Le mensuel Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

Portrait d'enseignants innovants : Caroline Coudé-Gouiffès : « Par les échanges et le partage, tout peut évoluer plus vite. » 

Par François Jarraud

Le numérique, Caroline Coudé-Gouiffès le pratique tous les jours avec ses élèves de l’école maternelle Torigné de Rennes. Blog et tableau interactif animent le quotidien de la classe mais pas seulement : les outils sont des supports pédagogiques pour les élèves et des supports de communication avec les parents, une façon de rendre l’école un peu plus inclusive. Caroline Coudé-Gouiffès était venue présenter son projet au forum des enseignants innovants d’Orléans, depuis il se poursuit, grandit nourri par l’enthousiasme de son initiatrice et les retours ravis des parents et des enfants. Rencontre avec une enseignante passionnée par son métier, par le numérique et ses évolutions.


 « J'ai souvenir de m'être toujours mieux imprégnée des savoirs et passions des personnes que j'ai pu rencontrer quand justement elles sont passionnées. » Caroline Coudé- Gouiffès a toujours en mémoire les instituteurs qui lui ont donné envie de découvrir, d’apprendre et sans doute d’enseigner. « Je pense qu'un enfant se construit grâce à ses rencontres et les enseignants sont aux premières loges. » nous dit-elle. Le jardinage, la nature, la cuisine, elle partage à son tour ses passions avec ses élèves et constate avec joie en retour les enthousiasmes qu’elles génèrent « j'étais autant émue et enthousiaste que mes élèves l'année dernière lors des premières pontes d'oeufs d'escargots et éclosions et le blog a pu retracer toute cette histoire, fantastique support de parole de l'enfant ». Donner accès et goût aux apprentissages à tous les enfants, l’enthousiasme est un ingrédient précieux pour traduire en fait l’idée généreuse, et la créativité aussi.


La classe de toute petite section et petite section de Caroline accueille une majorité d’enfants non francophones dans une école située en zone d’éducation prioritaire. Arrivée il y a trois ans à l’école Torigné, elle a auparavant été enseignante « E » dans un Rased. A partir de cette expérience, l’enseignante a ancré la relation avec les parents dans ses pratiques et adopté le blog pour raconter ses pratiques pédagogiques, une façon de partager et de prendre du recul. « En tant qu'enseignante E en RASED, j'ai été amenée à beaucoup rencontrer les parents. C'est là que j'ai vraiment réalisé combien il est important de communiquer ensemble et d'échanger en toute égalité ». Elle pressent que le lien avec l’école est un lien à renouer avec pour les parents. Elle lit, échange avec d’autres enseignants et s’inspire des programmes canadiens de littératie canadienne pour proposer un temps d’accueil le samedi matin où les parents seraient associés à des projets de lecture et d’écriture. Son projet n’a pas vu le jour mais sur les conseils d’une amie, elle l’a raconté dans un article sur son blog (crée lors de l'examen du CAPASH) une première page dans son récit pédagogique des Rased. Quand elle a changé de région, elle a ouvert un blog pour les élèves, « J'avais besoin de trouver et mettre du sens sur mes propres interventions mais en donner aussi aux élèves que je suivais sur une courte période car je changeais d'école à chaque petites vacances. C'est ainsi que j'ai lancé le blog du RASED de Chateaubourg »


A l’école Torigné, le projet d’école vise notamment « l'acquisition des compétences langagières pour favoriser la maîtrise de la langue française et pour mieux communiquer » et considère la diversité culturelle comme une richesse. Il offre à Caroline, une belle occasion de réaliser ses idées de création de liens parents-écoles et de donner un nouveau souffle à ses pratiques numériques. « Très vite, j'ai voulu donner à voir ce qui se fait dans une classe de maternelle pour rassurer. En tant que parent nous avons toujours besoin de l'être quand il s'agit de notre enfant ». Montrer, médiatiser c’est aussi gommer les idées reçues sur la maternelle. « J’ai été vexée et ressenti un vif sentiment d'injustice quand il avait été dit que les enseignants en petite section étaient payés pour changer les couches ! »  nous dit elle. Caroline a commencé son récit des activités en classe sur son blog pédagogique personnel. Son inspecteur l’a encouragée, pour des raisons de légalité, à héberger ses travaux sur Educ@rennes, le portail éducatif de la ville de Rennes. Chaque semaine, elle commence par mettre des comptines avec les airs enregistrés pour que les parents puissent chanter avec leur enfant, elle ajoute des photos, des vidéos.


Pour que tous les parents, y compris ceux qui ne lisent pas le français, puissent accéder aux contenus, elle enregistre certains mots. Puis ce sont les élèves eux-mêmes qui enregistrent leurs phrases. « Cet outil vu initialement comme un outil de communication vis à vis des parents est devenu l'outil de mon projet pédagogique dans la classe ». Le projet évolue au fil des idées et des encouragements des parents. «  Bonjour je voulais vous dire que c’est toujours bien ce que vous faites bien entendu. Quand Marwa entre à la maison, elle apprend à sa petite soeur de 2 ans les comptines a compter … Et sa sœur sait compter jusqu’à 5 grâce à Marwa et elle chante les comptines grâce à votre blog c’est un moment très sympa à les voir jouer tout en apprenant. Merci. », commente la maman de Marwa sur le blog. Elle continue d'ailleurs à suivre le blog comme d'autres parents dont les enfants ont changé de classe à la rentrée. La mairie de Rennes a équipé la classe d’un tableau interactif et le projet prend un nouvel envol. L’outil favorise les échanges entre les parents et les enfants lors du temps d’accueil le matin. Pour les apprentissages, il constitue un moyen de verbalisation et d’échanges entre les enfants.


Son projet, Caroline ne le vit pas seule. Son mari Serge, informaticien, l’aide à construire des ressources pour exploiter au mieux les potentialités du tableau interactif. Pour la maternelle, peu de ressources existent notamment pour les apprentissages langagiers. Tous les deux, ils avaient déjà mis au point des outils pour favoriser la lecture lorsqu’elle exerçait en Rased. La démarche est pour elle un moyen de matérialiser les connaissances qu’elle acquiert au quotidien par ses lectures ou dans sa classe. « C'est un réel travail à deux, car j'ai les idées qui correspondent à un besoin d'apprentissage, mon mari le met en forme  informatique, j'observe les élèves en activité, pense à ce qu'il faut améliorer, aux remédiations qu'apporte mon mari. » TBI suite, leurs logiciels sont en accès libre et gratuit, un choix délibéré pour une enseignante qui a vu ses pratiques limitées par le manque de ressources et leur coût lorsqu’elles existent. «  Depuis les quelques années que je participe à mes réseaux de veille pédagogique, par tout ce que j'y apprend et tout ce qui m'enrichit, faire du libre et gratuit est devenu pour moi un choix presque philosophique. Je pense qu'ainsi, par les échanges et le partage, tout peut évoluer plus vite. » explique Caroline.


La ville de Rennes apporte aussi sa pierre à l’édifice. Outre le portail et le tableau interactif, Caroline bénéficie de l’accompagnement de Lucile Magand, chargée de mission Tice pour la ville. Elle l’a aidée dans ses débuts avec le blog, et dans la résolution de tous ces petits problèmes quotidiens qui peuvent freiner à la longue les initiatives. L’année dernière, l’enseignante a constaté que trois familles n’avaient pas accès à Internet. Ils pouvaient consulter le blog le matin lors des temps d’accueil, un temps insuffisant. La Coordonnatrice Education prioritaire, Mireille Buffière, a alors initié un partenariat avec la maison des squares, une maison des quartiers associative pour accueillir les parents et les accompagner dans l’utilisation du blog. Caroline apprécie ce soutien de la ville « Je suis heureuse qu'ils aient eu ainsi confiance pour investir en maternelle. »


Au fil de l’eau, le projet de Caroline Coudé- Gouiffès n’en finit pas d’ancrer la maternelle dans la cité et de laisser les liens se créer avec les parents, avec la ville, avec d’autres enseignants. Il donne à voir toute la richesse des apprentissages en maternelle, pour les enfants mais aussi pour les familles. L’expérience est d’autant plus intéressante qu’elle est menée dans un quartier populaire et montre en quoi l’éducation, lorsqu’elle est ouverte et pensée, a des vertus éminemment démocratiques. « En fait, je fais ce que j'aime et j'aime communiquer ce que j'aime, comme j'adore découvrir et m'enrichir des découvertes de chacun. », nous confie Caroline ; une belle définition du métier d’enseignant.


Monique Royer



Le blog de la classe de Caroline Coudé-Gouiffès

Pour l'an passé

http://www.educarennes.fr/index.php/blog?blog=torign_maternelle

Cette année

http://www.educarennes.fr/index.php/blog?blog=tps_ps_caroline


TBI suite

http://caroline-et-serge.coude.net/tbisuite/logiciels-maternelle-pour-tbi-tni.php5

Le blog de Caroline Coudé-Gouiffès

http://educaroline.fr/



Sur le site du Café

Par fjarraud , le mardi 19 février 2013.

Partenaires

Nos annonces