L'Expresso du 17 novembre 2017

Système éducatif

Réussite scolaire : La mixité est indispensable aux garçons

Pour tous ceux qui se demandent pourquoi les garçons réussissent aussi mal leur scolarité, la nouvelle étude de M Van Hek, G Kraaykamp et B Pelzer apporte un éclairage intéressant. Basés sur près de 300 000 élèves de 33 pays elle montre que la mixité est un facteur de réussite scolaire pour les garçons. Une découverte qui devrait entrainer les chefs d'établissement à tenir compte de ce paramètre dans la constitution des classes. Et surtout à se (..)

  

Pratiques

Cnesco : Que faire face au décrochage ?

Pendant deux jours, les 9 et 10 novembre, le Cnesco réunit au CIEP de Sèvres des experts du monde entier pour échanger sur le décrochage. Non que la France soit en échec sur ce terrain : elle a notablement réduit le nombre de décrocheurs durant le dernier quinquennat. Mais cette conférence de comparaisons internationales apporte de nouveaux regards sur les maux français et ouvre de nouvelles perspectives pour les praticiens. Pour la France, les recommandations de la conférence pourraient être d'avoir une approche plus holistique et systémique et de développer l'éducation émotionnelle et aux compétences sociales. Face au (...)

  
Le fait du jour

Discipline jugée mineure dans le système éducatif, la musique tient sa revanche avec le nouveau numéro de la Revue internationale d'éducation (n°75). Bien loin d'être un simple amusement ou une pratique purement artistique, la revue démontre que l'être humain est profondément musical et que la pratique musicale a des vertus globales et inattendues. La démonstration tient beaucoup aux neurosciences. Mais la revue sait croiser les regards avec une approche ethnographique importante et aussi une dimension institutionnelle. JM Blanquer promet de développer la pratique musicale mais nul ne sait s'il y arrivera et s'il en a vraiment l'intention. Ce qu'apprend la lecture de ce numéro c'est qu'il y a de très bons arguments pour faire entrer pour de vrai la pratique musicale dans l'enseignement français.

 

(...)
La classe

Quand on sait la difficulté qu'ont eu le cinéma puis la télévision à prendre pied dans le monde de l'enseignement scolaire, on peut s'interroger sur l'avenir de tout ce qui est images animées et en particulier vidéo au service de l'enseignement d'une part mais aussi de ceux qui veulent apprendre quelque chose. Il semble par ailleurs que, sur les écrans des appareils connectés à Internet, les vidéos de toutes sortes prennent progressivement la place du texte. Elles s'y insèrent, parfois même quasiment de force, soit à l'initiative de l'auteur d'un message soit à l'initiative des publicitaires. On le sait, le monde scolaire et universitaire a fait de l'écrit un point de passage obligatoire de toute forme d'étude. Enfin on constate que les sites de vidéos en ligne sont parmi les plus visités de tous les sites en particulier de ceux de réseaux sociaux. Après l'image fixe conversationnelle, la vidéo entre aussi dans la danse. Le monde scolaire est-il compatible avec cet univers ?

 

(..)
La classe

Depuis 5 ans, Stéphane genêt, professeur d'histoire-géographie, dirige avec sa collègue documentaliste, Sylvie Mercadal, un événement culturel qui engage tout le lycée et rayinne sur Tours et son département : les Salons Choiseul. Les 16 et 17 novembre, la 5ème édition accueille près de 8 000 personnes pour une cinquantaine de conférences ouvertes aux élèves , aux enseignants mais aussi au grand public. Un événement majeur qui marque une carrière d'enseignant. Stéphane Genêt fait le point sur l'impact pédagogique des Salons Choiseul et sur ce que cette organisation change chez un enseignant.

 

(...)
Le système

La ''mise en filières''  a été instituée par un simple décret, celui du 10 juin 1965 . Ce décret n'a été précédé d'aucune discussion de loi ayant quelque rapport avec lui, alors même qu'il changeait pourtant sensiblement l'organisation du second cycle de l'enseignement secondaire. Mais, contrairement à ce que l'on pense généralement, les lois sur l'enseignement scolaire sont rares, et rarement décisives (le ministre Jean-Michel Blanquer le sait fort bien). Il n'en va pas de même pour les décrets...

 

(...)
Le système

Comment sont structurés les systèmes éducatifs en Europe ? Eurydice permet de voir d'un coup d'oeil l'organisation des études du primaire au supérieur pour tous les pays européens à travers des graphiques simples. On peut relever trois grands types d'organisation. L'Europe du nord propose une école unique pour toute la scolarité obligatoire. Ainsi en Finlande une seule école couvre la scolarité de 7 à 17 ans. En Suède de 7 à 16 ans.  Les pays d'Europe centrale propose une sélection dès la fin du primaire avec des branches différentes. Ainsi en Allemagne dès l'âge de 10 ans les élèves sont triés entre 5 types d'enseignement secondaire.  Enfin les pays de l'ouest et du sud de l'Europe, du Royaume Uni à la Grèce en passant par la France , connaissent une différenciation après le collège.

 

Structures des systèmes éducatifs européens

 

Le système

"Les personnels de direction se retrouvent seuls à la manoeuvre et voient leurs conditions de travail dégradées", dénonce ID Fo dans un communiqué. Le Snpden tweete de son coté sur une circulaire de 72 pages pour appliquer la réforme de l'orientation. Les chefs d'établissement sont sommés de trouver un second professeur principal pour les terminales et d'organiser la semaine d'orientation avant les conseils de classe du 1er trimestre qui ont lieu dans quelques jours et en même temps de lancer les fiches Avenir sans avoir le temps de les présenter. Et ne parlons pas des proviseurs de LP pour qui le calendrier officiel n'a pas de rapport avec l'organisation de l'année…

 

Le système

Selon l'Apses, reçue le 15 novembre par la mission Mathiot, chargée de la réforme du bac, " la mission n'a que deux impératifs - limiter à 4 les épreuves terminales du bac, et instaurer une dose de contrôle continu - tous les autres points étant ouverts à la discussion". Pour la filière ES, la mission a demandé à l'Apses son avis que "un système qui, en première et en terminale, serait constitué autour de disciplines de tronc commun, de disciplines de spécialité "majeures" et de disciplines de spécialité "mineures". "Deux exemples nous ont été donnés", poursuit l'Apses  : "pour un élève de profil ES, outre les disciplines de tronc commun, l'élève pourrait choisir une majeure SES et une majeure Maths, avec Histoire-Géographie en mineure. Ou à l'inverse, l'élève pourrait choisir une majeure SES et une majeure HG, avec Maths en mineure;  pour un élève de profil  S, l'exemple était similaire mais avec les matières Maths, Physique-Chimie et SVT. La mission a aussi évoqué, parmi les 4 épreuves terminales du bac, que l'une d'entre elles puisse être un grand oral basé sur deux disciplines de spécialités choisies par l'élève".

 

 

Le système

Ed Tech France devrait être présenté officiellement le 17 novembre. Ce regroupement des entreprises du nuémrique éducatif  veut "fédérer les acteurs de l'éducation et de la formation qui contribuent à l'évolution des pratiques grâce aux technologies" et "démontrer la remarquable contribution du numérique au service de l'éducation". Le manifeste d'Ed Tech France appelle à "faire de la France la Ed Tech Nation". Une centaine d'entreprises aurait adhéré à ces formules assez floues. En arrière plan, une lutte pour savoir qui représnetera les entreprises de la Ed Tech. L'Afinef, qui réunit des entreprises déjà très présente sur les marchés liés à l'Education nationale, relève "qu'il faut un langage commun pour unir les forces". L'Afinef a lancé le 15 novembre un appel "pour entrer dans l'ère des Lumières numériques " et pour qu'un millième du budget de l'éducation soit consacré au numérique.

 

Appel Afinef

 

Le système

Contre la sélection à l'entrée du supérieur, les lycéens de Stéphane Hessel à Toulouse ont bloqué leur établissement le 16 novembre. C'est le premier lycée qui réagit à la future loi Vidal qui met fin au droit d'accès dans le supérieur.

 

Dans France 3 régions

 

La classe

A Rennes, le 16 novembre 2017, le 30ème prix Goncourt des Lycéen•nes a été attribué à « L’art de perdre ». Sur 3 générations, ce roman d’Alice Zeniter redonne présence à l’histoire peu racontée des harkis. Les élèves de 56 lycées ont fait leur choix parmi les 15 romans qui figuraient dans la première sélection du prix Goncourt. Alice Zeniter était une des 4 autrices qui en constituaient la sélection finale (avec Véronique Olmi, Monica Sabolo et Brigitte Giraud). Un juste rééquilibrage ? Rappelons que les programmes scolaires sont basés essentiellement sur des écrivains masculins, que le jury Goncourt est très majoritairement composé d’hommes, que le prix Goncourt sur les 30 dernières années n’a récompensé que 5 femmes... Présentation du roman lauréat par des lycéennes ayant participé à cette 30ème édition …

 

(..)
La classe

En apparence c'est la stabilité. En réalité une rupture se développe entre un groupe des plus forts d'un coté et celui des faibles de l'autre, explique la depp  qui publie une analyse poussée des résultats de l'évaluation CEDRE de 2014 passée en fin de primaire. Si à 8 ans de distance les résultats sont en moyenne stables, l'enquête CEDRE montre que les écarts entre écoles augmentent, le groupe moyen diminuant. La fracture oppose les élève ne retard et ceux à l'huere, les enfants défavorisés et favorisés, le privé et le public. "Ces résultats montrent la très grande hétérogénéité des élèves de CM2 qui arrivent au collège". Depuis l'enquête TIMSS a aussi montré que les jeunes français sont avant derniers en Europe. Et le Cnesco a consacré une conférence à cette question.

 

Analyse Depp

Une analyse dans le Café

Notre dossier Calcul

Les résultats de Timss

 

La classe

La Depp publie une analyse complète de l'enquête CEDRE de 2014. Elle montre le recul de la maitrise technique chez les élève sdepuis 2008. Là aussi la baisse est liée par un écart croissant et surtout l'augmentation des élèves très faibles. On trouvera dans le document Depp une analyse très précise par type d'exercice.

 

L'analyse de la Depp

Dans le Café

 

 

L'élève

L’Exploradôme vous invite à venir jouer des tours à votre cerveau ! La nouvelle exposition interactive, propose de découvrir « les illusions », d’explorer le rôle des trois sens- la vue, l’ouïe et le toucher- et la place centrale du cerveau dans ce processus, à travers une trentaine d’expériences et de manips plus ludiques et déroutantes, les unes que les autres. De  la réalité virtuelle aux fameuses illusions d’optique, le cerveau devient terrain de jeu ! Les jeunes dès 4 ans sont très attendus  car la diversité des approches permet à tous les publics de se surprendre et d’en apprendre à chaque instant. Un copieux dossier pédagogique est à la disposition des professeurs qui sont invités à découvrir l’exposition avec un médiateur, quand ils le souhaitent, avant leur sortie scolaire.

 

(...)
Les disciplines

En 2016, 3.4 millions de permis de séjour ont été délivrés dans l'Union européenne en hausse de 28% par rapport à 2015. Cela a concerné surtout des regroupements familiaux et profité à 5 nationalités : Ukraine, Syrie, Etats-Unis, Inde et Chine. En moyenne 6.5 permis ont été délivrés pour 1000 habitants en Europe. Pour la France c'est deux fois moins (3.5) pratiquement uniquement des regroupements familiaux ou des étudiants.

 

Données Eurostat

 

 

Les disciplines

Le début du siècle a vu une exceptionnelle croissance de la richesse mondiale, explique le Crédit Suisse qui publie un très intéressant rapport sur la richesse mondiale. La crise a mis fin à cette croissance mais nous serions au tournant d'un nouvel élan. En 2016-2017, la richesse a augmenté dans le monde de plus de 6% avec une hausse rapide  en Amérique du Nord (9%), en Chine et en Europe (6%) mais un recul en Afrique (-2%) et en Asie (-1%).

 

 

Etude Crédit Suisse

 

Les disciplines

L'insee propose une série de dix vidéos réalisées dans le cadre d'un partenariat entre l’Insee La Réunion-Mayotte et l’Académie de La Réunion. Ces vidéos pédagogiques visent à promouvoir une culture statistique. Parmi les thèmes abordés : le PIB, le chômage, l'inflation, l'entreprise, le pouvoir d'achat etc.

 

Les vidéos

 

Les disciplines

" Nous vivons dans un monde géonumérique caractérisé par la profusion des données. Le site Cartographie(s) numérique(s) vise à comprendre et maîtriser la construction des cartes, à donner accès à l'information géographique, à ses traitements, à ses sources.  Nous poursuivons trois objectifs en un : une éducation à la carte;  une éducation à l’information;  une éducation au numérique. Il s’agit aujourd’hui d'acquérir les éléments d’une culture (géo)numérique". Ouvert par Sylvain Genevois, et d'autres contributeurs, le blog Cartographie(s) numérique(s) propose déjà des dossiers  par exemple sur la géographie du toursime.

 

Le blog

 

La vidéo


 L'Edito

Il n'aura fallu que quelques semaines à Jean-Michel Blanquer pour tourner la page du quinquennat précédent. Bon connaisseur de l'institution scolaire, habile, le ministre a utilisé réussi à détruire 5 années de refondation presque sans y toucher. Il lui aura suffi de lâcher la puissante force des pesanteurs internes du système. L'année 2017-2018 sera plus difficile car il devra utiliser d'autres forces pour construire. "Depuis mon arrivée, j'ai engagé ce processus afin de préserver ce qui est bon et d'améliorer ce qui ne fonctionne pas. L'ensemble de mes actions se résume en la volonté de bâtir l'école de la confiance". Cet été, dans le JDD du 23 juillet, Jean-Michel Blanquer semble hésiter entre amélioration et construction. C'est pourtant bien une nouvelle école qu'il a commencé à mettre en place en faisant table rase des réformes précédentes. La première année scolaire du nouveau ministre devrait voir le lancement des nouveaux projets pour l'Ecole. Primaire, collège, lycée, tous les niveaux de l'Education nationale seront concernés. Pragmatique ou idéologique, la réforme sera surtout pilotée par la nouvelle rigueur budgétaire qui se profile et qui pourrait limiter les ambitions du ministre.

 

Une politique dans l'impasse au primaire ?

 

"Notre priorité c'est le primaire", ne cesse de répéter JM Blanquer. Il se fixe même comme objectif "100% de réussite des élèves" en CP, c'est à dire 100% de réussite dans le "lire, écrire, compter et respecter autrui". Pour cela , le ministre compte sur un nouveau dispositif : le dédoublement des classes de CP en éducation prioritaire, soit en rep+ dès cette rentrée et son extension aux classes de CP et CE1 de Rep + et Rep (l'autre composante de l'éducation prioritaire) à la rentrée 2018. Au total ce sont 2 500 postes dès cette rentrée qui doivent y être consacrés et encore 9 500 à la rentrée 2018.


(...)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces