Le mensuel Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

- Société 

L'amour passé au scalpel
Non l'amour ne rend pas aveugle ! Bien au contraire, affirme le CNRS. L'institut de recherche français consacre un numéro entier de son Journal à l'amour. Deux chercheurs établissent le lien entre plaisir et acuité visuelle : le plaisir améliorerait de 20% la vision. D'autres articles sont moins romantiques : trajet de nos élans dans les structures cérébrales, variations linguistiques sur l'amour. Un dernier article s'intéresse aux amours adolescentes. Si 88% des filles sont amoureuses de leur premier partenaire sexuelle, c'est le cas pour seulement 67% des garçons. La libération sexuelle est toujours fonction du genre.
http://www2.cnrs.fr/presse/journal/1212.htm

Les médias et les jeunes
Le Monde du 2 mars publie les résultats d'une étude sur les médias et les jeunes. Contrairement à une idée répandue, les jeunes aiment toujours lire : 72% lisent la presse jeune, particulièrement les magazines relatifs aux stars et à la musique. Plus d'un jeune (8-19 ans) sur trois dispose d'un téléviseur dans sa chambre.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3234,36-355193,0.html

60.000 jeunes quittent l'école sans qualification
Le Céreq publie une étude sur les jeunes sans qualification. Ils sont près de 60.000, soit 8% de leur génération, à quitter l'école sans avoir dépassé un niveau collège ou première année de CAP ou de BEP. L'étude établit qu'ils ont du mal à s'insérer socialement : 3 ans après leur sortie, seuls 29% ont accédé à l'emploi. L'école sert bien à quelque chose.
http://www.cereq.fr/cereq/b202.pdf

Les enfants pauvres en France
Un million ; c'est généralement le nombre mis en avant par les médias dans leur compte-rendu du rapport du CERC sur "Les enfants pauvres en France". D'autres aspects méritent d'être cités. Plus que par le nombre, la France se caractérise par une forte ethnicisation de la pauvreté : un enfant pauvre sur quatre appartient à une famille non ressortissante d'un pays de l'Union européenne. Le rapport se penche aussi sur le devenir scolaire des enfants pauvres. A 17 ans, un enfant pauvre sur cinq a déjà arrêté ses études, la majorité a accumulé un retard scolaire. Il est vrai que déjà à 11 ans, 44% étaient en retard.
http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/044000076/0000.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/readstep2.html

Partenaires

Nos annonces