L'Expresso du 07 mai 2015

Le fait du jour

Lors du colloque Jeunesse organisé par le CESE et Sciences Po le 6 mai, le président de la République s'est vivement engagé en faveur des réformes éducatives menées sous son quinquennat.  Après sa ministre de l'éducation nationale, après le premier ministre, le président de la République a fustigé les opposants à la réforme du collège et nié la mise en péril de l'enseignement des langues vivantes et anciennes ou de l'histoire.

(..)
Le fait du jour

"On doit donner accès à tous les jeunes au numérique. Demain je présenterai le grand plan numérique pour des collèges équipés et plus de professeurs formés". Prononcés le 6 mai au CESE , ces mots confirment que François Hollande annoncera cet après-midi le plan numérique pour l'éducation qui se prépare depuis une année.

(...)
Le système

De la maternelle à la terminale, l’école française a une  constante : elle est inégalitaire. Les enfants de milieux défavorisés  y réussissent en moyenne moins bien que les autres. Et cela se retrouve même après le bac : à même niveau scolaire, ils atterrissent dans des filières moins prestigieuses. Les experts réunis à la table ronde sur les inégalités à l’école, organisée hier dans le cadre de la Journée sur les politiques de la jeunesse, n’ont  pu que répéter ce constat déprimant, sans vraiment dégager de motifs d’espoir.

(....)
Le système

6 mai 2012 - 6 mai 2015. Le président de la République a rappelé que "la priorité à la jeunesse" était le projet majeur de son quinquennat en rencontrant près de 300 jeunes au CESE le 6 mai 2015. Pendant près de deux heures il a échangé avec 8 jeunes venus des mouvements de jeunes et des syndicats étudiants. F Hollande a annoncé des mesures en faveur de la jeunesse. Il a aussi lancé un vibrant appel pour que les jeunes s'engagent en politique.

(..)
Le système

La France est-elle dans l'Europe du Nord ou du Sud ? Elle est au Nord pour sa population en générale mais traite ses jeunes comme les pays de l'Europe du Sud, les pays du patriarcat. C'est ce qui ressort des tables rondes organisées lors  du colloque "Etre jeune en 2015" organisé par le CESE et Sciences Po le 6 mai. "Bizutés" par leur société auront-ils un jour accès au droit commun ?

(..)
Le système
La Fcpe 93 avait saisi le tribunal administratif pour s'opposer à la demi journée banalisée prise sur le temps scolaire pour la consultation sur le socle commun.  Le tribunal de Montreuil lui a donné raison à la Fcpe et annulé la décision rectorale. Pour la Fcpe cette demi journée a réduit le temps d'instruction auquel ont droit les enfants. Le nouveau calendrier scolaire contourne la difficulté en prévoyant deux demi journées qui pourront être prises par les recteurs.
Le système

Le Snuipp publie les résultats d'une enquête auprès de 728 enseignants de Segpa qui montre leur opposition au projet gouvernemental de "normaliser" davantage la segpa en permettant d'en sortir dès le fin de la 6ème. Selon l'enquête, 86% des enseignants sont pour le maintien des 4 années de segpa et seulement 17% pour le projet gouvernemental. 51% sont opposés à une nouvelle modalité d'orientation en segpa prévoant la confirmation de l'orientation en fin de 6ème. Mais 42% sont pour.

 

L'enquete

La classe

"La diversité culturelle fait partie du quotidien de beaucoup d’élèves. Échanger sur le thème et sur les défis qu’elle pose permet d’améliorer la vie scolaire", estime l'Office national du film du Canada sur son blog éducatif. En France cette question est auc oeur des débats et peut être des urgences éducatives comme l'a montré le colloque sur la fraternité à l'école organisé par le Café pédagogique en mars 2015. Le blog propose de s'appuyer sur des films pour faire avancer la réflexion des élèves. Par exemple parler des difficultés des migrants à partir de L'arbre qui dort rêve à ses racines. Ou encore se mettre à la place de l'autre en échangeant sur son quotidien.

 

Le blogue

La classe

Pourquoi utiliser le Byod, l'utilisation des outils numériques des élèves, dans sa classe ? Aurélien Fievez, de l'Université de Montreal, apporte sa réponse dans un powerpoint où il explique aussi comment faire.

 

Le byod

L'élève

Vous avez 15 ans et vivez en France. Comment vous situez vous précisément par rapport aux jeunes européens ? Voilà une autre façon de découvrir la diversité culturelle et de la reconnaitre à travers ses propres particularités. Développé par Eurostat , le site s'appuie sur les statistiques européennes. Il est d'un usage très facile et aborde les questions de la famille, du travail, des études et du numérique.

 

Le site

Les disciplines

Léo Cantié a bien voulu répondre à nos questions pour expliquer le travail, les discussions, les divergences aussi entre certains membres, qui ont abouti à la rédaction de la version du projet de programmes EPS des cycles 2 à 4.

(...)
Les disciplines

Le magazine de la compagnie aérienne espagnole Vueling propose à ses passagers d´écrire une histoire collaborative. En effet, dans leur magazine Ling offert à la lecture de ses clients à bord, une page est consacrée à une rubrique intitulée La historia que escribes tú. Une amorce de phrase est proposée en espagnol, et également en anglais, pour lancer un travail d´écriture. Ce mois de mai, le début de l´histoire est « Despierte, señorita, hemos llegado a la última parada » / «Wake up miss. We have reached the last top ». À chaque vol, un nouveau passager consultera ce magazine et pourra compléter à sa convenance cette histoire.

(..)
Les disciplines

Mettre en action la classe inversée en espagnol, c'est ce qu'analyse Michelle Fy dans un long article qui conclut positivement à cette expérience. " Cette réflexion qui s’appuie sur le concept de la classe inversée en langues vivantes est le bilan de deux années de mise en œuvre pédagogique sur un cycle terminal dans un établissement Technique et Technologique1. Le suivi concerne des élèves de ES en espagnol LVII, consciencieux, toujours désireux de bien faire mais qui manquent de confiance en eux et pour lesquels il a fallu mettre en place de nouvelles stratégies pédagogiques pour remobiliser leur énergie et leur redonner le goût pour la prise de parole".

 

L'article

La vidéo


 L'Edito

Le débat sur la réforme du collège est en train d'échapper au monde des éducateurs. Les politiques se sont emparés de la question le 6 mai. Cette situation assure la mise en place formelle de la réforme. Mais ele en obscurcit tellement l'avenir que son présent n' a pas fini de s'en ressentir.

 

Le débat sur les "conservateurs" et les "progressistes" en matière éducative a finalement été pris au mot par les politiques. Véhiculé d'abord par les syndicats et les mouvements pédagogiques à propos de la réforme du collège; repris par Najat Vallaud Belkacem il y a une semaine, puis par Manuel Valls hier, le voici maintenant clairement installé par le président de la République et par l'UMP le 6 mai.

 

F Hollande a cru nécessaire de descendre lui aussi dans l'arène à propos de la réforme du collège qu'il a défendu avec vigueur. Dans un discours prononcé devant 300 jeunes, il repousse les critiques sur le latin ou l'allemand. Il fustige les opposants à la réforme en les présentant comme des défenseurs d'intérêts particuliers et les champions des inégalités sociales à l'Ecole.

 

En même temps l'opposition de droite monte aussi au créneau. 152 parlementaires UMP et UDI écrivent le 6 mai au président pour demander le retrait de la réforme à travers une lettre commune signée par Bruno Le Maire. "L'histoire retiendra que c'est une majorité de gauche qui propose de couper la langue française de ses racines en réduisant l'enseignement du latin", écrit Bruno Le Maire. "Avec cette réforme votre majorité abandonne l'excellence républicaine et choisit le nivellement par le bas". Il demande au président de retirer la réforme.

(..)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces