A la Une : Renaud Chartoire : Faire un site qui ressemble à mes cours 

Par François Jarraud


  

Un prof est-il une machine à enseigner ou un être humain complexe et inattendu ? A coup sur Renaud Chartoire assume, dans sa relation avec ses élèves, la deuxième définition. Sur son site les élèves trouvent des documents pédagogiques mais aussi les choix et les passions de leur prof. C'est pédagogique ?


Il y a de la joie qui sort de vos pages ce qui est assez rare chez les enseignants et peut-être un peu plus chez les profs de SES compte tenu des attaques sur cette discipline. Où la puisez vous ?


 Pour moi, enseigner est vraiment l’accomplissement d’un rêve, et comme les SES sont la matière la plus passionnante à enseigner qui soit, je n’ai pas la sensation de faire un métier, mais plus de m’épanouir dans une activité correspond à mes désirs les plus profonds. Participer à la transmission de savoirs issus de la science économique et de la sociologie en donnant des grilles de lectures permettant aux élèves non seulement de se préparer à leurs futurs études, mais aussi de mieux appréhender les grands enjeux économiques et sociaux du monde contemporain ne peut se faire que dans la joie de faire partager son propre plaisir. En plus, en tant qu’élève, je me suis parfois beaucoup ennuyé en cours, alors j’essaie de faire en sorte que mes cours soient un instant où mes élèves soient heureux de venir. J’ai donc cherché à faire un site qui ressemble à mes cours, et c’est d’ailleurs pour cela qu’on y trouve en cherchant bien des vidéos filmées dans mes cours qui peuvent illustrer en partie ce qu’il peut parfois s’y dérouler…


Concernant les attaques que subissent les SES, je dirai la chose suivante : étant quelqu’un de tolérant, je les écoute. Quand elles sont légitimes et dignes d’intérêt, je les prends en compte ; quand elles sont idéologiques et non fondées, elles me poussent encore plus à chercher à montrer à quel point notre enseignement est éloigné de ces caricatures. Je suis intimement persuadé que son introduction dans les enseignements communs de seconde et sa généralisation au moins en tant qu’option à tous les élèves de cycle terminal est non seulement juste, mais fondamentale si l’on veut former correctement les citoyens de demain.

Finalement, la seule chose qui peut parfois me faire perdre cette joie d’enseigner, c’est la relation que je peux avoir avec les services administratifs de mon employeur, et plus particulièrement avec son service de la gestion des ressources humaines. Mais je n’en dirai pas plus, devoir de réserve oblige…



Votre site est extrêmement complet avec des cours et des exercices pour les secondes et terminales, un gros effort pour mettre en évidence ce que vous attendez sur le plan des notions et des méthodes.. Comment ça se passe avec les élèves ? Utilisez vous le site en cours ? Ou est-ce un site de révision "optionnel" ?


Ce site est l’illustration de mes cours, de telle sorte que mes élèves ont déjà en classe la quasi totalité des ressources qu’on y retrouve. Je ne veux pas créer de distinction entre mes élèves en fonction de leur facilité d’accès à Internet. Par contre, je l’utilise en cours dans deux situations : pour projeter des préao en vidéoprojecteur, et pour organiser certaines séances de TD en salle informatique, où les ressources se trouvent sur mon site. Ce site est aussi pour les autres élèves, pour les collègues, et aussi pour moi qui peux trouver en ligne où que je sois tout je dont j’ai besoin pour mes cours. Il résulte d’un principe de don / contre-don : ma mutualisation est une forme de remerciements envers tous mes autres collègues ayant eux aussi mis leurs ressources pédagogiques en ligne ! C’est aussi un outil de communication, qui permet de montrer en particulier aux parents d’élèves ce que font leurs enfants en classe, de manière plus complète que le traditionnel cahier de texte. Cela dit, j’incite mes élèves à y aller, soit pour trouver des exercices en ligne que je ne fais pas en classe, soit tout simplement pour s’immerger encore un peu plus dans les SES même en dehors des cours. C’est pour cela que mon site dispose de parties volontairement ludiques et peu en rapport avec les SES (vidéos où je tente de faire de la musique, photos personnelles, pages relatives à mes goûts musicaux et cinématographiques, références à Star Wars qui est mon autre grande passion avec les SES –je viens d’ailleurs d’écrire un livre intitulé Faire des SES avec Star wars, mais je reste à ce jour en recherche d’éditeur-), mon objectif étant que les élèves, après avoir été attirés par cette partie ludique, cliquent sur des liens les amenant finalement à réviser leurs cours de SES !


Ce dont je suis satisfait, c’est de l’audience croissante des émissions de radio que je mets en ligne. Je co-anime en effet sur une radio associative de Picardie, RVM (radio Valois-Multien) deux émissions hebdomadaires : L’économie pour tous, qui est une présentation vulgarisée des grandes problématiques économiques contemporaines axée sur les programme de SES du lycée, et  La fureur de livres, qui est comme son nom l’indique une chronique de livre, dont certains relatifs aux SES.



Avez-vous une idée des usages que les élèves font de votre site ?


Je sais qu’ils y vont, attirés dans un premier temps comme je viens de le dire par la partie ludique, mais les pages les plus vues de mon site ne sont pas celles-ci, mais bien celles relatives aux ressources pédagogiques, et plus particulièrement à tout ce qui concerne le programme de terminale.

J’ai mis en place un sondage sur mon site, qui me permet de voir, si tant est que les personnes y ayant répondu soient représentatifs de l’ensemble des visiteurs du site, que ce sont majoritairement des élèves qui y viennent, dont une part significative d’élèves qui ne proviennent pas des établissements où j’ai enseigné.


En quoi peut il aider les terminales pour le bac ?


On trouve tout ce qui est au fondement du processus d’apprentissage : des plans, des problématiques, des notions, des fiches de révision, des fiches d’autoévaluation sur des devoirs, des sujets corrigés… il y a en plus une partie spécialement réservée aux révisions du bac : http://www.la-revanche-des-ses.fr/Revisionsdubac.html .



Si les SES renvoient aux usages sociaux, quelle "lecture" avez vous de ce site par rapport à une situation d'enseignement ?


La gestion d’un site est dans le droit fil de mon travail d’enseignant ; sur le fond, il contient des contenus qui très majoritairement ont au départ été pensés pour la classe et dont la nature ne changerait pas même si le site n’existait pas ; sur la forme, le travail réalisé est effectué à domicile, ce qui est un aspect du travail de l’enseignant. Maintenant, les ressources présentes ne sauraient de substituer à une situation d’enseignement ; il me semble difficile pour un élève qui ne suivrait pas de cours de s’approprier le programme de terminale par un simple apprentissage à domicile. L’interaction avec l’enseignant reste essentielle, et je conçois les ressources mises à disposition sur Internet comme un complément, un approfondissement ou encore un moyen de vérifier la compréhension des éléments appris en cours.


Ce que les sites changent par contre, c’est la capacité des élèves à trouver ailleurs ce qu’auparavant ils ne trouvaient qu’en classe ; cela induit donc pour l’enseignant une plus grande vigilance dans la notation des devoirs maisons… et de l’exactitude de ses cours !



Une des questions qui se posent aux enseignants en ce moment c'est le décalage entre leurs pratiques sociales, leur utilisation d'Internet et celles des jeunes. Pensez vous que ce site réconcilie un peu tout ça ?


Ce qui est sûr, c’est que mon site est un peu particulier au sens où il mélange sérieux et humour, pratique professionnelle et espace personnel. En ce sens, il se rapproche peut-être un peu des pratiques des jeunes d’aujourd’hui, mais sans que cela n’ait clairement été une motivation consciente de ma part. Comme je le dis souvent, il y a deux motivations à faire ce métier : un désir de connaissance, qui est double : transmettre des connaissances, mais aussi rester au contact de la production de connaissances ; et un désir de reconnaissance, au sens où l’acte de se mettre en scène devant des spectateurs, en l’occurrence ici des élèves, relèvent au moins en partie de ce registre. Ce désir de reconnaissance est important pour moi et je l’assume pleinement, même si je suis conscient qu’il peut surprendre certains collègues qui ne me connaissent pas ; comme l’a dit l’un d’eux dans un message posté sur mon livre d’or, est-ce un site d’éco ou… d’égo ? Je réponds sans hésiter les deux, l’un n’empêchant pas l’autre ; je passe tellement de temps sur mon site qu’il faut aussi qu’il soit une source de satisfaction personnelle, et je trouve dans ce « mélange des genres » entre sérieux et humour la motivation à continuer. De toute façon, je serais bien incapable de faire autrement, à partir du moment où mon site se veut le reflet de ce que je suis en cours…



Quels développements prévoyez vous pour ce site ?


Dans l’idéal, je souhaiterais beaucoup plus l’ouvrir aux autres sites, en indiquant clairement pour chaque partie du cours des liens vers d’autres pages provenant d’autres sites permettant d’approfondir les parties en question. De même, j’aimerais y développer des exercices interactifs réalisés sous hot potatoes, mais je me heurte à une incompatibilité technique entre mon serveur et ce logiciel qui m’empêche pour l’instant de le faire. Mais je ne perds pas espoir ! De même, j’aimerais garder la mise en ligne de toutes les émissions de radio que j’ai faites, mais leur poids est trop lourd par rapport à l’espace dédié à mon site par mon serveur. Jusqu’à présent, elles étaient stockées sur le serveur de mon ancien lycée, mais malheureusement le proviseur vient de changer et les a retirées. Mon problème majeur du moment est donc de trouver un moyen de les remettre en ligne !

Enfin, j’ai l’ambition aussi de proposer bientôt des cours sous forme vidéo, et peut-être aussi les livres que j’écris et qui ne trouvent pas d’éditeur.

Ce qui est sûr, c’est que je tiens à ce qu’il reste gratuit et sans publicité.


Renaud Chartoire


Le site de Renaud Chartoire

http://www.la-revanche-des-ses.fr/

Sur le site du Café
Par fjarraud , le dimanche 15 février 2009.