L'Expresso du 22 septembre 2017

Le fait du jour

Modifié 18h45 - C’est déjà confirmé pour une académie celle d’Orléans Tours mais d’autres académies devraient suivre.  Les vacances de Printemps prévues pour la période du 21 avril au 7 mai, sont décalées du 25 avril après la classe au 14 mai au matin. Il s’agit pour le moment d’une proposition de l’académie d’Orléans Tours. Pour devenir officielle, cette modification doit devenir un décret si elle concerne toute la zone B. Au niveau d’une académie, un arrêté rectoral suffit.  Mais la mesure va suivre son cours nous a confirmé le ministère. Il reste deux inconnues. D’une part le nombre d’académies qui suivront : toute la zone B ou pas ? De source syndicale, une autre académie, celle de Rennes, prépare un nouveau calendrier et devrait suivre celui d'Orléans Tours. La mesure devrait être officialisée à la mi octobre. D’autre part les réactions des parents. Certains ont déjà réservé sur la période officielle. En modifiant un calendrier publié officiellement, l’académie d’Orléans Tours et le ministère prennent des décisions qui affectent des milliers de familles. En attendant la mesure illustre la volonté d'autonomiser les académies.

 

Sur le site du ministère

Décision d’Orléans Tours

 

 

Le fait du jour

Quels usages font les enseignants des traditionnelles fiches de renseignement de début d’année ? Quelles questions posent-ils et quelles interrogations se refusent-ils à porter ? Comment les exploitent-ils ? Quel regard les élèves portent-ils sur ces tentatives d’information ? Comment les utilisent-ils ? Audrey Murillo, Julie Blanc, Hélène Veyrac et Philippe Sahuc (Université Toulouse 2) ont observé la danse des attitudes et des contournements et les usages des enseignants et des élèves autour des fiches de renseignement. Un travail minutieux autour d’un double jeu de dupes qui semble désavantager les élèves des milieux populaires.

 

(...)

Politique ministérielle

La revalorisation PPCR bloquée dès 2018 annonce ID FO

Alors que le ministre des comptes publics assurait avoir signé les décrets d'application de la revalorisation en application des accords PPCR, le cabinet de JM Blanquer a saisi l'occasion de la réunion d'un groupe de travail de personnels de direction pour annoncer le blocage du PPCR dès 2018. Selon ID FO, un syndicat de personnels de direction, toutes les mesures (...)

Pédagogie

Quelles pratiques pédagogiques préfèrent les enseignants ?

Que sait-on des pratiques pédagogiques en France et ailleurs ? Finalement pas mal de choses selon l'OCDE qui peut avancer deux enquêtes bien connues : Talis et Pisa. Dans une note récente, l'OCDE montre que les enseignants préfèrent partout les pratiques traditionnelles mais que les pays sont inégaux devant les pratiques davantage tournées vers les élèves. Et (...)
La classe

« Pour rompre l’isolement il faut faire œuvre commune. C’est aussi une façon d’entretenir le dialogue dans la discipline ». Professeure de SES, Laure Le Gurun a imaginé et rédigé, avec 7 autres collègues du Groupe de secteur du Morbihan, un « Mémento des SES » qui fait un tabac sur les réseaux professionnels. Pourtant les professeurs n’ont pas vraiment besoin d’un résumé du programme ? Alors à qui est-il destiné ce Mémento ? Aux élèves ? Aux enseignants ? Qui aide qui en rédigeant ce Mémento ?

 

(...)
La classe

Les professionnels de l’éducation ont leur mot à dire sur l’enseignement de l’écriture. Le Cnesco les invite à participer au jury de la conférence de consensus qui aura lieu les 14 et 15 mars 2018. Les enseignants peuvent aussi remonter leurs questions et leurs observations sur la production d’écrits. Vous pouvez dès maintenant être un acteur de cet événement pédagogique qui fera le point sur les pratiques et les problématiques de la production d’écrits à l’école et au collège.

 

(...)
Le système

Renoncement au plan numérique ? Gestion des données personnelles renvoyée aux chefs d’établissement ? Des décisions sont en préparation… En juillet dernier, dans notre dernière chronique d'entrée dans la période de vacances scolaires nous avions posé un certain nombre de questions. A ce jour ces questions (et quelques autres), n'ont pas reçu de réponses officielles. Mais les multiples propos du ministre laissent entendre que l'on pourrait ne pas être bien loin de découvrir des prises de positions et éventuellement les décisions ou réglementations.

 

(...)
Le système

 « Il est important que cette évaluation se déroule dans un climat de bienveillance.. sans aucun esprit de compétition ». Dans une lettre aux professeurs des écoles, Jean-Marc Huart, directeur de l’enseignement scolaire (Dgesco) lève les consignes d’application de l’évaluation de CP. « Vous avez la possibilité d ene faire passer qu’une partie des exercices », écrit-il. « Les durées de passation doivent être considérées comme indicatives ». Le ministère reprend donc à son compte les consignes données par les syndicats de s’affranchir nettement du cadre de ces évaluations. Mais la Dgesco remet à plus tard. Elle annonce « la construction d’un nouveau protocole » pour la prochaine rentrée « sous l’égide d’un conseil scientifique placé auprès du ministre », reprenant une demande d’E Gentaz et L Sprenger Charolles publiée dans le Café. C’est reculer pour mieux sauter.

 

Evaluation : L’heure est à la résistance

Gentaz et Sprenger Charolles

 

Le système

 « "Si l’école faisait son travail, j’aurais du travail ». Cette publicité du Medef a suscité une indignation générale chez les syndicats enseignants. Après la Fsu, l’Unsa, le Sgen Cfdt, par exemple, ont dénoncé ce mauvais coup porté à l’école. Le ministre s’y est associé dans un tweet du 21 septembre  où il se dit « consterné » par le slogan et « demande un retrait immédiat ». Quelques heures plus tard il transmet « les très sincères excuses du Medef aux enseignants » dans un autre tweet.

 

Sur ce slogan

Le tweet

 

Le système

Dans un communiqué du 21 septembre, le Snalc appelle à la grève et la manifestation le 10 octobre pour la revalorisation salariale. Il rejoint ainsi l’ensemble des autres syndicats de fonctionnaires. La Fep Cfdt, premier syndicat des enseignants du privé, invite les enseignants « à se mobiliser » le 10 octobre, mobilisation qui ne sera pas obligatoirement la grève.

 

 

Le système

Les débats qui nous attendent sur l’autonomie des établissements risquent d’être frustrants si l’on s’en tient à une définition pauvre de l’autonomie comme capacité à se gouverner soi-même. Accroitre l’autonomie des établissements sur une telle base conduira fatalement à renforcer la concurrence entre eux : certains l’approuveront, d’autres s’y opposeront et, une fois de plus, l’affaire s’achèvera par un mauvais compromis. Mais si l’on part d’une définition plus riche de l’autonomie comme capacité à coopérer en prenant sa part dans la réalisation d’une œuvre collective, la question se présente alors sous un jour très différent.

(...)

Le système

 « Il n’est donc pas possible de priver les écoles et les directeurs et directrices de ce soutien. Il faut désormais construire des solutions pérennes ». Dans le Loiret, la Cgt, le Se Unsa, le Sgen Cfdt, FO, le Snuipp et Sud s’associent pour dénoncer « l’absence de respect envers les EVS (emplois vie scolaire). 182 EVS sont licenciés du jour au lendemain dans le département. Ces contrats aidés apportaient une aide administrative irremplaçable aux directeurs d’école. L’intersyndicale demande « une aide administrative pérenne ». Une situation qui pourrait se généraliser au fur et à mesure de la fin des contrats. En Martinique, à la veille d’une manifestation, 500 contrats aidés sont débloqués par l’éducation nationale en Martinique. Le nombre de contrats aidés passe de 380 à 880. Il reste inférieur aux 940 demandés par l’intersyndicale. L’intersyndicale maintient l’opération escargot prévue le 21 septembre.

 

Communiqué

Sur France info

 

Le système

« Les personnels de direction, les directeurs d’école, les personnels enseignants, administratifs, de vie scolaire de Saint-Martin et Saint-Barthélémy qui le peuvent, sont priés de se rassembler autour des personnels de direction et directeurs d’école, dans leur établissement scolaire de rattachement, ou en cas d’impossibilité, dans l’établissement scolaire le plus proche de leur domicile » annonce un communiqué du rectorat de Guadeloupe. Cette mesure intervient alors que la quasi-totalité des locaux sont inutilisables et qu’une bonne partie des personnels a quitté les iles. Le retour à la normale est impossible pour le moment. Le rectorat de Guadeloupe a également annoncé la réouverture des écoles et établissements dans l’ile le 25 septembre.

 

Communiqué

L’Education face à l’urgence

 

 

Le système

Le dossier Chazerans est vide. C’est ce qui ressort de l’audience du 21 septembre devant le tribunal administratif de Poitiers selon la Nouvelle République. Les propos utilisés par le rectorat pour ordonner le déplacement d’office de ce professeur de philosophie en 2015 n’ont jamais été tenus.

 

Dans la NR

JF Chazerans devant le tribunal

 

La classe

« Le règlement intérieur définit les droits et devoirs de chaque membre de la communauté éducative. Il organise les règles de vie de l'école, du collège ou lycée en adaptant des principes fondamentaux du droit. Que doit-il contenir pour respecter la loi ? Quelles difficultés rencontrez-vous dans sa mise en oeuvre ? » L’Autonome de solidarité a apporté de nombreuses réponses aux questions posées par les enseignants lors d’un tchat le 20 septembre.

 

(...)
L'élève

Mercredi 4 octobre 2017… par Toutatis une date à retenir ! Vous êtes invité à rencontrer René Goscinny : il vous attend  au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme, et à la Cinémathèque française. Deux expositions complémentaires lui sont consacrées  à l’occasion de la commémoration des quarante ans de sa disparition. « Au-delà du rire » présente le parcours biographique, artistique et littéraire  du célèbre scénariste dans le monde de la littérature pour la jeunesse et de la bande dessinée ; « Goscinny et le cinéma » montre ses liens avec l’univers du 7ème art. René Goscinny  a permis de faire passer la bande dessinée, de simples « publications destinées à  la jeunesse » au rang de 9ème art. Les professeurs sont invités, le mercredi 4 octobre,  à découvrir, sur réservation, ces deux événements, à rencontrer les médiateurs et à prendre connaissance des activités proposées aux jeunes, écoliers, collégiens et lycéens.

 

(...)
L'élève

Comment fonctionne l'école ?  Comment passe-t-on en 5ème ? Qu'il y a -t-il après la 3ème ? Voilà quelques unes des questions que les parents se posent et auxquelles l'Onisep apporte des réponses adaptées et en vidéo dans un nouvel espace web "Parents ". Des vidéos très utiles avant, pendant et après les réunions de parents.

 

(...)
Les disciplines

Ponctué de conseils, comme « ne jamais donner son numéro de portable » ou « attention aux aigus qui énervent tout le monde », le carnet de bord du stagiaire proposé par le site académique d’Aix Marseille reprend les compétences attendues d’un enseignant pour détailler leur application par le stagiaire. Il est doublé d’un « carnet de bord du tuteur » pour encadrer ce temps de formation des nouveaux enseignants.

 

Le carnet de bord stagiaire

Le carnet de bord tuteur

 

Les disciplines

Comment apprendre à s’informer dans le monde du numérique ? C’est-à-dire, quelles capacités mettre en œuvre pour construire une véritable pratique de l’information, propre à l’histoire-géographie ? Quels outils mettre en place pour évaluer la maîtrise de cette compétence et la progressivité de celle-ci sur les cycles 3 et 4 ? L’académie de Toulouse propose des pistes concrètes au collège et au lycée : un concours contre les discriminations, la réalisation d’infographies sur le développement durable, la Journée des femmes ou l’aménagement des territoires.

 

Les pistes

 

Les disciplines

Le périurbain un espace de relégation ? Ce n’est pas l’avis de François Cusin, Hugo Lefebvre et Thomas Sigaud dont la thèse, publiée dans la Revue française de sociologie (Vol. 57, n°4, 2016) est reprise par Alternatives économiques dans un dossier riche en documents. « Il s’agit plutôt d’un espace « moyennisé » par rapport aux centres et aux banlieues, à la fois en raison de la coprésence (en des proportions variables d’une commune à l’autre) de toutes les PCS [professions et et catégories socioprofessionnelles] et de la moindre présence des ménages se situant aux deux extrémités de la hiérarchie sociale ». Ce que confirme le fait que « les espaces périurbains affichent des niveaux de vie supérieurs aux centres et aux banlieues » et que « les taux de pauvreté et le niveau des inégalités y sont (…) moindres ».

 

Sur Alternatives économiques

 

 

La vidéo


 L'Edito

Il n'aura fallu que quelques semaines à Jean-Michel Blanquer pour tourner la page du quinquennat précédent. Bon connaisseur de l'institution scolaire, habile, le ministre a utilisé réussi à détruire 5 années de refondation presque sans y toucher. Il lui aura suffi de lâcher la puissante force des pesanteurs internes du système. L'année 2017-2018 sera plus difficile car il devra utiliser d'autres forces pour construire. "Depuis mon arrivée, j'ai engagé ce processus afin de préserver ce qui est bon et d'améliorer ce qui ne fonctionne pas. L'ensemble de mes actions se résume en la volonté de bâtir l'école de la confiance". Cet été, dans le JDD du 23 juillet, Jean-Michel Blanquer semble hésiter entre amélioration et construction. C'est pourtant bien une nouvelle école qu'il a commencé à mettre en place en faisant table rase des réformes précédentes. La première année scolaire du nouveau ministre devrait voir le lancement des nouveaux projets pour l'Ecole. Primaire, collège, lycée, tous les niveaux de l'Education nationale seront concernés. Pragmatique ou idéologique, la réforme sera surtout pilotée par la nouvelle rigueur budgétaire qui se profile et qui pourrait limiter les ambitions du ministre.

 

Une politique dans l'impasse au primaire ?

 

"Notre priorité c'est le primaire", ne cesse de répéter JM Blanquer. Il se fixe même comme objectif "100% de réussite des élèves" en CP, c'est à dire 100% de réussite dans le "lire, écrire, compter et respecter autrui". Pour cela , le ministre compte sur un nouveau dispositif : le dédoublement des classes de CP en éducation prioritaire, soit en rep+ dès cette rentrée et son extension aux classes de CP et CE1 de Rep + et Rep (l'autre composante de l'éducation prioritaire) à la rentrée 2018. Au total ce sont 2 500 postes dès cette rentrée qui doivent y être consacrés et encore 9 500 à la rentrée 2018.


(...)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces