L'Expresso du 4 Juin 2009 

 

Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

La baisse des effectifs dans le secondaire est peu prononcée

ÉDITORIAL

L'Europe et l'Ecole

LE SYSTEME

Rapport Descoings : La CFDT déçue, l'APSES satisfaite l Le Sénat auditionne le directeur de l'Enseignement agricole  l Vers un texte définitif sur le financement des écoles privées l Le Sgen demande la dénonciation de l'accord sur les diplômes signé avec le Vatican l Université : Les opposants à la réforme marchent dans L'Academic Pride l R. Descoings ne veut pas être ministre.

L’ÉLÈVE

De nouveaux sujets du bac 2009 l Bac : Comment se préparer ?

LA CLASSE

Des collégiens et des lycéens récompensés par l'Onisep.

LA RECHERCHE

L'orientation scolaire a-t-elle un sens ?

CITOYENNETE

La Miviludes se méfie des psychothérapies

LES DISCIPLINES

Les TICE au service du professeur de Français : E.D.D. : La déforestation en Rhondonia

LES TICE

Comment meurt une liste de discussion

 

 

Le fait du jour

 

La baisse des effectifs dans le secondaire est peu prononcée

"À la rentrée 2008, les établissements du second degré de France métropolitaine et des DOM accueillent 5 339 700 élèves, soit 31 600 élèves de moins qu’en 2007. La baisse de 0,6% des effectifs, enregistrée cette année, est moins prononcée que celle observée lors des trois précédentes rentrées" annonce une étude de la Depp qui vient juste d'être publiée. Rappelons que la baisse démographique est un argument largement utilisé pour justifier les suppressions de postes.

 

"Cette diminution, essentiellement centrée sur les classes de collège jusqu’en 2007, touche actuellement uniquement les classes des lycées" ajoute l'étude.  Le ministère avait annoncé un maintien des moyens dans les lycées, il y a donc lieu de penser que les collèges vont connaître une baisse du nombre d'enseignants avec un nombre croissant d'élèves. A la rentrée 2008 ce dernier a augmenté de 0,1%.

 

"La baisse des effectifs touche toutes les académies de métropole et des départements d’outre-mer dans les secteurs public et privé, à l’exception des académies de Bordeaux, Grenoble, Montpellier, Nantes, Rennes, Toulouse et de la Guyane" ajoute la note de la Depp.

La note

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

 

L'Europe et l'Ecole

A quelques jours des élections européennes, le sujet semble laisser indifférents les Français. Pourtant une bonne partie des décisions qui concernent notre présent et notre avenir se prennent à Bruxelles. La majorité des lois françaises ne font qu'appliquer des accords européens. On a même vu récemment, à propos de la loi Hadopi, que l'Europe pouvait apparaître comme un recours contre la législation française.

 

Mais s'agit-il vraiment de désintérêt ? Ne s'agit-il pas plutôt de réticence ? Plusieurs indices plaident en ce sens. Politiquement l'obstination à contourner le referendum de 2005 plutôt qu'à chercher à faire évoluer l'opinion, ne peut que dresser les démocrates contre l'idée européenne. Ce ne serait pas la première fois que des politiques sacrifieraient les principes à l'efficacité. L'Histoire montre que celle-ci est souvent toute temporaire même si elle peut excéder un mandat…

 

Un autre indice concerne les seuls enseignants. Dans un remarquable article, Nicole Allieu-Mary nous montre qu'enseigner l'Europe est difficile pour les professeurs. C'est enseigner quelque chose qui fait débat dans la société. Par suite cela interfère beaucoup avec leur style d'enseignement et leur conception du métier.

 

L'Ecole française va-t-elle se fondre dans une Ecole européenne ? Si l'Europe impulse des projets pédagogiques jusque dans nos classes, est-elle à même de changer l'Ecole, voire d'unifier les écoles européennes ? Car le diagnostic, dressé de façon remarquable par un numéro de la Revue de Sèvres, c'est la diversité des systèmes éducatifs et surtout des façons de faire classe. Et derrière cela des conceptions bien différentes de ce qu'est l'enfant et de ce à quoi sert l'Ecole d'un pays européen à un autre. Ainsi si toutes les écoles recherchent l'égalité, celle-ci n'est pas définie de façon identique à Londres et à Paris.

 

Si l'uniformisation des conceptions paraît bien lointaine, celle des objectifs et des standards semble en route. L'Europe y joue un rôle en demandant aux états, qui restent souverains en ce domaine, puisque l'éducation scolaire n'est pas une prérogative européenne, d'atteindre certains objectifs. Mais sur ce sujet, la réflexion est-elle propre à l'Europe ? D'autres acteurs ont leurs mots à dire, à commencer par l'OCDE.

 

Entre nation et mondialisation, l'Europe s'essouffle à se faire entendre. Son avenir dépendra vraiment de la volonté des Européens de lui rendre des voix…

Le dossier Europe et Ecole

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Rapport Descoings : La CFDT déçue, l'APSES satisfaite

"La démarche employée par Monsieur Descoings traduisant sa volonté de renouer les fils du dialogue après les épisodes de l'automne était prometteuse, elle débouche cependant sur des propositions décevantes car trop en deçà des attentes. « Le choix de ne rien faire serait explosif » nous dit Richard Descoings. C'est pourtant à cela ou presque qu'il nous invite". Le Sgen Cfdt rappelle qu'il a toujours revendiqué une transformation profonde du lycée et manifeste sa "déception".

 

Le syndicat cite par exemple "le maintien en l'état ou presque des voies et filières… significatif de l'état d'esprit du rapport… Pas de changements pour le baccalauréat, si ce n'est quelques modifications de coefficients… L'accompagnement tant réclamé par les lycéens est réduit à une orientation classique (fournir un guide et des informations) à laquelle s'ajoute un possible tutorat par des élèves des grandes écoles mais rien n'est dit de l'aide au travail. Cette orientation reste par ailleurs étrangement liée aux performances insuffisantes des élèves". La Cfdt demande donc un "second temps de refondation complète du lycée" et des négociations sur le métier enseignant.

 

Les professeurs de sciences économiques et sociales réunis dans l'Apses jugent au contraire le rapport positif. "Richard Descoings confirme la nécessité de faire de l’enseignement de SES en classe de seconde, un enseignement obligatoire" se réjouit l'Apses. "Cette préconisation de rendre la découverte des SES obligatoire en seconde ne pourra qu’améliorer l’orientation des élèves de seconde. Cela suppose toutefois que cet enseignement soit dispensé sur la base d’un horaire annuel décent intégrant des heures d’enseignement en demi groupes indispensables au travail sur la presse ou l’audiovisuel, la réalisation d’enquêtes ou encore le traitement de données statistiques".

 

L'Apses se félicite également des remarques sur "les rénovations opaques des programmes". L'association y voit un moyen d'échapper aux pressions de certains lobbys sur l'enseignement des SES.

Communiqué Cfdt

Communiqué Apses

 

Le Sénat auditionne le directeur de l'Enseignement agricole

Mercredi 3 juin, la commission des affaires culturelles du Sénat a auditionné le directeur général de l'enseignement agricole sur l'utilisation des 38 millions supplémentaires votés par le Sénat dans la loi de finances 2009. F. Férat, qui avait rendu compte du budget de l'enseignement agricole, estime que les évaluations du Sénat sont bonnes : il faut créer des postes dans l'enseignement public agricole. " Il est donc temps de cesser d’adapter les effectifs aux moyens et d’accorder enfin les moyens qui vont avec les effectifs". Le président de la commission annonce qu'il sera vigilant sur le maintien des 38 millions dans le budget 2010.

Site du Sénat

Sur le budget de l'enseignement agricole

 

Vers un texte définitif sur le financement des écoles privées

Selon l'AFP, la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale a adopté une proposition de loi sénatoriale sur les versements aux écoles privées pour les enfants non scolarisés dans la commune. Selon l'AFP, "une commune où résident des enfants scolarisés dans des écoles privées hors de son territoire devra contribuer au financement de ces écoles dans quatre cas précis: pas de capacité d'accueil dans la commune; obligations professionnelles des parents justifiant la scolarisation hors de la commune (par exemple si cette dernière n'a pas de cantine ou de garderie); raisons médicales; frère ou soeur déjà scolarisés dans une autre commune".

Dépêche AFP

 

Le Sgen demande la dénonciation de l'accord sur les diplômes signé avec le Vatican

"Il ne s’agit pas dans le cas présent d’une simple reconnaissance d’équivalence comme il en existe avec les États européens, pas plus que d’une certification dans le cadre européen de compétences, mais d’une nouvelle forme du « droit d’ingérence » donnée à un État étranger (le Vatican) de délivrer des grades et des diplômes sur le territoire d’un autre État souverain (la France)". Le Sgen Cfdt et la Fep Cfdt dénoncent à leur tour l'accord signé par la France avec le Vatican sur la reconnaissance des diplômes. Selon la Cfdt, "il ne respecte pas le principe constitutionnel de séparation des églises et de l’État, car il confère aux autorités ecclésiastiques le pouvoir contestable de délivrer des grades et diplômes français en lieu et place de l’État. Pour le Sgen-CFDT et la Fep-CFDT, l’État français ne doit pas renoncer à ses prérogatives en matière de délivrance de diplômes sur son territoire".

Le texte du décret

 

Université : Les opposants à la réforme marchent dans L'Academic Pride

Jeudi 4 juin, "La marche de tous les savoirs (Academic Pride)", organisée par des associations et syndicats de l’enseignement supérieur et de la recherche traversera plusieurs villes de France.

Le site de la marche

 

R. Descoings ne veut pas être ministre

"Ce serait ruiner le sens de ma démarche que de prendre le ministère de l'éducation nationale". Richard Descoings, sur RMC, porté favori pour ce poste, déclare ne pas en vouloir. Du coup la presse s'interroge sur le prochain locataire de la rue de Grenelle. Question un peu vaine sous l'hyper présidence…

Dépêche AFP

 

Revenir au sommaire

 

 

De nouveaux sujets du bac 2009

"L'Etat est-il un mal nécessaire ? " "Qu'avons-nous à gagner à faire notre devoir". Ces deux sujets de philosophie sont tombés au bac 2009… En Amérique du nord le bac a commencé le 2 juin et les épreuves vont se succéder jusqu'au 9 juin. Le lycée Rochambeau, de Washington, a la gentillesse de mettre en ligne, cette année encore, les sujets.

Les sujets

 

Bac : Comment se préparer ?

Trous de mémoire, difficulté de concentration, élocution défaillante… Combien de candidats au bac perdent chaque année la moitié ou plus de leurs capacités parce qu'ils n'arrivent pas à gérer l'émotion liée à l'examen ? Comment peuvent-ils s'y préparer ? Comment les enseignants peuvent-ils les aider ? Nous avons demandé à trois spécialistes, Patrice Huerre, un pédopsychiatre, André Giordan, un pédagogue, Jacques Nimier, un psycho pédagogue, d'aider parents, candidats et enseignants à faire face à l'examen.

Comment se préparer ?

Le Guide 2009 du bac et du brevet

 

 

Revenir au sommaire

 

La classe

 

Des collégiens et des lycéens récompensés par l'Onisep

Un concours ? Pour quoi faire ? A tous ceux qui se posent cette question, la remise des prix aux classes lauréates des concours organisés par l'Onisep a apporté une réponse éclatante : donner envie d'apprendre.

 

Dans la fièvre des cérémonies, mercredi 3 juin, la Cité des sciences et de l'industrie de Paris accueillait les neuf classes lauréates de trois concours organisés par l'Onisep avec différents  partenaires. Neuf classes sélectionnées parmi les 14 000 élèves de 530 classes. Les enseignants expliquent pourquoi ils ont concouru et ce que ces concours ont apporté aux élèves.

Le reportage du Café

 

 

Revenir au sommaire

 

La recherche

 

L'orientation scolaire a-t-elle un sens ?

Puisque l'orientation est au cœur des préoccupations de nombreux acteurs de l'Ecole, comme le montre encore le rapport Descoings, posons-nous la question de son fonctionnement et de ses objectifs. Pour cela , l'Inspection académique de la Sarthe avait organisé le 18 mars 2009 une journée d'étude sur l'orientation dont les actes sont maintenant publiés.

 

Effcetivement ils invitent à croiser les regards du professeur, du parent, du psychologue, de l'élève sur ce dispositif. Outre les conférences, on appréciera dans cette brochure les ateliers sur l'entretien d'orientation, les parcours de découverte des métiers, Internet et orientation. A lire également l'atelier consacré au conseil de classe.

La brochure

 

Revenir au sommaire

 

Citoyenneté

 

La Miviludes se méfie des psychothérapies

La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les sectes a publié son rapport annuel. On relève trois points particuliers. Le premier concerne Internet qui est présenté comme "une écran favorable à l'expansion de la menace sectaire". Le second point concerne les psychothérapies.  La Miviludes dénonce "le manque d'encadrement du titre de psychothérapeute et l'absence d'évaluation des méthodes".  Enfin la Miviludes a demandé au ministère de l'éducation nationale de communiquer sur ses actions anti-sectes. Celui-ci annonce davantage de contrôles sur l'instruction à domicile.  

Le rapport

 

Revenir au sommaire

 

Les disciplines

 

Les TICE au service du professeur de Français

Que peut faire un prof de français avec les TICE ? Tout ! répond le site académique de Créteil. Il offre un large panorama de pratiques pour travailler l'orthographe, la grammaire et le lexique. Un document à visiter !

Sur le site de Creteil

 

E.D.D. : La déforestation en Rhondonia

La Nasa publie un nouveau dossier qui permet de suivre d'année en année la forêt amazonienne dans ce décor. On voit ainsi comment progresse la déforestation, quels sont ses acteurs .

Le dossier

 

Revenir au sommaire

 

les tice

 

Comment meurt une liste de discussion

Elle a 16 ans et elle va mourir. Ses parents l'ont décidé. Biblio-Fr, une des plus anciennes listes de discussion du web français, ferme. Sara Aubry et Hervé Le Crosnier ont décidé sa disparition. Pour eux, " Biblio-fr n'est plus une liste de débat, et elle a perdu la flamme qui en faisait un événement : la construction d'une communauté virtuelle appuyée sur une communauté réelle, un ensemble de pratiques partagées et de contradictions assumées collectivement".

Biblio fr

 

Revenir au sommaire

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

 

 

Par fjarraud , le jeudi 04 juin 2009.
En direct du forum
Accès à la classe exceptionnelle
- Et pendant ce temps, un bon nombre d'enseignants partent en retraite sans avoir accédé à la hors-classe ! C'est la France : donner toujours plus à ceux qui sont déjà bien servis. De : fjarraudPublié : vendredi 1 décembre 2017 07:22Objet : Accès à...
Lecture : Le niveau baisse encore
- Rien d'étonnant quand on voit les méthodes de lecture utilisées par certaines enseignantes de CP.Pourquoi choisir des supports vieillots, décriés par les chercheurs et n'ayant aucun sens alors que la littérature jeunesse est tellement riche et...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces