L'Expresso du 01 octobre 2014

Le fait du jour
"Et si on passait des mots aux chantiers de travail ? " La proposition d'Henriette Zoughebi, vice-présidente du Conseil régional en charge des lycées, s'adresse prioritairement à l'Education nationale. Réuni le 30 septembre, le Forum régional de lutte contre le décrochage a fait salle comble. Association, élus, représentants de l'Education nationale ont travaillé ensemble une après-midi à essayer de dépasser les frontières et trouver les bons protocoles pour diminuer le décrochage. Pour H Zoughebi il reste beaucoup à faire.(...)
Le fait du jour

Peut-on réduire le décrochage sans changer l'Ecole ? "Quand on utilise le mot "décrochage" on est dans un lexique qui empêche de penser aux apprentissages. Or avant d'être des "décrocheurs", ces jeunes étaient des élèves avec des difficultés d'apprentissage". Stéphane Bonnery a clos le séminaire organisé par Denis Fougère et Agnès Van Zanten dans le cadre du Liepp Sciences Po le 30 septembre. Eric Maurin, Pierre Yves Bernard et Christophe Michaud ont présenté leurs travaux. Tous, en négatif ou en positif, mettent l'accent sur le rôle de l'Ecole dans les processus de décrochage. Un tableau qui intéressera les politiques...

(...)

Y-a-t-il une différence de nature entre les hommes et les femmes ? La théorie du genre est-elle fondée ? Voilà les questions qu’Eric Guéret et Frédérique Ménant ne se sont pas posées. Avec « Les Insoumises », les auteurs choisissent en effet une démarche frontale : enquêter sur les multiples formes de violence que subissent, encore aujourd’hui, les femmes de par le monde. Avec un parti pris ambitieux : trouver celles qui acceptent de témoigner de leur lutte à visage découvert, face à la caméra. Résultat : un documentaire stupéfiant, révélant des réalités difficiles à supporter, des vérités dures à entendre, à travers les portraits de ‘résistantes’  exemplaires capables d’ébranler les stéréotypes, de vaincre les préjugés et de mobiliser la société civile pour gagner des droits, une dignité, sur le chemin de l’émancipation.

De l’Inde à la France, en passant par le Mali, la Thaïlande et la Turquie, ce film instructif restitue avec intelligence les étapes du combat de femmes ‘insoumises’ et renvoie au magasin des accessoires bien des programmes éducatifs en faveur de l’égalité entre les filles et les garçons.

(...)
Le système

Un jour mon plan numérique viendra. Cette ritournelle les éditeurs scolaires l'ont déjà souvent entendue. Mais après les propos de François Hollande sur le plan e-education comment ne pas espérer ?  Pour eux, l'outil pour faire basculer l'Ecole française vers le numérique c'est le manuel numérique. Mardi 30 septembre le Groupe Education du Syndicat national de l'édition révèle que les usages des manuels numériques explosent. Et les éditeurs appellent l'Etat à réaliser "le grand plan massif sur plusieurs années permettant de faire des offres de plus en plus évoluées". Le tsunami numérique c'est vraiment demain ?

(...)
Le système

"La refonte de la carte ne doit pas conduire à l’abandon d’établissements confrontés à des difficultés un peu moins aigües mais nécessitant d’être soutenus pour préserver des équilibres", écrit le Snes. "La CGT-Educ’action 13 appelle les personnels et les établissements à se réunir en assemblée générale, à se mobiliser, et à exiger dès maintenant la prise en compte de leurs difficultés par le maintien et l’amélioration de leurs moyens actuels", lance dès maintenant la CGT des Bouches du Rhône. Dans ce département les réseaux prioritaires passent de 76 à 62 à la rentrée 2015.

(...)
Le système

"Le label “campus des métiers et des qualifications” permet d'identifier, sur un territoire donné, un réseau d'acteurs qui interviennent en partenariat pour développer une large gamme de formations professionnelles, technologiques et générales, relevant de l'enseignement secondaire et de l'enseignement supérieur, ainsi que de la formation initiale ou continue, qui sont centrées sur des filières spécifiques et sur un secteur d'activité correspondant à un enjeu économique national ou régional", annonce un décret publié au Journal officiel du 1er octobre.

(..)
La classe

On se souvient peut-être d’un enseignant autoproclamé « pourrisseur du web » qui avait piégé ses élèves en les amenant à copier-coller un article du web qu’il avait falsifié. Enseignant au primaire au Québec, Stéphane Côté a conçu un dispositif plus original et formateur pour apprendre à mieux rechercher sur internet : lors d’un exposé devant la classe, les élèves doivent inclure une erreur dans les informations qu’ils présentent ; pendant l’oral, 2 équipes sont chargées de vérifier en temps réel, sur ordinateurs ou smartphones, les informations délivrées. « Cette simple situation a fait augmenter le niveau de la validation des sources par les équipes qui présentaient (car ils ne voulaient pas que les chercheurs aux ordis découvrent qu’ils avaient mal fait leurs travaux) et ceux qui avaient les mains sur les touches se retrouvaient aussi très stimulés à mettre à l’épreuve leurs méthodes de recherches internet efficaces… »

 

Présentation en ligne

L'élève

"Durant cet atelier, les participants (par groupe de 3 à 4) personnes se voient remettre une boite fermée dans laquelle est enfermé un objet. La Boîte ne possède que deux petits orifices couverts d’une feuille de calque très opaque. Les participants doivent découvrir ce qui se cache dans leur boîte à l’aide des outils à disposition : laser, lampe de poche, bougie, allumettes etc". C'est une des animations que propose l'ESPGG parisienne lors de la Fete de la science.

 

Le programme

L'élève

Du 17 au 19 octobre, des jeunes de tous horizons (lycéens, étudiants, engagés dans la vie active, membres de clubs et d'associations) convergeront de toute l'Europe vers le Futuroscope de Poitiers pour dialoguer avec des chercheurs (physiciens, philosophes, biologistes, sociologues...). Au cours du week-end, les ateliers de réflexion thématiques alterneront avec des moments plus propices aux échanges impromptus entre jeunes et chercheurs. Lors de ces rencontres, les jeunes apportent leurs questionnements et leurs souhaits pour le monde de demain, les scientifiques, eux, les aident à approfondir leur réflexion sur les enjeux de société qui les préoccupent. Les thème abordés concernent aussi bien le racisme , l'eau source de conflits, la détermination par les gènes, les robots ou l'énergie noire. Organisée par le CNRS, cette manifestation pourra être suivie à distance par une webradio.

 

Le programme

Les disciplines

Cette année encore, nous suivons l'équipe de La classe plaisir. Vous retrouverez tous les mercredis, jour de L'Hebdo primaire, ses petits moments sur l'école qui donnent sens au métier...

 

Vendredi 14h15, fin de semaine dans ma classe de CP/CE1, les élèves sont fatigués, mais je les sens disponibles. Prêts à un moment d'observation mathématique, je crois.

(...)
Les disciplines

Ce site est le fruit d’un travail collaboratif entre plusieurs enseignants de CE2 de la Charente et Frédéric Tempier, un formateur/chercheur dans le cadre de sa thèse en didactique des mathématiques. Partant d’un constat de difficultés d’élèves pour s’approprier le principe des groupements/échanges, nous avons élaboré une suite de situations et d’exercices pour permettre aux élèves d’améliorer leur compréhension de l’écriture des nombres en chiffres en prenant en compte les relations entre unités (un millier c’est mille unités mais c’est aussi dix centaines ou encore cent dizaines). Les activités proposées ont été construites pour des élèves de CE2 mais peuvent aussi s’utiliser pour des élèves de CM1 et CM2 ainsi que de début de collège.

(..)
Les disciplines

Le Cnetre Alain Savary propose 6 vidéos sur l'accompagnement du lire écrire dans un réseau d'éducation prioritaire des Mureaux. Le réseau est accompagné par André Ouzoulias. Vous retrouverez sur le site du Café les 4 textes fondamentaux d'André Ouzoulias sur l'apprentissage de la lecture et de l'écriture.

 

Les vidéos

Ouzoulias : Démocratiser l'apprentissage de la lecture

 

La vidéo


 L'Edito

Mais comment font-ils les Polonais ? Leur taux de décrochage atteint 6% quand le notre frise les 12%. En quelques années il sont réussi à réduire fortement le décrochage. De nombreuses études pointent les responsabilités de l'Ecole dans la fabrication du décrochage. Nous faisons le pari que cette question peut être un levier effectif du changement des pratiques de classe.

 

D'abord parce qu'il y a une singularité française du décrochage. Longtemps le décrochage était une voie normale de sortie de l'école. A 11, 12 ou 14 ans on quittait l'Ecole sans avoir le certif et sans drame pour entrer en usine ou donner un coup demain à la ferme. Ce temps là existe encore dans certains pays. Mais en France beaucoup plus qu'ailleurs, le diplôme a pris une importance déterminante dans l'insertion professionnelle. Il est devenu le seul repère des compétences acquises. Au point que le taux de chômage des non diplômés est le double de celui des diplômés. S'il n'y a plus de salut hors du diplôme, alors les décrocheurs, qui sont définis par l'absence de diplôme, sont damnés à jamais.

 

La seconde raison pour laquelle les choses vont changer c'est que le cout du décrochage devient insupportable. Il est carrément e train de couler le bateau. On sait depuis une enquête de l'OCDE que la main d'oeuvre française est la moins compétente des grands pays développés puisque la formation professionnelle ne vient pas remédier aux sorties des jeunes du système éducatif sans diplôme. On a pu calculer à 220 000 euros le coût du décrocheur tout au long de sa vie. Or nous en produisons 140 000 par an depuis plusieurs décennies.. Un simple calcul permet d'évaluer en milliards le coût sur l'économie française et par suite sur ses acteurs du décrochage. Mais le coût n'est pas qu'économique. Le décrocheur n'arrive pas à s'insérer dans la société. Cela génère un coût politique dont on commence à mesurer le caractère révolutionnaire...

(...)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces