L'Expresso du 23 octobre 2014

Le fait du jour

Voilà un drôle de débat pour Administration & Éducation, la Revue de l'AFAE. La question n'est-elle pas tranchée depuis que le ministère de l'Instruction publique a cédé la place à celui de l’Éducation nationale ? Ce numéro de la revue s'interroge plutôt sur les partenaires de l’École dans cette éducation et met en avant le rôle des collectivités locales. Et là on est bien  dans les questions de gouvernance de l’École.

(..)

Le report de la réunion ministérielle sur le plan numérique nourrit les incertitudes sur le contenu du "grand plan". La réception des principaux éditeurs par la ministre de l'éducation nationale le 22 octobre n'a pas permis de préciser les contours d'un dossier qui se traite à l'Elysée. Une situation assez déstabilisante pour des entreprises dont on attend des investissements mais qu'on laisse dans l'ignorance des intentions du prince.

(..)

Le mobilier scolaire peut-il soigner ? Peut-il améliorer l'attention en classe ? Les défenseurs d'un renouvellement du mobilier scolaire ont de nouveaux arguments à faire valoir avec la publication d'une étude américaine dans la revue International Journal of Environemental Research and Public Health. Elle demande plus de permissivité dans les positions des élèves en classe et le passage au bureau debout.

(..)

Peut-on déjà tirer des enseignements d'une évaluation plus bienveillante ? Au collège Montgolfier qui s'engage dans la classe sans notes, Frédéric Jovi le tente. Pour lui, " l’attitude des élèves a changé". Il reste à changer les pratiques des enseignants et les attentes des parents. Ce n'est pas mince...

(...)
Le système

C'est une petite révolution du droit administratif que le conseil des ministres du 22 octobre a actée. Plusieurs décrets vont inscrire dans la loi le principe du "silence vaut accord" pour l'administration. Autrement dit, l'absence de réponse de l'administration à une procédure signifiera son accord. Ce nouveau principe entrera en application le 12 novembre pour l’État.

(..)
Le système

On connait tous Summerhill, une école émancipatrice ouverte dans les années 1960 dont l'influence fut grande même en France. Dans les années 1970 d'autres écoles libres ont vu le jour en Grande Bretagne et la BBC revient sur le devenir de leurs élèves.40 ans plus tard, la plupart regrettent de ne pas avoir de diplômes. Mais ils jugent que la formation qu'ils ont reçu les a aidé sur le plan humain. Dean Vella avait l'habitude d'être fouetté au moins une fois par semaine dans les écoles qu'il fréquentait avant d'arriver au White Lion, une école londonienne. On lui a confié les clés de l'école. Ca a changé sa vie.

 

Article BBC

Un projet éducatif peut-il changer une classe ? C'est ce que racontent Les Héritiers, un film de MC Mention-Schaar avec Ariane Ascaride. Le film raconte le chemin parcouru par une professeure d'histoire-géo et sa classe dans leur participation au concours national de la résistance et de la participation. Le Mémorial de la Shoah organise le 6 novembre à 14h30 une projection gratuite en avant première, en présence de la réalisatrice, réservée aux enseignants.

 

Pour s'inscrire

La classe

Le théâtre a-t-il à voir avec la vie scolaire ? C'ets ce que pense Jenatte Deville, une professeure de lettres au collège Pierre Belon dans la Sarthe. Elle associe son enseignement de français à des cours d'activités théatrales. Les élèves puisent dans ces activités de nouvelles ressourecs e terme d'engagement, de connaissance et d'affirmation de soi.

 

Sur le site nantais

La classe

Comment intégrer l'innovation dans une démarche constructive aussi bien au sein de l’entreprise et de l’école que dans les démarches de développement ? L’APEG, association des professeurs d'économie gestion, organise du 27 au 29 novembre des Journées pédagogiques sur le thème de l'innovation à Clermont-Ferrand. Deux journées d’étude où se croiseront les regards de praticiens de l’entreprise et de l’éducation, des chercheurs, universitaires, des inspecteurs généraux et régionaux, des représentants associatifs et syndicaux avec ceux des professeurs d’économie et gestion.

 

Inscription

L'élève

Comment grandissent les enfants ? Lancée par l'Ined et l'Inserm il y a 3 ans, l'enquête de cohorte Elfe commence à livrer de premiers résultats. Elle montre par exemple le rôle important des pères dans le choix de l'allaitement des nouveaux-nés, une pratique encouragée par les spécialistes. L'enquête Elfe va aussi publier sur le rôle des acariens et des moisissures dans le développement de l'asthme.

(..)
La recherche

Le 23ème Salon national Freinet se tiendra à Nantes les 21 et 22 novembre à l'espe. Parmi les intervenants, signalons Sylvain Connac qui interviendra sur les défis de la pédagogie Freinet aujourd'hui. Plusieurs ateliers sont prévus pour mettre en pratique Freinet "de la maternelle à l'université".

 

En savoir plus

Les disciplines

À l’occasion de la commémoration des 25 ans de la chute du Mur de Berlin, les dossiers, concours et témoignages fleurissent, mais se pose la question de comment enseigner cette histoire, cette ‘Wende’, ce tournant historique que nos élèves ont beaucoup de mal à comprendre, tant les repères civilisationnels ont changé. Peut-on encore faire comprendre aux élèves la signification du ‘Mur de la Honte’ et l’impact mondial causé par sa chute ? Ce dossier va tâcher de rendre ce pan de l’histoire à nouveau plus vivant pour nos élèves.

 

Lisez l'article

Les disciplines

Malala est le plus jeune prix Nobel de la Paix depuis sa fondation. Elle entre dans les traces de MLK, Mandela , Obama, Aung San Suu Kyi et bien d’autres. Elle est aussi la première musulmane Pakistanaise à recevoir ce prix. Elle partage son prix avec Kailash Satyarthi, un hindou qui s’est consacré à arrêter l’esclavage des enfants dans le sud de l’Inde. Voici plusieurs liens pour présenter Malala à vos élèves, et un pour Kailash Satyarthi, the children rights activist.

 

Lisez l'article...

Les disciplines

L’affaire des 43 étudiants disparus d’Iguala au Mexique entraine la mobilisation de tout un pays.  Comment traiter ce sujet en classe ? Claudie Gallas-Launet et Chantal Guillet proposent une revue du web mais aussi une analyse des ressources des manuels scolaires.

 

Lisez l'article...

La vidéo


 L'Edito

"Les exclusions abusives de cours sont un véritable fléau, une face noire de l'éducation nationale, une des causes importantes de perte des heures d'enseignement dues aux élèves" écrit l'inspecteur général Didier Bargas dans Administration & Éducation. Il estime leur nombre à 100 à 500 par an en collège, 500 à 1000 en lycée. Et autant d'heures de classes perdues. Voire plus car il n'est pas rare que l'exclu saisisse l'occasion pour disparaitre une demi-journée. D Bargas pointe alors le risque de décrochage et d'échec scolaire.

 

En principe les exclusions de cours devraient être très rares. Une circulaire de 2000 rappelle qu'elle n'est justifiée que "par un manquement grave" et qu'elle doit demeurer "exceptionnelle". Une nouvelle circulaire de 2011 revient sur ce caractère "exceptionnel" pour exiger "une prise en charge de l'élève". Elle inscrit pour la première fois ces exclusions dans la liste officielle des punitions scolaires.  Malgré cette tentative de domestication, les exclusion de cours restent en fait gérées par 'usage fort variable selon les établissements.

 

Et malgré leur caractère "exceptionnel" régulièrement rappelé elles sont banales. Une étude réalisée par Agnès Grimault-Leprince publiée en 2007 portant sur près de 3000 élèves montre une très grande diversité des pratiques. "On observe dix fois plus d’exclusions par élève pour le collège zone violence que pour le collège favorisé", écrit-elle. La diversité est également dans les motifs. L'agitation vient en tête (environ 4 cas sur 10). Mais on trouve aussi des faits beaucoup moins graves voire sans rapport avec la gêne d ela classe :  l'absence de matériel (un cas sur 10) ou le bavardage (1 sur dix aussi). L'étude  de Grimault-Leprince montre aussi (..)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces