L'Expresso du 6 Octobre 2011 

 

Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

Les stagiaires n'en peuvent plus...

ÉDITORIAL

Peut-on sauver la masterisation ?

LE SYSTEME

Londres 2011 : ouverture de la finale internationale des Olympiades des métiers l 11 Octobre : Le Sgen appelle à la grève l Elections professionnelles : C'est pas si simple... l Le Se-Unsa ne veut pas que l'enseignement catholique fasse école  l Journée mondiale des enseignants : La parité reste à construire l De la classe unique à l’agriculture biologique : Le changement est aussi un problème intellectuel !

L’ÉLÈVE

Ouverture du site Mon stage en ligne  l Que faire après le bac L ?

LA CLASSE

Le cahier de texte numérique en colloque  l Les conférences d'Educatice

LA RECHERCHE

Pour répondre à la crise de l'école...

LES DISCIPLINES

Développement durable l Robots sans frontières l Savante banlieue

 

 

 

Les stagiaires n'en peuvent plus...

Réunis à l'appel du Snes, des stagiaires franciliens ont témoigné d'une charge de travail d'autant plus insupportable qu'ils cumulent un temps complet d'enseignant avec des journées de formation inutiles car ils sont trop épuisés pour en profiter. Le Snes demande une entrée progressive dans le métier et la mise en place d'un système de pré recrutement  pour faire face à la pénurie de candidats.

 

 Natacha, Nicolas, Agnès, Agathe, Léa, Julie, Jean, Adrien, et même... Luc. Tous sont enseignants stagiaires, parfois pour la seconde fois. Le Snes les a réunis le 5 octobre pour qu'ils témoignent de leurs difficultés. Le message est unanime : "on est dans une situation pas normale".

Lisez le reportage

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

L'Éditorial de Francois Jarraud

 

Peut-on sauver la masterisation ?

Ce ne sont pas seulement des critiques qui accablent la masterisation. Dans une dépêche AFP du 5 octobre, le secrétaire général du Snesup parle de "chaos indescriptible", "d'échec patent" et de " saccage de la formation des enseignants". Ce sont aussi les chiffres du recrutement des futurs enseignants qui parlent. Peut-on sauver la masterisation ?

 

Même pas mal. Malheureusement la question ne se pose pas rue de Grenelle. Ce même 5 octobre, devant l'Assemblée nationale, Luc Chatel a nié les difficultés. "Nous travaillons à l’amélioration de cette formation. Une année de formation supplémentaire est un signal fort que nous adressons aux étudiants qui se destinent aux métiers de l’enseignement. Considérer qu’ils doivent être mieux rémunérés est également un signe fort. Nous avons donc décidé d’augmenter de 10 % leur rémunération. Quel est le pays dans le monde qui a, aujourd’hui, augmenté de 10 % ses enseignants en début de carrière ?"

 

Pourtant les étudiants se détournent des masters enseignants. La France manque-t-elle à ce point d'étudiants en master ? Aux 863 000 étudiants en cursus licence se substituent près 509 000 étudiants en master. Mais on sait que de M1 à M2 l'écrémage est important. Le prélèvement pour les concours enseignants ne serait pas du tout anodin. Mais ce qui change aussi de L1 à M2 c'est la composition sociale de ces étudiants. En licence 26% des étudiants ont des parents ouvriers ou employés. Ce n'est plus le cas que pour 17% des étudiants en master. On voit là l'effet du coût de études. En repoussant l'accès aux concours après le master, le gouvernement a presque exclu les classes défavorisées du monde de l'enseignement.

 

A-t-il pour autant séduit les classes favorisées ? Sûrement pas compte tenu du niveau des salaires offerts dans l'enseignement. Si les concours ont autant de mal à recruter c'est que les masters proposés sont difficiles, qu'ils se terminent par deux années de travail colossal (en M2 et année de stage) pour aboutir à des salaires d'employés sans perspective de carrière. Il y a une contradiction entre l'offre et la cible...

 

Le pré recrutement est-il une solution ? Un système de pré recrutement du type des anciens IPES aurait l'avantage d'augmenter le nombre d'étudiants en master en permettant à des enfants de famille modeste d'accéder au master. Mais il ne résoudrait pas le différentiel salarial. Cela suffirait-il à rendre cette formation attirante ? Ce n'est pas certain.

 

Reste le volet universitaire de la formation. Dès 2006 un rapport du HCE fixait des exigences pour la formation des enseignants. "Un enseignant... doit aussi se familiariser progressivement avec la façon dont ces connaissances peuvent être transmises aux élèves... Il doit s'initier à la pratique de son futur métier... Les situations rencontrées par les professeurs stagiaires ne sont pleinement formatrices que si elles sont analysées à l'aide d'outils conceptuels et des apports de la recherche universitaire". Tout était déjà dit. Pour des raisons qui ne sont pas que budgétaires, le gouvernement a cassé la formation des enseignants et mis en place un système qui ne forme pas les enseignants à enseigner. Aujourd'hui, il a peut-être davantage conscience des difficultés. Mais il a perdu le pilotage même de la formation en la remettant aux mains d'universités autonomes. L'exemple type est constitué des certificats C2i et Cles que beaucoup d'universités n'ont même pas  proposés. Ainsi se boucle une entreprise de formation qui nourrit ses difficultés et a remarquablement construit son impasse en deux années seulement.

 

Débat à l'Assemblée

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Londres 2011 : ouverture de la finale internationale des Olympiades des métiers 

Pour 1000 candidats, venus de 51 pays, les quatre jours de compétition vont démarrer. Chacun aura à cœur de prouver qu’il est le meilleur dans sa spécialité et d’être un exemple d’excellence pour ceux qui s’engagent dans une voie professionnelle.

 

La cérémonie d’ouverture, dans la grande salle de l’O2 Arena, sur les bords de la Tamise à l’Est de Londres, faisait la part belle aux jeunes étudiants en danse, théâtre et autres écoles artistiques du Royaume Uni. Evoquant à travers le chant et la danse, les différentes composantes du pays (Ecosse,Pays de Galles, Irlande du Nord et Angleterre), ils ont offert un spectacle très travaillé, en harmonie avec un impressionnant arrière-plan de vidéo et d’effets lumineux., à la hauteur des efforts quevont mainteant devoir fournir les candidats.

Lisez le reportage

 

11 Octobre : Le Sgen appelle à la grève

Pour le Sgen Cfdt, la journée d'action interprofessionnelle du 11 octobre, organisée par la Cgt, Cfdt, Fasu, Unsa et Solidaires doit se traduire par la grève. Le syndicat enseignant met en ligne un nouvel épisode vidéo de M Coupard. Il y est question des aventures de Mme Coupard...

Grève

Educnator contre mme Coupard

 

 

Elections professionnelles : C'est pas si simple...

Pour Mme Théophile, DRH du ministère de l'éducation nationale, "la nouveauté du vote électronique inquiète quelques-uns. Il y a une nostalgie de l'urne". Les syndicats pointent quand même quelques difficultés. La Cgt vient de publier un communiqué dénonçant le fait qu'entre 50 et 100 000 personnes n'ont pas reçu leur identifiant de vote. Il s'agit de personnels nouveaux, contractuels, assistants d'éducation, CUI. Le ministère connaît-il vraiment le nombre réel de ses employés ? La complexité du vote est aussi bien réelle. Mais le ministère a fait un effort de communication pour l'expliquer...

Comment je vote (vidéo)

L'espace de vote

Mme Theophile dans Acteurs Publics

 

Le Se-Unsa ne veut pas que l'enseignement catholique fasse école

"L'enseignement catholique dépasse les bornes", écrit le Se-Unsa. Le syndicat réagit aux propos du secrétaire général de l'enseignement catholique qui, le 4 octobre, a mis en avant sa volonté de modifier le statut des enseignants et le fonctionnement du système éducatif. "Etrange déclaration de l'enseignement catholique qui s'érige en inspirateur voire en modèle pour des évolutions qu'il juge utiles au service public", écrit C Chevalier."Le modèle de l'établissement privé qu'il prône ne peut pas devenir la référence du service public".

Communiqué

L'enseignement catholique s'implique dans une réforme..

 

Journée mondiale des enseignants : La parité reste à construire

Deux messages se sont croisés le 5 octobre pour la Journée mondiale des enseignants. L'Unesco a estimé que le monde manque de près de 2 millions d'enseignants. La pénurie concerne l'Afrique subsaharienne avec 1 115 000 professeurs supplémentaires nécessaires mais aussi des pays développés comme l'Amérique du nord et l'Europe. Il manque 155 000 enseignants dans cette zone, particulièrement aux Etats-Unis, Espagne, Italie ou Suède.

 

Le second message concerne la parité, thème retenu pour la Journée. L'internationale des syndicats de l'éducation a mis en évidence le fait que plus le salaire montait plus la part des femmes diminuait dans les systèmes éducatifs. Une situation que le Café avait souligné pour la France le 8 mars 2011. " à l'éducation nationale, les hommes dominent. Si les femmes sont très majoritaires dans les métiers de l'éducation, leur part évolue inversement à leur position hiérarchique. Si 81% des enseignants du primaire et 58% des professeurs du secondaire sont des femmes, ce n'est plus vrai que pour 39% des IPR, 28% des IG et 29% des recteurs."

La Journée mondiale

Communiqué Unesco

A l'éducation nationale les hommes dominent

Dossier parité

 

De la classe unique à l’agriculture biologique : Le changement est aussi un problème intellectuel !

Avec "l'école de la simplexité", Bernard Collot, enseignants, militant de l'école rurale, parle d'ailleurs. Il ose ici le parallèle entre agriculture biologique et "école du 3ème type". " Il est saisissant quand pour l’école comme pour l’agriculture biologique on constate qu’elles nécessitent un certain nombre de conditions identiques : par exemple importance de l’environnement, importance de la construction de systèmes vivants dans des espaces vivants (terrain pour l’agriculture), importance des petites structures, importance du multi-âge (polyculture pour l’agriculture), importance des écosystèmes sociaux, etc." Respirez !

 

Si l’école continue à se dégrader (si tant est qu’elle était beaucoup mieux avant !) et que le constat devienne de plus en plus partagé, cela a au moins l’intérêt de faire fleurir une multitude de mouvements : l’école autrement, changer l’école, une autre école, repenser l’école, etc. Mais de tout cela, il ne ressort encore aucune vision globale et cohérente de ce que pourrait être un système éducatif conceptuellement radicalement différent. Même dans les mouvements pédagogiques pourtant depuis longtemps sur le terrain du changement. Evidemment on ne peut attendre cela des partis politiques. Depuis 1945, il n’y a plus eu de plans « Langevin-Wallon » pouvant être proposables, discutables, critiquables.

Lisez la suite de la tribune de B Collot

 

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Ouverture du site Mon stage en ligne

Présentée en juin 2011, la plate forme "Mon stage en ligne" crée par l'Onisep est désormais accessible en ligne. Elle répond à des besoins concrets. D'abord ceux des entreprises souvent submergées par les demandes de stages. La plate forme permettra de trouver des stagiaires plus facilement en ayant la garantie de sortir du fichier une fois les stagiaires trouvés. Mais la plateforme a aussi des avantages pour l'Ecole. Grâce à la géolocalisation de toutes les offres de stages, elle facilite le choix. Les enseignants pourront aussi montrer facilement dans quels secteurs se situe l'offre dans le département. Ceux qui n'ont pas l'habitude de chercher des stages, comme les enseignants des lycées généraux, apprécieront particulièrement l'outil. Enfin les élèves qui ont du mal à trouver un stage, par exemple parce qu'ils n'ont pas le réseau relationnel nécessaire, auront accès à une information importante sur les offres.

 

Quatre atouts. Pour Pascal Charvet "le site compte sur 4 atouts" pour trouver son public. Le  premier c'est la simplicité. La banque de stages permettra une recherche par diplôme, par compétences et par métier. Le site est compréhensible par les élèves. Le second atout c'est la sécurité. Le site permettra de prendre contact avec les entreprises en toutes sécurité pour elles et pour l'établissement. La qualité des offres est le troisième atout : la banque de stages sera maintenue en permanence. Il n'y aura pas d'offres périmées. Enfin la proximité est aussi un point important : le fait que les élèves puissent voir les offres près de chez eux est une incitation puissante à oser un stage.

Mon stage en ligne

 

Que faire après le bac L ?

Le bac +5 n'est pas nécessaire pour s'en sortir avec un bac L.  C'est une des bonnes nouvelles de ce numéro d'Infosup, une publication de l'Onisep. Seize secteurs d'activités et 300 formations attendent les lycéens de la série L. Pour chaque domaine, , présente les conditions d'accès, le programme, les débouchés et l'évolution de l'emploi. Touts les coordonnées des formations sont disponibles dans le guide avec le calendrier des inscriptions. Ce guide s'impose donc aux lycéens de la série littéraire dès la première pour préparer son avenir.

Commander

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Le cahier de texte numérique en colloque

" Manifestement le cahier de texte numérique est en train de signaler une mutation importante du métier d’enseignant. Et c’est probablement pour cela que des réticences s’expriment". Bruno Devauchelle rend compte du colloque organisé par la Maison des sciences de l'Homme Paris Nord les 5 et 6 octobre sur ce nouvel objet éducatif. Entre enseignants, élève, parents et chefs d'établissement (voire inspecteurs), le cahier de texte rebat les cartes et pousse les frontières. Il a au moins l'intérêt d'obliger les acteurs à se considérer et se parler. C'est pas si fréquent dans le système éducatif...

 

 Les  5 et 6 octobre se tient à la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord un séminaire de recherche qui a pour thème : « Le cahier de texte numérique dans le milieu éducatif : une approche interdisciplinaire et internationale ». Au moment où le cahier de texte numérique s’installe de manière officielle et obligatoire dans le paysage scolaire, un tel séminaire est d’un intérêt évident pour l’ensemble de la communauté scolaire française, mais aussi internationale. La doctorante Paola Costa (Télécom Paristech et Université de Genève ) dont la recherche porte sur cette question a su rassembler, avec l’aide de Daniel Peraya (Tecfa Genève) et Caroline Rizza (Telecom Paristech – Commission européenne), une cinquantaine de chercheurs et acteurs. Il sont été accueillis par son directeur Pierre Moeglin, lui-même particulièrement attentif à ces travaux dont il a souligné la nouveauté, la rareté et l’intérêt aussi bien pour la communauté des chercheurs que pour les acteurs de terrain.

Lisez le reportage

 

Les conférences d'Educatice

Le programmes des conférences d'Educatec - Educatice est publié. Du 23 au 25 novembre, le salon sera le grand rendez-vous des enseignants, cadres de l'éducation, chercheurs et entreprises intéressés par les TIC dans l'éducation. Le Café pédagogique, partenaire du salon, animera deux conférences : une sur les jeux sérieux le 23 novembre et une autre sur les mobiles le 24. Vous pouvez dès maintenant réserver votre invitation gratuite.

Le programme des conférences

Inscrivez vous

Les bonnes raisons de visiter Educatec Educatice

 

Vous aussi, devenez établissement partenaire du Café pédagogique !

Le Café propose aux établissements de devenir partenaires du Café. Directeurs, chefs d'établissement, en devenant partenaire vous bénéficiez d'une lettre d'information exclusive et de la mise en valeur de vos événements. Documentalistes vous recevrez de nouveaux services pour votre CDI. Découvrez notre nouvelle offre strictement réservée aux établissements d'enseignement.

L'offre établissements

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Pour répondre à la crise de l'école...

Le collectif "Ecole changer de cap", qui réunit des personnalités comme André Giordan, Brigitte Prot ou Jacques Lecomte, organise le 8 octobre à Paris un débat sur la crise de l'école. " De nature à stimuler et cultiver le désir d’apprendre en chaque enfant, et à prévenir les diverses formes de souffrances scolaires, les « Treize propositions » du Collectif École changer de cap serviront de fil conducteur à ce débat."

Le débat

Sur leurs propositions

 

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Développement durable

Quelques bonnes adresses pour travailler sur le changement climatique, l'exploitation du gaz de schistes, l'atmosphère etc.

Dans le Café mensuel

 

Robots sans frontières

Voilà un beau projet pour engager ses élèves dans  la culture technique. D'abord parce qu'il s'agit d'un projet international où sont inscrites déjà de nombreuses classes belges et françaises. Ensuite parce qu'il amène les élèves à entrer en contact avec le monde de l'entreprise, de l'idustrie, des laboratoires de recherche et que là aussi il brise les frontières. Le projet s'adresse aux écoliers, collègiens et lycéens . Il leur demande de construire un robot filoguidé capable de se mouvoir et doté d'une stratégie de jeu. Le projet permet un travail interdisciplinaire. Il encourage l'esprit scientifique et engage les jeunes dans les sciences.

Robots sans frontières

 

Savante banlieue

Les 13 et 14 octobre, les universités Paris 8 et Paris 13 organisent un cycle de conférences. On pourra ainsi écouter des scientifiques parler du vêtement numérique de demain, de la création artistique interconnectée, découvrir les fourmis ou encore des installations de réalité augmentée.

Demandez le programme

 

 

Revenir au sommaire

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le jeudi 06 octobre 2011.
En direct du forum
FEI16 : Vanessa Deglaire : Quand l'anglais redonne confiance..
- J'aurais souhaité en savoir un peu plus sur votre séquence Road Trip. Combien de semaines a duré la séquence? Avez-vous travaillé en salle informatique avec les élèves? Merci.
Collège : Blanquer explique la rentrée aux principaux
- Blanquer invente donc le pilotage direct : il écrit directement aux chefs d'établissements, et pas S/C des Recteurs et DASEN (qui ne sont même pas en copie !). Et donc une lettre (quel pouvoir juridique de ce document?) qui ne fait que paraphraser le...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces