Pourquoi pour faire réussir la masterisation, il faut modifier la calendrier proposé par les ministres de l'Education Nationale et du supérieur 

Directeur d'IUFM, Jean-Louis Auduc argumente ici  en faveur d'un calendrier "réaliste" et d'une vraie formation des futurs enseignants.



Améliorer la formation des enseignants est une nécessité.

Porter le niveau de leur recrutement au Master peut être une avancée, si la mise en œuvre d’une telle décision ne conduit pas à l’absence de préparation du futur enseignant aux compétences indispensables pour exercer un tel métier.


Si le calendrier annoncé par les ministres de l’éducation nationale et du supérieur était mis en œuvre, les étudiants passeraient dans onze mois les épreuves écrites de concours dont les textes officiels concernant le contenu des épreuves, les programmes n’ont toujours pas été publiés, dont on apprend par la rumeur que tel projet d’épreuve présenté en décembre, a été modifié début février, que tel coefficient proposé bouge au gré des interventions auprès des ministres concernés.


Une telle confusion est dramatique pour les étudiants.


Préparer les épreuves écrites d’un concours nécessite du temps, s’articule dans la durée pour prévoir les unités de valeur à prendre les années précédentes, les lectures à entreprendre pour entrer le plus efficacement possible dans sa préparation.


Laisser croire à des étudiants qu’ils pourraient en 2009-2010, préparer en quelques mois les nouvelles épreuves du concours dont la passation est prévue à la fin du premier semestre, suivre les cours et rédiger un mémoire pour obtenir un master2, participer à des stages en établissements scolaires, obtenir, par exemple pour présenter le concours de professeur des écoles, les pré-requis nécessaires en langues, EPS et en informatique, et….pour les étudiants de milieux modestes, exercer en plus comme assistants d’éducation,…. est une profonde mystification !   


Cet inventaire à la Prévert nécessiterait pour être réalisé entre septembre et décembre 2009 des journées à 36 heures !!!


Le manque de sérieux des propositions présentées introduit de la confusion et peut conduire à des formations qui ne seront :

-          ni de vrais masters

-          ni de bonne préparation aux concours de recrutement d’enseignants.


Il est donc urgent pour la crédibilité de la mastérisation que les ministres renoncent  au calendrier actuel et indique clairement :

-          le maintien dans leur forme actuelle des concours 2010

-          le financement de préparations aux concours 2009-2010

-          la mise en place progressive de masters d’enseignement sur la période 2009-2011 débouchant sur un nouveau concours 2011.


Jean-Louis AUDUC

Directeur-adjoint IUFM de Créteil/paris12

 

___________________________________

 

Sur le Café, derniers articles de JL Auduc :

Sur la formation des enseignants : 
* "Il faut permettre au futur enseignant de se construire une identité professionnelle qui s'appuie sur des savoirs, des savoir-faire, et des gestes professionnels" 
* Quelles représentations du métier enseignant à travers les différents textes ministériels parus en octobre ?


Filles et garçons dans le système éducatif
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/130307Fi[...]

La mixité
http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/leleve/Pages/2008/L[...]

 

Et le Dossier formation du Café
http://www.cafepedagogique.net/lesdossiers/Pages/ReformeFormation.aspx


Par fgiroud , le dimanche 08 février 2009.
En direct du forum
Bac-Brevet 2013
- Publié : vendredi 10 mai 2013 09:13Objet : Bac-Brevet 2013Bonjour, Je suis enseignant en Sciences de l'Ingénieur. J'interviens principalement en Première et Terminale série S - Sciences de l'Ingénieur. Une fois de plus, je constate que...
Le guide du web 2013 du Café pédagogique : Maternelle
-
Le Forum "Les dossiers"

Partenaires

Nos annonces