Olympiades des métiers : Finale nationale à Clermont-Ferrand 

Les J.O. à peine terminés, d’autres Olympiades se préparent. C’est la fine fleur des métiers qui est attendue à Clermont-Ferrand les 23 et 24 novembre pour la finale française des Olympiades des Métiers. "Vitrine vivante des métiers" les Olympiades des métiers réunissent tous les deux ans des jeunes de moins de 23 ans, apprentis, lycéens ou salariés, venus du monde entier. Ils s'affrontent pour obtenir une médaille d'or, d'argent ou de bronze qui reconnait leur excellence professionnelle au niveau mondial. Auparavant, chaque pays sélectionne ses candidats. Pour la France, des 832 candidats retenus à l’issue d’épreuves régionales, moins d’une cinquantaine devraient gagner leur ticket pour Leipzig où se tiendront les Olympiades en juillet 2013.

 

Depuis janvier, des compétitions régionales ont permis de faire apparaître les meilleurs jeunes professionnels dans une cinquantaine de métiers : bâtiment, métiers de l’alimentation, de l’industrie, de l’automobile, du végétal, des services, des TIC… 26 régions y ont participé. Au total, 7300 candidats, majoritairement âgés de moins de 20 ans, se sont affrontés au niveau régional. De ces compétitions locales ressortent 832 jeunes. Deux sur trois (61%) sont en alternance ou apprentissage, 29% en lycée ou université et 9% en entreprise.

 

Quentin Schmitt vient tout juste d’obtenir son bac pro carrosserie, mention Bien. C’est son professeur d’atelier qui lui a conseillé de participer aux Olympiades. Sa médaille d’or aux sélections régionales lui a déjà permis d’obtenir un job d’été. Mais ce que vise Quentin c’est d’intégrer le lycée Claustres de Clermont-Ferrand où une spécialisation « rallye » forme des jeunes à la maintenance automobile pour des compétitions sportives. En 2ème année de BTP pâtissier, Pierre-Henri Roullard rêve de pouvoir ouvrir une boutique. Et une médaille à Leipzig aiderait fortement ce projet. Pour le moment il se concentre sur le sujet proposé aux olympiades nationales.

 

Une finale pour découvrir  les métiers

 

Autour de ces jeunes les métiers se mobilisent. Des professionnels assistent les candidats dans leur préparation. Mais les corps de métier fournissent aussi les juges et les surveillants des épreuves. Enfin les finales sont un moment fort pour faire connaître un métier. Durant les finales, le public pourra rencontrer des professionnels, découvrir les métiers et voir les finalistes en action. Les finales sont aussi très utiles pour des jeunes qui hésitent sur leur orientation…

 

A l’issue des finales nationales, il ne restera que quelques mois pour élever le niveau et le moral des finalistes au niveau mondial. Mais, au bout de tous ces efforts, quelle récompense ! "C'est la plus belle expérience de ma vie", nous expliquait une participante des Olympiades 2010. Elle a appris "qu'il ne faut jamais lâcher", qu'il faut se battre jusqu'au bout, contre soi. Pour des jeunes qui ont souvent eu un parcours scolaire difficile ou dont l’orientation a souvent été critiquée, les Olympiades sont un moment unique de reconnaissance. Avoir moins de 23 ans (c’est la condition première) et être reconnu comme un des meilleurs professionnels face à d’autres jeunes venus d’une cinquantaine de pays, relève de l’exploit. Il ne reste plus que  quelques mois à 832 jeunes Français pour s’y préparer.

 

François Jarraud

 

 

Sur les Olympiades 2011

A quoi servent les Olympiades ?

Le site des Olympiades

Les finalistes 2011

Les finalistes à l’Elysée

 

Par fjarraud , le lundi 13 août 2012.

Commentaires

  • fjarraud, le 13/08/2012 à 05:25
    Vous pouvez ici commenter cet article.Il suffit d'être inscrit sur le site.
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces