L'Expresso du 10 juillet 2020

13 juillet - Avec 714 000 bacheliers, le taux de reçus en 2020 fait un bond passant de 88 à 96%. Dans certaines académies on atteint 100% de reçus pour certaines filières. Finalement près de 50 000 bacheliers supplémentaires arrivent aux portes de l’enseignement supérieur. 87% d’une génération a le bac. Ce qui n’est pas sans poser des problèmes…

 

(...)

  
Le fait du jour

Mis à jour le 11 juillet - La rentrée 2020 ressemblera fortement à celle de 2019. Sauf qu’il y aura davantage d’évaluation et de fondamentaux. Cette année encore, le Café pédagogique s’est procuré la circulaire de rentrée dont vous trouverez le projet de texte ci-dessous. Evaluations renforcées à l’école et au collège, installées dès les premiers jours de cette rentrée pas comme les autres. Nouveaux guides sur l’enseignement des fondamentaux. La grande nouveauté c’est qu’une partie des élèves n’auront plus droit au curriculum normal. La circulaire installe une hiérarchie des disciplines et des élèves et elle l’installe avec moins de culture pour les élèves qui en ont le plus besoin. JM Blanquer va donc encore un peu plus loin. La circulaire n’a donc rien retenu des exigences de cette vraie reprise de l’Ecole : se retrouver, être ensemble, faire classe. La circulaire a été publiée au BO du 10 juillet avec très peu de modifications.

(..)

Le fait du jour

11 juillet - Avec la fin de l’état d’urgence sanitaire, un nouveau décret est publié au JO du 11 juillet. Il maintient en fait les normes existantes : scolarisation de tous les élèves, distanciation « dans la mesure du possible » sinon port du masque pour les élèves. Les transports scolaires doivent toujours veiller à regrouper les élèves par classe…

 


(...)

  

Prolongation jusqu'au 14 juillet - Le Café pédagogique s'est inscrit dans le paysage éducatif grâce au soutien de ses lecteurs. Média associatif, imaginé et développé par des enseignants, il est devenu une des principales sources d'information indépendante sur l'éducation. Malgré une audience qui ne se dément pas, aujourd'hui son avenir est menacé à court terme. Si vous appréciez ses contenus il est urgent de le soutenir.

 

(...)

La classe

Peut-on partir de l’expérience des élèves pour faire de la géographie ? C’est l’idée de la géographie expérientielle. Cédric Naudet, professeur au lycée Pagnol d’Athis Mons (91) et Caroline Leininger (Université Paris Diderot) expliquent le concept.

 

(...)

La classe

Alors que déjà se profile la rentrée scolaire, au moins dans les esprits, et que le ministre appelle de ses vœux un retour à une rentrée normale, il semble que monte une polémique autour du numérique éducatif. Alimentée par les constats liés au confinement, les craintes d'un envahissement de l'Ecole et de l'Université par les moyens numériques se font de plus en plus entendre. Comme on peut le constater dans la page du site de l'Université de Lausanne d'aucuns envisagent l'avenir proche au pluriel et bien sûr d'aucuns s'inquiètent de choix qui mettraient la relation à distance médiée par les moyens numériques qu'ils estiment en opposition à la "relation pédagogique". Si la distance est souvent invoquée une autre critique se fait jour de manière vive autour des moyens numériques pour et dans l'enseignement. Arguments économiques, écologiques, cognitifs, sociaux, et aussi pédagogiques les défiances se multiplient en ce moment.

 

(...)

La classe

Dans quel état d’esprit les professeurs d’histoire-géographie partent-ils en vacances ? Christine Guimonnet, secrétaire générale de l’APHG, association des professeurs d’histoire-géographie, évoque les relations avec JM Blanquer, l’accueil des réformes du lycée et du lycée professionnel, les attentes pour la rentrée 2020.

 

(...)

Normalement le Café Mensuel parait avant chaque période de congés. Mais en avril nous avons décidé de ne pas prendre de congés et de vous accompagner au quotidien tout au long de la période exceptionnelle que nous connaissions. Le Mensuel a fait les frais de ce travail supplémentaire. Le Café Mensuel 191 raconte, à tous les niveaux et dans chaque discipline ces trois mois tout à faut uniques que l’Ecole a vécu. Trois mois où les enseignants ont inventé de nouvelles pratiques pédagogiques. Trois mois aussi où ils ont rêvé à une autre Ecole. Ce numéro porte témoignages de la richesse pédagogique de ces trois mois et aussi de l’accélération finale des projets ministériels.

 

Le sommaire du Mensuel

 

 

Le système

Le Conseil Supérieur de l’Education du 9 juillet a examiné une série de textes sur le bac. Notamment un projet d’arrêté sur les E3C transformées en « épreuves communes » selon la décision ministérielle du 30 juin. Plusieurs syndicats, dont le Snes Fsu et le Se Unsa, ont déposé un amendement pour une épreuve finale en fin d’année qui a fait le plein des voix. Mais le ministère veut garder le même nombre d’E3C. L’arrêté ministériel n’a obtenu que 5 voix pour et 35 contre. Le projet de décret sur l’attestation de langues vivantes donnée à la fin du cycle terminal a alimenté une vraie réflexion sur l’évaluation des élèves en langues. A quoi sert cette attestation alors que les élèves sont notés et qu’ils passent le bac ? Pour l’administration il s’agit de valoriser le niveau en langues avec des attestations générées automatiquement d’après les notes de l’E3C3. Le texte ministériel a été repoussé par 40 voix contre 13 (Cfdt Cftc). Un dernier arrêté acte que seulement 3 des 4 thèmes du programme d’enseignement scientifique seront traités en première.

 

Sur la réforme des E3C

 

Le système

“Il y aura cette année au moins 657.000 bacheliers, soit près de 100.000 de plus que l’an passé avant rattrapage. Jamais de tels chiffres n’avaient été atteints”, annonce la Conférence des présidents d’université (CPU) selon l’AFP. Elle demande « une réunion d’urgence, sous l’égide du Premier ministre” pour faire face aux frais de cet afflux de bacheliers. Le ministère annonce l’ouverture de 3600 places en BTS mais les universités soulignent leur manque de locaux et d’enseignants. Pourtant au moment de cette déclaration, il y avait 10 000 bacheliers en moins qu’en 2019 (à l’issue du 1er groupe d’épreuves) et à l’issue du second groupe le nombre de bacheliers ne devrait pas augmenter fortement comme nous l’avons expliqué le 8 juillet.

 

Dépêche AFP

Vraie fausse hausse des bacheliers

 

Le système

Paradoxe : 71% des parents américains déclarent que leur enfant a moins appris durant le confinement. Mis 72% sont satisfaits de ce qu’a fait leur école. Un sondage de la revue Education Next auprès de plus d’un millier de parents et d’environ 500 enseignants montre que la crise n’a pas été vécue de la même façon entre les écoles publiques de quartier et les écoles privées ou les Charter Schools. Si 74% des écoles ont introduit de nouveaux contenus durant le confinement ce n’est le cas que pour 67% des écoles scolarisant des « Noirs » contre 77% des écoles scolarisant des « Blancs ». 80% des écoles scolarisant des catégories sociales favorisées l’ont fait contre 64% des écoles accueillant des CSP-. 88% des écoles privées contre 72% des écoles publiques. Le même sondage montre que les parents défavorisés ont consacré plus de temps au suivi scolaire de leur enfant (2h par jour) que les plus favorisés. Si 40% des enfants n’ont eu aucun contact avec leur enseignant, les interactions ont été plus fréquentes dans les écoles privées ou les Charter schools (écoles publiques gérées comme des écoles privées).

 

Le sondage

 

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

Du 13 juillet au 23 août L’Expresso prend ses quartiers d’été. Après une longue période d’activité quotidienne non stop du 12 mars au 10 juillet, nous avons besoin de souffler. Cependant nous restons actifs quotidiennement sur notre fil Twitter. Nous continuons à suivre l’actualité et plusieurs Expresso seront diffusés cet été en fonction de l’actualité. Notre offre de soutien est prolongée jusqu’au 14 juillet. Nous comptons sur vous. Bonnes vacances !

 

La classe

Marie Gaucher publie chez Dunod un ouvrage sur la direction d’école qui se veut avant tout pratique. L’ouvrage aborde le recrutement et la formation des directeurs, notamment la préparation de l’entretien. Il aborde la question des conditions d’exercice et du fonctionnement de l’école. La responsabilité pédagogique avec le rôle des conseils occupe un gros chapitre. Un autre sujet important est la gestion administrative où le guide explique précisément ce que le directeur doit faire pour l’inscription d’un élève, la gestion des récréations, la réunion du conseil d’école. Le PPMS et la gestion de la sécurité occupent un autre chapitre tout comme les relations avec les partenaires. Très pratique, ce guide risque d’être bousculé par les nouvelles mesures annoncées par le ministre et notamment la délégation de compétences.

 

Marie Gaucher, La direction d ‘école, Dunod, ISBN 978-2-10-080248-7

 

L'élève

Enfin les vacances ! Après des mois de confinement et de problèmes, il est enfin possible de se distraire. Découvrez la sélection du Café dans chaque région. Les musées, les galeries, les parcs,  rouvrent et proposent aux jeunes et à leur famille,  des activités ludiques, parfois insolites qui laisseront de bons souvenirs : devenir espion, habiter sur la Lune, explorer Mars, voyager dans le système solaire, jouer avec des ombres, accompagner des explorateurs, déguster du cédrat et même …dormir !  Attention, beaucoup de visites doivent se réserver.

(...)

Les disciplines

Expliquer le monde c’est parfois s’attaquer aux mythes. Marie Pierre Cerveau le fait dans cette cruelle séquence sur Bora Bora destinée à des élèves de 6ème. Dans cette étude de cas les élèves prélèvent des informations, les analysent et rédigent un texte montrant les problèmes liés au tourisme.

 

La séquence

 

Les disciplines

L’académie de Lille propose un dossier de ressources réalisé par Thomas Deguffroy pour la mise en oeuvre de l'enseignement du thème 2 de la spécialité HGGSP de Terminale ("Faire la guerre, faire la paix: formes de conflits et modes de résolution"). « Le premier document explique la démarche générale pour penser l'enseignement du thème et construire les séquences (analyse du programme et des enjeux, structure du thème, croisement des disciplines, transposition pédagogique). Des mises au point scientifiques à destination des enseignants (apport des disciplines au traitement du thème, le modèle de Clausewitz en question, l'évolution du système international depuis les traités de Westphalie) et des exemples d'activités pour les élèves sont accessibles dans les autres documents. »

 

Sur le site

 

Les disciplines

L’Apses, association des professeurs de SES, annonce 2182 adhésions, un véritable record. Cela représente 38% des professeurs de SES su public et du privé. L’Apses peut se vanter d’être l’association d’enseignants la plus représentative. Cette réussite doit beaucoup au dynamisme de l’association et aussi aux attaques nombreuses dont les enseignants de SES sont victimes : programmes imposés qui rompent avec la culture profesionnelle, tutelle des milieux patronaux de plus en plus pesante, suppressions massives de postes.

 

L’Apses

Plan social en SES

 

  

La vidéo


 L'Edito

Qui n'a pas encore tapé sur les professeurs ? Alors que de nombreux parents sont impatients de remettre leurs enfants à l'école, ils constatent que celle-ci ne les prend pas ou seulement une partie de la semaine. Cela alimente un "prof bashing" qui atteint de nouveaux sommets en ce sommet. Il est alimenté par certains médias. Mais pourquoi font-ils cela ?

 

"Le retour de la vie économique butte sur l'impossibilité pour les enfants d'aller à l'école... Un ministre en première ligne dit en privé "si les salariés de la grande distribution avaient été aussi courageux que l'éducation nationale les français n'auraient rien eu à manger". L'éditorial de Dominique Seux sur France Inter le 8 juin  a fait bondir de nombreux enseignants par sa triple perfidie.

 

Il a été suivi dans la foulée de propos du même style sur BFM et Cnews. Ainsi, BFM parle de "professeurs décrocheurs" et de leur "appréhension à revenir en classe". L'Opinion évoque "un ancien membre de cabinet ministériel" ....

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces