L'Expresso du 3 Juillet 2008 

 

Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

Formation des enseignants : le projet ministériel  l L'avis de Philippe Meirieu l Les réactions syndicales à la formation des enseignants

ÉDITORIAL

Le pilotage par l'évaluation survivra-t-il à Bush ?

LE SYSTEME

Le rapport Besson confirme la rénovation de la voie professionnelle l Selon l'Apses, le rapport Guesnerie craint la sociologie l Ballet de signatures pour une réforme du lycée l L'Ageem en congrès l Freinet fait l'internationale l Nantes : Une chaîne humaine contre les mesures Darcos.

L’ÉLÈVE

La CFDT demande une conférence nationale sur les rythmes de l'enfant l Le report d'une formation à distance suscite le trouble l Bachelot : Téléphoner avec discernement l Kouchner contre Sarkozy à propos des études à l'étranger

LA CLASSE

Fournitures : l'inspecteur PEEP mène l'enquête…

LA RECHERCHE

Télévision et éducation : liaisons dangereuses

LES DISCIPLINES

E.D.D. : L'Allemagne ouvre le premier site mondial de stockage de CO2 l E.P.S. : La parole aux néotitulaires

 

 

Le fait du jour

 

Formation des enseignants : le projet ministériel

Xavier Darcos et Valérie Pécresse ont présenté le 2 juillet devant le conseil des ministres une communication sur la réforme du recrutement des enseignants.

 

"Le principe de concours nationaux est réaffirmé… La distinction entre le Capes et l’agrégation est maintenue" ont annoncé les ministres. Le concours aura lieu après l'obtention d'un master." Tout étudiant inscrit en deuxième année de master ou ayant déjà validé celui-ci pourra donc se présenter aux nouveaux concours de recrutement".

 

S'agissant de la professionnalisation, un sujet qui mobilise les formateurs, les ministres ont défini le contenu du concours et de la formation. "Les nouveaux concours comprendront trois types d’épreuves destinées à évaluer la culture disciplinaire, la capacité à planifier et organiser un enseignement et la connaissance du système éducatif… Pour préparer les étudiants à leur futur métier, les universités proposeront des parcours de master qui devront comporter une prise de contact progressive et cohérente avec les métiers de l’enseignement. Elle pourra commencer au cours des études de licence et comprendre des stages d’observation et de pratique accompagnée en école, en collège et en lycée. Dès leur première année d’exercice, les lauréats des nouveaux concours seront mis en situation d’enseignement à temps plein avec l’aide et le soutien de professeurs expérimentés. Des actions de formation spécifiques leur seront offertes en dehors du temps scolaire. A l’issue de cette année, le professeur fonctionnaire stagiaire pourra être titularisé après avoir été inspecté". On notera que les IUFM, réformés il y a un an seulement, n'apparaissent plus.  Rayés du vocabulaire…

 

Enfin les ministres ont confirmé le calendrier : la première session du concours aura lieu en 2010.

Communiqué

 

L'avis de Philippe Meirieu

"Les épreuves des concours de recrutement seront organisées autour de trois types d’épreuves « destinées à évaluer la culture disciplinaire, la capacité à planifier et organiser un enseignement et la connaissance du système éducatif ». Où est la pédagogie là-dedans ? Que fait-on des connaissances indispensables de psychologie de l’enfant et de l’adolescent, des apports de la sociologie qui permettent de comprendre certains aspects des difficultés scolaires des élèves ? Où est l’histoire des doctrines pédagogiques sans laquelle nous sommes condamnés à réinventer perpétuellement l’eau tiède ? Où est la philosophie de l’éducation et la réflexion éthique, le travail en équipe et avec les familles ?" Ancien directeur de l'IUFM de Lyon, co-auteur, avec Xavier Darcos, d'un ouvrage sur l'Ecole, Philippe Meirieu est un expert reconnu du système éducatif. Il livre ses impressions aux lecteurs du Café pédagogique.

Lire la tribune de P. Meirieu

 

Les réactions syndicales à la formation des enseignants

Les syndicats ont pris position sur cette déclaration gouvernementale. Le Sgen Cfdt "note, avec satisfaction, que les concours ne porteront pas sur la seule culture des disciplines" mais exprime son désaccord " sur les deux points suivants : la possibilité d'un prérecrutement au niveau licence n'est pas retenue ; l'entrée dans le métier à « temps plein » ne laisse aucune place à la poursuite de la formation".

 

Le Snuipp est plus critique. Il y voit "la volonté du ministère de l' Education Nationale de se désinvestir de la formation initiale des enseignants. Elles conduisent à supprimer une année de formation professionnelle rémunérée et surtout à économiser environ 11000 postes de professeurs d'école stagiaires".  Mais pour le Snuipp, ce projet met en danger la formation professionnelle. "L'existence des IUFM, le rôle des IMF (maitres formateurs) comme la dimension professionnelle de la formation sont complètement absents du projet gouvernemental. Dans ces conditions,… les critiques et les insuffisances de la formation actuelle risquent d' être amplifiées par une « mastérisation » menée au pas de charge et qui privilégierait les connaissances académiques… Le SNUipp rappelle qu’enseigner est un véritable métier qui s’apprend. Une bonne formation d’enseignant doit conjuguer la maîtrise des savoirs disciplinaires et professionnels en s'appuyant sur la recherche".

 

Et puis il y a des inquiétudes immédiates : "La disparition de l’année de formation professionnelle à l’IUFM se traduira-t-elle par une forte baisse du nombre de postes au concours 2009 des professeurs des écoles ? Comment les stages de Formation continue et les décharges de direction actuellement effectués par les stagiaires seront-ils assurés à partir de 2010 ? Quel avenir pour les maîtres-formateurs ?" En conséquence, le Snuipp demande un débat public et un moratoire sur cette mesure.

Le Snes n'avait pas fait connaître son opinion mercredi soir.

Sur le Café le dossier formation des enseignants

 

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

 

Le pilotage par l'évaluation survivra-t-il à Bush ?

Est-ce la fin de la loi No Child Left Behind (NCLB) ? Alors que le président Bush prépare ses adieux, une des mesures phares de sa présidence est fortement modifiée. La ministre fédérale de l'éducation, Margaret Spellings vient d'annoncer que 6 états pourront déroger à la loi.

 

Cette loi impose, en échange de subventions fédérales, une batterie de tests à tous les établissements scolaires de façon à détecter les "bons" et les "mauvais" établissements. Ceux-ci doivent remédier à leurs faiblesses ou disparaître. Cette mesure illustre la nouvelle idée de la droite américaine : piloter le système éducatif grâce à des batteries de tests évaluant en permanence des établissements pris à la gorge. Les questions pédagogiques sont écartées, la pression des tests et la concurrence entre établissements sont censés améliorer le système c'est-à-dire, selon les initiateurs de la loi, profiter aux écoles des quartiers défavorisés, obligées de progresser ou fermer.

 

L'étau vient de se desserrer d'un coup. Six états, l'Ohio, la Floride, la Géorgie, l'Indiana, l'Illinois et le Maryland, viennent d'obtenir des dérogations à l'application stricte des mesures de NCLB, jugées trop rigides. Ainsi la Floride pourra envoyer des professeurs expérimentés dans les  écoles n'atteignant pas les objectifs fixés (les "failing schools"), au lieu de les fermer. Le Maryland pourra remplacer les chefs d'établissement. En Géorgie les écoles à mauvais résultats pourront être transformées en "charter schools", des écoles publiques mais au fonctionnement dérogatoire.

 

Le pilotage par les tests (l'accountability) avait déjà été contesté sur le fond. Récemment une étude du Center on Education Policy avait mis en doute l'efficacité de ces tests. Si les résultats s'améliorent est-ce parce que les élèves ont vraiment progressé ou parce qu'ils savent mieux faire les tests ?

 

Les nouvelles mesures critiquent l'application de la loi. Mais ce faisant elles mettent en doute le système d'évaluation tout entier. Déjà 10 autres états demandent également des dérogations. L'Amérique serait-elle en train de tourner la page de l'accountability ?

Article d'Education Week

Sur le Café L'étude du CEP

Sur le Café, une autre étude récente

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Le rapport Besson confirme la rénovation de la voie professionnelle

Comment s’insèrent les 240 000 jeunes issus de l’enseignement professionnel, apprentis et lycéens ? Le rapport sur l’employabilité des jeunes d’Eric Besson, secrétaire d’Etat chargé de la Prospective, présenté à la presse le 2 juillet, fait valoir la position favorable des apprentis, la bonne insertion des bacheliers professionnels et l’adéquation entre formation et secteur d’insertion en début de carrière.

 

Xavier Darcos et Eric Besson considèrent donc que ce rapport confirme l’intérêt du bac pro en 3 ans, pour lequel 56 000 places supplémentaires sont proposées à la rentrée 2008.

Le reportage de F. Solliec

Sur le Café, bac pro fin de la bataille

 

Selon l'Apses, le rapport Guesnerie craint la sociologie

"Trop abstraite, trop déterministe, trop compassionnelle". Selon l'Apses (association des professeurs de ses), qui s'est procuré le document qui doit être remis aujourd'hui à Xavier Darcos, le rapport Guesnerie critiquerait la sociologie. "La commission (Guesnerie) refuse de trancher sur les bienfaits de l’appariement de plusieurs sciences sociales au sein d'un même enseignement au lycée. L’APSES rappelle que l’association des savoirs et méthodes de l’économie et de la sociologie dans l’enseignement secondaire est féconde pour les lycéens. La nécessité de cette association doit interdire l’éclatement des SES en deux enseignements distincts, l’un de science économique, et l’autre de sociologie".

 

On sait que la commission Guesnerie a été créée pour évaluer les programmes et les manuels de SES sévèrement attaqués par les milieux conservateurs.

 

Or pour l'Apses, "Si l'APSES partage bien évidemment le souci de neutralité de tout enseignement, il ne s’agit pas pour autant d’occulter la présentation aux élèves des grands débats contemporains. Les apports de l’économie et de la sociologie permettent aux élèves de sortir du registre de la simple opinion ou de lieux communs pour développer une argumentation".

 

L'association note également des points de convergence avec le rapport Guesnerie : extension d'un enseignement des Ses à tous les élèves de seconde, programmes moins encyclopédiques, liens avec les autres disciplines à renforcer. Le rapport Guesnerie est remis ce matin à Xavier Darcos.

L'analyse de l'Apses

Sur le Café, SES une discipline sous pression

 

Ballet de signatures pour une réforme du lycée

Trois organisations lycéennes, l'UNL, la FIDL et l'Uni Lycée, ont signé le 2 juillet le documents portant des "points de convergence" sur le lycée. Cet acte associe donc les organisations lycéennes à la discussion sur la réforme du lycée.

 

Sept syndicats (SNES et SNEP F.S.U, SGEN C.F.D.T, SNALC CSEN, SE UNSA, S.N.P.D.E.N, I.D. FAEN) avaient déjà signé le texte.

 

Pour l'UNL,  le texte "reprend certaines orientations portées depuis longtemps par l'UNL, comme la mise en place d'un vrai service public d'orientation, une meilleure préparation à l'enseignement supérieur ou encore une revalorisation des instances de la Démocratie Lycéenne et de la place du lycéen au sein de l'établissement". Mais l'UNL craint que le contexte budgétaire détourne la réforme de ses objectifs. "L'UNL répète que les objectifs généraux définis jusqu'ici pour la réforme peuvent déboucher sur le meilleur comme sur le pire dans leur traduction concrète".

Les points de convergence

Sur le Café, le dossier sur la réforme du lycée

Communiqué UNL

 

L'Ageem en congrès

"Il sont « tous différents » non pas parce que nos statistiques les mettent – eux ou leurs familles – dans des catégories rigides dont la plus terrible est peut-être celle que nous avons-nous même construite en différenciant non pas notre action mais ceux sur qui elle porte (ZEP ou non ZEP, REP ou non REP, RAR ou non RAR…). Ils sont « tous différents » parce que chacun d’entre eux est le sujet de son éducation et non son objet ou le résultat de celle-ci".  Sur le thème "Tous différents, tous ensemble, réussir tous", l'AGEEM, association qui regroupe les enseignants de maternelle, ouvre aujourd'hui son congrès.

 

Du 3 au 5 juillet, à Tarbes, conférences et ateliers réuniront plusieurs centaines d'enseignants avec le projet de reconnaître la personne dans l'élève. "La reconnaissance de la « personne » dans l’élève n’est pas due à ceux-là seuls qui sont différents, elle est le droit imprescriptible de l’être humain et de l’enfant que nous nous devons de respecter dans l’élève".

Sur le blog de l'Ageem

Sur le Café, la rubrique maternelle

 

Freinet fait l'internationale

C'est à Mexico que les mouvements Freinet de différents pays se rencontreront les 25 juillet et 3 août. La Rencontre internationale des éducateurs Freinet permettra de renforcer les liens et d'échanger sur les pratiques.

Le programme

 

Nantes : Une chaîne humaine contre les mesures Darcos

Selon l'AFP, près de 700 personnes ont organisé une chaîne humaine entre l'inspection académique et le rectorat de Nantes. Organisée par le groupement citoyen contre les mesures Darcos, qui est déjà à l'origine de "La nuit des écoles" et " L'école est finie", la chaîne humaine devrait être reformée à la rentrée.

Le site du groupement

Sur le Café, la "nuit de l'école"

 

Revenir au sommaire

 

 

La CFDT demande une conférence nationale sur les rythmes de l'enfant

"Le temps de l’enfant dans sa globalité, temps de la famille, temps scolaire, transport, restauration, activités péri-éducatives, est un élément déterminant de sa réussite, particulièrement pour les plus défavorisés" rappellent les syndicats CFDT d'enseignants (Sgen et Fep) et des collectivités territoriales (Interco). "Aujourd’hui, l’organisation des temps, annuel, hebdomadaire ou journalier, est le fruit d’un empilage de décisions prises au fil du temps, mais sans vraie cohérence entre elles du point de vue de l’objectif éducatif. La suppression du samedi matin, la mise en œuvre de l’accompagnement éducatif, mais aussi peut-être la réflexion sur le métier enseignant, ouvrent une opportunité pour enfin adapter le temps de l’enfant à ses besoins".

 

Ils demandent "une conférence nationale sur les rythmes de l’enfant d’âge scolaire réunissant l’ensemble des acteurs", y compris les chercheurs.

Communiqué

 

Le report d'une formation à distance suscite le trouble

Selon La voix du nord, à Boulogne 150 étudiants ne décolèrent pas. Inscrits à l'université de Lille 2 en 1ère année de médecine par enseignement à distance, ils viennent d'apprendre que cet enseignement est repoussé d'un an (rentrée 2009).  La plupart n'ont pas les moyens de partir à Lille suivre cet enseignement.

Article Voix du Nord

 

Bachelot : Téléphoner avec discernement

"Nous sommes encore dans l'ignorance de l'effet des ondes électromagnétiques sur les corps en formation des jeunes enfants. En l'état actuel d'avancement des travaux scientifiques, une mesure d'interdiction des téléphones spécifiques pour les enfants de moins de 12 ans n'est pas le moyen le plus pertinent. Pour l'instant, je préfère l'information à l'interdiction, qui serait d'ailleurs très délicate à mettre en pratique dans la vie quotidienne. Cela étant, une utilisation raisonnée est impérative. Elle peut aller parfois jusqu'à l'interdiction, notamment par le biais du réglement intérieur des établissements scolaires du primaire. C'est déjà souvent le cas" déclare R. Bachelot au quotidien Le Parisien.

 

La ministre de la santé  évoque "des résultats intermédiaires rassurants" d'une enquête internationale sur les risques liés aux téléphones portables dont elle attend les résultats. Mais elle demande à " retarder le plus possible l'achat du portable, après l'entrée au collège si possible".

 

Selon le quotidien, cette position reflète les hésitations au sein de l'UMP. Une partie des députés  est hostile à toute interdiction. Mais d'autres la réclament : "le portable est un élément de perturbation" pour C. Brunel, députée UMP de Seine-et-Marne.

Dans Le Parisien

Dans Le Parisien

 

Kouchner contre Sarkozy à propos des études à l'étranger

"J'ai du mal parce que ça paraît évident : on assure la gratuité et c'est mieux que de ne pas le faire. Non ! Ce n'est pas mieux !" Selon l'AFP, Bernard Kouchner critique un engagement du président de la République : assurer la gratuité de la scolarité aux jeunes français élèves dans les établissements français à l'étranger.

 

Pour le ministre, sommé de contribuer aux frais de financement des établissements, ce dispositif aurait l'inconvénient d'opposer élèves étrangers et français et de priver les établissements des subsides des entreprises qui payent pour les expatriés.

Dépêche AFP

 

Revenir au sommaire

 

La classe

 

Fournitures : l'inspecteur PEEP mène l'enquête…

"De nombreux enseignants sont attentifs à cette question" déclare la Peep, à propos des demandes de fournitures scolaires. "Cependant", ajoute-elle, "il reste encore des efforts à faire pour obtenir une liste raisonnable de fournitures scolaires. En effet, il est constaté de nombreuses disparités y compris au sein d’un même établissement. .. La PEEP va lancer une enquête auprès de tous ses adhérents afin de recueillir leur avis sur ce sujet mais aussi sur les modalités d’attribution de l’allocation de rentrée scolaire. Cette consultation sera suivie, à la rentrée, d’une nouvelle enquête effectuée auprès des parents d’élèves PEEP pour vérifier si les dépenses engagées sont justifiées ! Les données recueillies seront ensuite communiquées au ministère de l’Education et au secrétariat d’Etat à la Famille pour information."

Communiqué Peep

 

Revenir au sommaire

 

La recherche

 

Télévision et éducation : liaisons dangereuses

Je suis un facteur d'instruction, de tolérance et d'insertion sociale, je nourris la pensée narrative. Je suis aussi un facteur de comportement agressif, de résultats scolaires en baisse, de pensée pauvre. Je suis la télévision bien sûr, cet objet qui depuis un demi-siècle fascine les éducateurs au point que tout a été écrit pour et contre cet objet.

 

Il faut donc y voir plus clair et c'est ce que fait Marie Gaussel, dans un remarquable dossier de la Veille scientifique et technologique de l'INRP. "Dans ce dossier, nous allons aborder différentes problématiques rencontrées dans les ouvrages et articles récents sur ce sujet, la relation entre la télévision et l’environnement familial, les processus d’apprentissage, les troubles du comportement et l’influence des enjeux économiques" nous dit-elle. Elle annonce qu'elle privilégie les thèses de Jesus Bermejo Berros.

 

Particulièrement intéressantes sont ses pages de synthèse sur la télévision et les expériences cognitives : l'influence positive ou pernicieuse de la télé, son impact sur le rapport à la réalité, aux apprentissages; ou encore la partie dédiée à la télévision et les troubles du comportement.

 

Cette revue exhaustive est passionnante et on ne peut qu'en recommander la lecture. Les études sont loin d'être unanimes. Une seule chose est sûre :  la télé règne depuis un demi siècle et 80% des lecteurs de ce dossier sont des enfants de la télé…

Le dossier

 

Revenir au sommaire

 

Les disciplines

 

E.D.D. : L'Allemagne ouvre le premier site mondial de stockage de CO2

Au sud de Berlin, à Ketzin, le premier stockage mondial en aquifère salin vient d'être inauguré. Jusqu'à 60 000 tonnes de Co2 seront stockés d'ici 2010.

Le site

 

E.P.S. : La parole aux néotitulaires

Ce sont trois néotitulaires qui ouvrent le numéro de mai-juin de Revue EPS. Ils montrent, de façon très professionnelle, comment ils mettent an application les enseignements reçus en formation en ce qui concerne les routines, la régulation et l'évaluation.

 

A noter aussi dans ce numéro, le guide du hand ball, le jeu en effectif réduit, et une réflexion sur l'enseignement "en milieu difficile".

Revue EPS, n°331, mai-juin 2008

Sommaire et résumés des articles

 

Revenir au sommaire

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le jeudi 03 juillet 2008.
En direct du forum
Rythmes : Pour le Snuipp, la réforme est très massivement rejetée par les enseignants
- De : fjarraud Publié : jeudi 22 juin 2017 07:14 Objet : Rythmes : Pour le Snuipp, la réforme est très massivement rejetée par les enseignants Je pleure devant une aussi grande bêtise. j'ai connu le temps béni de la semaine de 4 jours et demi...
Les devoirs c'est vraiment efficace ?
- Êtes vous enseignant jean ? De : fjarraudPublié : mardi 27 juin 2017 08:07Objet : Les devoirs c'est vraiment efficace ?
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces