L'Expresso du 20 mai 2022

Le fait du jour

Quand un ministre s'en va il vante son bilan. Quand il arrive il salue les enseignants. Tout cela, JM Blanquer et Pap Ndiaye l'ont fait le 20 mai lors de la cérémonie de passation de pouvoirs. Mais les deux hommes se sont aussi affrontés à fleuret très moucheté sur le thème de la continuité. De leur coté, les syndicats posent dès maintenant leurs exigences en attendant d'entamer un dialogue que le nouveau ministre a promis.

 

(...)

Le fait du jour

C'est une nomination surprise, un tournant et pourtant une continuité. La nomination de Pap Ndiaye à l'éducation nationale et à la jeunesse est une surprise. Il ne figurait pas dans les noms qui revenaient pour ce ministère et ce n'est pas un politique. Un tournant car il va rompre avec le populisme anti wokisme agité par JM Blanquer. Une continuité car il aura à appliquer la politique décidée par E Macron, c'est à dire continuer ce qui avait été dessiné dès 2017.

 

(...)

Le fait du jour

Monsieur le Ministre,

 

Votre nomination est, à mes yeux, comme aux yeux de beaucoup, une belle surprise. Votre travail universitaire, vos engagements, vos prises de position sont, en effet, le gage d’un renouvellement important à la tête de l’Éducation nationale. Vous avez travaillé sur les discriminations et sur l’émancipation ; vous avez eu, à de nombreuses reprises, des paroles justes, sans concession et apaisantes à la fois, sur des questions de société essentielles ; vous incarnez la lutte pour l’égalité des droits dans ce qu’elle a de plus fondamental pour notre avenir… Ce sont là, pour les enseignantes et enseignants, comme pour tous les personnels de l’Éducation nationale et de l’Éducation populaire, des signes forts qui nous font espérer un vrai renouveau...

(...)

Le fait du jour

"Nous affirmons très clairement qu'il doit y avoir zéro décrocheur et que pour avoir un service public de qualité il est indispensable de recruter des personnels en nombre et de réduire le nombre d'élèves par classe". C'est Marie Jeanne Gobert, responsable des services publics au PCF, qui a présenté le 19 mai la partie du programme de Nupes, l'alliance des gauches, concernant l'Ecole. Le programme fixe trois priorités : lutter contre la ségrégation scolaire, renforcer l'enseignement professionnel et revaloriser les personnels Education Nationale. Il est nettement en rupture avec celui d'E Macron.

 

(...)

Le fait du jour

En tête des défis qui attendent le nouveau ministre de l'Education nationale figure la lutte contre les inégalités sociales à l'Ecole. C'est ce que rappelle Marc Douaire, président de l'Observatoire des Zones Prioritaires, une association qui fédère des acteurs de l'éducation prioritaire. Il demande une rupture avec la politique suivie par JM Blanquer et le redémarrage de l'éducation prioritaire, en commençant par des Assises nationales.

 

(...)

Législatives

Les syndicats demandent des moyens à Elisabeth Borne

Les syndicats de l'éducation n'attendent pas. Le 18 mai ils écrivent à la première ministre. "La situation pour la prochaine rentrée est inquiétante. Avec la chute importante du nombre de présents aux concours de recrutement, : des personnels vont manquer pour la rentrée 2022. Ceci alors que celles et ceux en postes dans les écoles, les établissements et les services sont épuisés par les réformes à marche forcée du dernier quinquennat et inquiets des projets annoncés", écrivent ensemble 11 syndicats (FSU, UNSA Education, FNEC FP-FO, SGEN-CFDT, CGT Educ’action, SNALC, Sud Education, SNCL-FAEN, FO-EA, CGT Agri, SUD Rural Territoires) et la Fcpe. " Il est nécessaire de mobiliser des moyens notamment en pérennisant partout où elles existent les listes complémentaires en y recourant en première intention. Il faut également dès maintenant renouveler les contractuels mobilisés pour assurer...
 
(...)

Pédagogie

Ghislain Leroy : Sociologie des pédagogies alternatives

Et si on s'intéressait aux liens entre pédagogie et domination sociale ? C'est l'angle pris par Ghislain Leroy, maitre de conférences à Rennes 2. Dans un petit ouvrage (Sociologie des pédagogies alternatives, La Découverte), il étudie les pédagogie alternatives au regard de leur capacité d'émancipation. Cela l'amène à définir une "pédagogie néolibérale" et une "pédagogie rationnelle", cette dernière étant capable d'aider les enfants de milieu populaire à apprendre. Entre les deux, il étudie la vaste gamme des pédagogies alternatives (Montessori,...
 (...)

La classe

Jeudi 19 mai, 150 lycéens recevaient Capucine Cousin, autrice de "Netfilx & Cie", et Denis Colombi, auteur de "Où va l'argent des pauvres ?", prix 2020 et 2021 du Prix lycéen du livre de sciences économiques et sociales. En 20 ans, des milliers de lycéens ont fait un voyage dans l'enseignement supérieur en se frottant, avec ce prix, avec la culture savante. Fabien Meynier, animateur, avec Frédéric Desmedt, de ce prix explique pourquoi ce prix est indispensable.

 

(...)

La classe

S'il suffisait d'équiper en matériel et logiciel pour que le numérique ait une place dans le système scolaire, cela se saurait. Depuis cinquante années, l'équipement a été au premier rang des préoccupations des décideurs. Or la place du numérique en éducation reste encore trop inégale, imprécise et hésitante et surtout manque d'une vision plus globale de la place à donner au numérique dans les enseignements. Car dans les domaines organisationnels et administratifs, le système scolaire ne manque pas de moyens ni de pratiques quotidiennes, les imposant même de plus en plus aux familles, aux élèves. De l'inscription aux bourses, de l'orientation à la vie scolaire, les établissements scolaires ne manquent pas de "services en ligne" qui, depuis de nombreuses années, ont informatisé la gestion des établissements. Par contre, du côté des enseignements, les équipements sont très inégaux d'un lieu à l'autre, d'un niveau scolaire à l'autre. Malgré les discours récurrents sur le sujet, malgré les récents projets des Territoires Numériques Éducatifs ou encore de Socle Numérique des Établissements d'Enseignement (SNEE), ou même encore la place présentée pour le numérique dans les documents de la cellule "bâti scolaire" de la DGESCO, on est encore très loin d'une banalisation de l'informatique et du numérique dans le quotidien de l'enseignement.

 

(...)

L'élève

Comment devient-on explorateur au 19ème siècle ? Comment regarde t on le monde ? Comment fait-on part de ses découvertes ? Quel est le rôle de la Société de Géographie ? L’exposition « Visages de l’exploration au XIXème siècle », à la BnF offre aux visiteurs un nouveau regard  sur l’exploration. À l’occasion du bicentenaire de la Société de géographie dont elle conserve les archives, la Bibliothèque nationale de France montre toutes les facettes de l’exploration, du mythe à l’histoire. Visites autonomes et visites guidées thématiques sont proposées aux collégiens et aux lycéens.

 

(...)

Le système

Suite à la publication par Mediapart d'un article mettant en cause l'adjointe au Dasen du 93, Sud éducation 93 accuse. " SUD éducation 93 a déjà subi deux plaintes de Jean-Michel Blanquer, classées sans suite. Puis une plainte de cinq parlementaires LR exigeant notre dissolution : en attente du verdict le 19 mai. L’engagement et la pédagogie antiracistes que nous défendons ont été attaqués à de multiples reprises par notre hiérarchie, le ministre et l’extrême-droite", rappelle Sud. ""Le mail auquel a eu accès Mediapart est signé de Marie Rogler, adjointe au DASEN chargée du 1er degré. Il est adressé aux IEN (inspecteur·rices du 1er degré) du département... Dans ce mail, l’adjointe au DASEN ordonne aux inspecteur·rices du 1er degré d’empêcher les personnels de participer à notre stage syndical par tout moyen. Elle ajoute que ces consignes sont soutenues en haut lieu ! SUD Éducation 93 le rappelle : refuser un congé de formation syndical en raison de son contenu est illégal, et nous l’avons déjà prouvé, par des décisions de justice !" Sud 93 " dénonce formellement la croisade menée par la hiérarchie de Seine-Saint-Denis", "se réserve la possibilité d’engager toutes les procédures qui seraient nécessaires pour que ces agissements ne restent pas impunis", et "exige la démission de Marie Rogler".

 

 

Le système

Un cactus sur la couverture de ce guide des personnels de direction ? "C'est l'objectif de ce memento : mettre à disposition les ressources nécessaires à l'exercice du métier, ressources accompagnées de notre analyse syndicale", écrit le Snupden Fsu. "Il constitue un des outils proposés par le Snupden Fsu pour que l'exercice mené par les personnels de direction ne conduisent ni à l'isolement, ni à la soumission vis à vis de la hiérarchie". Le mémento évoque le reclassement, le salaire, les bonifications indiciaires. Il proteste contre l'extension du pouvoir des collectivités locales dans les EPLE.

 

Le mémento

 

 

Le système

"Lors du tirage au sort au ministère entre les trois disciplines SVT, sciences physiques et technologie, la technologie n’était sortie qu’une seule fois. En effet, face à des difficultés à assurer cet enseignement pour tous les élèves de troisième, faute d’enseignants, et celles de concevoir un sujet facile à mettre un œuvre dans un format « papier-crayon » tout en ayant du sens vis-à-vis des compétences travaillées, le ministère avait choisi l’évitement… Alors pourquoi ce changement de pied cette année ?", demande le Se Unsa. Le syndicat rappelle que la disciplines a des problème sparticuliers. "L’exercice du métier lui-même, est rendu difficile par les postes partagés sur plusieurs collèges, un faible accès aux IMP alors que les professeurs de technologie sont souvent sollicités dans le domaine du numérique par exemple, l’absence d’une heure de vaisselle"

 

Sur le site

 

Le système

Le BO du 19 mai publie une note de service fixant les conditions d'accès à l'agrégation par liste d'aptitude. Elle rappelle les conditions à remplir et l'établissement de la liste d'aptitude.

 

Au BO

 

 

Le système

Deux adolescents âgés de 13 ans ont pénétré dans un collège et menacé une enseignante avec une arme factice. Selon Le Bien public ils passeront en justice et seront jugés pour intrusion dans un établissement scolaire et violences avec arme. Les adolescents estiment que ce n'était qu'un jeu. L'un d'eux est scolarisé en ITEP.

 

Dans Le Bien public

 

 

Le système

" De mars 2020 à décembre 2021, les décès observés ont été nettement supérieurs à ceux attendus en l’absence d’épidémie de Covid-19", écrit l'Insee  dans un nouvel Insee Première. "Cet excédent de décès toutes causes confondues (+ 95 000) est inférieur au nombre de décès attribuables à la Covid-19, estimé entre 130 000 et 146 000. Le nombre de décès liés à la Covid-19 inclut en effet les décès de personnes fragiles qui seraient décédées même sans l’épidémie en 2020 ou 2021. Par ailleurs, l’impact de l’épidémie est réduit grâce à certains décès évités, par exemple les accidents de la route évités en période de confinement. D’août à décembre 2021, l’écart entre décès observés et attendus est devenu toutefois supérieur aux décès liés à la Covid-19. Cela pourrait s’expliquer par une baisse des décès évités et/ou par une hausse des décès indirectement liés à l’épidémie (du fait par exemple de reports d’opérations)".

 

Insee Première

 

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

La classe

Créé par des fonctionnaires, le collectif "Nos services publics" lance une grande enquête auprès des professeurs des lycées sur Parcoursup. " Dans cette grande enquête à destination des enseignant.e.s de lycée, le collectif Nos services publics cherche à évaluer l'impact réel de Parcoursup sur les élèves, l'enseignement et la société. Elle est composée de trois parties : une première sur l'accompagnement des élèves et la charge de travail associée, et deux parties plus courtes, sur les ressources à votre disposition et sur votre compréhension du système. Elle dure en moyenne 10mn, et vise l'ensemble des enseignant.e.s de lycée".

 

L'enquête

 

Les disciplines

Ce nouveau numéro de la revue académique de Lille propose une séquence de4ème clé en mains sur le trafic maritime de Shanghai à Rotterdam. Il présente aussi des outils nuémriques pour travailler le thème des ports. Il montre aussi une séquence sur l'histoire des ports. Un nuémro parfaitement réussi.

 

Numalille

 

 

 

Les disciplines

"Les changements climatiques constituent LA plus grande menace pour les enfants et les jeunes aujourd’hui. [...]. Selon, l’indice des risques climatiques pour les enfants (IRCE) publié par l’UNICEF, un milliard d’enfants, soit près de la moitié des enfants de la planète, sont exposés à un risque climatique extrêmement élevé. Les enfants sont les plus durement touchés par les changements climatiques. Non seulement ils sont plus vulnérables que les adultes face aux évènements météorologiques extrêmes, à la pollution toxique et aux maladies causés par les changements climatiques, mais la planète est également en train de devenir un endroit de plus en plus hostile", déclar el'Unicef. Cette séquence permet de découvrir les droits des enfants dans le monde et comment agir pour défendre les droits des enfants.

 

La séquence

 

 

La vidéo


 L'Edito

"2021-2022 est une année où il faut savoir traverser le tunnel", écrivions nous à l'occasion de la rentrée. Drôle de tunnel. Les trains de réformes s'y succèdent et à chaque passage arrachent quelques mémorables pans de murailles laissant tomber les pierres. De puissants ouvriers ont entrepris d'en boucher les extrémités et d'éteindre la lumière. A ce rythme là le tunnel risque de se transformer  en voie sans issue.

 

Parfois on se trompe. On suit l'air du temps. Et on a tort. Au moment de la rentrée, il nous a semblé que l'image du tunnel reflétait l'état d'esprit des enseignants. Il s'agissait d'attendre, à l'aide des petites joies qu'apporte encore le travail, mai 2022 pour tourner la page. D'ici là l'Ecole semblait à l'abri du combat politicien. Macron semblait peu intéressé par la question scolaire. Quant à M. Le Pen...

 

On s'est bien trompé. Dès le 2 septembre (le lendemain de la publication du "tunnel" !), Emmanuel Macron annonçait un projet ultra libéral pour l'Ecole. Rien de moins que doter les écoles de super managers ayant le pouvoir de choisir les enseignants et de leur imposer un...
 (...)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces