Le mensuel Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

- LES RENCONTRES DE CDIDOC-FR 

Le point sur les Rencontres de CDI-doc par Marie-Hélène Pillon

Les Rencontres de Cdi-doc ont été un moment fort pour la communauté des documentalistes. Nous avons demandé à Marie-Hélène Pillon, qui modère de façon remarquable cette liste de discussion, de nous présenter les moments forts de ces journées.

- Quelles impressions générales dégagez-vous de ces journées ?

- Les rencontres se sont bien déroulées et je crois pouvoir dire que les participants se sont montrés satisfaits. Des interventions de qualité, des débats argumentés dans un climat plutôt serein.

- Quels moments vous ont paru les plus forts ?

- Il serait plus intéressant sans doute d'avoir le point de vue des participants, car mes interrogations professionnelles sont sans doute légèrement différentes ( je ne suis pas en CDI) de celles de la majorité des participants. En ce qui me concerne ce sont les interventions de Jean Claude Guédon (l'information à l'heure des réseaux) et celle de Vincent Liquète (le besoin d'informations des enseignants) que j'ai particulièrement appréciées. Je crois pouvoir dire que l'intervention et la table ronde sur l'évolution des métiers de l'information ont été très appréciées par les enseignants-documentalistes. En effet leurs interrogations restent nombreuses.

Il y a de véritables inquiétudes dans la profession. Ce n'est pas un hasard si toutes les interventions autour de la fonction documentaire ont particulièrement retenu l'attention des collègues. Il faut en clarifier les enjeux actuels et mettre en oeuvre dans les établissement scolaires de véritables politiques documentaires et cela dans une perspective de changement des pratiques pédagogiques des enseignants. Les nouveaux dispositifs TPE, PPCP, travaux croisés nous y incitent d'ailleurs fortement. On voit bien que cette fonction documentaire est une fonction partagée et qu'il faut préciser les rôles des différents acteurs. L'enseignant documentaliste a certainement un rôle majeur à jouer dans la définition de cette politique documentaire de l'établissement.

- Quelles attitudes ont les documentalistes devant internet ?

- On peut noter des attitudes très contrastées. Certains sont très attachés au développement de l'esprit critique des élèves face à une information brute , non validée ....d'autres multiplient les filtres et proposent des portails de ressources sélectionnées. La question de la validation de l'information a été plusieurs fois soulevée lors de ces rencontres. Jean Claude Guedon a souligné la grande frilosité de notre institution à cet égard. Faisons davantage confiance à la validation par les pairs.

- Et sur les listes de discussion ?

- Une table ronde était organisée sur la pratique des listes de diffusion. Tous les présents à ces rencontres étaient abonnés à plusieurs listes, ils étaient donc convaincus de leurs intérêts. Ces listes sont perçues comme des lieux de mise en commun d'informations, des lieux d'échanges de pratiques, des lieux de débats bien sûr mais aussi comme des outils de veille et des vecteurs de formation continue. Elles ont toutes un objectif commun : la mutualisation.

Nous avons constaté que la plupart des enseignants documentalistes présents à ces rencontres étaient satisfaits de l'existence de la liste non modérée e-doc et de la liste modérée cdidoc-fr. Elles se révèlent de leur point de vue plutôt complémentaires .

- Au lendemain de ces Rencontres, quel avenir pour la liste cdidoc-fr ?

- Elle continue bien sûr !! Le nombre d'abonnés toujours croissant ( + de 3000) nous oblige à toujours plus de rigueur dans la gestion des messages. Il est clair que le nombre de messages reçus par les abonnés ne doit pas être exponentiel et qu'il nous faut regrouper les réponse à une même question.. Le repérage des questions récurrentes doit nous inciter à proposer très rapidement une FAQ sur Savoirs cdi., pour les questions qui peuvent être décontextualisées. La forte relation entre le site Savoirs cdi et la liste cdidoc-fr est ressentie comme très positive.

- Ces rencontres ont-elles renforcé la communauté des documentalistes abonnés à cdidoc-fr ?

- Indiscutablement les collègues ont apprécié de se rencontrer physiquement.
C'était sympa de mettre des visages sur certains noms, plusieurs nous l'ont écrit. Il y aura très certainement d'autres Rencontres. en 2003 à Lyon ou à Poitiers.
On lira sur SavoirsCDI le texte de plusieurs interventions lors des Rencontres et une mise au point sur les aspects juridiques relatifs aux listes de discussion.

http://savoirscdi.cndp.fr/CulturePro/cdidoc-fr/accueil.htm
Entretien : François Jarraud


Et pour Alain Gurly
Alain Gurly a développé un des meilleurs sites éducatifs français et est un acteur reconnu de l'Internet éducatif dans le champ de la documentation. Nous lui avons demandé ses impressions sur les premières rencontres de la liste de discussion cdidoc-fr :
"Les Rencontres CDIdoc étaient une inauguration et, de ce fait, on aurait pu craindre pour cet examen de passage. Mais ce fut carrément une réussite. Je trouve que les intervenants y ont été très "gratifiants" et les échanges très productifs. En particulier, les éclairages apportés par Guy Pouzard sur les implications de la modification du CAPES des Docs et sur l'avenir de la profession ont été appréciés. Et J.C Guédon a démontré quels étaient les enjeux et les possibilités pédagogiques intrinsèques de l'outil numérique par la mutualisation des travaux et la co-construction des savoirs, par comparaison avec la logique développée avec le logiciel libre.
On y a évidemment discuté des mérites respectifs des listes modérées et libres... tout en étant d'accord sur le fait que les deux listes des Docs étaient utiles.

On a bien cadré les question de fond, en particulier celles de la formation (initiale et continue) des enseignants en général et des documentalistes en particulier. On a bien fait entendre qu'il n'était plus guère possible de continuer à charger les Documentalistes de tâches supplémentaires, car ils ont atteint, ou vont atteindre, notamment avec les TPE, les Travaux Croisés, et les Intranets, un point de saturation impossible à dépasser. Et donc qu'il est temps qu'on nous repositionne clairement et officiellement."

http://savoirscdi.cndp.fr/rencontres/accueil.htm
http://www.docpourdocs.fr.st/

Partenaires

Nos annonces