L'Expresso du 13 juillet 2018

Le fait du jour

Photo SnuippFait rarissime. Après des déclarations sur l'absence de dialogue social et l'autoritarisme du ministère, les syndicats  ont quitté ensemble le Conseil supérieur de l'enseignement (CSE) du 12 juillet qui devait examiner les nouveaux programmes. La Fcpe et des organisations de lycéens et élèves les ont accompagné. Le ministre doit faire face à une crise sans précédent. Il a répondu par la diffusion d'une publicité vantant les nouveaux programmes.

 

(....)

Ce que nous avons retenu de l'actualité

Budget et politique Macron

 

Budget 2019 : L'éducation à budget presque constant

Après des années de forte croissance depuis 2012, le budget de l'Education nationale devrait connaitre une quasi stagnation dès 2019 et ce sur plusieurs années. Ce qui équivaut à une baisse relative compte tenu de l'inflation. C'est un des enseignements qui résultent des premiers documents de la loi de finances 2019 qui viennent d'être dévoilés devant le    (...)


Le fait du jour

Avec 88.3% de reçus, le bac 2018 se situe dans la continuité des années précédentes. Le taux de réussite augmente à peine par rapport à 2017 (+0.4%). Par contre le nombre de bacheliers augmente de 33 912 personnes par rapport à 2017 du fait de la croissance démographique exceptionnelle de 2000. On frôle les 80% d'une génération mais on ne l'atteint toujours pas.

 

(...)

Le fait du jour

Faut-il supprimer le bac parce qu'il "ne sert à rien" ou parce que "tout le monde l'a" ? Alors que sont publiés ce matin les résultats du bac, gageons qu'en 2018 comme en 2017, le taux de réussite au bac devrait s'établir autour de 88% de reçus. Un résultat d'ailleurs très variable selon les filières puis qu'on attend un écart de près de 10 points entre le bac général et le bac professionnel. Ce diplôme est-il vraiment donné à tout le monde ?

 

(...)

Le système

Après l'année record qu'a été 2017, c'est la chute. Avec 87% de reçus, le taux de réussite est en recul de 2% par rapport à 2017 selon les chiffres donnés par le ministère le 13 juillet.  Un écart aussi fort pose question. Il interroge la réforme mise en place en 2017 par le nouveau ministre.

 

(...)

La classe

Non ce ne sont pas des devoirs de vacances... mais un devoir plus fondamental, permanent, celui de la culture. Mais la culture prise au sens anthropologique du terme, prenant en compte ce que l'homme construit. Trop souvent réduite à la culture artistique, la culture est un ensemble vaste et mouvant au sein duquel l'homme vit, et qu'en même temps il construit. La culture n'est pas un objet extérieur, c'est d'abord une partie de soi qui s'exprime dans le collectif social auquel nous appartenons. L'informatique est désormais un élément de la culture dont le terme numérique est devenu le symbole.

 

(...)
La classe

Plus qu'un "au revoir". Quand il prend sa retraite que sait un professeur d'histoire-géographie de son métier ? Animateur infatigable des Journées de Larrazet (Tarn et Garonne), Alain Daziron était aussi professeur d'histoire-géographie en collège. Il nous confie ce texte testament où il parle de sa façon d'habiter le métier d'enseignant. Il revient aussi sur les évolutions récentes du collège et du métier et parle de la prolétarisation vécue par les enseignants. " Ce n’est pas une illusion d’optique d’observer que plus on parle d’autonomie plus il y a, de manière paradoxale, surcharge de prescriptions descendantes et recul de la liberté pédagogique."

 

(...)
Le système

Le sondage mensuel Ifop Paris Match sur les personnalités politiques montre que JM Blanquer est ressenti comme un personnage davantage clivant. La popularité du ministre de l'éducation a fait l'objet de manipulations répétées récemment. Face à ces campagnes, le sondage mensuel de Paris Match est un repère mensuel qui remet les pendules à l'heure.


(...)
Le système

Le Snpden, syndicat Unsa des personnels de direction, dénonce la tentative d'intimidation sur la personne de sa secrétaire académique Sylvie Pénicaut. Le recteur de Nice, Emmanuel Ethis, l'aurait violemment sermonnée et menacée suite à un discours au congrès du syndicat. Lors de ce congrès, elle a dénoncé le manque de moyens des établissements pour faire face aux nouveaux dispositifs lancés par le ministère : langue régionale, chorale, bilangues etc. Le lecture des contributions des secrétaires académiques du Snpden mérite d'ailleurs lecture. La question des moyens revient aussi à Besançon où on signale la non prise en compte des élèves à besoins particuliers. A Bordeaux on dénonce "le rythme et la méthode parfois l'idéologie" des réformes ministérielles. A Lille c'est aussi l'absence de moyens pour accompagner les réformes  qui est dénoncée.

 

Dans la revue du Snpden

Sur cet incident

 

Le système

Une note publiée au BO du 12 juillet fixe aux 12 et 13 octobre l'élection des représentants des parents d'élèves en métropole, les 28 et 29 septembre en outre-mer.

 

Au BO

 

Traditionnellement, le 14 juillet marque le début des vacances du Café pédagogique. Du 14 juillet au 20 août, nous interrompons l'Expresso quotidien. Nous passons en mode veille avec probablement une ou deux éditions spéciales en fonction de l'actualité. Et vous pourrez nous suivre sur Twitter chaque jour pour des actualités au jour le jour. Nous vous souhaitons de bonnes vacances !

 

 

La classe

Yvan Monka, sur son site, propose des cahiers de vacances numériques gratuits de la 6ème à la terminale S. Chaque cahier comprend le cours, des vidéos explicatives et des exercices. On peut aussi se tester. Ainsi en 5ème, Y Monka propose 12 heures de travail réparties sur 10 journées pour préparer le programme de l'année. Pour la terminale S il faut prévoir 30 heures.

 

Sur Maths et Tiques

 

La classe

" La discussion à visée philosophique est intentionnellement supprimée des nouveaux programmes d'EMC en France. A l'heure où la philosophie avec les enfants se développe partout dans le monde, la France est en marche... arrière. Je rappelle dans ce blog l'urgence politique d'éduquer à la pensée complexe et au débat démocratique". A lire ce beau texte d'Edwige Chirouter.

 

Sur Philomag

 

L'élève

La FCPE a conçu un kit pour aider les parents concrètement à obtenir des explications sur le tri des dossiers par les établissements du supérieur. Il donne la démarche à suivre pour lancer officiellement un recours. Qui peut formuler un recours ? Quelles sont les différentes étapes de celui-ci ? La démarche est-elle payante ? Toute la procédure est expliquée point par point dans le kit Parcoursup téléchargeable.

 

Le Kit

 

L'élève

Les vacances sont l’occasion de vivre des expériences  exceptionnelles voire  insolites : fabriquer des robots,  conduire un TGV,  tromper son cerveau, se balader en forêt la nuit, survivre dans la jungle, programmer une plante, explorer le ciel de jour comme de nuit. La lumière, le sport se découvrent  avec des escapes games où il faut faire preuve de rapidité et d’audace.  Le Café vous propose quelques sorties ludiques qui promettent de bons moments.

 

(...)
Les disciplines

Jusqu'en septembre, Arte vous invite à voir Shoah, le film de Claude Lanzmann. Il est accessible en ligne gratuitement et très simplement. Une occasion de revoir une des oeuvres qui ont marqué l'histoire.

 

Sur Arte

 

 

Les disciplines

Pourquoi les entreprises et les ménages ont-ils tendance à s'agglomérer sur une petite partie du territoire, dans de grandes métropoles ? Pierre-Philippe Combes expose dans la Lettre ENS SES l'éclairage de l'économie géographique et urbaine : c'est de la comparaison des gains et des coûts de la concentration spatiale que découlent les choix de localisation. Mais cette concentration soulève plusieurs questions : qui profitera de l'extension des grandes villes ? leur croissance pourra-t-elle se diffuser au reste du territoire ? A voir également dans ce numéro une étude éclairante sur la sociologie électorale du Front national.

 

Lettre SES ENS

 

Les disciplines

Elodie Mattheyses-Le Garrec, collège La Noé Lambert de Nantes, a fait travailler ses élèves de 4ème de façon très intelligente sur les parcours des migrants. Les élèves ont interrogé leurs camarades d'UPE2A de l'établissement. Ils ont réalisé ue cartographie numérique des parcours. Un travail qui mêle l'émotion des récits , les belles rencontres entre élèves, l'empathie à l'apprentissage cartographique.

 

Voir la carte

 

Les disciplines

Pour voir la France au second rang mondial de la croissance économique derrière l'Inde il faudra attendre 2060. L'OCDE publie des prévisions à long terme sur l'évolution économique des pays. Un outil interactif permet de comparer facilement les pays. Basé sur les décisions économiques actuelles, ces prévisions annoncent une baisse tendancielle de la croissance économique mondiale mais un redressement de la France au milieu du siècle. Enfin c'est un peu loin...

 

Sur le site OCDE

 

 

   

La vidéo


 L'Edito

On pensait avoir vécu des réformes à un train d'enfer durant la première année du quinquennat. Pourtant il apparait qu'une nouvelle accélération s'impose sous nos yeux. Elle résulte d'un nouveau cap pris par le gouvernement depuis le mois de juin. La seconde année du quinquennat sera vraiment celle des réformes ou au moins des tentatives de grand changement. C'est vrai dans de nombreux domaines, dont l'éducation qui nous intéresse plus particulièrement.

 

Imposer le changement sans s'en donner l'air. Il semble que cela ait été le fil suivi par JM Blanquer tout au long de sa première année rue de Grenelle. Modèle du genre, la réforme des rythmes. Le ministre semble laisser le terrain  décider et obtient la suppression de la semaine de 4 jours et demi. Une contre réforme sans doute néfaste pour les élèves mais qui est bien accueillie chez les adultes, aussi bien enseignants que collectivités territoriales. Et qui permet de récupérer quasi immédiatement près de 500 millions.

 

Même opération pour le collège. En "assouplissant" les règles le ministre obtient le retour au statu quo ante. Et là aussi ce n'est pas pour déplaire aux enseignants. Car JM Blanquer sait ménager ses troupes. Quitte à se détourner les annonces présidentielles. Alors que le président veut un bac avec 4 épreuves, finalement son ministre impose un bac avec encore plus d'épreuves qu'avant. Cela permet de maintenir un ersatz de diplôme national, ce qui est (...)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces