L'Expresso du 14 Mars 2007 

 

Par Francois Jarraud

N'hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en cliquant sur le bouton "réagir à cet article" situé tout en bas de la page. 
Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s'être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !



Le fait du jour



L'intersyndicale écrit aux parents 

"L’intersyndicale demande aux parents d’élèves de comprendre et de soutenir l’action des enseignants pour que soit entendues par le gouvernement actuel et le gouvernement futur les revendications qu’ils portent depuis des mois : abrogation du décret sur les obligations de service ; ouverture de discussions sur la prise en compte de la charge de travail des enseignants ;rétablissement des postes supprimés à la rentrée 2007" . En préparation de la semaine d'action du 19 au 24 mars, l'intersyndical du second degré (CNGA, FEP-CFDT, SE-UNSA, SGEN-CFDT, SNALC-CSEN, SNLC-FAEN, SNEP-FSU, SNES-FSU, SNETAA EIL, SNFOLC, SNPEFP-CGT, SNUEP-FSU, SUD EDUCATION, SUNDEP, UNSEN-CGT) lance une lettre ouverte aux parents.

Elle justifie le mouvement d'action aux yeux des parents. "Ce décret se traduira par une dégradation totalement injustifiée de la situation de près de 100 000 d’entre eux (augmentation de leur temps de service ou baisse de leur rémunération). Il se traduira aussi par une remise en cause de la qualité de l’enseignement et une détérioration des conditions d’exercice du métier avec la généralisation des affectations d’enseignants sur plusieurs disciplines (y compris des disciplines pour lesquelles ils n’auront pas eu une véritable formation) et sur plusieurs établissements... De plus le ministre a préparé une rentrée catastrophique pour le second degré puisque 5 000 postes vont être supprimés à la rentrée 2007 s’ajoutant aux 20 000 postes déjà supprimés depuis 2003". Le texte devrait être diffusé la semaine prochaine  auprès des parents.

→ Communiqué

éditorial

L'économie américaine a peur de manquer de diplômés"Les Etats-Unis doivent augmenter leur production de diplômés du supérieur et réduire l'écart de réussite scolaire dans les minorités ethniques ou socioéconomiques. Sinon,le pays ne sera pas capable de fare face à ses besoins de main d'oeuvre, de maintenir sa compétitivité économique et d'améliorer la qualité delavie pour tous les Américains. Si la production de diplômés du supérieur ne change pas, le pays connaîtra un manque sérieux de diplômés". Réalisée par l'association Jobs for the Future, "Hitting Home", une nouvelle étude américaine appelle à augmenter fortement le nombre de diplômés aux Etats-Unis. Elle avait été précédée par l'étude "Tough Choices, Tough Times", de la Commission sur les compétences de la main d'oeuvre américaine, qui apportait une conclusion similaire. 

Selon Travis Reindl, auteur de "Hitting Home", le pays devra augmenter de 37% sa production de diplômés du supérieur pour faire face aux besoins économiques des Etats-Unis. En effet une étude du Bureau du Travail a calculé que d'ici 2014, les Etats-Unis auront besoin de 30% de jeunes titulaires du bac en plus, de 20% de jeunes de niveau universitaire, de 17% de titulaire d'une licence en plus, etc. 

Comment assurer cette forte croissance des diplômés ?  En puisant dans les minorités défavorisées et en les aidant à améliorer leurs résultats scolaires de façon à boucher un "degree gap" évalué à 16 milions de personnes en 2025.   Ce qui suppose un accompagnement personnalisé dans le secondaire pour ces jeunes de milieu défavorisé. Le rapport Tough Choices aboutissait à la même conclusion mais demandait de renforcer l'éducation pré-élémentaire. 

Mais peut-on réellement lier croissance économique et niveau d'éducation ? Pour Marc Gurgand "il reste difficile aussi bien de déterminer précisément le niveau d'éducation idéal dans une économie données que de quantifier avec certitude son effet sur la croissance... En revanche les éléments dégagés par la littérature économique permettent d'affirmer que, dans des économies de moins en moins protégées..., l'éducation en particulier parce qu'elle prépare à faire face à la nouveauté, est une ressource économique plus que jamais précieuse" (Améliorer l'Excole PUF 2006). D'autres voix s'élèvent pour dénoncer "l'inflation scolaire". Ainsi François Dubet et Marie Duru-Bellat voient "l'inflation scolaire" comme un élément qui creuse les inégalités. "Si c'est davantage d'égalité entre les jeunes qui est visée, les recherches françaises ou européennes montrent qu'il est sans doute bien plus efficace de mettre en oeuvre des politiques de la petite enfance ou d'aide aux familles, du logement (etc.), que de développer un enseignement supérieur où les plus favorisés savent très bien se réserver les filières les plus rentables. Si c'est l'innovation et la compétition économique que l'on privilégie, alors il faut s'interroger sur ce que «produit» notre enseignement supérieur tel qu'il est".

Pour les économistes P. Aghion et Elie Cohen la croissance américaine est celle d'une "économie d'innovation" qui mise sur la qualification pour maintenir sa compétitivité. D'autres pays choisissent une économie d'imitation moins gourmande en diplômes. La question de l'inflation scolaire est donc étroitement liée à une politique économique et une vision d'avenir. Signalons que nos voisins, eux, optent pour la croissance des diplômes.  
Hitting Home
Tough choices Tough times
Tough choices Tough timesLe dossier spécial Inflation scolaire
Faut-il investir davantage dans l'Ecole ?

Le système



Trois concours annulés 

Un arrêté publié au J.O. du 13 mars annule les épreuves écrites d'admissibilité du capet et cafep externes. Les épreuves écrite spassées le 27 février sont annulées, celles du 28 février sont repoussées. Elles sont reportées aux 11 et 12 avril. L'épreuve écrite d'admissibilité au concours externe de conseiller d'orientation psychologue du 27 février est annulée, celle du 28 février est reportée. De nouvelles épreuves sont prévues les 11 et 12 avril. Le cyclone Ganymède a empêché les candidats de composer à La Réunion.

Article

Robien relève quelques avantages 

"Il va y avoir une montée dans l'ascenseur social chez les enseignants" a déclaré Robien à l'AFP. C'est affaire de perspective : l'ascenseur ne dépassera pas l'entre-sol. 

Après une audience avec le Se-Unsa et l'Unsa Education, le ministre a annoncé trois mesures. La première concerne les directeurs du primaire qui voient passer leur indemnité de sujétion spéciale  à 1285 euros annuels (1 554 en Zep). Cette mesure a un coût, d'après le ministère, de 10 millions.  La seconde concerne les professeurs du secondaire. Le ministre augmente le nombre de promotions à la hors classe : tous les taux dépassent 5%. Le coût est estimé à 22 ME. 

Enfin Robien a décidé de mettre en place, dans les 40 futurs lycées Ambition réussite, à partir de la rentrée 2007, des heures de soutien scolaire payées en heures supplémentaires. Le coût est estimé à  5 ME. 

Pour le SE-UNSA,  "les mesures financières arrêtées vont dans le bon sens. Elles constituent des points d’appui concrets pour aller vers la revalorisation globale de la carrière des personnels d’enseignement et d’éducation que le syndicat posera sur le bureau du prochain ministre".

Mais ces petits gestes pré-électoraux sont à comparer aux 200 millions repris par le ministère à la rentrée 2007 sur le salaire des enseignants au titre du seul décret sur les décharges. A terme la suppression des décharges projetée par l'audit  devrait rapporter 1,6 milliard d'euros. L'ascenseur descend plus vite qu'il ne monte...

→ Communiqué

→ Communiqué

EPEP : Robien veut rassurer 

"Il n'y a pas de concentration dans un site unique. Chaque site garde sa pertinence. Les partenaire sociaux s'inquiètent inutilement". Selon l'AFP, le ministre a assuré que les futurs Etablissements publics d'enseignement primaire (EPEP) ne suprimeront pas les écoles communales. Le projet d'Epep a été refusé par le Conseil supérieur de l'éducation par 41 voix contre une (seul le Medef a voté en faveur du texte). Les collectivités locale sont également manifesté leur hostilité à ce texte.


 

Dépêche AFPRappel : dans le CaféLes candidats et l'Ecole : Fiche synthèse 

Proposée par l'agence AEF et diffuséepar le quotidien 20 MInutes, cette fiche très synthétique met en parallèle les programmes des candidats aux présidentielles pour l'Ecole. Quelques extraits : Ségolène Royal  souhaite "créer un service public de la petite enfance, limiter à dix-sept les élèves en CP et CE1 dans les ZEP, doubler l'allocation de rentrée scolaire, promouvoir la pratique artistique et rétablir le programme d'intégration des élèves handicapés". Nicolas Sarkozy "veut «diviser par deux les effectifs dans les établissements les plus dégradés» et promouvoir les enseignants au mérite sur la base des progrès des élèves". François Bayrou "veut que les enseignants puissent « avoir une carrière diversifiée, faite d'allers et retours entre public et privé»".

Article

Enseignement religieux obligatoire à Zürich 

Selon Le Temps, l'enseignement de la religion devient obligatoire dans les écoles zurichoises (Suisse). Les élèves nepourront plus y échapper. Auprimaire ils travailleront sur le christianisme et au secondaire sur les grande religions monothéistes.  Cette décision a été prise sous la pression des clergés catholique et protestant. Le canton  doit maintenant faire face à une demande de rétablissement de l'ensignement ménager.

Article

La classe

Les Prix de l'innovation éducative 

Initiative conjointe de la Ligue de l'enseignement et de l'association "Pour l'école", les prix de l'innovation éducative sont destinés à distinguer et à valoriser des actions innovantes dans les domaines pédagogique et éducatif conduites par des équipes d'écoles ou de groupes d'écoles du premier degré et des équipes d'établissements ou de groupes d'établissements du second degré. 

Ces prix, décernés chaque année, permettent aux équipes éducatives primées de :
- présenter leurs actions par des représentants lors du salon de l'éducation ;
- recevoir une allocation d'un montant de 1500 € pour le développement de leurs projets.

Chaque année, les Prix font connaître des réalisations remarquables. Ainsi en 2006 ils ont récompensé une école maternelle de Perpignan qui avait construit des jeux scientifiques avec des enfants aveugles,  un collège de Grigny (91) pour une exposition réalisée avec des élèves en dificulté, un collège de Créteil pour deux actions remarquables qui ont fait à la fois grandir et travailler les élèves.  Ces Prix sont soutenus par le Café. Cette année vous avez jusqu'au 2 avril pour vous inscrire.  

Le dossier de présentation (pdf)

Le dossier d'inscription (avant le 2 avril) (pdf)

Les Prix 2006

La recherche
L'influence des pairs Selon une étude réalisée par Andreas Zimmermüller et Jön Steffen Pischke à partir des tests PIRLS, les pairs ont un effet plus important que prévu sur les résultats scolaires.  Etude

L’élève


Un nouvel audit cible les bourses
Le gouvernement vient de lancer un nouvel audit qui porte sur les bourses. Il à comme objectif "d'examiner la pertinence de ces dispositifs".  Rappelons que les précédents audits ont abouti à des coupes sombres dans le budget de  l'éducation nationale. Audit
Cannabis : Comment aborder la question ? 
L'AFP rend compte d'une conférence sur le cannabis tenue au lycée parisien Paul Bert. Devant des élèves et des enseignants des spécialistes ont parlé de dangers du cannabis et réclamé une véritable éducation à la santé.  Selonla dernière enquête Escapad, si la consommation de cannabis se stabilise, un adolescent sur deux l'a expérimenté et 15% des garçons, 6% des filles de 17 ans sont des usagers réguliers. Une enquête de l'INVS a montré que l'âge moyen d'initiation au produit est de 15 ans et 4 mois, c'est-à-dire au moment de l'entrée au lycée.
La dépêche AFP
Le cannabis une affaire de garçons
Page toxicomanie du Guide de rentrée 
 

Citoyenneté

La Fcpe rencontre S. Royal"Des convergences de vues se sont dessinées sur la place de l’enfant au cœur du système éducatif, sur le rôle des parents d’élèves dans l’Ecole et, de façon plus large, sur la nécessité de conforter le rôle éducatif des parents". La  Fcpe, principale association de parents d'élèves se félicite de sa rencontre avec Ségolène Royal. Communiqué

Disciplines



Français : Enseigner les lettres selon Todorov

Invité par l'Afef (Association française des professeurs de français), à Paris, Tzvetan Todorov évoquera le 24 mars son dernier ouvrage, La Littérature en péril (Flammarion, Café Voltaire), dans lequel il brosse un panorama de l’enseignement de la littérature au fil des siècles. Partant de la surprise qu’il a rencontrée, en arrivant en France, d’une approche par siècles et genres méconnaissant et dédaignant toute démarche formelle, il s’inquiète du coup de balancier qui a ensuite propulsé dans les classes les techniques linguistiques et stylistiques qui, reconnues pour avoir fait sortir la lecture d’un esthétisme réducteur, ont pu faire oublier, parfois, la priorité du sens.

Le programme

EEDD : Inscrivez votre classe au Festival d’image sous-marine 

Le festival d'image sous-marine met en compétition des films présentés par des réalisateurs venus de 50 pays. Dans le cadre de ce festival, des collégiens et lycéens sont invités à décerner un Prix spécial "Jeune public". Pour inscrire votre classe il faut vous manifester avant le 23 mars.

→ Le concours


Le Café

Les travaux continuent

Lisibilité, accès aux archives : tous ces problèmes ne sont pas encore résolus. Nous y travaillons. En attendant vous pouvez utiliser le moteur de recherche et, ci-dessous, les liens vers les derniers Expressos.

Expresso du 13 mars

Expresso du 12 mars

Expresso du 9 mars

Expresso du 8 mars

Expresso du 7 mars

Expresso du 6 mars

Expresso du 5 mars

Expresso du 2 mars

Expresso du 26 février

Expresso du 6 mars

Expresso du 2 mars

Expresso du 26 février

Expresso du 21 février

Expresso du 16 février

Expresso du 15 février


Par fjarraud , le mercredi 14 mars 2007.
En direct du forum
Affectation des stagiaires : Le Sgen dénonce des incohérences
- Contractuel dans l'Académie de Rouen depuis le 26 septembre 2001, travailleur handicapé reconnu par la MDPH de l'Eure, en situation de surendettement, j'ai été admis au CAPES de documentation en juin 2014, CAPES dont la principale...
L'Etat honore la mémoire de l'institutrice d'Albi
- Merci à l'état Français d'avoir su par ces décisions soulager un peu cette famille et cette équipe pédagogique durement endeuillées. Cependant les relations délicates de l'enseignant face à des parents handicapés mentaux ou sous...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces