L'Expresso du 31 août 2015

Le fait du jour

Comment la ministre explique-t-elle le décrochage entre les enseignants et la politique éducative gouvernementale ? A quoi s'attendre sur le plan de la revalorisation salariale ?  Comment change-t-on sur le terrain les pratiques pédagogiques ? Quelles valeurs républicaines les enseignants doivent-ils défendre ? N. Vallaud-Belkacem répond aux questions du Café pédagogique. Elle annonce une rallonge budgétaire de 500 millions en 2016 et promet la revalorisation de l'ISAE avant la fin du quinquennat.

(...)

 

"Nous allons réparer une injustice aujourd'hui : pourquoi n'y aurait –il que les écoliers allemands qui auraient droit à une Schultüte pour bien débuter leur année scolaire ? Voici donc la « Schultüte » du professeur d'allemand", annonce le Guide de rentrée 2015 du Café pédagogique. En anglais, la collègue promet "1000 activités pour commencer l´année, pour une première prise de contact et pour les premiers cours classées par niveaux, du primaire A1 au lycée (B1 à B2)".

 

Mais retrouvez aussi dans le Guide de rentrée, tous les nouveaux textes officiels, la circulaire de rentrée expliquée, les nouveaux programmes, les nouveaux services enseignants etc. Le Guide offre aussi des ressources pour le nouvel Enseignement Moral et Civique ou le nouveau programme de maternelle.

 

De la maternelle au lycée, le Guide de rentrée vous aide pour les premiers cours : L'autorité c'est quoi ? La check list des premiers cours, Les 10 commandements du stagiaire, Le redoublement limité, La réforme de l'évaluation y trouvent place. Retrouvez aussi dans le Guide les ressources pour votre discipline (collège - lycée), pour l'école élémentaire et la maternelle.

 

Lisez le Guide de rentrée 2015

 

Le système

" En matière pédagogique, nous sommes en pleine amnésie : tout ce qui a été imaginé depuis deux siècles est tombé aux oubliettes". Triste état des lieux pour Philippe Meirieu qui s'étend à l'action d'un Etat qui n'a plus les moyens de ses politiques. Raison de plus, pour Philippe Meirieu, de défendre le travail de l'équipe pédagogique, l'accompagnement des élèves par les professeurs, la redistribution des moyens vers ceux qui en ont besoin.

(...)
La classe

Quand le matériel informatique de l’établissement manque ou défaille, pourquoi ne pas faire appel à celui des élèves ? Au lieu d’interdire les smartphones, ne serait-il pas plus pertinent d’en inventer des usages pédagogiques ? C’est la question, cruciale, du BYOD (« Bring Your Own Device », « apportez votre propre matériel »). C’est le pari lancé et gagné par Jérôme Lagaillarde, professeur de lettres au collège Georges Méliès à Paris. Il éclaire ici les modalités, les possibilités et les enjeux d’une utilisation des smartphones en cours de français : un choix que certains jugeront risqué, et qui s’avère pourtant essentiel pour renforcer certains apprentissages tout en éduquant à la responsabilité.

(..)
Le système

Trois décrets et trois arrêtés. Le Journal officiel du 31 août publie 6 textes qui organisent le nouveau régime indemnitaire en éducation prioritaire. Avec un souci : n'oublier personne. Ainsi les enseignants de Rep+ bénéficient à cette rentrée d'une indemnité de 2 312€ et ceux de Rep de 1734€. Les inspecteurs (IEN) qui ont au moins une école REP dans leur secteur touchent 500 €.

(..)
Le système

Physicien, ancien président de l'Université Paris Diderot, Vincent Berger avait été nommé conseiller éducation de François Hollande en octobre 2013. Il quitte son poste au 31 août.

 

Au JO

Le système

"L'Éducation nationale ne se remettra vraiment en marche que si on lui dit où on va durablement. Il faut que la droite et la gauche se mettent d'accord sur des objectifs. Et que ces objectifs soient reconnus comme pertinents par les enseignants et les parents". L'historien de l'éducation Antoine Prost se lâche dans Le Télégramme. Pour lui, "une réforme, c'est un processus social complexe. La décision d'un ministre reste une intention si l'administration ne suit pas. Pour que la réforme du collège entre dans les moeurs, il faut que les inspecteurs dans leur majorité s'y attellent et, surtout, les chefs d'établissement car la réforme de Najat Vallaud-Belkacem repose essentiellement sur eux. L'administration, c'est un pouvoir : il n'y a pas une réforme qui se soit faite sans que l'administration ait mouillé sa chemise, et sans que les profs en aient au moins compris le sens". En octobre 2013, il nous avait confié : "l'alternance politique est en train de désarticuler l'école. On ne peut pas changer de programme à chaque fois que le président change"


(..)
Le système

"Le pourcentage des horaires dévolus aux ''fondamentaux'' (français et ''calcul'' ou ''mathématiques'') par rapport au total hebdomadaire des horaires d'enseignement n'a guère varié : 57% en 1945, 55% en 1969 et à la fin des années 1970, 54% sous le ministère Chevènement, 57% en 2008", explique Claude Lelièvre sur son blog. Chevènement demande dans un discours du 29 août le retour aux fondamentaux... Les statistiques européennes montrent que c'est en France que l'on consacre le plus de temps à l'enseignement des disciplines fondamentales comme le français ou les maths.

 

Sur son blog

L'école française championne des fondamentaux

Le système

L'indemnité d'enseignement en milieu pénitentiaire est fixée à 2105 €. Les responsables locaux de l'enseignement en prison voient leur taux majoré.

 

Décret

Arrêté

Le système

Ouverture du concours de recrutement d'instituteur en Polynésie pour le public et le privé.

 

Public

Privé

La classe

L'autorité c'est quoi ? - La check list des premiers cours - Les 10 commandements du stagiaires - Le redoublement limité - Réformer l'évaluation ? Retrouvez ces sujets dans le Guide de rentrée

 

Dans le Guide de rentrée

"Filtrez l'entrée, organisez votre classe, présentez vous, présentez les règles et les sancions". Xavier, un enseignant alsacien, donne ses conseils de rentrée sur son site.

 

Le site

La classe

Publiés le 28 août, les documents d'accompagnement des nouveaux programmes de maternelle paraissent bien tard. Ils proposent des pistes, des vidéos pour la mise en œuvre des programmes pour 6 thèmes : Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions, Graphisme et écriture, Agir, s'exprimer, comprendre à travers l'activité physique, Explorer le monde du vivant, des objets et de la matière, Jouer et apprendre et La scolarisation des enfants de moins de 3 ans. Voilà du moins ce qui est annoncé. Car en réalité, à cette rentrée, nombre de ressources sont absentes et les enseignants doivent se contenter de pdf. Publiés trop tard, les documents d'accompagnement sont aussi trop rares.

 

Les documents d'accompagnement Eduscol

L'élève

Dans votre classe 3 à 4 élèves ne déjeunent pas le matin. Selon le Credoc, 30% des écoliers et collégiens  (25% des 3-11 ans et 40% des 12-14 ans) commencent leur journée de classe le ventre vide. C'est particulièrement vrai dans l'education prioritaire.  Le phénomène est perçu par les enseignants : la moitié des professeurs (panel de 500 professeurs des écoles) le voient dans leur classe. Ils estiment que c'est lié à la situation sociale des familles les plus démunies.

 

Enquête Credoc

L'élève

"L’an dernier la rentrée a été chaotique pour de nombreux élèves. Cette année, la FCPE de la Seine-Saint-Denis prend le taureau par les cornes ; vous êtes parents ? Remplissez les formulaires en ligne sur ce site afin de nous signaler les absences d’enseignants non remplacés, les fermeture de classes, les sureffectifs dans les classes". Dans ce département où il manque beaucoup d'enseignants, la Fcpe surveillera de près la rentrée. Elle n'est pas seule. A Saint-Denis, des "lanceurs d'alerte" regroupant parents, élus et enseignants, seront présents dans chaque école de la ville pour enregistrer les problèmes.

 

Le blog Fcpe

Le grand ras le bol des profs de Saint Denis

Les disciplines

Sur son site toujours stimulant, Celia Guerrieri, professeure de lettres en lycée dans l’académie de Nice, dresse le bilan d’une année d’expérience de la classe en îlots. Elle éclaire les objectifs d’une nouvelle disposition qui permet d’esquiver les dérives du cours frontal. Elle rend compte des appréciations des élèves eux-mêmes et des difficultés rencontrées (gestion de la classe, de l’espace, du lourd programme de première…). Le bilan s’avère positif : « Les élèves gagnent en autonomie et en investissement personnel ; les élèves apprennent à collaborer ; le dialogue devient réel et non plus artificiel et chacun prend plus facilement la parole, y compris les plus timides. »

 

En ligne

Celia Guerrieri dans le Café

 

Les disciplines

Un « pearltreee » (arbre à perles) permet de rassembler et d’organiser en ligne tous les liens de son choix. Cet outil de veille et de curation est utilisé par les enseignants de lettres du collège Pablo Picasso à Montesson. Ils mutualisent ainsi, à destination des élèves eux-mêmes, des ressources variées autour de la langue, de la littérature, de la préparation au brevet des collèges…

 

Le pearltree de Lettres Pablo

Lettres Picasso Dans le Café

Les disciplines

« Recherches », revue de didactique et de pédagogie du français, publie un passionnant dossier sur une pratique scolaire fréquente et pourtant peu interrogée : la reformulation. Ce geste professionnel, qui appartient au métier de l'élève comme à celui de l'enseignant, apparait comme « une nécessité pour faire vivre au sein d'une classe, dans un contexte constamment renouvelé, les savoirs et les discours ». Le dossier éclaire des pratiques variées, de l'école au lycée.

(...)

La vidéo


 L'Edito

Alors que des milliers d'enseignants font leur rentrée, la ministre voit l'année scolaire 2015-2016 comme une "année charnière", celle qui doit mener à l'application de la réforme du collège. Ce sera bien sur la grande affaire de cette année qui pourrait éclipser ce qui est plus fondamental : les efforts faits pour l'éducation prioritaire. Mais la formule prend aussi un sens politique. 2015-2016 pourrait être une dernière année difficile avant des temps meilleurs. Le tout c'est de la passer...

 

Une question a dominé la période 2013-2015, la réforme des rythmes scolaires. Deux années durant elle a accaparé le ministère, les syndicats, les collectivités territoriales et finalement tous les acteurs de l'Ecole. Au départ, une idée sympathique, celle de la co-éducation. Tous les villages allaient se mobiliser pour éduquer  leurs enfants dans un effort tel qu'il dépasserait les difficultés scolaires. Deux années plus tard, l'utopie s'est dégonflée. L'intérêt d'une cinquième matinée de classe est dépassé par les conditions de sa mise en place. La co-éducation s'est transformée en partie de bras de fer entre l'Etat et des collectivités locales. Un milliard d'euros d'argent public a été investi pour calmer les oppositions. Pire, l'Etat a du accepter des arrangements, avec le décret Hamon, qui contredisent les idéaux du départ. La vie des écoles a été bousculée pour mettre en place des activités périscolaires dont l'utilité est souvent perçue comme douteuse par les enseignants. Finalement il reste de cet épisode la certitude que pour résoudre les difficultés des élèves il faut s'intéresser à leurs apprentissages scolaires et un océan d'aigreurs que plusieurs ministres devront éponger...

 

A cette rentrée, les créations de postes au primaire et au secondaire se heurtent encore à la poussée démographique. En effet la rentrée voit 25 400 élèves supplémentaires au primaire et 27 000 dans le secondaire, dont 40 000 dans les lycées. Cette croissance démographique absorbe une grande part des 2511 postes créés au primaire et des 2550 emplois ouverts au secondaire. Du coup, les politiques ministérielles ont moins de moyens, moins d'effets et sont moins visibles. Faute d'avoir le courage de gérer autrement, le ministère épuise ses moyens à mettre des enseignants devant élèves.
(...)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces