Enseigner avec un blog : La Passerelle 

Par François Jarraud



Comment un jeune enseignant utilise-t-il blog et Facebook ? Professeur au collège Waldeck Rousseau de Firminy, Emmanuel Grange anime le blog "La p@sserelle histoire-géographie". Un site qui amène directement dans la classe et ses pratiques. Il a également ouvert une page Facebook. Il réfléchit à ces usages...



La Passerelle c'est un joli nom pour un blog. Pourquoi l'avoir choisi ?


C'est lié à une anomalie du collège : une passerelle entre deux bâtiments condamnée. Ce pont sans issue est une image. J'ai voulu y remédier en créant un espace de communication entre un professeur d'histoire-géographie et ses élèves : la p@sserelle. Ce mot reflète aussi ma conception du métier d'enseignant et les liens qui unissent les disciplines que j'enseigne. Avec le blog j'invite les élèves à prolonger le voyage entrepris en classe entre histoire, géographie et éducation civique.


Justement comment reliez vous le site au cours ?


Au départ je voulais en faire un centre de correction et d'outils méthodologiques. L'élève peut ainsi se confronter à la correction d'un camarade et il est possible de les vidéoprojeter pour animer un temps assez rébarbatif en classe. Je voulais aussi avoir sur Internet un lieu de stockage de mes outils (cartes, dessins, vidéos, etc.), tout ce que j'utilise en classe. Je peux y accéder depuis ma salle de classe.


Mais ce blog est aussi pour moi un espace d'expression et de liberté car le plaisir d'écrire ne se cantonne pas aux disciplines que j'enseigne. Actualité, street art, musique, football, politique font partie des sujets que j'aime partager.


Comment les élèves utilisent-ils le site ?


Le blog est un espace de partage. Vitrine de la production des élèves, le blog donne à voir les activité smenées au collège. Publier un article est une source de fierté et de motivation pour les élèves. C'est aussi un outil qui manifeste l'interdisciplinarité, par exemple les projets que je partage avec Jean Valette mon collègue d'arts plastiques.


Support de travail en classe, il permet de prolonger la leçon ou le débat argumenté commencé en classe. Mais depuis un an ou deux, les élèves commentent moins les articles et je ne connais pas les collégiens qui posent des questions. J'ai également ouvert un groupe Facebook pour la p@sserelle. En tant qu'enseignant il me parait intéressant d'être présent sur Facebook pour éduquer aux médias efficacement, guider les élèves dans la gestion de leur espace personnel.

 

Pour vous, développer un site fait-il partie du métier d'enseignant ?


Non, c'est un choix professionnel. Ce que j'aime dans ce métier c'est le côté artisanal, le cousu main. Le blog a été une façon d'affirmer ma pratique pédagogique et de la cultiver. Animer un site demande du temps mais c'est aussi une expression de la liberté pédagogique. Il me permet d'entrer en contact avec des collègues, de mutualiser et de travailler en réseau. J'ai découvert des profs passionnés, des espaces d'échanges.


Le site change-t-il le relationnel avec les parents et les élèves ?


Pour moi cette possibilité d'échanger en dehors de la classe n'a rien changé dans le rapport d'autorité entre le professeur et ses élèves. Sur le blog comme sur Facebook j'ai tenu à poser un cadre clair dans cette relation avec les élèves. Quant aux parents ils n'utilisent pas le blog pour entrer en contact avec moi. Mais je sais que certains apprécient le blog.


La P@sserelle

http://lewebpedagogique.com/lapasserelle/



Sur le site du Café

Par fjarraud , le jeudi 22 mars 2012.