L'Expresso du 20 Mai 2009 

Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

L'accompagnement de l'Ecole saigné à la rentrée 2009

ÉDITORIAL

Ambitions éducatives : de nouvelles orientations de l’Union ?

LE SYSTEME

X Darcos inaugure la première école numérique rurale l Lycée : Le projet d'Education & Devenir l E Woerth confirme la suppression de 34 000 postes de fonctionnaires en 2010 l Un "désobéisseur" à nouveau sanctionné l Le Sarko-crieur est un prof de philo.

L’ÉLÈVE

Bac : Comment se préparer ? l Mon orientation en ligne : premier bilan l Qu'est ce qu'une secte ?

LA CLASSE

Le travail par compétences l Le chef d'établissement : pourquoi faire ?

LA RECHERCHE

Les enjeux de l'organisation du temps scolaire l Mutations sociales et crise de l'école l La mixité interrogée aux Journées d'étude du Climope

CITOYENNETE

Elections européennes : êtes vous préparé ? l Enseigner la construction européenne

LES DISCIPLINES

Evaluer l'évaluation de CE1 l Le Brésil sur Géoconfluences l Enseigner en maternelle….

 

 

Le fait du jour

 

L'accompagnement de l'Ecole saigné à la rentrée 2009

Alors que le ministre présente les premières classes du programme Ecole numérique, de nombreux postes liés au développement des TIC seront supprimés à la rentrée 2009. Selon le Snuipp, qui publie une liste précise, 500 postes d'enseignants détachés ou mis à disposition pour des missions d'accompagnement de l'école, seront supprimés à la rentrée 2009.

 

Il s'agit pour la rue de Grenelle de créer 500 nouveaux postes dans les classes du primaire, rendus nécessaires par la croissance démographique (14 000 élèves supplémentaires) en supprimant 500 postes d'enseignants détachés.

 

Sont ciblés des enseignants formateurs, participant au développement des langues ou des TIC, les missions culturelles liées aux musées.  Ainsi en Moselle, 8 postes disparaissent : 5 en formation, 1 d'animateur TICE, 1 en mission langue régionale, 1 en soutien RAR (enseignement prioritaire) en CP dédoublés. Dans le Cantal 2 postes sont supprimés, un mi-temps PEP, un autre OCCE, un poste CDDP. Dans l'Allier, un poste de mission TICE et un quart de poste de coordination de classes transplantées. 

 

Pour le Snuipp, il s'agit "d'un appauvrissement sans précédent de l'école". Le syndicat demande le rétablissement de ces emplois qui correspondent "à des missions nécessaires à la réussite des élèves".

 

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

 

Ambitions éducatives : de nouvelles orientations de l’Union ?

Depuis cinquante ans le système scolaire français s’est développé en se fixant des objectifs chiffrés, qui ont fini par avoir des effets à long terme, que l’on évoque l’allongement de la scolarité obligatoire (en 1959, il est décidé qu’elle passe progressivement de 14 à 16 ans) ou le fameux slogan « 80% au niveau du baccalauréat ».

 

En cette période d’élections, prenons conscience que les objectifs chiffrés sont désormais fixés en grande partie par l’Union Européenne. Certes, il s’agit d’indicateurs incitatifs - les benchmarks – et le Conseil des Ministres de l’Education du 12 mai vient de prendre des décisions dans ce domaine qui sont loin d’être anodines.

 

Les cinq critères de référence adoptés dans le cadre du programme de travail "Éducation et formation 2010" doivent être modifiés pour le programme de travail « 2020 ».

Un indicateur « Diplômés du supérieur en maths, sciences et technologie », déjà dépassé en 2007, disparaît. Bonne nouvelle, confortée par le maintien d’un indicateur qui reconnaît une spécificité française : d'ici 2020, au moins 95 % des enfants ayant entre quatre ans et l'âge de la scolarité obligatoire devraient participer à l'enseignement préscolaire. La France a déjà atteint cet objectif, espérons qu’elle y sera toujours en 2020. Quant à savoir si les jardins d’éveil font partie de cette catégorie…

 

La participation des adultes à l'éducation et à la formation tout au long de la vie doit passer de 12,5% à 15%, sans que les redoutables problèmes de mesures soient résolus. Le principe d’un indicateur pour les adultes faiblement qualifiés n’est pas retenu. L’indicateur de maîtrise insuffisante des compétences de base pour les jeunes à l’âge de 15 ans passe d’un objectif de 15,5% à 15% d’une classe d’âge, mais aux indicateurs PISA sur la lecture s’ajoutent les mathématiques et les sciences, sans que les mesures soient agrégées.

 

La mesure du « early school leaving » porte sur la mesure du décrochage entre 18 et 24 ans (18 ans, fin de scolarité obligatoire dans de nombreux pays). L’objectif chiffré est toujours fixé à 10%. Le résultat était de 14,8% en 2007.

 

L’indicateur sur l’enseignement supérieur connaît les mutations les plus considérables : d'ici 2020, la proportion des personnes âgées de 30 à 34 ans diplômées de l'enseignement supérieur devrait être d'au moins 40 %. On est loin des 50% de diplômés au niveau de la licence ! Sont introduites dans ce calcul des références qui portent aussi bien sur les références universitaires que sur les diplômes professionnels de niveau supérieur (équivalent BTS, DUT, licence professionnelle) parce que les passerelles n’existent pas dans tous les pays entre les deux systèmes. De même, on doit ainsi pouvoir prendre en compte la formation continue diplômante qui peut s’exercer entre 25 et 35 ans et la réalité du Life-long learning qui se déploie dans toutes les sociétés européennes. On peut alors s’interroger sur les finalités en France de la réforme en cours du lycée. Quels sont les modèles, les parcours de formation auxquels préparer les lycéens ?

 

Le Conseil des Ministres demande aussi à la commission de travailler sur trois domaines pour lesquels il n’existe pas encore d’indicateurs communs. Tout d’abord la mobilité des apprenants qui se réduit à la mobilité internationale. Pourtant, de nombreux jeunes, de nombreuses familles se trouvent enfermées dans des territoires limités, qu’ils soient urbains ou ruraux, qu’il existe ou non une offre de transports en commun… En second lieu, l’apprentissage des langues dès le plus jeune âge, domaine largement exploré par les politiques communautaires. Enfin, il convient de réfléchir à l’employabilité, domaine pour lequel les outils sont peu nombreux : « (…) la Commission est invitée à présenter au Conseil d'ici la fin de 2010 une proposition relative à un éventuel critère de référence européen dans ce domaine. » Cette proposition soulève de nombreuses questions sur les finalités des systèmes d’éducation et de formation notamment à une période où les branches professionnelles n’ont aucune visibilité sur l’emploi à moyen ou à long terme.

 

Toutes les questions relatives au Life-long learning se discutent au Parlement européen dans la commission Emploi et Affaires Sociales et non dans la commission de la Culture et de l’Education. Peut-être faut-il interpeller les candidats aux élections européennes sur ce point ?

 

Olivier Masson, chargé de mission Education de la Ligue de l’enseignement

 

Revenir au sommaire

 

 

X Darcos inaugure la première école numérique rurale

En inaugurant le 19 mai la première école numérique de l’Yonne, à Vermonton, Xavier Darcos concrétise les premiers résultats du volet numérique du plan de relance qui doit permettre à 5 000 écoles de communes de moins de 2 000 habitants d’acquérir un équipement informatique quantitativement et qualitativement satisfaisant.

 

Interrogé par le Café, Lionel Tordeux, IEN dans l'Aisne, témoigne de "l'engouement" des communes rurales et des enseignants. "Il y a une demande commune des équipes et des élus. Nous savons qu'il faudra accompagner. Mettre un ou deux ordinateurs dans une classe ne change pas fondamentalement les pratiques de classe. Mais un ensemble de 8 à 12 portables (comme ceux du plan) a forcément une incidence sur la façon d'enseigner". La formation des enseignants sera donc déterminante. "Nous sommes prêts", affirme L Tordeux. "Nous réservons des temps dans le cadre des animations pédagogiques du plan de formation".

Lire le reportage du Café

Enfin un plan numérique

Le Plan Ecole Numérique Rurale

 

Lycée : Le projet d'Education & Devenir

Education& Devenir publie un "Livre blanc" sur le lycée de demain, issu de son 25ème colloque à Marseille en mars dernier. L'association y défend l'idée du découpage semestriel, d'une semaine allégée en cours (26h) pour y glisser des heures d'accompagnement (9 h). E&D souhaite "redonner aux élèves du pouvoir sur leurs études" ce que faciliteront les modules semestriels.

Le livre blanc

 

E Woerth confirme la suppression de 34 000 postes de fonctionnaires en 2010

"La maîtrise de la dépense publique, même en période de crise, est une priorité absolue". Dans un entretien accordé aux Echos, Eric Woerth, ministre du budget, confirme la suppression de 21 000 postes d'enseignants en 2010.

 

"L'Education nationale devra, comme les autres, poursuivre les efforts pour que l'Etat parvienne à supprimer 34.000 postes de fonctionnaires l'an prochain" expose E Woerth. Cela correspondrait à la suppression de 21 000 postes d'enseignants, presque le double de 2009. "Mais nous n'avons pas de vision comptable et la règle du « 1 sur 2 » s'adaptera aux contraintes de chacun".

 

Le gouvernement s'attend à une baisse des revenus fiscaux du fait de la croissance négative (- 3%). Il envisage 10 milliards d'euros d'économies budgétaires par an dans les prochaines années.

Article des Echos

L'Expresso du 11 mai

 

Un "désobéisseur" à nouveau sanctionné

Selon le site Résistance pédagogique, Christian Borgetto, enseignant en Haute-Garonne, s'est vu signifier une retenue sur salaire d'un jour de salaire par semaine. On lui reproche de ne pas appliquer l'aide personnalisée mise en place par X. Darcos. Durant ce temps-là, C Borguetto assure qu'il prend les élèves en classe entière et "met en place des dispositifs coopératifs pour aider les élèves en difficulté".

Sur le blog Résistance pédagogique

Les ultimes salves du soldat Darcos

 

Le Sarko-crieur est un prof de philo

Accusé d'avoir crié "Sarkozy je te vois" en pleine gare de Marseille, un voyageur est poursuivi en justice pour "tapage injurieux diurne troublant la tranquillité d'autrui". Il s'agirait d'un professeur de philosophie.

 

Le procès a commencé le 19 mai. Le procureur général a requis une amende 100 euros. Mais, selon Le Monde, il faudra compter avec l'avocat de l'inculpé.  Mettant en doute le tapage dans une gare à une heure de pointe, il conteste le caractère injurieux. "Le caractère injurieux n'existe pas, on ne peut pas donner des réponses pénales toujours, à tout, ou alors mettez Anne Roumanoff et Stéphane Guillon  en prison" suggère-t-il.

Article du Monde

 L'Expresso du 18 mai

 

Christian Chevalier à la tête du Se-Unsa

Christian Chevalier succède à Luc Bérille à la tête du SE-Unsa. Il avait en charge jusque là le secteur Formation du Se-Unsa.

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Bac : Comment se préparer ?

Trous de mémoire, difficulté de concentration, élocution défaillante… Combien de candidats au bac perdent chaque année la moitié ou plus de leurs capacités parce qu'ils n'arrivent pas à gérer l'émotion liée à l'examen ? Comment peuvent-ils s'y préparer ? Comment les enseignants peuvent-ils les aider ? Nous avons demandé à trois spécialistes, Patrice Huerre, un pédopsychiatre, André Giordan, un pédagogue, Jacques Nimier, un psycho pédagogue, d'aider parents, candidats et enseignants à faire face à l'examen.

Comment se préparer ?

 

Mon orientation en ligne : premier bilan

« Mon fils veut faire des études dans le graphisme, quelles études doit-il faire ? » «  Comment il faut faire pour être infirmière ? » « Mon fils veut faire un bac pro électrotechnique, énergie, équipements communicants, doit-il passer par un BEP ? » Voilà quelques unes des questions posées par des parents aux spécialistes (experts de l'Onisep, psychologues) du site "Mon orientation en ligne".  « Barman, c’est dur ? » « Comment faire pour être maître-chien dans la gendarmerie ? éducateur sportif tennis ? infirmière ? sage-femme ? puéricultrice ? » : voilà quelques unes des questions posées par des jeunes.

 

Le nouveau service de réponse aux questions d’orientation sur Internet et par téléphone ouvert par l'Onisep permet d’informer les élèves et les familles sur les métiers et les formations, de les aider à se repérer dans le système éducatif et de les accompagner dans leur démarche d’orientation. La large amplitude horaire de l'accueil téléphonique, la possibilité de poser des questions par chat ou mail permet à tous de bénéficier de ce service. Il permet aussi aux familles éloignées du CIO, en particulier en milieu rural, de bénéficier de premiers conseils. A noter que cette accessibilité immédiate peut également constituer un premier levier dans la lutte contre les décrochages scolaires précoces.

Le reportage sur le blog Onisep

Visitez le site Mon orientation en ligne

 

Qu'est ce qu'une secte ?

"On sait la dangerosité des sectes: elle destructure la personnalité pour la remplacer par la structure de la secte. Un enseignant pense donc normalement à s'en protéger et à en protéger ses élèves. Mais comment s'y reconnaître?  Comment ne pas se laisser abuser par elles?  Comment aussi, ne pas faire d'amalgame?" Jacques Nimier  rappelle les critères permettant d'identifier une secte. Il explique que faire, quand quelqu'un est pris par une secte.

Article

Article

 

Revenir au sommaire

 

La classe

 

Le travail par compétences

"L’ouvrage souhaite proposer à des équipes de collège les « réflexions et outils » pour mettre en place des pratiques pédagogiques allant dans le sens du Socle Commun, « l’approche par compétences constituant une chance pour l’Ecole en crise, ne sachant pas où elle va. ». Il souhaite préférer les « bricolages et réajustements » aux « envolées lyriques » et donne la parole aux acteurs". P. Picard analyse le récent ouvrage de JM Zakhartchouk "Travail par compétences et socle commun". Deux termes que l'éducation nationale n'assume pas pleinement.

Dans le Café mensuel n°103

 

Le chef d'établissement : pour quoi faire ?

Aujourd'hui, que disent les textes sur le chef d'établissement ? Comment devient-on chef d'établissement ? Quelle est l'évolution globale dans laquelle il se situe ? Quelles sont les principales questions qui se posent ? Pourquoi des crispations sur la question du "pouvoir" du chef d'établissement ? Quelles évolutions à prévoir ? Un documentaire de 26 minutres à découvrir sur le site de Cap Canal.

Voir le documentaire

 

Revenir au sommaire

 

La recherche

 

Les enjeux de l'organisation du temps scolaire

"Même si l’organisation du temps ne suffit sans doute pas en elle-même à améliorer la qualité de notre école et à réduire la difficulté scolaire, cela peut être néanmoins un levier d’action efficace pour réduire les inégalités entre élèves". Bruno Suchaut analyse les effets de la modification du temps scolaire au primaire. Une conclusion : "Les études réalisées sur les effets de l’organisation du temps scolaire montrent que le modèle français de l’école primaire est loin d’être adapté aux rythmes biologiques des enfants : des congés mal répartis au cours de l’année scolaire, des journées beaucoup trop longues, des séquences d’apprentissage pas toujours bien placées dans la journée. La mise en place de l’aide personnalisée amplifie encore ce phénomène en augmentant la durée des journées de classe et, si elle est programmée à des horaires inadaptés aux rythmes des élèves, nuit certainement à son efficacité déjà incertaine".

L"article de B Suchaut

 

Mutations sociales et crise de l'école

Philippe Meirieu est intervenu le 16 mai à Mayenne pour exposer ses vues sur l'avenir de l'école devant les Amis de Freinet. Il développe l'idée d'une évolution de l'enfant ("l'enfant du désir") et de la nécessité de la pédagogie.

La conférence

 

La mixité interrogée aux Journées d'étude du Climope

"La société est mixte, socialement, culturellement et sexuellement. Pourtant, une interrogation récurrente semble à nouveau embarrasser la sphère éducative : faut-il toujours maintenir la mixité à l’école ? Est-ce à dire que les savoirs seraient sexués, qu’il y aurait une dualité justifiant une complémentarité des rôles sociaux et des orientations professionnelles ?"

 Interviendront à Paris les 19-20 juin,  JL Auduc, G Pezeu, I. Collet.

Le programme

 

Revenir au sommaire

 

Citoyenneté

 

Elections européennes : êtes vous préparé ? 

A quelques jours des élections européennes, le sujet semble intéresser peu de monde. Le Café publie quelques pistes pour l'aborder de façon vivante en classe.

Dans le Café mensuel 103

 

Enseigner la construction européenne

Un nouveau dossier du site Educnet qui recense des ressources numériques à la fois de références et de séquences pédagogiques.

Consulter le dossier

 

Revenir au sommaire

 

Les disciplines

 

Evaluer l'évaluation de CE1

"Une bonne évaluation est légitime et indispensable pour l’élève, l’enseignant et les programmateurs de l’E.N. Mais tout évaluateur doit connaître les limites de l’évaluation qu’il propose". C'est le rôle que se fixe Jacques Delacour qui analyse pour nous l'évaluation de  CE1.

L'article du Café

 

Le Brésil sur Géoconfluences

"D'où la planète pourra-t-elle tirer les aliments nécessaires aux trois milliards d’habitants supplémentaires qu’elle devrait accueillir avant le milieu du XXIe siècle ? Une évidence s’impose : l’Amérique du Sud est le seul continent où des terres agricoles soient disponibles, en grande quantité et à court terme". Géoconfluences consacre un dossier richement illustré au "Brésil ferme du monde". Car au Brésil, pays émergent, "sont en jeu de puissantes dynamiques territoriales entraînant des mutations rapides dans les utilisations de l’espace, en particulier rural".

Le dossier

 

Enseigner en maternelle…

"Un an donc, qu'il est question de petite enfance, de conditions d'accueil, de savoir-faire... Alors c'est quoi aujourd'hui enseigner en maternelle, et demain qu'en sera-t-il?" De colloques en débats, de textes ministériels à ce qui fait le quotidien de nos classes, un seul crédo « la professionnalité »…

Un dossier du Café mensuel n°103

 

Revenir au sommaire

 

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le mercredi 20 mai 2009.
En direct du forum
Cnesco : 30 mesures et un espoir pour l'Ecole
- Quelques bonnes choses notamment sur la formation continue des enseignants, pour le reste rien de bien singulier et parfois incantatoire, deux exemples d'une réflexion inaboutie : - le développement de lycées polyvalents, argument de mixité...
Fillon droitise encore son programme pour l'Ecole
- On peut critiquer l'existant de diverses manières, très idéologiques y compris comme M. Fillon. Mais deux remarques s'imposent à propos de ses intentions sur l'autonomie concernant les personnels et les programmes. 1) l'autonomie des...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces