L'Expresso du 13 décembre 2018

Le fait du jour

Une française meilleure enseignante mondiale ? C’est aujourd’hui que la fondation Varkey annonce la liste des cinquante finalistes qualifiés au Prix mondial des enseignants 2019 qui en est déjà à sa cinquième édition. Le prix final sera remis lors du Forum mondial de l’Éducation et des Compétences  à Dubaï, le  24 mars 2019. Et cette année encore, après Marie-Hélène Fasquel de Nantes et Patrick Saoula de Marseille, une enseignante française fait partie de la liste des finalistes, sélectionnée parmi dix mille candidatures parvenues de trente-neuf pays différents. Il s’agit d’Anne Fischer, enseignante de français langue étrangère, en UPE2A - Unité Pédagogique pour les Élèves Allophones Arrivants - à l’École élémentaire Charlemagne de Villeparisis (94). Et même si on peut s'interroger sur la nature de ce prix, aucun doute sur la qualité des finalistes...

 

(..)

Le fait du jour

"Il faut aller au delà des poncifs., trouver quelque chose". Le souhait de la sénatrice F Laborde a sans doute été entendu. Après l'audition des syndicats de personnels de direction, la Commission de l'éducation du Sénat a reçu le 12 décembre Benjamin Moignard, directeur de l’Observatoire Universitaire International Education et Prévention, pour un échange sur la violence scolaire. Son intervention a permis de faire le point des recherches sur le sujet. Pour B Moignard, seul le travail collectif peut améliorer durablement le climat scolaire. Et cela  passe par de nouvelles règles d'affectation des enseignants.

 

(...)

Le fait du jour

C'est une première qu'a réalisé la Commission de l'éducation du Sénat, présidée par C Morin-Desailly. Elle a présenté le 12 décembre une analyse des tweets du phénomène #pasdevagues et reçu en audience fermée plusieurs enseignants auteurs de tweets. Le Sénat met ainsi en évidence l'importance de#pasdevagues et du malaise enseignant. Reste à en tirer des leçons. Pas sur que celles-ci conviennent aux enseignants...

 

(...)

Le système

13 organisations syndicales d'enseignants, d'étudiants et de lycéens appellent à faire grève et manifester le 14 décembre. Pour les enseignants du second degré, il s'agit du Snes Fsu,  Snep Fsu, FO,  CGT, Sud Education et le Sundep (privé). S'ajoutent le Snesup Fsu, l'Unef, l'Unl et l'Unl Sd. Ces organisations demandent " l'augmentation générale des salaires la défense des services publics, l'abrogation du dispositif Parcoursup et de la loi ORE, l'abrogation des réformes du lycée et l'annulation de la hausse des frais d'inscription pour les étrangers hors UE".  Des intersyndicales régionales renforcent le mouvement. Ainsi en Ile-de-France, les unions régionales Cgt, FO, Solidaires et Fsu appellent à la grève et à manifester. Des enseignants du premier degré devraient donc participer aussi au mouvement. L'intersyndicale demande l'augmentation des salaires, le dégel du point d'indice fonction publique, le développement des services publique dans les territoires et l'abandon des réformes lycéennes et étudiantes.

 

 

Le système

Les écoles strasbourgeoises ouvrent le 13 décembre et l'enseignement est assuré dans les écoles, collèges et lycées annonce la rectrice. Sont supprimées par contre les Journées des universités et formations post bac qui devaient se tenir les 13 et 14 décembre.

 

Communiqué

 

 

Le système

Le Snes Fsu met en ligne les projets de programme du lycée revus par le Conseil supérieur des programmes après la phase de consultation. " Pour la très grande majorité des projets, les modifications n’ont été que cosmétiques et très peu de nos propositions ont été prises en compte..."

 

Les programmes

 

 

Le système

"De nouveaux projets de programmes de sciences économiques et sociales viennent d’être communiqués aux organisations syndicales suite à la « consultation » organisée par la direction générale de l’enseignement scolaire en novembre. Alors même que les premiers projets ont été massivement critiqués, le Ministère les maintient quasi à l’identique", affirme l'Apses, l'association qui réunit les professeurs de SES.

 

(...)

Le système

"Est ce que les enfants qu’on a envoyés à l’école jeudi matin sont les mêmes que ceux qu’on a récupérés le vendredi ? Seuls les plus forts vont arriver à passer au-dessus de tout ça. Mais les autres ? Cette histoire, ils vont la garder en eux." Des parents, des élèves, une enseignante témoignent dans Libération des incidents de Mantes la Jolie et de leurs suites.

 

Dans Libération

 

Nous ne vivons que de votre soutien. C'est la garantie de notre indépendance.

 

Depuis 2001, grâce à vous, le Café pédagogique vous accompagne au quotidien sur les chemins tortueux de l'École. Nous sommes présents dans les classes pour faire connaître vos réalisations. Nous suivons les événements pédagogiques importants et nous en rendons compte. Nous rencontrons le ministre, les syndicats, les différents acteurs de l'École pour décrypter jour après jour leur actions et les enjeux pour l'avenir de l'École. Notre objectif numéro 1 est de rendre lisibles les politiques conduites, dont les finalités ne sont pas toujours transparentes et d'amener de vrais débats dans un monde éducatif qui en a bien besoin. C'est aussi de débusquer l'actualité grâce à notre réseau d'information.

 

Pour continuer à vous informer au quotidien, le Café pédagogique a besoin de vous.

 

Nous vous offrons un ouvrage majeur. Jusqu'au 25 décembre, recevez en cadeau un exemplaire du livre de Françoise Guillaume, Éduquer l'attention, ESF Sciences humaines.

 

Profitez de cette offre et en un clic, soutenez le Café pédagogique

 

 

La classe

La version 3 des programmes de français témoigne d’un souci ponctuel de plus grande lisibilité, mais la consultation n’a donné lieu à aucune réorientation sur le fond : la voix de nombreux enseignant.es et chercheur.es effrayé.es par les perspectives de retour en arrière n’a manifestement pas été entendue. Au contraire : on y efface le seul véritable élément innovant …

 

(...)

La classe

De la nouvelle version des programmes de SVT du lycée, on retiendra la mise en avant des compétences. En 2nde, l’interruption volontaire de grossesse et la procréation médicalement assistée jusqu’alors non cités sont explicitement présents. Le principal changement en enseignement scientifique est l’annonce de cette « place particulière pour les mathématiques » exigée en préambule, mais peu de nouveautés en maths côté contenu. Le travail en groupe réduit est évoqué dans la partie projet expérimental. Les thématiques climat, énergie, biodiversité sont déjà annoncées pour l’enseignement scientifique commun en classe de terminale.

 

(...)
L'élève

 Comment se repérer dans l’offre de formation des lycées professionnels et des CFA ? L’Onisep propose un nouvel outil pour aider les élèves de 4e et de 3e à explorer les diplômes de la voie pro. Nouveau il l'est d'abord par son coté ludique : mots fléchés, intrus, charades : 10 pages de jeux permettent d'utiliser les fiches du Dico pour vérifier sa compréhension et ses connaissances. Nouveau aussi par la part donnée témoignages de lycéens et d'apprentis sur leur orientation, leurs coups de coeur, leurs regrets aussi.

 

(...)

Les disciplines

Trois approches différentes pour travailler en lycée professionnel le thème de Noël sont proposées par le site académqiue d'Aix Marseille. "Nous vous suggérons de permettre à l’élève de comprendre/présenter un document et/ou un reportage vidéo pour découvrir, apprécier et présenter une fête et sa tradition musicale et/ou présenter et comparer deux exemples de vitrines de Noël, en Grande-Bretagne et en France." Un travail prêt à l'emploi...

 

Les séquences

 

 

Les disciplines

Un chercheur ou une équipe de scientifiques, passionnés par la communication scientifique, anime pendant une semaine des ateliers pratiques en anglais. Le programme propose des séances pratiques mêlant le plus souvent présentations, démonstrations, expérimentations et activités interactives. Les ateliers sont proposés aux classes du secondaire (de la 4è à la terminale), et depuis 2016 au niveau primaire (CM1-CM2). Chaque séance dure entre 1 et 4 heures, selon le niveau des classes et le contenu des ateliers. Ce programme est proposé dans 10 académies.

 

Sur le site British Council

 

Les disciplines

Le programme d'échange franco-allemand permet à un enseignant français d'enseigner une année en Allemagne. Il est remplacé sur son poste par un professeur allemand et il récupère son poste à la fin de l'année scolaire. Ce programme permet de développer l'enseignement de la langue allemande à l'école élémentaire et de participer à la diffusion de langue et de la culture françaises en Allemagne. Les demandes doivent parvenir avant le 15 janvier.

 

Sur Eduscol

 

 

La vidéo


 L'Edito

Quel lien entre le ministre de l'Education nationale, les mouvements lycéens et celui des gilets jaunes ? En apparence aucun. En réalité, la conjonction existe déjà sur le terrain. Surtout, le ministre de l'Education nationale doit faire face à la même opposition que le gouvernement tout entier : celle qui résulte d'une politique qui augmente les inégalités sociales et territoriales.

 

Un mouvement lycéen qui puise dans le même terreau que les gilets jaunes

 

 En politique avisé, Jean-Michel Blanquer n'a pas manqué de communiquer sur le mouvement des gilets jaunes. Sur Twitter , il dit le 1er décembre : "Nous sommes à l'écoute d'un mouvement qui manifeste des détresses ancrées depuis des années dans notre pays. Nous agirons pour la justice sociale. Mais nous n'accepterons jamais la violence. Celle d'aujourd'hui est ignoble... Nous la combattrons".

 

Une déclaration apparemment équilibrée. Et JM Blanquer a des arguments à faire valoir , notamment sur le plan social. Depuis 2017, son ministère est l'alibi social du gouvernement grâce aux dédoublements des classes de CP et CE1 en Rep et Rep+, une mesure sans aucun doute social. Même si son financement se fait au détriment du second degré, des autres classes et des écoles de milieu rural.



(..)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces