L'Expresso du 28 novembre 2014

Le fait du jour

A en juger par le public très nombreux, la question des tablettes travaille le monde enseignant. Le président de la République lui-même les a mis en avant. Mais la question de leur adaptation à l’univers de l’Ecole reste posée. Organisée par Le Café pédagogique, le 26 novembre, dans le cadre d’Educatice, la table ronde fait appel aux expériences d’enseignants et aux analyses des chercheurs. C’est aussi du contrôle que les enseignants doivent avoir sur leur métier et leur pédagogie dont il va être question au final.

(...)
Le fait du jour

Pouvons-nous tous continuer à faire comme si nous n’avions pas un smartphone dans notre poche une fois en classe ? Peut-on continuer à avoir des pratiques clandestines des mobiles en classe en dépit des règlements intérieurs ? Doit-on continuer à équiper en postes informatiques massivement les établissements alors que presque tous les élèves et les enseignants ont un petit ordinateur relié à Internet dans leur poche ? Quel impact son utilisation peut-elle avoir sur les pratiques pédagogiques ? Voilà quelques unes  des questions que le Café pédagogique voulait poser aux communautés éducatives. Educatice en a fourni l’occasion. Le 27 novembre la table ronde organisée par le Café pédagogique a fait salle comble , preuve que ces questions travaillent les établissements. Les intervenants ont amorcé les conditions pour un coming out des smartphones en classe.

(...)

Les foyers à faibles revenus disposent d'équipements numériques parfois plus nombreux que ceux des foyers les plus favorisés. Ce fait est conforté par des travaux de recherche comme ceux du projet ANR INEDUC (2012 - 2015) et s'accompagne de l'identification d'une fracture cognitive importante. En d'autres termes Il est temps que l'école se préoccupe de cette inégalité qui se développe en dépassant les plans d'équipement pour passer à une échelle autre, celle de la prise en compte réelle des inégalités que génère actuellement l'usage du numérique et en particulier celles qui la concernent au premier plan, celles de l'apprentissage, les inégalités cognitives et plus largement culturelles. Mais avant d'aller plus loin, il faut aussi se demander si cette question que l'on pose à l'école à propos du numérique on l'a posée avant le numérique de façon aussi explicite. C'est un peu comme la question de la plus value exigée du numérique alors qu'on s'interroge à peine de celle des autres moyens techniques dont nous disposons habituellement, du papier au tableau, du cahier au livre ou encore de la salle de classe.

(...)

Le musée Guimet consacre une exposition d’envergure à la fabuleuse dynastie des Han qui est à l’origine de la naissance de la Chine impériale.  Plus de 200 œuvres sont réunies pour retracer quatre siècles d’histoire de la Chine, certaines prêtées exceptionnellement comme un linceul de jade, joyau fait de 4248 plaquettes de jade liées par des fils d’or. Ces objets, commentés par des cartels très explicites,  révèlent toute la richesse de l’art et de la culture de cette époque  contemporaine de l’empire romain.  Le jeune public  est très attendu, en famille ou avec ses enseignants,   à cet événement, particulièrement les collégiens de 6ème qui ont à étudier cette dynastie dans  le nouveau programme  d’histoire. De nombreux parcours, très diversifiés,  lui sont proposés, et les professeurs disposent d’un copieux  dossier pédagogique.

(...)
Le système

C’est quand le dernier conseil de classe ? Et le brevet ? Une note de service publiée au BO du 27 novembre apporte les réponses aux questions sur le calendrier de l’orientation et de la fin réelle de l’année scolaire.

(...)
Le système

« Les écoles qui accueillent un public particulièrement défavorisé bénéficieront d’un plan de mobilisation spécifique… Nous souhaitons mettre en place à compter de la rentrée 2015 des modalités nouvelles de répartition des moyens d’enseignement pour mieux tenir compte des difficultés sociales réelles de chaque école ou établissement. Le système actuel d’allocation de moyens produit un effet de seuil important… Demain l’allocation des moyens se fera dans une double logique de justice sociale et de transparence  ». Dans une lettre adressée au Snuipp, Bertrand Gaume, directeur de cabinet de la ministre de l’éducation nationale, annonce un véritable tournant dans la politique d’éducation prioritaire.

(...)
Le système
Le gouvernement vient de faire la grand saut. On passe d’un fonds d’amorçage à un fonds de soutien aux rythmes scolaires. Au congrès des maires de France, le 27 novembre, le premier ministre a annoncé la pérennisation du fonds de soutien aux rythmes et une évaluation de la réforme avec la l’association des maires de France en juin 2015. Les maires ont obtenu aujourd’hui satisfaction financière alors que la possibilité d’une abrogation de la réforme après évaluation plane.
La classe

Est-ce une question suffisamment provocatrice pour qu'une table ronde s'y consacre au salon Educatice ce jeudi matin. L'origine professionnelle des intervenants avait de quoi permettre d'apporter des éclairages suffisamment variés et riches. A notre étonnement, les participants ont surtout fait montre d'une certaine proximité dans leurs analyses.

(..)
La classe

En allant de stand en stand au salon Educatice 2014, on pouvait avoir une impression de déjà-vu. On pouvait aussi avoir l'impression que la surface du salon était réduite par rapport aux années antérieures, alors que les visiteurs étaient bien présents, en nombre dès le premier jour. Bref peu de stands qui présentaient des objets significativement différents des précédentes années. Est-ce l'absence de certaines grandes entreprises du secteur, ou la modestie des stands d'autres sociétés qui donne cette impression ? Il y a probablement une conjonction de faits qui confirment que nous sommes dans une période de consolidation.

(..)
La classe

Quel impact peut avoir l’usage d’une table tactile au collège dans la production de savoirs, l’acquisition des connaissances et des compétences ? Commencée en 2014 dans deux collèges du Rhône (Val d’Argent ici représenté et Charpak de Brindas), fruit d’un partenariat entre le département, le centre d’innovation Erasme et Canopé-académie de Lyon, l’expérimentation se poursuit durant cette année scolaire. Une démonstration a été présentée, le 27 novembre au salon Educatec-éducatice, avec des élèves de 5ème du collège connecté Val d’Argent de Sainte-Foy l’Argentière. 

(..)
La classe

« La journée du 9 décembre… fournit l'occasion d'une pédagogie de la laïcité, principe fondateur de notre École et de notre République, ainsi que des valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité qui lui sont étroitement liées », annonce une circulaire publiée au BO du 27 novembre. « La communauté éducative dans son ensemble est invitée, durant cette journée, à donner un écho particulier à cette mission, en organisant, dans les écoles et établissements scolaires, la tenue de débats ou de conférences, ou en prenant toutes les initiatives pédagogiques susceptibles de mobiliser la réflexion et l'action collective en vue de la mise en valeur du sens et du bénéfice du principe de laïcité… La Charte de la laïcité à l'École, publiée le 9 septembre 2013, reste le support privilégié d'une pédagogie de la laïcité ».

 

Circulaire

L'élève

« De plus en plus de bacheliers reprennent des études dans les premières années qui suivent leur sortie de scolarité », explique un nouveau Bref du Céreq. « Cette évolution ne reflète pas uniquement un comportement de repli face à une conjoncture difficile. Si les nouveaux diplômes obtenus par ces jeunes ne relèvent pas tous de l’enseignement supérieur, ils sont presque toujours à vocation professionnalisante. Pour les bacheliers d'origine populaire ou titulaires d'un bac pro, reprendre le chemin des diplômes est moins fréquent que pour les autres. »

 

Bref n°325

Les disciplines

« De l'invention des images d'Epinal à l'univers médiatique actuel, l'enseignement de l'histoire a toujours été soumis à la concurrence des médias », explique Lyonel Kaufmann dans LCM n°157. « Aujourd'hui, on assiste à la montée en puissance de figures médiatiques s'appuyant sur leur notoriété et diffusant un discours historique à caractère révisionniste concernant les résultats de la recherche académique et les programmes scolaires. Il est temps de dire «stop». »

 

Dans LCM

Les disciplines

Nous avions rencontré il y a quelques mois le CEDREPS (Collectif d’Étude Disciplinaire pour le Renouvellement de l’Enseignement de l’EPS) pour une série de rencontre autour de son identité, et ses différentes réflexions. Dernièrement, deux groupes ressource de l’AE-EPS (Association pour l’enseignement de l’EPS) ont élaboré des propositions adressées au Conseil Supérieur des Programmes invitant notamment à redéfinir notre « matrice disciplinaire ». Logiquement, nous avons voulu en savoir davantage.

(..)
Les disciplines

« Dans une tribune au Figaro, Nicolas Lecaussin, Directeur du développement de l’Institut de Recherches Economiques et Fiscales (IREF), think tank libéral, propose d’associer les chefs d’entreprise à la rédaction des manuels scolaires de sciences économiques et sociales (SES) », rapporte l’Apses, association qui réunit les professeurs de SES. « Une proposition portant atteinte à la neutralité de l’Ecole, s’appuyant sur une « étude » fantaisiste qui dévoile un manque flagrant de culture économique. »

 

Sur le site Apses

La vidéo


 L'Edito

La récente note de Fondapol demandant la création d’une assurance complémentaire éducation en faveur des classes moyennes devrait choquer au pays des inégalités sociales à l’Ecole. Mais cette note est simplement l’annonce d’un retournement d’opinion  dont on mesure mal encore la dimension. Ce glissement à droite de l’opinion pourrait menacer les projets ministériels. Cours Najat, la France réac est derrière toi !

 

 « En France, la réussite est conditionnée par les origines sociales des élèves. Face à ce constat, les classes moyennes sont à la recherche de solutions scolaires alternatives et se tournent vers le soutien scolaire payant, qui est un marché particulièrement dynamique », explique l’étude Fondapol. « La présente note propose au contraire de soutenir les familles en créant une assurance complémentaire éducation. Sur le modèle des complémentaires santé ou des complémentaires retraite, elle viendra en supplément des services de l’Éducation nationale, conduisant le secteur privé à participer d’une façon nouvelle à la mission d’intérêt général de réussite de tous les élèves français ».

 

Alors que la France est championne du monde des inégalités sociales à l’Ecole, selon l’OCDE, que celles-ci pèsent sur les plus défavorisés,  demander une aide scolaire spécifique pour les classes moyenne et supérieure ressemble à une indécence. Et bien pas du tout pour Fondapol ! C’est ce que demande ce think tank libéral, dans un rapport publié le 27 novembre.

(...)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces