L'Expresso du 18 juin 2018

Pas gâtés les lycéens des séries technologiques ! Leur objet d'étude à l'épreuve anticipée de français du bac est "écriture poétique et quête du sens du Moyen Age à nos jours". Ils s'appuient sur trois poèmes de V Hugo, C Cros et C Roy et des questions bien classiques. Sujet difficile aussi en S et ES : "la question de l'homme dans les genres de l'argumentation du XVème siècle à nos jours" avec des textes de Montaigne, Rousseau, Voltaire et Yourcenar. Les élèves de L ont droit au sujet deux fois tombé à l'étranger : "le personnage de roman du 17ème à nos jours" et surtout des autrices. Trois textes de Mme de La Fayette (la princesse de Clèves), Mme de Staël et Colette et des questions sur l'amour...

 

Le sujet de L

Le sujet de ES et S

Le sujet des bacs technologiques

 

Les sujets de 2018

 

 

"Quel besoin avons-nous de chercher la vérité ?" (en STHR) "Peut-on renoncer à la vérité ?" (en L) L'épreuve de philosophie du bac 2018 a mis l'accent sur cette question. Parmi les autres sujets de dissertation : "Toute vérité est-elle définitive ?" en ES, "Éprouver l’injustice, est-ce nécessaire pour savoir ce qui est juste ?" en S. Les commentaires de texte ne sont pas des plus faciles : Mill en S, un auteur du début du 19ème siècle pas forcément connu, Schppenhauer en L et Durkheim en ES.

 

Le sujet de L

Le sujet de S

Le sujet de ES

Le sujet de STHR

Le sujet autres  séries technologiques

 

Retrouvez tous les sujets du bac 2018

 

 

 

Le fait du jour

Proche de l'Institut Montaigne, l'association Agir pour l'Ecole a longtemps compté JM Blanquer dans ses membres. Est-ce pour cela qu'elle gagne une centaine d'écoles publiques dans le département du Nord ? L'entourage du ministre dément toute pression en ce sens. Mais des responsables syndicaux parlent d'injonctions et d'imposition. 

 

(...)
La classe

Les épreuves orales de français au baccalauréat se déroulent en cette dernière quinzaine de juin avec un calendrier qui diffère selon les académies. Comment se préparer au mieux à cette épreuve ? Quelles sont pour l’exposé comme pour l’entretien les attentes des examinateurs ? Quels sont alors les points essentiels à ne pas oublier ? En cette période d’intenses révisions et de possibles appréhensions, le Café pédagogique propose pour tous les élèves de première un utile et ultime vadémécum. En 20 points, forcément en 20 points…

 

(...)

Le système

Au terme d'un échange très vif entre la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et les députés de l'opposition, et d'une pluie d'amendements gouvernementaux contradictoires, un amendement gouvernemental garantit le maintien d'une part "hors quota" dans la taxe d'apprentissage. Cette part sera versée aux lycées professionnels en lieu et place de la taxe d'apprentissage dont ils bénéficient aujourd'hui. Mais cette part passe de 23 à 13% de la taxe. Et il reste à cet amendement de recevoir l'accord du Sénat...

 

(...)

La classe

Comment faire de l’oral un véritable objet d’apprentissage ? Au Collège Val de la Sensée d’Arleux (59), Annick Desandère tente des pratiques transférables. Par exemple, les élèves participent à des «  débats interprétatifs » autour des œuvres étudiées, filment ces échanges pour les analyser, étudient des émissions télévisées, travaillent en ateliers les différentes compétences en jeu, utilisent le numérique pour enregistrer et retravailler leurs « brouillons sonores » … L’enjeu est de dépasser les habitudes qui font de l’oral une modalité d’évaluation (la récitation, l’exposé) plus qu’une réelle activité de classe, réfléchie et réflexive. Les nouveaux programmes de français au collège le recommandent, l’accompagnement personnalisé tel qu’il est envisagé en seconde à la rentrée 2018 ou le « grand oral » annoncé en terminale nous y invitent aussi …

 

(...)

Le système

Recours aux contractuels, rémunération au mérite, fin du paritarisme : le gouvernement a récemment rappelé et officialisé en Conseil des ministres sa réforme de la Fonction publique. La Fsu et l'Unsa éducation réagissent à cette situation. Dans un communiqué, la Fsu dénonce l'absence de dialogue social. " La FSU a demandé une nouvelle fois au gouvernement un scénario (dit scénario 3) qui préserve les CHSCT. Le gouvernement propose pour sa part un scénario d’une nouvelle instance qui intégrerait les CHSCT. Lors de cette réunion, la FSU a rappelé son exigence du maintien et du renforcement des CHSCT tant ils sont indispensables aujourd’hui dans la Fonction publique". Elle invite à signer une pétition en faveur du paritarisme qui a réuni déjà 20 000 signatures.

(...)
Le système

L'assemblée nationale a adopté un amendement présenté par la rapporteure de la loi sur la formation professionnelle, Catherine Fabre, visant à créer un droit à une journée de stage en entreprise par an pour les élèves de la 4ème à la terminale. " Je vous propose de prévoir qu’un jeune, de la quatrième au lycée, pourra une fois par an, sur la base du volontariat, avec l’accord du chef d’établissement, réaliser un stage d’observation d’une journée en entreprise sur le temps scolaire. L’idée est d’encourager l’initiative individuelle de l’élève, qui aura été éveillée grâce au dispositif d’orientation", explique t-elle.


(...)

Le système

JM BLanquer a du venir lui-même défendre l'article 10 du projet de loi sur la formation professionnelle qui entraine le transfert aux régions des directions régionales Onisep (DRONISEP) et la fin des CIO avec transfert des conseillers dans les établissements.

 

(...)

Le système

"Dans les Régions, en cas de difficulté d’acheminement, la SNCF assurera en temps réel le lien avec le rectorat qui avertira les centres d’examens", annonce le ministère de l'éducation nationale. Le 18 juin est une nouvelle journée de grève des cheminots contre la réforme de leur statut. "Les équipes SNCF en gares organiseront une prise en charge prioritaire des candidats et examinateurs par un moyen de substitution (taxi, autobus...) et se tiendront à leur disposition pour les orienter vers les centres d’examens à leur arrivée".

 

Le système

"La totalité des algorithmes seront publiés" a annoncé le 23 avril la ministre de l'enseignement supérieur. Depuis la ministre a publié l'algorithme national. L'association Droits de lycéens l'invite à respecter son engagement et à publier les algorithmes locaux, ceux que les universités utilisent pour trier les candidats. Pour aider la ministre à aller en ce sens, l'association publie une lettre type permettant aux candidats de demander pourquoi ils sont refusés pour permettre un recours en tribunal administratif. Pour l'association, les candidats "peuvent faire reconnaitre l'illégalité du refus d'admission" pour les formations non sélectives. Le 30 mai le président du conseil départemental 93 avait mis en demeure la ministre de publier ces algorithmes.

 

Droits des lycéens

Le CD du 93

Ces lycéens qui veulent faire respecter leurs droits

 

Réformes ministérielles

La loi encadrant l'usage des portables adoptée

"Franchement c'est une très belle Tartufferie". La formule du député LR Patrick Hetzel a fait des remous. Mais elle résume assez bien le jeu des amendements, contre amendements et l'évolution curieuse de ce texte improvisé , envoyé en urgence au Parlement. Si le 7 juin, l'Assemblée nationale a adopté en 1ère lecture la proposition de loi sur l'encadrement des portables c'est au prix de débats qui ont duré toute la journée. Cela fait beaucoup pour un texte qui ne compte que 4 articles, qui porte sur un sujet somme toute assez secondaire au regard (...)

 

Lisez l'article...

 

Pédagogie

L'Ecole française déjà championne des fondamentaux

"Lire, écrire, compter, respecter". Ce serait la révolution éducative portée par JM Blanquer. Mais ce que montre la nouvelle édition de "Instruction Time in Europe", l'annuaire statistique de la Commission européenne, c'est que la France est déjà la championne des fondamentaux , voire même du temps scolaire. Beaucoup d'heures pour des résultats parfois insuffisants. C'est (...)

 

Lisez l'article...

 

La classe

" La désinformation est contextuelle. La plupart des gens croient que les gens qu’ils connaissent sont crédules à de fausses informations, mais qu’ils sont eux-mêmes équipés pour séparer le bon grain de l’ivraie. Nous pensons tous être capables de vérifier l’information et d’être autonomes, mais ce n’est pas le cas. » Ajoutez à cela que pour nombre de personnes, l’éducation et les médias – deux institutions qui tentent de contrôler la façon de penser des gens, deux institutions qui tentent d’affirmer leur autorité sur l’épistémologie – sont des ennemis". Sur leur blog, Hubert Guillaud et Rémi Sussan reprennent les travaux de Danah Boyd, une chercheure américaine. " La différence entre ce que l’on considère comme un travail éducatif et un travail radicaliste dépend beaucoup de votre vision du monde, pose-t-elle avec provocation...  Cela ne veut pas dire qu’il ne faille pas éduquer les gens ou produire de la pensée critique. Je ne veux pas d’un monde de moutons ". Mais l’éducation aux médias ne suffira peut-être pas à gagner la guerre culturelle en cours. Pour danah boyd, la propagande s’est transformée. L’enjeu désormais est de donner un sens à un paysage de l’information où les outils mêmes que les gens utilisent pour donner un sens au monde qui les entoure sont stratégiquement pervertis par d’autres qui croient résister aux puissants acteurs que nous cherchons à critiquer... "Nous ne devons pas tant affirmer notre autorité sur l’épistémologie, qu’encourager les élèves à être plus conscients de la façon dont l’interprétation est socialement construite".

 

Sur leur blog

 

L'élève

Le Café l'avait annoncé : un nouveau décret va réformer le dispositif "meilleurs bacheliers". L'arrêté a été présenté au CSE du 14 juin. Or selon le Se Unsa, il vide le dispositif de sa portée.

 

(..)

L'élève

"Il semble qu'en France le statut socio économique se transmette largement d'une génération à l'autre. Compte tenu de la mobilité des revenus d'uen génération à l'autre, il faudrait 6 générations pour que les enfants nés dans une famille au bas de la répartition des revenus atteignent le revenu moyen, contre 5 dans l'OCDE", annonce l'OCDE. La FRance serait plus immobile que les Etats Unis par exemple. L'organisation décrit un modèle immobile en haut et en bas.  Cela a à voir avec l'éducation : "plus des deux tiers des enfants dont les parents sont diplomés du supérieur obtiennent un diplôme d'études supérieures. C'est le cas de moins d'un cinquième (17%) des enfants dont les parents à un faible niveau d'études le font". L'OCDE demande de s'attaquer aux inégalité srégionales en matière scolaire.

 

L'étude


Les disciplines

Réalisée dans l’académie de Nice, une « Lettre d'information » offre un panorama de projets et de ressources pour les professeur.es de lettres. A découvrir dans ce 1er numéro inspirant, le projet « ApollinR18 », à portée nationale : pour honorer Guillaume Apollinaire, disparu il y a un siècle, les enseignant.es seront invité.es à transporter sur Twitter, le 9 novembre 1918, l’esprit des Calligrammes en y publiant des « poèmes en images ». A  explorer encore : la plateforme d’écriture « Un livre à part », des projets pédagogiques autour de la fanfiction, un ouvrage essentiel de Bénédicte Shawky-Milcent, les Banques de Ressources Numériques Educatives, une écriture collaborative et interactive inspirée tout à la fois de Suétone et du film «  Hunger Games »…

 

La lettre en ligne

L’écriture collaborative « Antiquité et anticipation »

Un livre à part dans Le Café

La fanfiction dans Le Café

Bénédicte Shawky-Milcent dans Le Café

 

 

Les disciplines

Ecrire des « Lettres persanes » 2018 sur le thème des inégalités entre les hommes et les femmes : c’est l’invitation qu’a lancée l’association « Egalité Pour l’Education » et qu’ont relevée de nombreuses classes de France, de Belgique, du Maroc, de Tunisie ou de Turquie. Il s’agissait, à la manière de Montesquieu, d’adopter la stratégie du regard décalé pour mieux éclairer et dénoncer les stéréotypes et agressions sexistes que chacun.e peut observer dans sa propre société. A travers les frontières, les siècles, la littérature, l’écriture créative révèle ainsi sa capacité à favoriser des compétences de recherche, de rédaction et de réflexion pour faire vivre des valeurs, à mieux partager encore. La remise des prix a eu lieu à Brest le 15 juin. « Montesquieu ne doit pas être mécontent de ce qui s'est passé »,  a souligné une organisatrice. Ce travail a permis de saisir combien « toutes les cultures sont porteuses de discriminations contre les femmes », a témoigné une participante de Rabat.

 

Les créations des élèves

Le site d’Egalité Pour l’Education

 

 

Les disciplines

En Alsace, au lycée Marc Bloch de Bischheim, Nicolas Bannier a conçu un dispositif original pour amener ses élèves à travailler tout à la fois sur le mouvement littéraire de la Pléiade et sur les différents types de réécritures. Il s’agit d’un jeu sérieux sous la forme d’une enquête policière au XVIème siècle. Les élèves réalisent diverses missions comme devenir bibliothécaires du roi ou enquêter sur une accusation de plagiat. Pour les accomplir, ils doivent témoigner de connaissances, dialoguer avec des personnages de la Renaissance afin d’acquérir de nouveaux savoirs, interpréter des textes littéraires…

 

Présentation

 

La vidéo


 L'Edito

Moins d'un an après l'arrivée au ministère de JM Blanquer, un tournant vient d'être pris. Après des mois d'opinion semble-t-il très favorable, le ministre semble ne récolter que de l'opposition chez les professionnels de l'éducation comme le montrent pas moins de trois études récentes. L'état de grâce qui a suivi l'élection présidentielle et les premières mesures, semble terminé. L'ascension politique de JM Blanquer continue. Mais son programme éducatif se heurte à une opposition à la fois large et déterminée. Pour JM Blanquer, les temps difficiles rue de Grenelle arrivent alors que l'oasis de la rue de Varenne est encore loin.

 

Blanquer premier ministrable ?

 

Chouchou de l'Elysée, populaire auprès des Français, l'arrivée en politique de JM Blanquer ressemble à une success story. Largement soutenu par toute une partie de la presse de droite, qui a multiplié les couvertures à son profit, le ministre de l'éducation semble avoir réussi là où d'autres se seraient cassés les dents. Un sans faute auprès des enseignants, des Français et des politiques de son camp.

 

JM Blanquer sait flatter l'opinion publique en reprenant les thèmes les plus éculés. Retour à l'autorité en interdisant les portables au collège, même si, quand on regarde de près on est très loin d'un véritable changement. Même clin d'œil sur le (...)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces