L'Expresso du 23 septembre 2014

Le fait du jour

Vous avez reçu un courriel. La consultation sur le nouveau socle commun est ouverte, a annoncé  le 22 septembre un courriel du ministère envoyé à tous les enseignants. La consultation se terminera le 18 octobre. Durant ces quatre semaines, les enseignants des écoles et collèges pourront bénéficier d'une demi-journée banalisée pour échanger sur cette nouvelle base du système éducatif. Mais déjà la suspicion rode : que pèseront les avis des enseignants alors que les appareils syndicaux se sont déjà emparés du sujet ?

(..)
Le fait du jour

Comment définir ce minimum culturel partagé que tout jeune doit posséder à la sortie de l'école obligatoire ? La loi d'orientation de 2013 a défini le socle commun de connaissances, de compétences et de culture comme " le principe organisateur de l’enseignement obligatoire dont l’acquisition doit être garantie à tous". La nouvelle version que le Conseil supérieur des programmes (CSP) a révélé le 10 juin décline des objectifs de maitrise de compétences dans 5 domaines de formation  dans lesquels les disciplines scolaires classiques devraient trouver place. Même s'il a été conçu dans un esprit de compromis,  à peine publié, le nouveau socle rencontre une difficulté attendue : qu'il y -a-t-il encore de commun dans un système éducatif qui relègue un enfant sur cinq et où, plus qu'ailleurs, les inégalités sont criantes entre établissements et filières d'enseignement ?

(..)
Le fait du jour

On le sait, les expressions devenues emblématiques « culture commune » et « socle commun » ont été tout particulièrement en tension dans le champ syndical des organisations d’enseignants depuis une vingtaine d'années. Mais ce qui apparaît actuellement à l'ordre du jour (notamment depuis le vote de la loi de refondation de l'Ecole qui parle d' « un socle commun de connaissances, de compétences et de culture »), c'est de sortir ''par le haut'' (et de façon effectivement opérationnelle) de cette tension, voire de cette opposition.

(...)

« Il y a encore aujourd’hui un vrai problème sur la confiance et la considération attribuées aux lycéens... Le lycée doit être vu comme un lieu de vie citoyen, républicain et émancipateur ». Elève en terminale ES au lycée Prévert de  Boulogne-Billancourt (92), Eliott Nouaille vient d'être élu président du Syndicat Général des Lycéens (SGL), la seconde organisation lycéenne. Il se confie à Gilbert Longhi.

(...)
Le système

Alors que les enseignants de l'école élémentaire réfléchiront sur le socle commun, les enseignants de maternelle sont invités à travailler sur leur seul nouveau programme. Des programmes rédigés eux-mêmes dans l'ignorance du nouveau socle...

 

(...)
Le système

La maternelle c'est efficace ? C'est à cette question que répond une étude de la Depp qui parait au moment où le ministère lance la consultation sur le programme de maternelle. Si l'objectif c'est de  motiver les troupes, alors il est atteint. Car l'étude peut affirmer sans crainte de démenti : oui la maternelle c'est important.

(...)
Le système

" Il faut développer la formation initiale professionnelle et cesser cette concurrence déloyale qui risque de remettre en cause l’existence même des lycées professionnels ! " Après le Snetaa et le Snuep, la seconde organisation syndicale des enseignants des lycées professionnels prend position contre le plan Hollande de développement de l'apprentissage. Pour la CGT Education, " l’apprentissage est une voie de formation discriminante". Le syndicat s'oppose "à un patronat rétrograde qui, au mépris des besoins croissants de qualification, entend former à minima dans l’entreprise et s’affranchir de tout contrôle, de toute réglementation du travail protégeant le jeune apprenant". Pour la ministre de l'éducation, l'objectif fixé par F Hollande, à la fois augmenter de 50% les effectifs d'apprentis dans les LP et valoriser auprès des élèves cette voie de formation, s'avère difficile à tenir.

 

Communiqué

Apprentissage un défi supplémentaire pour la ministre

Le système

"L'idée séduisante et consensuelle selon laquelle le simple développement de l'apprentissage sans objectifs explicites et précis est une arme pour combattre le chômage des jeunes est infirmée par son histoire récente", écrit Jean-Jacques Arrighi, du Céreq, dans La Revue française de pédagogie n°183. La revue retrace l'histoire du développement de l'apprentissage et publie plusieurs articles sur l'intégration professionnelles des apprentis. Certes les jeunes sortant d'apprentissage ont un taux d'accès à l'emploi supérieur de 10 points à ceux qui ont suivi une voie scolaire, explique JJ Arrighi, qu'ils soient diplômés ou pas. Mais pour lui la comparaison ne fait pas sens car les apprentis ne sont justement pas des scolaires. Ce sont des salariés déjà sélectionnés par l'employeur et ils disposent d'une expérience professionnelle. Il sont aussi passé le barrage des discriminations sexistes ou racistes sur le marché d el'emploi.

 

Le sommaire

La classe

"Je suis convaincu de partir avec une avance sur les généraux". Lucas Rigal est un des lycéens interrogés par l'Apeg, l'association des professeurs d'économie-gestion, pour un remarquable dossier sur la terminale STMG publié dans le dernier numéro de la revue Economie et gestion. Donner largement la parole aux élèves n'est déjà pas fréquent dans une revue destinée à des enseignants. Dans ce numéro, des lycéens expliquent ce qu'ils ont trouvé en STMG et comment ils ont dépassé parfois des réorientations stigmatisantes. Le dossier se penche aussi sur la question des stages (obligatoires) des élèves. Des enseignants expliquent leur choix d'un stage orienté sur la gestion en première et d'une stage de terminale à dimension citoyenne et d'ouverture sur le monde. C'est elle que l'on retrouve aussi dans une séquence interdisciplinaire éco gestion - histoire géo sur des grandes marques. Mais le dossier rend compte aussi d'un bilan du nouveau bac et d'une audience au ministère.

 

La revue de l'Apeg

L'élève

En partenariat avec la Région Ile-de-France, le CIDJ organise du 23 au 26 septembre, une semaine de l'insertion professionnelle. Plus de 100 entreprises, écoles et organismes de formation seront présents. Des centaines d’offres d’emploi et de formation en apprentissage ou pour adultes seront proposées. Mardi 23 le Forum s'adresse aux sans diplôme. Une vingtaine d’entreprises recruteront sans condition de diplôme, dans les secteurs de l’hôtellerie-restauration, du commerce et de la grande distribution, des services à la personne, de l’environnement, du BTP, des transports, du déménagement, de l’accueil et de la relation clients, public et parapublic…Mercredi 24, c'est la journée apprentissage : des CFA recevront les jeunes à la recherche d’une formation assortie d’un RDV avec un employeur. Jeudi 25 journée handicap : une trentaine d'entreprises recruteront pour des postes de tout niveau. Enfin vendredi 26 ce sera le forum de la formation pour adultes.

 

Le programme

L'élève

Un tiers des anciens étudiants Erasmus vit en couple avec une personne de nationalité différente. Si le projet Erasmus visait à créer une communauté européenne, alors l'objectif est atteint. Mais l'enquête réalisée pour la commission européenne montre aussi que le programme aide à trouver un emploi dans une économie devenue européenne. D'après cette nouvelle étude, 92 % des employeurs recherchent chez ceux qu'ils envisagent d'embaucher des traits de personnalité que le programme renforce, tels que la tolérance, la confiance en soi, l'aptitude à résoudre des problèmes, la curiosité, la connaissance de ses propres points forts/faibles et la détermination au moment de l'embauche. Des tests effectués avant et après les séjours d'échange à l'étranger ont révélé que les étudiants bénéficiaires d'Erasmus présentent des valeurs plus élevées pour ces traits de personnalité, et ce, avant même que le séjour ait commencé; à leur retour, l'écart de ces valeurs par rapport aux autres étudiants aura augmenté de 42% en moyenne.

 

L'étude

Les disciplines

Tous les mardis, retrouvez L'Hebdo sciences..

 

La refonte des programmes du collège se précise et les rencontres entre le ministère et l’APBG, l'association des professeurs de SVT, se multiplient. Point de crispation : la classe de 6ème. Maintien ou pas d’un enseignant spécialisé SVT à ce niveau ? Suppression des groupes en 6ème ? Quelle sera la future place réservée aux SVT après la réforme ? L'APBG rend compte régulièrement des échanges avec le ministère.

(..)
Les disciplines

Comment enseigner les sciences du climat en classe ? Que pense une paléoclimatologue sur l’enseignement du climat en France ? Comment se construit une vocation de chercheur ? Alors que le réchauffement climatique revient au devant de la scène, Valérie Masson-Delmotte, paléoclimatologue française, ingénieure au Commissariat à l’Energie Atomique impliquée au GIEC et dans la diffusion des connaissances grand public sur le climat, évoque l'enseignement du climat et el métier de chercheur.

(..)
Les disciplines

En attendant les journées nationales à Toulouse du 18 au 21 octobre, les régionales de l'APMEP, l'association des professeurs de maths, vous donnent rendez-vous. Le samedi 4 octobre la régionale Ile-de-France vous invite à mêler dessins animés et magie avec les mathématiques. En Haute-Normandie, c'est la gestion mentale qui est au programme le mercredi 8 octobre après-midi. Enfin, le 15 octobre ce sera le tour de la régionale Poitou-Charentes, qui vous propose des ateliers variés.

 

Apmep

Les disciplines

Tous les mardis, retrouvez L'Hebdo sciences..

 

Pour changer de l'activité classique sur l'écriture égyptienne des nombres entiers, voici une situation concrète et originale de regroupement de nombres : l'horloge de Berlin. Cette horloge très particulière donne l'heure en indiquant des groupes de 5h, 1h, 5min et 1min. Un sujet intéressant pour une tâche complexe mêlant nombres entiers, durées et opérations. Le site Blogdemaths en explique le fonctionnement en détail et propose une démonstration de l'existence et de l'unicité de l'heure indiquée par l'horloge.

 

L'horloge de Berlin

Les disciplines

Tous les mardis, retrouvez L'Hebdo sciences..

 

Dans l'académie de Lille, Enigmath.tic vise à " offrir aux enseignants des idées et des pistes pédagogiques pour l'élaboration de leur progression et la construction de leurs séquences d'apprentissage". Voilà ce que dit le site. Mais Enigmath.tic c'est surtout un outil pour briser la frontière école collège en proposant des défis amusants qui transcendent les niveaux.

 

Enigmath.tic

La vidéo


 L'Edito

Neuf ans après le vote de la loi d'orientation de 2005 qui a créé le "socle commun", le Conseil supérieur des programmes a publié, en application de la nouvelle loi d'orientation de 2013, une nouvelle version du " socle commun de connaissances, de compétences et de culture". Et déjà des voix s'élèvent pour lui prédire le même avenir que son prédécesseur. Certains pensent que le texte du CSP lui-même porte cet enterrement. Le socle commun est-il condamné à être le repoussoir collectif d'une institution scolaire incapable d'évoluer ?

 

Il y a pourtant de bonnes raisons à l'idée du socle. Elles se lisent d'abord dans les résultats de l'Ecole. Le début du 21ème siècle voit les inégalités scolaires se creuser par l'effondrement du niveau des plus faibles sans progression du nombre ou du niveau des meilleurs. Cet éclatement du système éducatif est de plus en plus visible. Les écarts entre établissements ont beau être camouflés dans les évaluations officielles, ils sont constatés par les familles. A la ségrégation sociale entre établissements, déjà extrême, s'ajoutent une ségrégation ethnique et scolaire. L'orientation  est totalement dévoyée par la hiérarchisation des filières et l'obsession des familles de fuir les filières de relégation sociale et ethnique. La machine scolaire elle-même fabrique de la ségrégation et accentue les écarts malgré la bonne volonté de ses personnels. La mécanique qui s'est ainsi mise en route a un coût économique, social et politique monstrueux pour la société dans son ensemble. C'est cette situation qui impose de lire le système éducatif en se focalisant sur la réussite de tous et pas seulement celle des meilleurs.

(..)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces