Le mensuel Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

- Maghreb 

Maroc : Généralisation de l'enseignement à 6 ans
Selon Le Matin, une large campagne de sensibilisation sera lancée à la rentrée pour généraliser l'inscription de tous les enfants de 6 ans à l'école. Au programme : distribution de cartables et ouverture de cantines. Le quotidien ne signale pas de mesures particulières pour les filles.
http://www.lematin.ma/journal/article.asp?id=regio&ida=37166

Maroc : 54% d'échec au bac 2004
Selon L'économiste, le taux d'échec au bac devient catastrophe nationale : "sur les 122.198 redoublants (public et privé confondu), seuls 25 à 30% pourront ou voudront repasser leur baccalauréat... Les autres devront chercher d'autres voies de recours: chômage et/ou formation professionnelle ou école privée pour ceux qui en ont les moyens... A cela s'ajoute le facteur démographique qui contribuera à gonfler le nombre d'élèves au secondaire qualifiant (actuellement de 574.000) pour le porter à 1 million en 2009 et 1,5 en 2013). Rien qu'aujourd'hui, près de 24% des classes du secondaire sont en surnombre". Le quotidien relève que le nouveau bac exige des élèves de sortir du par coeur et se demande si la réforme est correctement appliquée.
http://www.leconomiste.com/article.html?a=57073

Maroc : Philo partout !
La philosophie entrera dès l'année prochaine dans le cursus de toutes les années du baccalauréat, c'est-à-dire du second cycle du secondaire. Dès la rentrée 2004 la philosophie sera enseignée en première année du bac. Pour cela l'éducation embauchera 400 professeurs supplémentaires.
http://fr.allafrica.com/stories/200406250678.html

Algérie : Restructuration du secondaire en 2005
En redéfinissant les filières de l'enseignement secondaire (elles passeraient de 15 à 7), en retardant la spécialisation à la dernière année de lycée, l'Algérie entreprend une réforme de l'enseignement secondaire qui fait suite à celle de l'enseignement "moyen" (collège). Pour le gouvernement il s'agit à la fois "d'adaptation du système éducatif aux nouvelles exigences de la mondialisation" et de mettre un terme à un système qui génère un fort taux d'échec. Au bac 2004, seulement 42% des candidats ont été reçus, dont nombre de filles (112.000 pour 63.000 garçons).
http://www.lematin-dz.net/quotidien/lire.php?ida=21853&idc=9&taj=1&refresh=1
http://80.88.0.236/stories.php?story=04/07/17/7628600
http://fr.allafrica.com/stories/200407210209.html

Algérie : Déperdition scolaire massive
La Tribune d'Alger lance un cri d'alarme. " Deux élèves sur trois ont échoué dans leurs études dans ce pays qui s'enorgueillit d'avoir 70% de jeunes pour une population de plus de 30.000.000 d'habitants. Un petit calcul approximatif donne à l'échec le chiffre effarant de 14.000.000 sur les 21.000.000 de jeunes Algériens. Un tel résultat ne peut être qualifié que de catastrophique".. Une chose est sure : cette année seulement 36% des candidats ont obtenu le BEF qui donne accès au lycée. Dans ces conditions, de plus en plus de jeunes quittent l'école pour aller travailler : il y aurait déjà 1.300.000 enfants au travail dont 700.000 filles. C'est le développement économique du pays qui est menacé.
http://fr.allafrica.com/stories/200407050634.html
http://fr.allafrica.com/stories/200407060520.html

Algérie : Nouveaux programmes et ouverture au privé
En Algérie, la rentrée a lieu le 11 septembre et le système scolaire algérien connaît cette année encore une importante réforme. Elle est marquée par l'introduction de l'enseignement du français en 2ème année du primaire. L'amazighe sera également introduit dès l'école primaire en 2005. Enfin l'Algérie institutionnalise officiellement l'enseignement privé.
http://www.jeune-independant.com/display.php?articleId=9897

Partenaires

Nos annonces