L'Expresso du 20 Mars 2007 

 Par Francois Jarraud
N'hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en cliquant sur le bouton "réagir à cet article" situé tout en bas de la page. 
Pour pouvoir réagir, il faut préalablement
s'être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

Le fait du jour

Les profs dans la rue aujourd'huiA l'appel du Snes, de l'Unsen Cgt et du Snep, une troisième journée de manifestations est  prévue aujourd'hui. Des cortèges sont organisés dans les principales villes de France. Les professeurs du secondaire entendent protester contre un décret pris par le ministre de l'éducation nationale. Ce texte supprime des décharges horaires, ce qui diminuera la rémunération de près de 100 000 enseignants. Il autorise les chefs d'établissement à confier plusieurs disciplines à un même enseignant contre son gré, y compris des disciplines pour lesquelles il n'a reçu aucune formation. 

Ce mouvement est lancé alors que les dotations horaires pour la prochaine année scolaire sont arrivées dans les établissements. Ainsi dans les Hauts de Seine, où les syndicats annoncent 3 009 heures hebdomadaires d'enseignement supprimées,  trois lycées, à Sceaux et à Montrouge, étaient occupés le 19 mars. Dans le Val de Marne, la Fcpe appelle les parents à 24 heures de camping devant  la préfecture de vendredi à samedi.

Le ministre, lui, présentera son bilan "pour une école plus juste et plus efficace" à la presse jeudi 22 mars. Les manifestationsModèle de lettre aux parentsL'exemple d'un lycéeEditorial 

Formation : on mélange tout
La nouvelle circulaire sur la formation publiée au BO du 9 mars, précise les modalités de mise en œuvre de la formation des enseignants, de tous les enseignants. Elle s’appuie sur le référentiel de compétences des enseignants, qui comprend l’éthique professionnelle, la maîtrise du français et des disciplines enseignées, mais aussi la conception de son enseignement, la prise en compte de la diversité des élèves, l’évaluation, les TICE, le travail d’équipe et la formation…

Elle pose un principe fort, pour toutes les catégories d’enseignants : l’alternance entre théorie et pratique. Logiquement, elle demande donc aux autorités académiques de mettre en place un réseau d’établissements pour permettre l’entrée progressive dans le métier en s’appuyant sur des « professionnels chevronnés ». Si elle ne s’accompagne pas d’une réduction du temps de formation effectif, cette entrée pourrait être intéressante, d’autant plus qu’on demande désormais d’imaginer des formations de plusieurs semaines au cours des deux premières années d’exercice du métier.

Elle pose évidemment la question des accompagnants : quelle compétence faut-il pour accompagner des débutants ? Avec raison, les maîtres formateurs et conseillers pédagogiques demandent qu’on s’interroge.

Mais on pourrait essayer d’être imaginatifs. Pourquoi ne pas mettre en place un réseau d’enseignants chevronnés, à qui on pourrait donner la responsabilité d’accompagner quelques jeunes collègues débutants, en échange par exemple d’un équivalent d’une journée de service ? Cette proposition aurait le mérite de donner une perspective et une nouvelle motivation pour des enseignants en seconde partie de carrière, et de leur donner progressivement envie de se qualifier en participant eux-mêmes à des formations.

Malheureusement, ce n’est pas forcément ce chemin qui est pris actuellement : cherchant à se sortir du guêpier de la direction d’école, les autorités envoient les professeurs d’école stagiaires effectuer leur stage filé dans les classes de directeurs qui n’ont pour la plupart pas demandé à récupérer de nouvelles charges de travail...

En mélangeant ainsi tout, on se garantit les meilleures chances de compromettre les bienfaits de l’alternance qu’on vante dans la circulaire… Sans une réflexion cohérente sur la formation initiale et continue, encore une circulaire qui pourrait ne pas changer grand-chose aux difficultés des enseignants…
Patrick Picard
Analyse de la circulaire

Le système

André Antibi interpelle les candidats" Actuellement en France, de très nombreux élèves « en échec scolaire » ne le sont pas en réalité. Plus précisément, sous la pression de la société, les enseignants se sentent obligés de mettre un certain pourcentage de mauvaises notes, une « constante macabre » en quelque sorte, pour que leur évaluation soit crédible et pour ne pas être suspectés de laxisme. Cette situation existe aussi dans des classes de très bon niveau. Il s’agit d’un phénomène de société dont les enseignants sont aussi victimes ? et ne sont évidemment pas les seuls responsables. Ce phénomène conduit au découragement et à une perte de confiance en soi de très nombreux élèves, et peut donc avoir des répercussions déplorables en dehors de l’école". André Antibi anime le "Mouvement contre la constante macabre" qui dénonce ce phénomène et promeut de nouvelles méthodes d'évaluation.

Il invite les candidats à se prononcer sur cette question. " Pensez-vous qu’il est essentiel pour notre pays d’éradiquer ce dysfonctionnement ? Dans ce cas, envisagez-vous de prendre des mesures pour atteindre cet objectif ?"Le Mouvement C.L.C.M.Dans le CaféDans le café
Epep : Syndicats et parents écrivent à VillepinEn l’absence d’un large débat avec les enseignants, les parents, les associations et les élus, il est inacceptable que soit mise en oeuvre une décision qui ouvre la porte à un bouleversement du statut des écoles et des personnels, du fonctionnement de l'école primaire et des relations parents/associations/élus/enseignants". Les parents de la Fcpe et de la Peep, la Ligue de l'enseignement, le Sgen, le Suipp, le Se-Unsa, l'Unsen CGT adressent au premier ministre une lettre demandant d'abandonner le texte sur les Epep.

Le projet d'établissement public d'enseignement primaire a été rejeté par le Conseil supérieur de l'éducation par 41 voix contre 1. Le Conseil territorial de l'éducation nationale l'a vivement critiqué. L'association des maires et celle des régions ont manifesté également leur opposition. Mais le ministre de l'éducation nationale s'apprête à publier les textes d'application de ce projet.
Le schéma des formations en Ile-de-France "Comme les autres régions, l’Île-de-France entend assumer pleinement l’exercice des compétences qui lui ont été transférées avec une volonté de voir progresser l’équité et la réussite. Aucun jeune de notre région, et notamment des quartiers populaires, ne doit pouvoir penser qu’il est oublié des progrès en éducation et en formation, et au contraire doit penser qu’il peut avoir accès à la filière de son choix. Chacun doit pouvoir également bénéficier d’une culture générale commune, de qualité, quelle que soit la formation suivie, adaptée aux exigences de la vie moderne et répondant aux besoins de formation du citoyen responsable et acteur de la société". La région Ile-de-France a mis en forme son projet de Schéma prévisionnel des formations en lycées pour 2007-2013.
Le document souhaite développer l'autonomie des lycéens, améliorer leur orientation, élever le niveau de formation. Le rapportBlair veut personnaliser l'Ecole"Augmenter le choix ne veut pas dire compromettre l'effort pour réduire l'inégalité". Le premier ministre britannique a donné une nouvelle impulsion à l'Ecole. Il a décidé d'offrir du soutien scolaire à la fois aux enfants des quartiers défavorisés et aux meilleurs élèves. Selon lui, le service public doit avant tout satisfaire ses usagers ce qui implique de mieux prendre en charge leurs désirs individuels. Au risque de transformer les élèves en consommateurs.Article BBC News
Décrochage stable aux Etats-UnisSelon le NCES, 5% des lycéens américains ont décroché avant d'avoir terminé leurs études secondaires. Un taux stable depuis 1990 mais qui varie beaucoup selon l'appartenance "raciale" (rappelons qu'elle est officielle aux Etats-Unis) : 4% des "blancs" décrochent mais 9% des hispaniques. Enfin les pauvres ont 4 fois plus de chances de  décrocher que les autres. EtudeL'élève

Les lycéens s'exposent à AngersPour valoriser le travail des ateliers d'arts plastiques et arts appliqués, la région Pays de la Loire organise une grande exposition du 20 au 29 mars à Angers. 700 lycéens présenteront leurs œuvres. Les actions éducatives de la région
L'enseignement supérieur en stagnationPlus de bacheliers, autant d'étudiants. Les inscriptions dans le supérieur stagnent, affirme une étude ministérielle. Malgré un taux de réussite exceptionnel au bac 2006,  les universités françaises n'ont pas fait le plein. Staps, langues, lettres et sciences humaines ont fortement reculé. Le droit et la santé progressent. Tout cela se neutralise. Seuls les Cpge et les IUT progressent. On est loin de l'objectif de 50% de diplômés du supérieur.L'étude
A Paris les vacances Arc-en-cielLes vacances Arc-en-ciel, permettent aux jeunes Parisiens, âgés de 4 à 16 ans, d'être accueillis, en juillet et en août, dans des sites variés, en pleine nature, au bord de la mer ou à la montagne. Des journées d'information concernant ces séjours se dérouleront  le 23 et le 24 mars.Communiqué
Le portable interdit à l'écoleLe gouvernement italien a décidé d'interdire les portables dans les établissements scolaires. La décision fait suite à des vidéos scandaleuses tournées avec des téléphones en classe.Dépêche ReutersVidéo interdites
La classe

L'école et l'islam"En vingt ans, nous sommes passés d'élèves perçus comme des jeunes immigrés à des enfants vus d'abord comme des petits musulmans. Comme si leur religion, réelle ou supposée, les définissait. Dans le même temps, les élèves se sont identifiés aux victimes et se sont forgé une identité collective autour de ces affrontements. Leurs grands-parents ont été humiliés par la colonisation, leurs parents par l'immigration; eux se réapproprient l'islam, qui est pour eux une source de dignité". Cette réflexion de Benoît Falaize participe à un dossier de L'Express sur "l'école et l'islam". Alors que s'ouvre un nouveau lycée collège musulman, l'hebdomadaire présente le "désarroi des profs".Le dossierB. Falaize
La recherche

Leçons de mots : deux éclairages"Les leçons de mots de Bentolila, son insistance sur les mots peu fréquents, pourraient nous ramener à la case départ !! Des démarches qui ancrent le vocabulaire dans le vécu des enfants : activité / verbalisation de l'activité / album-écho / imagier.., d'autres qui entraînent les enfants à raconter des textes de plus en plus complexes de l'oral... sont absolument indispensables. Les leçons de mots ne doivent pas être considérées par l'école maternelle comme la panacée sur laquelle elle peut compter pour assurer à tous, y compris aux plus démunis, la conquête du vocabulaire diversifié et efficace permettant de réussir à l'école".Philipe Boisseau met en évidence d'autres pratiques que la "leçon de mots" pour enrichir le vocabulaire. 
Jean Mesnager dégage des éléments positifs du rapport Bentolila. "J'admets bien volontiers qu'Alain Bentolila penche un peu trop d'un côté. Cela n'autorise pas à dire que toute la vérité est de l'autre. Quant aux rapports et aux circulaires qu'ils inspireront, dans le probable grand rebrassage d'après mai, que deviendront-ils ? Des idées et des propositions à considérer sérieusement. Ni plus, ni moins".Le dossier du Café
Disciplines
Français : Image Imaginaire prend un nouveau départ" Après une période de réflexion et de mutation, le site image imaginaire  prend un nouveau départ" annonce Christian Perrier. "L’objectif est toujours d’étudier le rapport entre texte et image mais, en complémentarité avec le concours « Des mots pour voir » et les ressources  du site Texteimage,   Image imaginaire propose des rubriques directement en rapport avec les programmes de français, notamment pour deux objets d’études : l’argumentation et l’étude d’un mouvement culturel européen. Il s’agit soit d’analyses d’images soit de textes plus subjectifs écrits par des écrivains. Publié sous SPIP, le site propose en outre aux enseignants de français de participer aux rubriques et de faire participer leurs élèves".
Ainsi parmi les nouveautés du site, signalons "L'image engagée", "le réalisme et son contraire", "M. Butor Dialogue avec Delacroix" (le romantisme) etc.Image ImaginaureHistoire-Géo : L'assemblée générale des Clionautes"L'assemblée générale des Clionautes s'est tenue samedi 17 mars avec un bilan largement positif : une diffusion toujours plus large, un nombre de visiteurs grandissant" assure Caroline Jouneau-Sion, présidente de cette association qui regroupe des professeurs innovants.

L'association entretient 4 sites spécialisés, pour le collège, le lycée et une photothèque mutualisée riche de 1500 clichés. "Un blog viendra bientôt compléter le site Cliophoto avec des parcours, des interviews, des usages pédagogiques autour des photos mises en ligne" annonce C. Jouneau-Sion. Le prochain rendez-vous des Clionautes aura lieu lors de l'université d'automne des Clionautes à la toussaint 2007 à Nantes. A voir
EEDD : Le GIEC promet un monde plus chaudLe Monde rend compte de la seconde partie du rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec). Le Giec s'était réuni début février à Paris et avait publié un premier texte. Le nouveau chapitre estime que des centaines de millions de personnes pourraient être touchées par la montée des océans et 1 à 3 milliards par la pénurie d'eau. Les rendements agricoles seraient affectés aggravant la faim dans le monde. Article du MOndeLe précédent rapport
Le Café

La FAQ des travaux"Je n'arrive pas à mettre le site dans mon marque –page" se plaint un lecteur. En effet chaque jour le site est redirigé vers une nouvelle page d'accueil, celle de L'Expresso du jour, avec une nouvelle adresse. Pour résoudre ce problème, sous Firefox, il suffit de vous rendre dans le menu supérieur sur "Marque-Pages", de cliquer puis de choisir "Gérer les marque-pages" ; cela ouvre une fenêtre où vous recherchez le favori Café pédagogique. Un clic droit sur le favori ouvre un menu contextuel où il faut sélectionner "Propriétés" : vous pouvez modifier à votre guise l'Url, et lui substituer www.cafepedagogique.net . Sous Internet Explorer la même manoeuvre est possible dans les favoris.
"Le fil RSS ne marche plus" nous écrit le webmestre d'un site éducatif. Depuis le déménagement du site, au lieu d'un seul fil Rss, il y en a désormais de multiples : un logo en bas de chaque page le signale. Il nous reste à régler cependant des problèmes d'affichage et de schéma dans nos flux dont nous sommes conscients.

"Où sont les archives ?"  nous demande –t-on fréquemment. Elles ne sont pas encore installées sur le nouveau site. Mais vous pouvez les consulter sur l'ancien site encore accessible.Les archives

Les travaux continuent Lisibilité, accès aux archives : tous ces problèmes ne sont pas encore résolus. Nous y travaillons. En attendant vous pouvez utiliser le moteur de recherche et, ci-dessous, les liens vers les derniers Expressos.

Par fjarraud , le mardi 20 mars 2007.
En direct du forum
Absentéisme scolaire : Une mère condamnée à la prison avec sursis
- Et pour les parents d'enfants porteurs de handicap refusés à l'école on met qui en prison ? Le Président de la république, la Ministre, le Président de la CDPAH, le Recteur, l'Inspecteur d'Académie... Allez pas de détail tou le monde ! ...
PY Duwoye : Pour une nouvelle alliance avec les collectivité territoriales
- Le transfert aux Régions du pilotage des lycées professionnels est une question politique. Je pense que le risque de "déclassement" dans l'esprit des parents et des élèves est fort. S'il était néanmoins décidé, il n'est crédible, à...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces