L'Expresso du 18 avril 2014

Le fait du jour

Le remaniement fait-il frémir le monde enseignant ? Probablement pas. Certes ça bouge encore du coté des rythmes entre les partisans et les adversaires de la réforme. Les propos du nouveau ministre marquent sa volonté de tourner la page au plus vite quitte à accepter des projets éloignés du décret initial. Réussira-t-il à faire accepter la réforme à ce prix ? Au secondaire, le refondation ne s'est incarnée pour le moment que par la redéfinition du métier et là il n'y a pas de quoi s'émouvoir... En apparence aucun changement ministériel ne semble troubler l'ordre scolaire.

(..)

Dans deux textes successifs, (1) Rémi Brissiaud enchaîne toute une série d’arguments censés démontrer les insuffisances de la démarche classique d’éducation fondée sur les preuves et plaider en faveur « d’une autre façon de faire ». A mon sens, aucun de ces arguments ne permet de tirer cette conclusion. La plupart d’entre eux sont d’ailleurs très périphériques par rapport à la question posée (ce qui se voit aisément en les reformulant de manière plus neutre), et l’autre façon de faire, si elle veut réellement faire progresser les pratiques pédagogiques, ne peut pas être très différente de la démarche classique d’éducation fondée sur les preuves.

(..)

Rémi Brissiaud répond à l'argumentation de Franck Ramus. "beaucoup de choses ont changé : il y a un usage de plus en plus généralisé de l’activité d’analyse phonologique de l’oral, il y a les résultats de diverses recherches qui montrent que les performances des élèves, loin de s’améliorer, se dégradent"...

(..)

Qu'attendent les professeurs de langues vivantes du nouveau ministre ? L'APLV regroupe des enseignants de toutes langues, de la maternelle à l’université. Totalement indépendante du ministère, elle fait remonter les problèmes du terrain vers le ministère. Or, pour son président, Jean-Marc Delagneau, les langues vivantes souffrent d'un désintérêt en haut lieu. " On déplore c'est l'absence d'une politique nationale de langues vivantes", nous dit-il.

(..)
Le système

Cette note de service définit les règles et les procédures de nomination et d'affectation en qualité de fonctionnaire stagiaire des lauréats des concours externes, internes et réservés, des examens professionnalisés réservés de l'enseignement du second degré de la session 2014 (concours exceptionnels comme rénovés) ainsi que ceux d'une session antérieure ayant bénéficié d'un report de stage durant l'année scolaire 2013-2014. La saisie des voeux s'effectuera à partir du 5 mai. Un dispositif d'aide sera mis en place à cette date.

 

Au B.O.

Le système

Les nouveaux rythmes scolaires ont un nouvel ennemi : la politique gouvernementale de 50 milliards d'économie. "Abasourdi" par l'annonce de 11 milliards d'économies pour les collectivités locales de 2015 à 2017, le président de l'Association des maires de France (AMF) demande "l'allègement" de la réforme. Pour Jacques Pélissard le gouvernement ne peut pas à la fois imposer des restrictions dans les dotations et des dépenses supplémentaires. Selon l'AFP, il demande la pérennisation du fonds d'amorçage des rythmes scolaires à hauteur de 900 millions par an. Sinon , "il faut absolument un allègement de la réforme". Il a pris rendez-vous avec B. Hamon le 6 mai, une date qui parait bien lointaine...

(...)

Peut-on passer une semaine sans Expresso ? Oui si on est tranquillement en vacances, ce que seront les deux tiers des enseignants du 21 au 28 avril. Durant cette semaine, L'Expresso s'arrête sauf événement important. Nous restons en contact avec vous quotidiennement par le fil Twitter du Café. Et nous vous souhaitons de bonnes vacances !

 

Le fil Twitter du Café

La classe

" L'ingénierie pédagogique n'est pas simple. Elle est indispensable. Mais dans le contexte actuel d'introduction du numérique, elle s'enrichit d'un paramètre devenu plus complexe : l'incertitude. En d'autres termes, les moyens numériques imposent à l'enseignant de renoncer à une mécanisation presqu'inconsciente de sa pratique". Bruno Devauchelle montre comment le numérique remet en cause la scénarisation du cours.

(..)
La classe

Pour le jour de la Terre, la Nasa vous invite à participer à une expérience originale et amusante : réaliser la plus grande photo de la terre. Il s'agit de faire le pendant aux photos de la terre prises de l'espace. La Nasa vous invite à prendre un selfie de vous à un endroit précis du globe. La Nasa étudie la terre de près avec des satellites spécialisés depuis des années. Pour le jour de la terre elle souhaite donner une autre vision de la planète . Les milliers de photos recueillies pourront dessiner à leur tour une image unique de la terre.

 

Le projet de la Nasa

La classe
C'est à une rupture avec les pratiques traditionnelles d'écriture qu'invite cette étude du Centre Savary. Basée sur l'observation des élèves d'un quartier populaire de Lyon, elle établit que "l’écrit, et le statut particulier qu’il a dans l’institution scolaire, était une clé pour comprendre comment se joue petit à petit le décrochage de certains élèves, le passage au collège faisant office de révélateur de difficultés accumulées au fil des ans". (...)
L'élève

Profiter des vacances pour sortir en famille, s'amuser et apprendre. C'est ce que vous propose le Café pédagogique avec cette sélection d'activités qui promettent de bons moments et de merveilleux souvenirs dans toutes les régions.

(..)
Citoyenneté

"Dès l'école élémentaire et le collège, les enseignements, en particulier d'histoire-géographie, permettent à tous les élèves d'acquérir des connaissances sur la question des traites, des esclavages et de leurs abolitions. Ces connaissances doivent leur permettre de comprendre la singularité d'une histoire longue et complexe et de ses héritages", note la circulaire de la Dgesco. Mais cette année la date de la journée (le 10 mai) tombe un. samedi. " les établissements qui le souhaitent, pourront organiser cette commémoration le jour précédent".

 

Au BO

Les disciplines

Et si le numérique, en matière éducative permettait de déplacer, de brouiller, de franchir les frontières ? Au « Global Forum » qui se tenait du 11 au 14 mars à Barcelone, de nombreux enseignants innovants du monde entier explorent, partagent, réinventent leur imaginaire pédagogique. C’est notamment le cas de Florian Colombat.

 

Lisez l'article

Les disciplines

À l'occasion du Sidaction, une plateforme ludique est proposée sur internet pour sensibiliser les plus jeunes au VIH, en collaboration avec l'association Sida Info Service.

 

Dans le mensuel

Les disciplines

La Fédération de Russie veut-elle réellement faire bouger les frontières? Qu'en disent les spécialistes français? Le web-documentaire Transkraïna aborde les problèmes frontaliers dans l'ancien espace soviétique; une carte du Monde montre les relations entre Moscou et ses marges; une expo photos témoigne du quotidien des populations depuis le redécoupage; comment réagit l'opinion publique en Russie? Infographies: la constitution de l'empire et les 65 ans de l'OTAN.

 

Dans le Café mensuel

Les disciplines

L'épreuve d'enseignements technologiques transversaux est légèrement modifiée par une note publiée au BO du 17 avril.

 

Au BO

La vidéo


 L'Edito

"Notre intention est de présenter diverses situations de cette relation Ecole - Entreprise et de nous interroger sur ce qui la fonde". Vivement sollicitée par Vincent Peillon, dans l'ombre de la nouvelle politique présidentielle, la relation école - entreprise est mise en avant par l'institution scolaire qui s'est même dotée d'un Conseil national économie éducation. C'est cette relation que le dernier numéro de la revue de l'AFAE veut explorer. Une quête qui ne se refuse pas à l'optimisme. Mais qui ne peut cacher que ces relations sont encore largement à construire...

 

Tout au long du numéro on visite les différents dispositifs qui contribuent aux relations écoles entreprises. Disons qu'on est dans un long plaidoyer. La revue donne la parole aux responsables (ou anciens responsables) des dispositifs. Ainsi elle présente les commissions professionnelles, les CLEE, la semaine école -entreprise, les programmes enseignants - entreprises, les mini entreprises, les ingénieurs pour l'Ecole,  etc. Evidemment on obtient une vue très lisse des choses... Quelques articles plus distancés sortent du lot. Il y a celui de Robert Chapuis, ancien secrétaire d'Etat à l'enseignement professionnel qui ne se limite pas à un historique. Bernard Desclaux évoque "la méfiance éducative".

 

Et puis il y a la page 121. Tout un coup l'univers bien huilé bascule et le souffle de la vraie vie entre. Dans un dialogue à cinq, on apprend que "il existe peu de relations entre les entreprises et l'Ecole... Il y a des évolutions mais elles sont trop lentes". Ces propos sont tenus par le représentant du Medef , vite neutralisé par les 4 représentants de l'administration. Ce même dialogue apporte encore un bon moment quand se confrontent deux conceptions du métier de cadre entre B Fériaux , un IPR, et C Bribet , un proviseur. Le premier considère qu'il y a peu de différence entre le chef d'établissement et le chef d'entreprise. Ce que dément le second qui s'inscrit dans une institution.

(...)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces