçons sur la phrase, le sujet, les prénoms, le verbe, le sfamilles de mots, les suffixes, les différents sens des mots ,les conjugaisons en s'appuyant sur des fiches manipulables. C'est un énorme travail immédiatement récupérable pour la classe qui est offert.

 

Sur Cenicienta

 

 

La vidéo


 L'Edito

Il n'aura fallu que quelques semaines à Jean-Michel Blanquer pour tourner la page du quinquennat précédent. Bon connaisseur de l'institution scolaire, habile, le ministre a utilisé réussi à détruire 5 années de refondation presque sans y toucher. Il lui aura suffi de lâcher la puissante force des pesanteurs internes du système. L'année 2017-2018 sera plus difficile car il devra utiliser d'autres forces pour construire. "Depuis mon arrivée, j'ai engagé ce processus afin de préserver ce qui est bon et d'améliorer ce qui ne fonctionne pas. L'ensemble de mes actions se résume en la volonté de bâtir l'école de la confiance". Cet été, dans le JDD du 23 juillet, Jean-Michel Blanquer semble hésiter entre amélioration et construction. C'est pourtant bien une nouvelle école qu'il a commencé à mettre en place en faisant table rase des réformes précédentes. La première année scolaire du nouveau ministre devrait voir le lancement des nouveaux projets pour l'Ecole. Primaire, collège, lycée, tous les niveaux de l'Education nationale seront concernés. Pragmatique ou idéologique, la réforme sera surtout pilotée par la nouvelle rigueur budgétaire qui se profile et qui pourrait limiter les ambitions du ministre.

 

Une politique dans l'impasse au primaire ?

 

"Notre priorité c'est le primaire", ne cesse de répéter JM Blanquer. Il se fixe même comme objectif "100% de réussite des élèves" en CP, c'est à dire 100% de réussite dans le "lire, écrire, compter et respecter autrui". Pour cela , le ministre compte sur un nouveau dispositif : le dédoublement des classes de CP en éducation prioritaire, soit en rep+ dès cette rentrée et son extension aux classes de CP et CE1 de Rep + et Rep (l'autre composante de l'éducation prioritaire) à la rentrée 2018. Au total ce sont 2 500 postes dès cette rentrée qui doivent y être consacrés et encore 9 500 à la rentrée 2018.


(...)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces