L’EXPRESSO Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

L'Expresso du 3 Avril 2007 

 Par François Jarraud


N'hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en cliquant sur le bouton "réagir à cet article" situé tout en bas de la page. 
Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s'être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !


Le fait du jour

Le CSE rejette les programmes Robien
Réuni le 2 avril, le Conseil supérieur de l'éducation a repoussé les modifications des programmes de l'école primaire et du collège. Par 41 voix contre 6 il a voté contre les modifications horaires actant les circulaires Robien sur le calcul et la grammaire. Le texte prévoyant de commencer l'apprentissage des 4 opérations dès la grande section de maternelle et les "leçons de mots" a été refusé par 36 voix contre 8.

Au collège, la modification des programmes de langues prévoyant de les adapter au cadre européen de référence a été refusée par 23 voix contre 9. Le nouveau diplôme du brevet est repoussé par 21 voix contre 2.

Pour les syndicats, "la mise à l'ordre du jour du CSE de questions aussi essentielles que les  modifications des programmes de l'école primaire, d'une partie de ceux  du collège, la rénovation du diplôme national du brevet, ou la mise en  place d'un livret de compétences s'effectue dans des conditions  inacceptables. Le SGEN-CFDT, la FCPE, le SNUipp, le SNES, le SNEP, le SNUEP, le  SE-UNSA, le SNPDEN, le CIEL, la Ligue de l'Enseignement l'UNL, l'UNEF,  la FEP-CFDT, la CFDT, l'UNSEN-CFDT, la CGT, le SNALC, le CSEN,  l'UNSA-éducation, la FSU dénoncent l'entêtement du ministère à  présenter, dans l'urgence qu’aucune raison pédagogique ne justifie, des textes qui engagent l'avenir de l'école et des élèves, dans une impréparation totale, sans véritable concertation avant et pendant les  commissions du CSE et sans consultation de la communauté éducative".

A trois semaines des présidentielles, le ministre se précipite pour faire passer des décisions critiquées par les experts et refusées par la profession et très souvent les parents. Il n'empêche. Le ministère annonce, selon l'AFP, que "l'ensemble des textes paraîtraient au B.O.".CommuniquéDépêche AFPDépêche AFPCalcul : le dossier du CaféLeçons de mots


Editorial

Absentéisme : Que faire ?
Rien n'y fait. L'Angleterre, le pays le plus répressif en matière d'absentéisme continue à voir croître le nombre d'élèves qui font l'école buissonnière. La hausse n'est pas énorme : le nombre d'absences non autorisées est passé de 1,2 à 1,4% des demi-journées  d'école. 7% des élèves du secondaire sont régulièrement absents manquant au moins un tiers des cours.

Pourtant l'Angleterre a mis au point un arsenal répressif sans précédent. Amende, de 100 à 1000 livres, et même prison ferme attendent les parents des élèves absentéistes. Ainsi en 2005, plus d'un millier d'amendes ont été distribuées. L'échec de cette politique est instructif.  En France aussi; dans un pays qui compte 5% d'absentéistes, certains appellent à punir les parents ou même assimilent absentéistes et délinquants.

C'est que l'absentéisme a des causes différentes d'un jeune à l'autre. Pour certains élèves il est le signe d'un désinvestissement scolaire. Celui-ci peut aussi bien provenir de l'ennui ressenti en cours,  que de violences, physiques ou morales, subies dans l'établissement. Pour d'autres enfin ce sont des besoins économiques ou des contraintes familiales qui éloignent de l'école.

C'est  à nouveau vers la Grande-Bretagne qu'il faut se tourner pour trouver des politiques efficaces. Certaines autorités misent sur les aides économiques pour ramener les élèves qui travaillent à l'école. Ainsi le gouvernement a adopté une sorte de "salaire scolaire".

Une autre approche consiste à lutter contre l'échec scolaire et l'ennui. Ce qui passe par la création d'écoles différentes avec des curriculum particuliers.  
Article du GuardianSe motiver à apprendreDes solutions concrètesEtudeEtude

Le système

Le Sgen interroge les candidats
Caricature SgenLe Sgen-Cfdt a interrogé 5 candidats à l'élection présidentielle sur la réussite de tous les élèves, le dialogue social, la politique éducative et la recherche. Nicolas Sarkozy veut "garantir la liberté pédagogique (des enseignants) en évaluant les effets de leur travail plutôt que leur capacité à respecter scrupuleusement une instruction rédigée loin des classes". 

Dominique Voynet souhaite "renoncer à toute sélection avant la fin de la seconde afin que chacun puisse construire son orientation à partir de ce palier; mettre à disposition des élèves, en plus des cours actuels, un volant variable d'heures pouvant aller jusqu'à 20% des heurs de cours en effectifs réduits".

Pour Ségolène Royal, "l'école doit encore mieux diversifier les chemins qui mènent à la connaissance pour pouvoir offrir à tous une culture commune. Mais si l'enseignement professionnel doit être valorisé, le pacte de la réussite éducative que je souhaite pour tous exclut que la vie d'un adolescent soit déterminée à 14 ans. L'apprentissage junior à 14 ans comme le travail de nuit à 15 ans seront supprimés".Dossier


L'Icem 34 interpelle le futur ministre
L'Icem, un mouvement pédagogique partisan de la méthode Freinet, de l'Hérault adresse ses propositions au futur ministre. Le Café en retient quelques unes. " Réduire l’importance accordée aux évaluations pour renforcer la part des apprentissages. Faire des rapports d’évaluation des supports d’orientation dans le travail, des guides pour progresser, des raisons pour s’entraider et non des alibis pour faire redoubler les élèves. Préférer aux systèmes de notations qui induisent à la fois de la compétition et du stress, des modalités d’évaluation personnalisée ayant pour normes les acquis réels de chacun et les visées à atteindre…. Permettre aux élèves d’acquérir les informations et de développer des compétences par l’intermédiaire de l’enseignant mais aussi des pairs titulaires de domaines d’expertises reconnus. L’acte d’apprendre se développe également par les situations où l’on est conduit à expliquer à quelqu’un ce que l’on est sensé soi-même avoir appris."Communiqué


L'élève

Orientation : Qui sont les étudiants en 2006 ?
A la rentrée 2006, 4 nouveaux bacheliers sur 10 se sont inscrits en université. Selon une étude ministérielle, 80% d'entre eux venaient d'un bac général. 73% se disent satisfaits de l'information qu'ils ont trouvée pour choisir leur orientation. Huit sur dix  sont dans la formation qu'ils souhaitaient en fin de terminale mais un sur trois avait aussi déposé un dossier dans une formation non universitaire. C'est particulièrement vrai pour les bacheliers technologiques et professionnels, ce qui confirme l'hypothèse que c'est plus le manque de place en BTS ou DUT que le manque d'information qui les amène en université.

Si le lycée reste la première source d'information pour choisir son orientation, Internet est devenu la troisième et même la seconde pour les bacheliers technologiques et professionnels. Moins d'un étudiant sur dix n'a aucune idée sur ce qu'il veut faire. Etude

Rhône-Alpes se dote de portails d'information pour l'orientation
Avec Prao, le Pôle Rhône-Alpes de l'Orientation (Prao) dispose d'un remarquable outil à destination des enseignants et des professionnels de l'orientation. Pour chaque bassin d'emploi, il rend accessible des études et des statistiques sur l'emploi, la formation,la VAE. Ainsi on peut en quelques clics élaborer un diagnostic local emploi formation.

Un autre site, rhonealpes-orientation.org, s'adresse plutôt au grand public. Il offre un premier niveau d'information sur la formation,les métiers et facilite l'accès à l'information. Par exemple un jeune peut découvrir un métier ou découvrir un secteur d'activité. PraoRA Orientation

L'Onu appelle à intensifier la scolarisation des enfants handicapés
Ils sont de 120 à 150 millions. Les enfants handicapés sont encore largement exclus des écoles. L'ONU appelle les états à renforcer leurs mesures législatives et financières pour faire reconnaître le droit à l'éducation des enfants handicapés.Etude


Jeu du foulard : la mise en garde de M. Blandin
"Si ce document vous agace, vous fait peur, vous émeut, vous fait penser à vos proches et réfléchir. Tant mieux ! Une mince cloison sépare mon clavier de la pièce ou notre fils est décédé. Nous aurions pu fuir les ragots, déménager, quitter notre petit village pour aller nous fondre dans l’anonymat de la grande ville. Nous ne l’avons pas fait. Nous ne savions pas pourquoi notre fils DAVID était décédé un foulard autour du cou. Mais, nous étions persuadés qu'il ne s'agissait pas d'un suicide. Aujourd’hui, nous savons pourquoi DAVID n’est plus là ! En racontant notre histoire, j'espère gagner contre votre indifférence et éviter à des parents de passer à coté d’un danger bien réel. Empêcher des couples de se déchirer après un tel drame. Et surtout, sauver la vie d'un enfant !" Daniel Louis Blandin a perdu son fils, victime du sinistre "jeu du foulard". Dans ce "jeu", des enfants s'asphyxient volontairement pour connaître des sensations. Souvent ils se réveillent. Mais pas toujours…

La douleur de M. Blandin fait mal. L'éducation nationale et ses silences sont mis en accusation. Mais le site apprend beaucoup sur ce triste phénomène et a l'avantage d'être accessible aux victimes potentielles..Le site de DL Blandin


Améliorer la santé de l'enfant et de l'adolescent
Danielle Sommelet a remis au ministre de la santé un volumineux rapport sur la santé des enfants et des adolescents. Le document fait le point de la documentation sur l'état de santé des enfants, les actions de prévention et de dépistage. Il s'intéresse aussi à la démographie des pédiatres en lien avec leur répartition géographique. Le rapport appelle à rationaliser la politique de prévention et de protection et à évaluer les besoins démographiques de ses acteurs.  Etude


La recherche

L'éducation à la citoyenneté écartelée par les défis des sociétés modernes
"La formation du citoyen est de plus en plus intégrée dans les missions de l'Ecole. Mais de quelle citoyenneté s'agit-il ? Quelle pertinence garde le concept de citoyenneté dans des sociétés modernes généralement analysées en termes de changement et de mondialisation, dans un contexte de remise en cause du modèle historique de l'Etat-nation et des formes de citoyenneté qui lui étaient associées ?" En ouvrant ce numéro 44 de la Revue internationale d'éducation de Sèvres,  Maroussia Raveaud pose une des contradictions qui posent problème à cet enseignement particulier qu'est l'éducation civique.

Ces contradictions sont magnifiquement mises en scène par les analyses qui composent le dossier, qui alternent points de vue nationaux et points de vue d'acteurs. En effet que pensent les élèves de l'éducation civique ? Stephen Gorard montre que les élèves ressentent un fort sentiment d'injustice à l'école ce qui l'amène à poser une question. "Comment un programme d'apprentissage de la citoyenneté comprenant les notions de justice et de démocratie pourrait-il efficacement être mis en place si les élèves eux-mêmes ne sont pas majoritairement convaincus que leurs professeurs sont généralement capables d'adopter untel comportement ?". A l'autre bout, Géraldine Bozec et Sophie Duchesne mettent en évidence les contradictions des attitudes des enseignants. Ils mettent peu en avant la France plurielle et le multiculturalisme mais en même temps évoquent peu l'identité nationale.

Plusieurs exemples nationaux montrent comment l'éducation civique vient échouer sur les exigences sociales. Ainsi en Espagne l'instauration d'une éducation civique obligatoire de 10 à 16 ans se heurte à l'Eglise.  "Paradoxalement", écrivent R. Jimenez Vicioso et J.C. Gonzalez. Faraco, "bien des raisons qui justifient une bonne éducation à la citoyenneté sont vécues dans les écoles comme des obstacles à son développement". Certains drames survenus en classe ont augmenté les exigences en terme d'éducation civique. Mais les réponses apportées sont avant tout policières et en contradiction avec les valeurs défendues.

Ce numéro, qui comprend d'autres analyses nationales, ne révèle pas que des contradictions. Il souligne aussi les liens entre les attentes politiques et sociales et cet enseignement particulier. Des attentes qui peuvent heurter les valeurs de l'Ecole. Ce numéro est donc vivement recommandé non seulement à tous ceux qui enseignent l'éducation civique mais aussi à tous les acteurs de l'Ecole.
RIES n°44, Paris 2007, 142 pages.Sommaire


Le congrès du GFEN
Le Groupe français d'éducation nouvelle réunira son congrès annuel du 9 au 12 juillet à Besançon sur le thème des "défis pour l'éducation". Le programme n'est pas encore définitif mais s'articulerait en "une journée Henri Wallon" avec des conférences sur H. Wallon, Vigotski suivie d'une journée sur le rapport à la culture avec des ateliers. Une troisième journée porterait sur la formation et les transformations avec des ateliers et de stables rondes. Le 12 juillet serait réservé à l'assemblée générale du Gfen. Programme

Citoyenneté

La Shoah par balles
De 1941 à 1944 près d'un million et demi de Juifs d'Ukraine a été assassiné. L'immense majorité est morte sous les balles des Einsatzgruppen, des unités de l'armée allemande ou de collaborateurs est-européens. Du 20 juin au 30 novembre, le Mémorial de la Shoah consacre une exposition à ces massacres. Elle fait le point sur les recherches toujours en cours et permet de mieux comprendre la mis en œuvre du génocide.

Parallèlement à l'exposition, le mémorial accueille plusieurs conférences , par exemple le19 juin celle du Père Desbois président de l'association Yahad-In Unum.Le Mémorial

Les disciplines

Documentation : Capes externe
L'épreuve de dossier documentaire est en ligne sur le site du Crdp de Nice dédié au capes de documentation. L'épreuve
.
Economie – Géographie : Une cartographie interactive du développement
Bien connu des professeurs de SES et de géographie, Gapminder est une animation Flash réalisée par le PNUD (ONU) pour montrer l'évolution du développement, dans ses aspects économiques et sociaux, dans le monde.

Jusque là le programme permettait de suivre dans le temps les différents indicateurs par pays. Grâce à Google Map on peut maintenant visualiser sur un planisphère l'évolution du PIB ou celle de la mortalité infantile,par exemple, de façon totalement interactive. On dispose ainsi gratuitement d'un remarquable outil pour l'enseignement. Gapminder dans Google MapComment l'utiliser : fiche de Y. Guiet

Histoire : Traite négrière et esclavage : un dossier du Cndp
L'esclavage fait partie des "questions sensibles" en classe. Celles qu'on hésite à aborder parce qu'on pense qu'elles susciteront des réactions passionnelles des élèves ou parce qu'on craint de ne pas avoir assez de connaissances sur un sujet aussi brûlant. Destiné aux élèves du primaire et du  secondaire, ce dossier apporte à la fois une riche documentation réutilisable en cours et des pistes pédagogiques pour l'école, le collège et le lycée.

Il permet par exemple d'aborder la géographie de l'esclavage précisément, de situer l'importance relative de la traite transsaharienne et de la traite européenne.Le site

Technologie : La rénovation des programmes
"Le groupe d’experts chargé de la rénovation des programmes de Technologie au collège s’est réuni deux fois au cours du mois de Mars afin d’apporter la touche finale au « toilettage » du programme de 6ème, de définir les grandes lignes de la progression pour les niveaux suivants et de modifier en conséquence le préambule des programmes de Technologie… Le cœur du programme de 6ème est construit autour de 5 approches des produits : approche fonctionnelle, approche historique, approche matériaux, approche énergie, approche réalisation. Afin de rendre la présentation des contenus conforme au vocabulaire désormais utilisé chaque nouvelle compétence est déclinée en connaissances, capacités et attitudes. Les connaissances sont détaillées et le choix des verbes associés aux capacités a été affiné de telle sorte que le niveau de taxonomie qui donne une indication sur l’approfondissement pourrait ne plus être utile". L'association Pagestec publie le compte-rendu des réunions du groupe d'experts chargé de rénover le programme de technologie. Communiqué Pagestec
Le CaféPour les derniers Expressos :
Expresso du 2 avril 2007
Expresso du 30 mars 2007
Expresso du 29 mars 2007
Expresso du 28 mars 2007
Expresso du 27 mars 2007
Expresso du 26 mars 2007
Expresso du 23 mars 2007
Expresso du 22 mars 2007
Expresso du 21 marsExpresso du 20 marsExpresso du 19 marsExpresso du 16 marsExpresso du 15 marsExpresso du 12 marsExpresso du 9 mars Expresso du 6 mars Expresso du 5 mars Expresso du 2 mars Expresso du 26 février Expresso du 21 février Expresso du 16 février Expresso du 15 févrie




Sur le site du Café
Sur le Web
Par fjarraud , le .
En direct du forum
Absentéisme scolaire : Une mère condamnée à la prison avec sursis
- Et pour les parents d'enfants porteurs de handicap refusés à l'école on met qui en prison ? Le Président de la république, la Ministre, le Président de la CDPAH, le Recteur, l'Inspecteur d'Académie... Allez pas de détail tou le monde ! ...
PY Duwoye : Pour une nouvelle alliance avec les collectivité territoriales
- Le transfert aux Régions du pilotage des lycées professionnels est une question politique. Je pense que le risque de "déclassement" dans l'esprit des parents et des élèves est fort. S'il était néanmoins décidé, il n'est crédible, à...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces