L'Expresso du 06 décembre 2019

Le fait du jour

"Historique" : le mot revient en boucle dans les médias après la journée de grève du 5 décembre contre la réforme des retraites. Et les enseignants sont en pointe dans ce combat avec un taux de gréviste jamais vu, qui va au-delà des attentes des syndicats. Dans de nombreux établissements et écoles, les enseignants prolongent d'eux mêmes la grève. C'est maintenant aux syndicats de décider ensemble des suites de ce mouvement sans précédent. Arriveront-ils à maintenir leur unité ? Réponse aujourd'hui 6 décembre.


Pisa

Pisa : La France dans la moyenne et la stabilité

Ce pays est formidable : on peut y mener des politiques éducatives radicalement opposées et avoir des résultats stables. Mais peut-être ceci explique t'il cela ? Toujours est-il que les résultats de Pisa 2018 sont clairs : la France se situe dans la moyenne des pays de l'Ocde pour la lecture, les maths et les sciences. Ses résultats sont stables par rapport à Pisa 2015. L'éclatement du système éducatif entre une minorité très forte et une minorité très faible est toujours là. Mais le fossé ne s'élargit plus. Est-ce un succès ou notre incapacité à réduire le...

(...)

 
 

Pédagogie

Bien-être : La "Semaine du bonheur à l’école"

On se sent parfois prisonnier d’un programme scolaire et d’une grammaire de l’école qui empêche de se libérer pédagogiquement. L’idée est de réserver une semaine de l’année à l’expression de la créativité pédagogique et au bien-être de chacun dans le cadre scolaire. Ce temps est destiné à nous fournir un réservoir de pratiques pour tout le reste de l’année, et de mettre en réseau les établissements intéressés par cette question du bien-être et de la qualité de vie et de travail. Du 16 au 23 mars 2020, la « semaine du bonheur à l’école » est une semaine...

(...)

 
  
Le fait du jour
Sept enseignants sur dix étaient en grève dans le premier degré, six sur dix dans le second le 5 décembre. 700 000 manifestants à travers la France. Une mobilisation historique, comparable à celle de 1995. Ils étaient entre 700 000 et un million et demi, professeurs, cheminots, agents de la RATP,  danseuses de l’Opéra, personnel hospitalier, gilets jaunes, salariés du privé. Bravant les lacrymos, les journalistes du Café ont suivi les cortèges à Paris et à Rennes.

(...)

La classe

" La formation des enseignants n’intègre pas les résultats de recherche sur les obstacles que rencontrent les élèves de milieux socioéconomiques défavorisés", explique Elisabeth Bautier, professeure à Paris 8 équipe Escol.  Si nos résultats ne progressent pas dans Pisa, cela tient aux exercices de Pisa si particuliers par rapport aux exercices scolaires français. Mais la difficulté principale tient au fait que le système éducatif français continue de s'adresser aux enfants des familles favorisées.

 

(...)

La classe

Comment expliquer le score moyen des jeunes français en compréhension de textes dans Pisa 2018 ? Avec " La lecture, ça ne sert à rien ", Bénédicte Shawky-Milcent a montré comment on peut travailler la compréhension en s'appuyant sur le plaisir de lire et la personnalité des élèves. Elle revient sur les moyens de travailler le vocabulaire et la compréhension en classe.

 

(...)

La classe

"L'interdisciplinarité est essentielle dans ce projet. C'est elle qui amène les élèves à prendre conscience des particularités de sa discipline". Professeure d'histoire-géographie, Claire Podetti mène depuis plusieurs années avec ses collégiens du collège Charles Péguy de Palaiseau, un travail de recherche historique sur les déportés du Convoi 77. Un vrai travail de recherche historique qui est aussi un support d'expression littéraire et artistique pour les élèves. Son travail a été présenté au 11ème Forum des enseignants innovants.

 

(...)

Le système

La mise en oeuvre simultanée de 4 nouveaux programmes en lycée se passe mail, souligne l'APHG, association des professeurs d'histoire-géo, dans un communiqué.L'APHG souligne plusieurs points qui font problème. D'abord l’ampleur des nouveaux programmes : l'APHG souhaite obtenir des allègements. Ensuite l’inadaptation des programmes des séries technologiques, pour qui elle réclame des aménagements et un retour à deux heures hebdomadaires en STMG. La disparition du caractère national du Baccalauréat avec la multiplication d’épreuves de contrôle continu heurte aussi l'association. Enfin "les multiples difficultés liées à la mise en œuvre des nouvelles épreuves de contrôle continu, d’une durée insuffisante pour deux disciplines, dont l’organisation, le contenu et les attendus ne sont pas encore clairement précisés ce qui laisse place aux interprétations les plus variées, au risque d’entraîner une rupture d’égalité entre les candidats".

 

Communiqué

 

Le système

" Cette journée permet de présenter aux élèves et à leurs familles les avantages que représente le choix de l'allemand comme première ou deuxième langue vivante dans un parcours scolaire et, plus largement, tout l'intérêt du plurilinguisme en Europe et dans le monde aujourd'hui. L'accent est mis sur les atouts que procure la maîtrise de la langue du partenaire qu'il s'agisse de l'ouverture culturelle ou des opportunités économiques qu'elle offre. Les élèves et leurs familles sont également informés sur les programmes d'échanges et de rencontres ainsi que sur les possibilités d'études, de stages et d'emploi dans le pays voisin." L'organisation de la journée fait l'objet d'une note au BO.

 

Au BO

 

Le système

The Times Educational Supplement (TES), une revue britannique sur l'éducation, se penche sur les excellents résultats de l'Estonie dans Pisa en interrogeant Mart Laidmets, secrétaire d'Etat à l'éducation. L'Estonie arrive à avoir les meilleurs résultats résultats dans deux des trois compétences évaluées dans Pisa tout en dépensant nettement moins pour l'éducation que la moyenne de l'OCDE. Comment font-ils ? Ils ont supprimé les inspecteurs, explique M. Laidmets. "Les enseignants ont une totale autonomie. Ils connaissent les attentes du curriculum national. Il n'y a pas d'inspection ou de système d'évaluation de leur travail". Autres clés du succès : le même niveau d'exigence attendu de tous les élèves. Car l'Estonie se caractérise aussi par un excellent niveau et un très faible écart entre élèves favorisés et défavorisés.

 

Dans Tes

 

La classe

Une humoriste déclarait récemment : désormais nous regardons des publicités entrecoupées d'émissions ! Le monde scolaire parle d'Education aux Médias et à l'Information (EMI) ou d'Enseignement Moral et Civique (EMI), mais on ne parle jamais de l'éducation à la publicité. On me rétorquera que cela fait partie de ces enseignements sauf que lorsque nous y regardons de plus près et analysons les discours dans ces domaines, la déconstruction de la place prise par la publicité y est très souvent absente, voire le parent pauvre. La publicité est désormais tellement présente dans notre quotidien que nous n'y prenons plus garde, nous nous en accommodons. Or la publicité à un coût financier, un coût cognitif, un coût moral et même parfois un coût politique et même culturel. Visible, mais aussi invisible parce qu'indirecte, la publicité devrait faire l'objet d'une étude systématique ainsi que de la formation des enseignants et éducateurs.

 

(...)

L'élève

À l’occasion de ses 140 ans, le Musée national de l’Éducation  à Rouen, fait découvrir comment les artistes contemporains se sont emparés de l’école, de son mobilier et de ses méthodes pédagogiques pour propulser ce thème dans la sphère artistique. Les artistes détournent les outils de l’écolier, et développent des approches à la fois ludiques et interactives de l’éducation. Parmi une centaines d’œuvres réunies, cette exposition est l’occasion de retrouver les œuvres d’artistes à la renommée internationale, mais aussi d’artistes très présents sur la scène nationale, et régionale également. Un livret d’une trentaine de pages est à la disposition du visiteur. L’exposition « La bonne éducation : regards contemporains sur l’école » est accessible dès la maternelle.  Les  professeurs peuvent organiser des visites libres, elles sont gratuites  ou opter pour des visites commentées, suivies ou non par un atelier. Un copieux dossier pédagogique est à leur disposition.

 

(...)

L'élève

Ce numéro d'Infosup présente aux élèves de la filière STMG les poursuites d'études les plus adaptées à leur profil : BTS, DUT, licences pro, prépas, écoles... L'approche par domaines de formation permet au lecteur de connaître toutes les possibilités offertes à différents niveaux, et de choisir ses études en fonction de son projet professionnel. 7 secteurs sont passés à la loupe avec une centaine de formations. Les fiches diplômes et écoles répondent à toutes les questions sur les modalités d'accès, les programmes, les débouchés... Elles sont complétées par des informations pratiques. Un mode d'emploi, véritable guide des études supérieures, est par ailleurs proposé pour aider à comparer les différentes filières et à identifier celle qui convient le mieux.

 

Collection Infosup Onisep

 

Les disciplines

La géographie peut-elle nous surprendre, nous amuser et nous donner envie d'y revenir ? C'est le pari de "Drôle de planète", le nouvel atlas de Frank Tétard. Professeur d'histoire-géographie et directeur scientifique du Dessous des cartes sur Arte, Frank Tétard sélectionne 99 cartes surprenantes. Beaucoup renvoient à des projections particulières (le monde vu de Chine ou d'Australie) ou de mesures particulières (densités mais aussi longueurs des fleuves etc.). Il faut appel aussi à des cartes d'espaces économiques (Coca Cola dans le monde) ou vécus (les bises en FRance les pays accueillants etc.). S'ajoutent des usages politiques ou utopistes de la géographie. Un petit régal pour transmettre le virus de la géo autour de vous, par exemple en classe.

 

Frank Tétard, Drôle de planète. 99 cartes pour voir le monde autrement. Editions Autrement, ISBN 978-2-7467-5381-5

 

Sur Autrement

 

Les disciplines

Le Mooc HG c'est la possibilité de se former librement , comme on le souhaite, entre collègues, en histoire-géo. Neuf équipes d'histoire géo de 9 académies (Besançon, Limoges, Reims, Caen, Mayotte, Poitiers, Rouen, Créteil, Orléans-Tous) préparent des séquences de formation à partir de ce qu'elles ont aimé faire en classe. Mais avec une thématique commune qui cette année est "le statut de l'erreur". Chaque semaine le Mooc HG propose une démarche simple et accompagnée. Au Café on apprécie le caractère fraternel de cette formation par les pairs qui crée des réseaux d'enseignants et stimule l'amour des disciplines. Le Mooc commence le 13 janvier.

 

Le programme et inscription

Sur le mooc HG5

 

Les disciplines

Bénédicte Tratnjek regroupe sur son site des croquis sur la frontière. Evidemment cela renvoie à la nouvelle spécialité de lycée HGGSP. C'est toute une réflexion sur les espaces frontières qui est proposée.

 

Sur son site

 

 

Les disciplines

" La désindustrialisation, c'est-à-dire le recul de l'emploi industriel, n'a pas touché uniformément le territoire métropolitain français. En étudiant les bassins de vie qui n'étaient pas parmi les plus industriels en 1975 et le sont devenus en 2012, on délimite un ensemble de territoires où l'emploi industriel s'est relativement maintenu ou a progressé." C'est ce que Géoconfluences nous invite à découvrir.

 

Sur géoconfluences

 

 

La vidéo


 L'Edito

La troisième année de JM Blanquer rue de Grenelle ressemblera t-elle aux précédentes ? Alors que le ministre poursuit ses projets, allant même jusqu'à remettre en selle cet été les EPSF bannis de la loi Blanquer, le paysage autour de lui est-il le même ? JM Blanquer semble avoir perdu la confiance des enseignants et poussé une frange non marginale à une radicalisation sans précédent. Il apparait que la mobilisation enseignante s'est faite contre ses idées et non contre les réformes gouvernementales. Dans cette situation nouvelle, le ministre est-il capable de faire preuve de concessions et de dialogue ? Dogmatisme ou avenir politique, il va falloir choisir...

 

Le problème des enseignants ce n'est pas Macron mais Blanquer

 

Rentrée 2018, nous annoncions une accélération des réformes portées par JM Blanquer. "La seconde année sera vraiment celle des réformes ou au moins des tentatives de grand changement", écrivions-nous. Effectivement , l'année a vu défiler de la grosse cavalerie : la loi de transformation de la Fonction publique, la loi Blanquer, le livret orange et les recommandations , la circulaire de rentrée (là aussi il ne devait plus y en avoir mais finalement...), la réforme de la formation, la réforme territoriale, sans omettre les PIAL. ...

(...)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces