Un projet innovant : Images et Patrimoine 

Découvrir son patrimoine proche, parfois secret, oublié, caché, insolite, le décrire, le photographier, en faire une belle présentation, pour soi, mais aussi pour les autres, publier sa recherche sur un site collaboratif et découvrir à son tour le patrimoine des autres, de la région, du pays, du continent, du monde… Voici le beau projet initié en 2010 par Pierre Clot, conseiller pédagogique TICE au Centre de ressources Tice-Images-Médias d’Albi. Une quarantaine de classes de primaire et de collège, dans le Tarn, en France et à l’étranger ont rejoint le projet avec autant d'enseignants et d'élèves qui apprennent à travailler ensemble. Le projet sera présenté au 5ème Forum des enseignants innovants à Orléans les 1er et 2 juin.


Outre la découverte du patrimoine local et l’ouverture au Monde, ce projet pluridisciplinaire et multiculturel permet la mise en œuvre du programme scolaire en français, en histoire-géographie, éducation artistique et maîtrise des outils informatiques. Selon Pierre Clot, il répond pleinement à la compétence 5 du socle commun de connaissances et de compétences : la culture humaniste.


Lecture de l’image, lecture de textes, situation dans l’espace et le temps, approche sensible de la réalité, attitude de curiosité pour le patrimoine mondial et les productions artistiques…tout cela prend sens à travers l’objectif final de production  esthétique et de partage collaboratif. Ce projet permet aux élèves d’explorer différentes fonctions de l’écriture : la fonction expressive (la description de l’objet, littéraire, poétique), la fonction cognitive (écriture scientifique en replaçant l’objet dans son contexte historique et géographique), la fonction sociale (en communiquant sur  le forum ou par mail pour demander l’aide technique nécessaire). Les élèves produisent des textes courts et de type différents.


C’est le travail de chaque enseignant participant avec son groupe. Le travail de Pierre Clot est l’accompagnement des enseignants en mettant à leur disposition des outils pédagogiques et un support technique, en accès libre sur le site : des cartes interactives pour situer chaque participant, un module esthétique de présentation des images avec une interface de saisie pour la mise en ligne, un logiciel gratuit de retouche d’images et, pour le travail de la langue,  une anthologie de textes classiques et une bibliographie de littérature jeunesse et d’écrits documentaires, le tout didactisé.


Comment ce projet est-il né ?


Ce projet est la suite logique du projet que j’avais initié en 2002, alors que j’exerçais les fonctions de maître animateur en informatique de circonscription, toujours dans un souci de donner du sens aux apprentissages, en mettant les TICE au service de ceux-ci, en tant qu’outils. Ce projet s’intitulait « Nos différences nous rassemblent ».

(http://pedagogie.ac-toulouse.fr/rer-vere-[...])


C’est sur la base de ce travail de 8 ans que j’ai pu intégrer le Centre de ressources TICE-Images-Médias du Tarn, qui est une structure unique en France, soutenue par le Conseil Général, la Direction des services départementaux de l’Education Nationale (ex  l’Inspection Académique) et le CDDP du Tarn. Le projet actuel est une déclinaison institutionnalisée du projet initial, ce qui lui donne à la fois des moyens de développement plus conséquents et une plus grande visibilité.


Les productions sont très belles, et pourtant, ce projet ne s’adresse pas particulièrement aux enseignants maîtrisant les nouvelles technologies. Quels outils spécifiques avez-vous conçu ?


L’objectif est de mettre les TICE au service des disciplines, l’outil n’est pas une fin en soi. C’est pourquoi nous avons développé des interfaces simples d’utilisation. Il arrive que des enseignants ne s’occupent pas de la mise en ligne et nous envoient directement les textes et images. C’est nous qui nous occupons ensuite de la mise en forme. Mais tout est fait pour que les élèves puissent œuvrer eux-mêmes. Ce qui m’importe est surtout le travail de l’image et du texte de manière sensible : c’est dans ce sens qu’est conçu proposé le logiciel de retouche d’images, vers un graphisme plus personnalisé, et c’est pour ça aussi qu’il est conseillé de réaliser un travail d’écriture ambitieux, en prenant exemple sur de vrais textes littéraires. Les textes conseillés à la lecture peuvent paraître difficiles pour le primaire, mais on est étonné des résultats obtenus dès que l’on fait le pari de l’intelligence. L’accompagnement des enseignants est bien entendu essentiel pour faire en sorte que les élèves s’approprient ces textes pour qu’ils deviennent véritablement des outils au service de leur propre écriture.  C’est en particulier l’interprétation sensible de cette approche du patrimoine qui doit être mise en avant.


Des écoles de tous les coins du Monde vous rejoignent. Comment se font les contacts ?


L’existence du projet précédent nous a permis depuis quelques années déjà de nous faire connaître et de gagner la confiance de tous les acteurs, qu’ils soient participants ou partenaires. Nous avons eu ainsi l’occasion de travailler avec de nombreux pays francophones ainsi qu’avec des établissements français à l’étranger. Notre action est soutenue par Prof-Inet, un site québécois de mise en relation des classes et des projets de coopération internationale dans la communauté francophone, par différents sites en lien avec le patrimoine, ainsi que par des sites pédagogiques comme le Café Pédagogique.


Vous accompagnez les projets du département en présentiel. Pensez-vous que d’autres départements pourraient déléguer des conseillers pédagogiques sur ce projet ?


C’est bien-sûr notre souhait. Le département des Hautes-Pyrénées a d’ailleurs rejoint le projet. C’est très simple, il suffit de nous contacter sur le site, nous sommes prêts à accueillir tous ceux qui souhaitent se joindre à nous, apportant ainsi diversité culturelle et leur propre expertise au service du projet.


Propos recueillis par Béatrice Crabère


Le site :

http://pedagogie.ac-toulouse.fr/centre-tice-albi[...]



Par fjarraud , le mardi 15 mai 2012.

Partenaires

Nos annonces