De nouvelles actions envers les jeunes parisiens 

 

 

Par Françoise Solliec

 

Les nouvelles actions envers les jeunes parisiens seront discutées à la réunion de rentrée du conseil de Paris lundi prochain. Ce ne sera probablement pas le point le plus controversé de cette séance, qui se déroulera dans un contexte marqué par la crise économique et la difficulté des relations des collectivités locales avec l’Etat, comme en témoignera sans doute le débat autour du projet de loi Grand Paris.

 

 

Présentées à la presse le 24 septembre par Colombe Brossel, adjointe au maire de Paris chargée de l’éducation, plusieurs nouvelles actions sont mises en œuvre à cette rentrée pour aider les jeunes parisiens et leurs familles dans leur vie scolaire et plus largement dans leur vie à Paris.

 

Dans la continuité du développement de l’offre de services aux parents, le dispositif Facil’Familles permettra la communication avec les familles via un portail Internet et le paiement de diverses prestations (crèches, activités périscolaires, sportives ou culturelles …) via une facture unique. La ville poursuit par ailleurs l’augmentation du nombre de places en crèche : 1000 places nouvelles auront été crées entre 2008 et 2010.

 

Afin de réduire la fracture numérique, les équipements informatiques devraient doubler dans les écoles et des espaces numériques de travail être installés dans tous les collèges d’ici la fin de la mandature.

 

Un grand projet visant à faciliter la découverte et la pratique des arts plastiques concerne 120 centres de loisirs et 10 musées municipaux. Les jeunes y seront conviés à découvrir les œuvres exposées et à s’exercer eux-mêmes à des créations collectives, qui seront-elles-mêmes exposées en fin d’année scolaire..

 

Selon les évaluations menées par la ville, les dispositifs d’accompagnement scolaire tels Coup de pouce, ALEM ou Action Collégiens contribuent à réduire l’échec scolaire et à renforcer l’autonomie des élèves, tout en impliquant les parents dans le suivi des activités. Pour les collégiens temporairement exclus de leurs établissements, deux centres d’accueil ont été mis en place dans le 13ème et le 18ème, un 3ème centre étant prévu dans l’Est de Paris.

 

Enfin, une attention particulière est portée aux besoins des adolescents. Ainsi avec le dispositif R'éduc sport, les jeunes de 7 à 18 ans bénéficient de 50% de réduction sur leur inscription pour une activité sportive dans plus de 1000 associations parisiennes.. Un troisième centre de loisirs pour adolescents devrait ouvrir dans un collège du 19ème venant ainsi renforcer l’offre proposée par les espaces jeunes et les centres d’animation tous âges.

 

 

 

Par fsolliec , le jeudi 24 septembre 2009.
En direct du forum
Entre 800 et 1250 euros pour les enseignants encadrant des professeurs stagiaires ou des étudiants
- Les enseignants du premier degré, tuteurs d'enseignants stagiaires du premier degré, ne touchaient rien... (ou presque selon les départements). Quel est le second terme de la devise inscrite au fronton des établissements scolaires, qu'ils...
Le Se-Unsa demande des perspectives de revalorisation
- Pour avoir comparé mon salaire net annuel (de professeur des écoles) à celui d’un ami professeur en Lycée Pro (donc pas agrégé), même échelon, même ancienneté, nous arrivons à une différence avoisinant les 10 000 euros à l’année (bulletin de paie à...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces