L’EXPRESSO Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

L'Expresso du 4 Avril 2007 

 Par François Jarraud

N'hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en cliquant sur le bouton "réagir à cet article" situé tout en bas de la page. 
Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s'être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !


Le fait du jour

Les syndicats dénoncent "le passage en force" de Robien
"Le 19 mars, le ministère a présenté des modifications peu significatives aux programmes de 2002. Quatre jours après, lors de la « commission école » préparatoire au Conseil Supérieur de l’Education (2 avril), les organisations ont découvert en séance un texte profondément remanié, largement aggravé. Elles ont demandé et obtenu un report de cette réunion. Le Snuipp juge inacceptable cette méthode". Les syndicats dénoncent ce qu'ils appellent "le passage en force" de Robien au CSE du 2 avril.

" L’évolution des programmes de l’école est une chose sérieuse : elle guide l’évolution des démarches pédagogiques, les équilibres et les décisions prises par les enseignants dans le quotidien de la classe, elle sert de support aux actions de formation de continue. Pour favoriser la réussite des élèves, ces évolutions doivent s’appuyer sur l’évolution des connaissances, des avancées pédagogiques, de l’expérience des enseignants. Elle ne peut s’appuyer sur les lubies du moment : imposer l’apprentissage de 365 mots ou 500 et pourquoi pas 400 ou 1 000 ?" affirme le Snuipp.

Au primaire, le Snuipp dénonce "les conceptions passéistes" du ministre et en donne des exemples. "La maîtrise du « code alphabétique doit faire l’objet d’un apprentissage systématique dès le début du CP ». Les orientations propres du Ministre sont ainsi réintroduites à savoir privilégier le déchiffrage. A nouveau une phrase est introduite sur la lecture… Dans la partie vocabulaire, l’apparition du vocable « leçon de mots » traduit une conception cumulative des apprentissages. Les modifications concernant les opérations vont dans le même sens : on privilégie les techniques à la compréhension (ex : la maîtrise de la soustraction posée est exigible pour tous les élèves dès la fin du cycle 2, comme la multiplication des produits par 2 ou par 5".

Le Sgen Cfdt évoque "les mensonges" de Robien. " Le ministre a le culot d’affirmer que la révision des programmes a eu lieu « dans le cadre d’un long processus de concertation ».
Second mensonge. Il n’y a eu aucune concertation digne de ce nom sur les programmes du premier degré. Il s’agit en fait d’un détournement majeur des programmes de 2002 et d’une perversion de la problématique du socle qui conduit à l’empilement".

Les syndicats demanderont au nouveau gouvernement d'annuler ces textes. Car Robien entend  jouir de sa fonction jusqu'au bout. Il annonce la signature de ces textes le 4 avril. CommuniquéCommuniqué
Editorial

Dans notre société de gagneurs, de concurrence et de compétition, voulons-nous vraiment une Ecole pour tous les enfants de notre pays ? Voulons-nous vraiment que nos enfants apprennent ensemble à vivre ensemble ?
 Alors il est urgent de refonder notre Ecole et de rompre avec la logique de l’élitisme républicain qui la structure encore.
Car malgré l’engagement de ses personnels, la mobilisation des parents et le travail des élèves, l’Ecole reste en grande partie orientée pour la « fabrique des meilleurs », s’abritant derrière « le chacun selon son mérite » pour se contenter d’une égalité formelle. Or « l’élévation du plafond n’a jamais supposé l’élévation du plancher » et dispense aussi de s’interroger sur la qualité des « meilleurs ».  L’Ecole demeure donc une grande gare de triage tant par son mode de fonctionnement, la séparation arbitraire et la hiérarchie de ses contenus et l’évaluation normative par l’échec qui y domine.
Comment l’Ecole peut-elle permettre à tous les enfants d’entrer dans un monde commun dans le respect de la diversité de notre société multiculturelle ?
Comment peut-elle être un lieu de travail et de vie pour apprendre à penser, être et faire ?
Comment doit-elle permettre la qualification de personnes autonomes et solidaires, capables de construire et conduire leurs projets, d’exercer des responsabilités, de créer, de coopérer, d’apprendre toute leur vie, de développer des relations apaisées aux autres, de s’insérer et d’agir dans un monde incertain et complexe ?
Quels sont les fondamentaux, la boite à outils qu’il convient d’acquérir, d’apprendre à utiliser et à renouveler ?
Comment l’Ecole peut-elle devenir cette institution exceptionnelle, enthousiasmante qui pense son autorité en relation étroite et en harmonie avec les autres acteurs éducatifs et culturels ?
Espace protecteur, émancipateur et lieu d’apprentissage de la citoyenneté démocratique, l’Ecole doit être missionnée et organisée pour assurer l’acquisition des savoirs pour tous. Elle doit le faire dans un contexte de profusion des sources de diffusion des connaissances et d’individualisation qui oblige à penser aussi la cohésion et le collectif à partir de chacun.
Pour que chaque individu soit auteur de sa vie personnelle et acteur de la vie collective.
Ce sont ces questions qui devraient structurer toute vision politique pour une Ecole démocratique qui oblige la République à tenir ses promesses.
Les réponses sont en partie dans les pratiques l’Ecole d’aujourd’hui, marginales et gaspillées par le système. Elles méritent d’être valorisées et généralisées afin de servir de base à la refondation de l’Ecole.
C’est à ce projet que travaille la Ligue de l’Enseignement.

Eric Favey
Secrétaire national de la Ligue de l’Enseignement 

Les 10 propositions de la Ligue

http://www.laligue.org/ligue/pages/ressactu/dix_propositions_edu.pdf



Retrouvez tous les mercredis la tribune de la Ligue de l'enseignement.

Le système

Un nouveau livre contre "la constante macabre"
Depuis 2003, André Antibi et son Mouvement contre la constante macabre, se bat pour changer l'évaluation. Il dénonce le poids excessif de la note dans le système scolaire et la "constante macabre", cette tendance "naturelle" du système à produire des mauvaises notes. 

Actuellement A. Antibi a convaincu des milliers d'enseignants. Il lance un nouveau livre "Les notes : la fin du cauchemar", édition Nathan.Sur la constante macabreSur la constante macabre
Le bac en danger ?
Selon l'AFP, le Snalc, un syndicat conservateur, estime que nombre d'enseignants sont prêts à boycotter le bac pour protester contre la bivalence et la suppression des décharges.Dépêche AFP
5% des Américains sont illettrés
Selon une nouvelle étude du National Center for Education Statistics, un adulte américain sur 20 est illettré. L'étude qui compare les résultats de 2003 avec ceux de 1992, estime qu'il y a eu peu de changements durant ces 10 années si ce n'est que le pourcentage d'adultes avec un très faible ou un très élevé niveau a diminué. L'étude

L'élève
La Peep impose le respect dans les programmes
"La PEEP a été surprise de constater qu’aucune référence explicite au respect dû par les élèves à leur enseignant et aux membres de la communauté éducative n’était faite dans les programmes. La PEEP a donc déposé un amendement… Suite à cette demande, la première des attitudes attendues des élèves, dans le domaine du « vivre ensemble », dès le cycle 2, sera désormais : « Respecter tous les membres de la communauté éducative »". L'association de parents d'élèves se félicite également d'avoir fait inscrire la participation des parents dans les objectifs du "vivre ensemble". Communiqué
Prix national de l'éducation
Isabelle Rucart du lycée Wallon de Valenciennes et Quentin Gouil de Nantes, Natacha Mauz du lycée Grésivaudan de Meylan (38) et Amanda Chesne du lycée B. Palissy de Gien, ont reçu le 3 avril les Prix nationaux de l'éducation 2005 et 2006.

Ces prix récompensent des lycéens qui sont à la fois excellent dans les disciplines scolaires classiques ainsi qu'en EPS et qui s'engagent dans la vie de l'établissement, auprès de leurs camarades. Les lauréats sont tout simplement des "lycéens modèles".Communiqué


La classe

Le blog des correspondants
" Aujourd'hui, le maître est venu pour travailler avec nous. Il voulait qu'on vous parle des étangs de Hoste, avant les vacances. Alors on a écouté une histoire, et on a décidé de vous la raconter. Vous pouvez la découvrir dans un petit livre. On espère que vous saurez maintenant pourquoi il y a des étangs près de chez nous !" Le blog des correspondants est né de la volonté d'enseignants de Barst (Moselle) et d'Onnion (Haute-Savoie) de faire découvrir à leurs élèves la vie d’enfants d’un autre milieu naturel, inconnu. Il sert d’échanges entre les élèves, le maître et la maîtresse. Il permet aussi l'initiation aux outils informatiques. Les élèves y échangent textes, photos et vidéos. Ils utilisent Google Maps pour se situer.

Thierry François, qui enseigne en CP à Barst, a bien voulu répondre aux questions du Café.Lire la suite



Intertice 2007
Retenez la date : le 4 avril, les trois Crdp franciliens , avec le soutien du Conseil régional d'Ile-de-France, organisent la troisième édition d'Intertice à la Cité des sciences et de l'industrie. Intertice est d'abord un moment fort pour rencontrer des enseignants utilisateurs des tice dans sa discipline  (lettres,langues, sciences humaines, sciences, technologie, arts, primaire etc.). Intertice propose aussi 4 conférences : le tableau numérique interactif, le B2i, les Ent et les nanotechnologies (avec Joël de Rosnay).Le programme


La recherche

Journées Internationales sur la communication, l'éducation et la culture
"Comment enseignants et médiateurs accueillent-ils et travaillent-ils dans et avec l'actualité ? Sur quels fonds scolaires et culturels les actualités viennent-elles s'inscrire, se fondre, disparaître ? Comment les « questions vives » morales, sociales et environnementales, du présent et du futur, sont-elles traitées ? Comment les « modes », les « lieux communs », « les pressions promotionnelles », qui affectent aussi les sciences et les techniques, sont-ils à la fois pris au sérieux et mis à distance ?" Organisées par l'UMR Stef et Ldes de l'université de Genève, les 28èmes Journées internationales sur la communication, l'éducation et la culture scientifiques, techniques et industrielles  seront placées cette année sous le thème "Ecole, culture et actualités".

Du 24 au 28 avril, à Chamonix, chercheurs, enseignants, médiateurs et formateurs aborderont trois thèmes principaux : Sciences et techniques : qu'est-ce qui fait « actualités » ? Instruction scolaire, médiation culturelle et actualités : défis, expériences et ressources. Recherches didactiques et médiatiques sur les questions vives concernant les sciences et les techniques.Le programme

Deuxième colloque Wims
Le logiciel WIMS qui est à la fois un serveur d'exercices interactifs et une plateforme d'enseignement a connu un grand développement ces dernières années et est installé et utilisé dans de nombreux établissements d'enseignement.

Du 9 au 11 mai, à Nice, ce colloque permettra la rencontre des utilisateurs et des développeurs afin de partager les pratiques d'utilisation, de présenter de nouveaux usages et de prévoir les développements futurs.

Le programme s'articulera autour des axes suivants : comptes-rendus d'expériences d'utilisation de WIMS; observation des pratiques, étude de scénarios pédagogiques; ateliers de formation; perspectives sur les développements futurs du logiciel.Le colloque


Citoyenneté

Les banlieues pèseront dans les urnes affirment deux chercheurs
"Le pourcentage de citoyens ayant accompli volontairement la démarche de s’inscrire en décembre 2005 est moins important qu’en décembre 2003 (50,42 % contre 60,22 %), a fortiori en ZUS (52,57 % contre 67,13 %). Mais il est, partout, nettement plus important qu’en décembre 2004 (+ 5,5 points de pourcentage en décembre 2005 par rapport à décembre 2004 hors ZUS et + 13 points en ZUS). C’est, ainsi, plus de la moitié des nouveaux inscrits de l’année 2005 qui s’est rendue à la mairie pour s’inscrire sur les listes dans le prolongement des émeutes, alors qu’aucun calendrier électoral ne l’y incitait". L'étude de Céline Braconnier et Jean-Yves Dormagen, pour le Centre d'analyse stratégique, établit l'existence d'un réel sursaut civique dans les banlieues défavorisées (Zus). Plus que les jeunes adultes, ce sont les "grands frères" qui se seraient inscrits sur les listes électorales.

Leur étude révèle "l'exclusion électorale" dont souffrent ces quartiers. Un quart des électeurs ne seraient pas inscrits et plus d'un quart seraient "mal inscrits" c'est-à-dire hors de leur lieu de résidence. Une situation qui génère un fort taux d'abstention dans ces quartiers. Il faut dire aussi que parfois les communes font ce qu'elles peuvent pour freiner l'inscription de ces citoyens de seconde zone… L'étude


Disciplines

Documentation : Nouveaux langages, nouveaux usages dans la Lettre des CDI
Quelle position prendre face aux blogs, aux SMS, aux nouveaux langages des adolescents ? La Lettre des CDI de l'académie de Paris cherche la réponse en interrogeant sociologue, psychologue et spécialiste des médias. Ainsi pour Céline Metton "Internet et le téléphone portable sont donc bien plus que de simples outils complémentaires des autres techniques de communication plus anciennes. Parce qu’ils sont des outils individualisés et qu’ils offrent une communication dans un mode écrit désacralisé, ils renouvellent l’approche des garçons vis-à-vis de la confidence et de l’écrit. Ils se présentent alors comme des moyens de pallier certaines difficultés des échanges en face à face entre les sexes". Isabelle Bréda, Clemi, appelle l'Ecole à remplir son devoir éducatif en ces domaines. "Les jeunes doivent peu à peu considérer que l’école peut leur apporter des réponses générées par leurs pratiques quotidiennes de ces nouveaux supports. Un adolescent devrait, selon moi, pouvoir demander conseil à un professeur sur un problème lié à la rédaction de son blog". La revue

Economie – Géographie : Le monde en poche 2007
Quel pays dépense le plus pour l'éducation ? (1) Qui a le taux d'inscrits le plus élevé dans le supérieur ? (2) Quel pays accorde le plus de droits d'asile ? (3) Dans quelle ville la qualité de vie est-elle la plus élevée (4) et la plus faible (5) ? Quel pays a connu la croissance économique la plus forte (6) ou la plus faible (7) ces dix dernières années ? Quel pays a la dette extérieure la plus élevée ? (8) Quel PVD reçoit le plus d'aide au développement ? (9) Où le coût de la vie est-il le plus élevé ? (10) Toutes les réponses et encore d'innombrables données pour 67 pays sont proposées dans "Le monde en poche", l'annuaire statistique de The Economist qui connaît sa première édition française chez Tallandier.

Ce n'est évidemment pas le seul annuaire statistique sur le marché. Certains proposent à côté des données des synthèses de qualité sur la situation économique des pays ou sur l'économie mondiale (je pense à l'excellent Ramses, aux Images économiques du monde ou encore à L'état du monde).

"Le monde en poche" n'offre pas tout cela mais a bien sa place dans nos usuels. D'une part il apporte les données brutes utiles à l'enseignant pour un prix modique et dans un format très pratique. D'autre part le regard qu'il jette sur le monde est un peu décalé par rapport à nos habitudes hexagonales (vous vous en êtes peut-être rendu compte plus haut). Un bel exemple en est l'Indice Big Mac, approche très concrète et proche de nos élèves des équilibres économiques mondiaux.
Le monde en poche, édition 2007, Tallandier, Paris, 2007, 12 euros.
1 : le Yémen; les pays nordiques sont 5ème à 8ème. 2 : la Finlande (88%, en France c'est 38%). 3 : la France. 4 : Zürich, Paris est 33ème. 5 : Bagdad ! 6 : la Guinée équatoriale. 7 : la Cisjordanie. 8 : la Chine (249 milliards $) ou le Burundi (30 années d'exportations). 9 : la Polynésie française, devant la Nouvelle Calédonie et la Cisjordanie. 10 : en Norvège mais la France est 4ème…L'ouvrage


STI : la rénovation
"La rénovation de la voie technologique, engagée avec la mise en place de la série STG "Sciences et technologies de la gestion" et de la série "Sciences et technologies de la santé et du social" (ST2S) se poursuit maintenant avec la rénovation de la série STI "Sciences et technologies indutrielles" appelée à devenir "Sciences et technologies de l'ingénieur". Educnet évoque les objectifs de la rénovation de la filière STI.

Il s'agit d'"élargir les possibilités de poursuite d'études ; simplifier la structure de la voie technologique et en accroître la lisibilité ;  actualiser les champs des connaissances ;  consolider la voie technologique industrielle pour permettre à un plus grand nombre de bacheliers d’accéder à des études supérieures".Sur Eduscol

Professionnel : Nouveaux diplômes
Deux arrêtés créent le bac pro spécialité artisanat et métiers d'art, option marchandisage visuel et le bep  maintenance des équipements industriels. Au J.O.Au J.O.



Internet

La faille de Windows corrigée
Selon Secuser, la faille signalée le 30 mars par L'Expresso, vient d'être comblée par Microsoft.  Les utilisateurs de Windows doivent appliquer le correctif.Secuser
Le CaféPour les derniers Expressos :
Expressio du 3 avril 2007
Expresso du 2 avril 2007
Expresso du 30 mars 2007
Expresso du 29 mars 2007
Expresso du 28 mars 2007
Expresso du 27 mars 2007
Expresso du 26 mars 2007
Expresso du 23 mars 2007
Expresso du 22 mars 2007
Expresso du 21 marsExpresso du 20 marsExpresso du 19 marsExpresso du 16 marsExpresso du 15 marsExpresso du 12 marsExpresso du 9 mars Expresso du 6 mars Expresso du 5 mars Expresso du 2 mars Expresso du 26 février Expresso du 21 février Expresso du 16 février Expresso du 15 févrie



Par fjarraud , le mercredi 04 avril 2007.
En direct du forum
Maths : Nouvelle écriture pour les algorithmes
- Moi j'dirai "Ce n'est pas une bonne idée. On doit revenir aux fondamentaux. ça ajoute de la complexité ce qui n'est pas nécessaire. Ptêtre même que ça va créer une polémique inutile"... De : Greg Barthelem Publié : mardi 17...
Cnesco : Pas de consensus sur la différenciation ?
- De : desnos Publié : jeudi 9 mars 2017 07:20 Objet : Cnesco : Pas de consensus sur la différenciation ? Bonjour. N’est-il pas pertinent de s’interroger d’abord sur quel profil d’élève on veut centrer la réflexion autour de la pédagogie...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces