L'Expresso du 20 septembre 2019

Le fait du jour

"Vous le savez, j’avais pris l’engagement de replacer l’humain au coeur de l’entrée dans le supérieur. C’est chose faite". Frédérique Vidal a présenté le 20 septembre la rentrée étudiante en mettant l'accent sur la démocratisation de l'accès au supérieur, notamment à travers le devenir des bacheliers technologiques et professionnels. Si la ministre se déclare satisfaite de cette rentrée, les résultats de Parcoursup, dans la mesure où on peut les juger avec les rares chiffres donnés, sont décevants. Non seulement le nombre de jeunes laissés sur le carreau est impressionnant mais la sélection sociale semble augmenter avec cette deuxième année de fonctionnement.

 

(...)

Politique

Budget 2020 : A nouveau des suppressions massives de postes dans le second degré ?

Selon Le Parisien, l'Education nationale devrait connaitre une très légère baisse (-0.1%) du nombre total de ses postes en 2020, alors que l'Etat perdrait 2593 postes. Mais ce quasi maintien des postes intervient alors que de nouveaux dédoublements et des réduction des effectifs par classe sont attendus dans le premier degré. Pour la troisième année consécutive, le second degré devrait perdre des postes alors que le nombre d'élèves augmentera et qu'il faut...

(...)

 
  

Pédagogie

Pierre Périer : Des parents invisibles

"Investis d'un pouvoir jugé déterminant dans la scolarité de leurs enfants, les parents sont sur responsabilisés par l'institution scolaire...Or de même que le comportement des parents ne peut être la cause de "l'échec", ils ne sont qu'un maillon de la "réussite". Cependant, de manière analogue au traitement désormais réservé à la pauvreté , les causes individuelles tendent à se substituer aux causes sociales et à conforter des jugements  de nature morale sur les comportements des parents". Les "parents invisibles", qui font le titre du nouveau livre de Pierre Périer (collection éducation & société, PUF), ce sont les parents  des familles précaires. Alors que l'école attend des parents qu'ils l'assistent, ces parents n'ont ni une situation ni les ressources nécessaires pour ce travail de soutien d'élèves d'ailleurs souvent en difficulté. Ainsi ...

(...)

  
Le fait du jour

"Nous disons NON à cette surenchère de contraintes qui fait passer au premier plan la quantité au détriment de la qualité en mettant de côté le plaisir de la littérature – celui des enseignants et celui des élèves. Nous disons NON à l’obligation d’étudier 24 textes en série générale et 16 textes en série technologique car notre discipline se résumerait alors à du bachotage et non à une découverte enthousiasmante des textes littéraires... Nous disons NON à un programme d’œuvres imposées. Ne nous transformez pas en de malheureux Sisyphe, abrutis par la tâche.. Laissez-nous maîtres de nos pratiques et de nos choix littéraires". Lancée il y a deux jours, la pétition "non merci !" contre la réforme des programmes et des épreuves du bac en français est déjà signée par 1300 professeurs de lettres. Charlotte et Julie, professeures de lettres, expliquent pourquoi elles l'ont lancée et ce qu'elles en attendent.

 

(...)

Le fait du jour

"Les réformes ne font qu'amenuiser la place de l'EPS dans le système éducatif". Pour Benoit Hubert, secrétaire général du Snep Fsu, il y a un grand fossé entre les déclarations en faveur du sport l'après midi ou de la "génération 24" et la réalité de l'EPS sur le terrain. Au lendemain de la publication du rapport de la Cour des comptes, le syndicat, ultra majoritaire chez les professeurs d'EPS, veut se faire entendre et remettre quelques pendules à l'heure. Selon lui un établissement sur dix compte des heures d'EPS non pourvues.

 

(...)

La classe

"Hormis l'enseignement de l'informatique, le ministre n'engage pas de directive forte dans le champ de l'éducation au numérique". Eduquer dans un monde numérique s'appuie sur quatre domaines proches : l'informatique, les compétences d'usages du numérique, l'éducation aux médias et à l'information et enfin l'enchâssement de l'informatique et du numérique de manière transversale (perturbateur endocrinien) dans toutes les strates de la vie en société. Le monde scolaire est depuis longtemps sollicité pour participer à cette éducation, les promesses des concepteurs s'appuient aussi sur cette hypothèse éducative allant jusqu'à la suggérer. Dans la salle de classe, l'enseignant est amené, selon les circonstances, à se confronter à des situations dans lesquelles chacun de ces domaines intervient de manière plus ou moins importante, mais articulés entre eux. En choisissant de segmenter les quatre domaines, les décideurs tentent d'être plus efficaces au vu de l'échec constaté des tentatives précédentes de rentrer par l'enchâssement pour aller vers l'informatique (cf. le B2i et ses évolutions).

 

(...)

L'élève

Mercredi 25 septembre, le musée Maillol invite les professeurs à découvrir sa nouvelle exposition temporaire consacrée aux artistes dits « naïfs ». Réunies pour la première fois à Paris, leurs œuvres  aux couleurs éclatantes livrent un pan négligé de l’art de l’entre-deux guerres. Plus d’une centaine d’œuvres étonnantes et à contre-courant invitent le public, à partir de 7 ans,  à explorer l’inventivité et la subversion de ces artistes appelés aussi « primitifs modernes » qui ont su à leur époque renouveler la peinture, à l’écart des avant-gardes et des académismes.  Un livret-jeux est prévu pour les 7-12 ans. Un dossier pédagogique d’une trentaine de pages est à la disposition des professeurs.

 

(...)

Le système

" L’Inspection académique de la Savoie bafoue les droits des personnels en toute illégalité", écrit le Snuipp 73. En cause les retours de demandes de participation à un stage syndical organisé par le Snuipp : l'administration refuse systématiquement le stage au motif des "nécessités du service". " Nous avions été informés en groupe de travail jeudi dernier d’une future censure de la rectrice de l’académie de Grenoble concernant le contenu des stages ("pas de stage à dominante pédagogique", qui devrait rester une prérogative de l’institution) ; une note serait en préparation pour le 1er degré, alors qu’une note d’avril 2019 existe déjà pour le 2nd degré. Quand on sait, en outre, que le SNUipp-FSU entretient des liens étroits avec des chercheurs qui sont pour la plupart "blacklistés" par le ministère Blanquer, cela commence à sentir fort mauvais", écrit le syndicat. En l'occurrence, le Snuipp avait invité Rémi Brissiaud et Evelyne Charmeux, deux chercheurs bien connus des enseignants mais souvent critiques envers le ministère. Le Snuipp rappelle qu'un décret de 1984 fait de la participation des stages syndicaux un droit. Les nécessités du service peuvent être évoquées mais elles doivent être soumises en CAP. Affaire à suivre...

 

Communiqué

 

Le système

" Le ministère de l’Education nationale n’en démord pas. Après 16 ans et la fin de l’obligation scolaire, il considère que ses services ne sont plus tenus de scolariser les jeunes qui en font la demande. Ce raisonnement repose sur une confusion entre l’obligation scolaire jusqu’à 16 ans et le droit à l’éducation qui ne comporte aucune limite d’âge. Une erreur tellement grossière qu’on a du mal à imaginer qu’elle ne cache pas un objectif plus inavouable", écrit la Fcpe. En 2015 le rectorat de Paris a commencé de refuser à scolariser les mineurs non accompagnés, de jeunes étrangers mineurs arrivés en France sans leurs parents. Le tribunal administratif a condamné le rectorat. Le ministère a fait appel et en mai 2019 la Cour administrative d'appel a confirmé la décision du tribunal. Le ministère vient de se pourvoir devant le Conseil d'Etat. " Le ministre de l’Education nationale a fait de « la réussite de tous les élèves », le thème de son discours de rentrée. Cette affaire lui offre une bonne occasion de mettre ses actes en conformité avec ses paroles. Nous attendons de lui qu’il se désiste de son pourvoi et réaffirme dans la foulée le droit à l’éducation de tous les enfants, quels que soient leur âge ou leur nationalité", écrit la Fcpe. Environ 100 000 enfants ne sont pas scolarisés en France.

 

Communiqué

 

Le système

" Les résultats indiquent que près d’une personne active sur trois (29%) et une personne syndiquée sur deux (52%) considèrent que les discriminations syndicales se produisent souvent ou très souvent, ce qui fait de la discrimination syndicale au travail un phénomène perçu comme répandu. Un tiers également de la population active interrogée estime que la peur des représailles de la part de la direction est le facteur qui dissuade le plus les salariés de s’engager dans une activité syndicale. Plus de quatre actifs sur dix (42%) considèrent que l’exercice d’une activité syndicale représente un risque pour son emploi ou son évolution professionnelle, et près de sept sur dix (66%) parmi les personnes syndiquées", écrit le 12eme Baromètre de la perception de la discrimination dans l'emploi, publié par le Défenseur des droits et l'OIT. Le Baromètre précise que la discrimination est réelle : 47% des syndiqués declarent un retard d'évolution de carrière, 44% une dégradation du climat de travail et 30% une non augmentation salariale.

 

L'étude

 

Le système

" L'économie mondiale est de plus en plus fragile et son évolution de plus en plus incertaine, compte tenu du ralentissement de la croissance et de la poursuite de l'accentuation des risques à la baisse", déclare l'OCDE avec la publication des Perspectives économiques intermédiaires de l'OCDE. "Les perspectives économiques se dégradent, tant pour les économies avancées qu'émergentes, et la croissance mondiale pourrait rester bloquée à un niveau durablement bas en l'absence de mesures énergiques des pouvoirs publics, selon les Perspectives".

 

(...)

La classe

Pourquoi l'évaluation des politiques publiques est-elle si inefficace en France ? Nathalie Mons est bien placée pour le savoir. Le Cnesco, qu'elle présidait, vient d'être supprimé par JM Blanquer. Dans la Revue française de pédagogie (n°202), elle se livre à une analyse des rapports entre politique et évaluation qui vaut le détour.

 

(...)

La classe

" Peut-on, par exemple parler à un journaliste de la difficulté d’être obligé de recevoir les élèves handicapés même sans AESH".  " Peut on expliquer pourquoi on fait grève ?" " Est ce que le fait de demander à des élèves d’anglais de 3 eme d’écrire une lettre au POTUS en guise de tache finale à la fin d’une séquence sur les élections américaines, constitue un manquement à mon droit de réserve comme il m’a été reproché par ma supérieure hiérarchique avec menace de dénonciation à l‘inspection académique". Les conseils juridiques de l'Autonome de solidarité rappelle le droit lors du tchat du 19 septembre. Vous avez bien le droit de parler aux journalistes...

 

Devoir de réserve questions et réponses

 

La classe

i-voix est un projet pédagogique mené par des lycéen.nes du Lycée de l'Iroise à Brest, sous la conduite de JM Le Baut, et du Liceo Cecioni à Livorno dans le cadre d'un partenariat eTwinning. I-voix veut par l'écriture, favoriser la lecture : les articles publiés par les élèves sur ce blog, qu'il s'agisse d'impressions subjectives, d'observations, de commentaires, de recherches d'intertextualité, de jeux poétiques, de réécritures diverses, permettent de rendre la lecture active et sensible, de diversifier les modes d'appropriation d'un texte, de goûter des œuvres littéraires d'hier et d'aujourd'hui ... Le projet veut aussi par la lecture et les échanges avec les autres, développer des compétences d'écriture : "en immersion dans les œuvres lues, conscient.e que l'article que l'on produit sera lu par des internautes nombreux, chacun.e soigne son expression, travaille sa maîtrise de la langue, enrichit son imaginaire, développe sa créativité et ses compétences argumentatives, goûte au plaisir d'écrire (sur/avec/dans/comme/contre, tout contre...), façonne (par les mots, le son, vidéo, le numérique) son regard sur le monde .. par les échanges et les partages avec les élèves d'un autre pays européen, aider chacun.e à s'enrichir de la culture et de l'humanité de l'autre".

 

La saison 12

 

La classe

Deux invitations :    mercredi 25 septembre 2019 de 14h à 17h au Mémorial de Drancy. Le Mémorial vous proposera une visite guidée privée de l'exposition temporaire Rwanda 1994 : le génocide des Tutsi. Puis le mercredi 2 octobre 2019 de 14h à 17h au Mémorial de Paris. Le Mémorial vous proposera une visite guidée privée des expositions temporaires Rwanda 1994, notre histoire ? ou Le marché de l'art sous l'Occupation, 1940-1944. Inscription par mail à emilie.goursaud-fournier@memorialdelashoah.org . La nouvelle brochure du Mémorial est disponible avec notamment une offre dédiée à la semaine nationale d’actions contre le racisme et l’antisémitisme, des manifestations organisées spécialement pour le 75e anniversaire de la découverte des camps par les Alliés, des séances de préparation du CNRD 2019-2020.

 

La brochure

 

L'élève

Proposée par l'Onisep, l’application numérique 54H INS’IDE (Information Numérique pour S'Investir Dans les Etablissements) est dédiée aux équipes éducatives pour les aider dans leur mission d'accompagnement à l’orientation en classe de seconde générale et technologique. Elle offre une trentaine d’outils pédagogiques spécifiques créés par l'ONISEP et enrichis de 70 ressources complémentaires multipartenaires. La navigation est des plus simples. A voir !

 

54H INS'IDE

 

Les disciplines

Des animations gratuites pour les 3 niveaux du lycée et les nouveaux programmes, c'est ce que propose le site de partage Animeco. Isabelle Gautier propose une bonne trentaine d'animations. Par exemple, pour la seconde sur "comment les économistes et sociologues travaillent", comment créé t-on des richesses, comment se forment les prix, comment devenons nous acteurs sociaux.

 

Le site

 

Les disciplines

Le bulletin numérique histoire géo LP d'Amiens publie des travaux réalisés dans le cadre du programme d'études intégrées de Sciences Po dans des lycées professionnels de l'académie d'Amiens. On y trouve des analyses de l'évolution du monde rural, d'une zone commercial etc.

 

Le numero

 

Les disciplines

Quels effets ont les tensions commerciales entre Etats-Unis et Chine ? Cette note du Trésor les analyse en Chine et aux Etats-Unis mais aussi sur l'économie française et européenne.

 

La note

 

 

La vidéo


 L'Edito

La troisième année de JM Blanquer rue de Grenelle ressemblera t-elle aux précédentes ? Alors que le ministre poursuit ses projets, allant même jusqu'à remettre en selle cet été les EPSF bannis de la loi Blanquer, le paysage autour de lui est-il le même ? JM Blanquer semble avoir perdu la confiance des enseignants et poussé une frange non marginale à une radicalisation sans précédent. Il apparait que la mobilisation enseignante s'est faite contre ses idées et non contre les réformes gouvernementales. Dans cette situation nouvelle, le ministre est-il capable de faire preuve de concessions et de dialogue ? Dogmatisme ou avenir politique, il va falloir choisir...

 

Le problème des enseignants ce n'est pas Macron mais Blanquer

 

Rentrée 2018, nous annoncions une accélération des réformes portées par JM Blanquer. "La seconde année sera vraiment celle des réformes ou au moins des tentatives de grand changement", écrivions-nous. Effectivement , l'année a vu défiler de la grosse cavalerie : la loi de transformation de la Fonction publique, la loi Blanquer, le livret orange et les recommandations , la circulaire de rentrée (là aussi il ne devait plus y en avoir mais finalement...), la réforme de la formation, la réforme territoriale, sans omettre les PIAL. ...

(...)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces