Dix conseils pour…  

Tout au long de ce mois de rentrée, Le Café pédagogique s'adresse aux nouveaux professeurs mais aussi aux plus anciens et à leurs chefs d'établissement. Un quinzaine de fiches conseils, courtes, pratiques, pour aider au redémarrage de l'année scolaire. Rédigées par les meilleurs experts elles sont proposées à votre réflexion...

 

 

Dix conseils pour… Respecter les nouveaux professeurs…

 

 

Malgré le rendez-vous pris par téléphone avec le proviseur-adjoint, quand le nouveau professeur de mathématiques, Mathieu Perrière, s’est présenté pour la première fois au Lycée Aristide Briand, le 6 juillet, il a été reçu par une secrétaire stagiaire qui devait accomplir une tâche d’accueil  pour satisfaire une des innombrables obligations  figurant au cahier des charges de sa séquence de formation en situation réelle. Après avoir longé quelques couloirs en compagnie de cette hôtesse, le nouveau venu s’est retrouvé en salle des profs, face à Madame Delattre-Beauvau, professeure de français,  qui passait relever son dernier courrier de l’année. Cette  future collègue  a d’emblée signalé qu’elle avait un fils du même âge que lui et que jamais au grand jamais elle n’aurait voulu qu’il fût enseignant… Ensuite elle lui a montré  la note de service qui pendouillait à la porte. De biais, Mathieu Perrière a lu qu’il fallait se présenter le lundi 3 septembre à 9h30 pour la prérentrée…  Cette précieuse information engrangée, il est reparti vers l’immense portail du lycée, frêle silhouette juvénile remontant le courant désordonné d’une kyrielle d’élèves venant déposer  leur dossier pour la rentrée prochaine.

 

Sur le terrain, les nouveaux professeurs sont reçus à minima. Aucune hostilité déterminée ne les frappe en particulier, mais les multiples usages d’un établissement  leur opposent parfois un  parcours initiatique très ardu ou plus simplement un bizutage tacite.  Les classes difficiles, les emplois du temps  détestables, les salles sans confort, le matériel laissé par les autres… quelques établissements ont tendance à satisfaire les désidératas des anciens déjà sur place au détriment des nouveaux…  Bref ;  de temps à autre, débuter rime avec expier…

 

Premier conseil : Éradiquer les pratiques  kafkaïennes des académies .

 

Nombre de rectorats distribuent un livret d’accueil, qui en général est une belle œuvre de communication inadaptée aux besoins concrets d’un nouveau professeur  confronté à la complexité de l’administration scolaire. Dans chaque académie, tout nouvel enseignant devrait se voir attribuer un unique  interlocuteur parmi les cadres administratifs (catégorie A). Ce référant aurait pour mission de réguler toutes les questions non pédagogiques (nomination, salaires, constitution de dossiers administratif, gestion de carrière, droits statutaires…)   Le cadre  en question servirait de médiateur permanent entre le nouvel enseignant qui est une personne et son nouvel employeur qui est un système.

 

Deuxième conseil : Codifier la première arrivée  dans  un établissement

           

Chaque établissement reçoit les nouveaux professeurs à sa manière parfois chaleureusement, souvent sans efficacité. Il faudrait  garantir un accueil logistique ayant une réelle teneur professionnelle. Un nouvel enseignant doit pouvoir être opérationnel dans les premiers instants de sa prise de fonction. Il est du devoir de l’établissement de devancer les questions de clés, de casiers, de reprographie, de restauration, de parking…etc.  sans attendre que le professeur ait à surmonter toutes sortes d’obstacles matériels  au fur et à mesure de son intégration.

 

Troisième conseil : Formuler clairement la culture d’établissement 

           

Un nouvel enseignant ne peut pas assimiler illico le projet d’établissement, le règlement intérieur, le  dernier rapport d’activité, les PV des CA les plus marquants, les us et coutumes de l’établissement… etc. Or il n’est pas acceptable qu’un nouveau professeur découvre certaines habitudes au hasard parfois en ayant pris une initiative le mettant en porte à faux.  Il serait opportun de prévoir  un vade-mecum  pragmatique  énumérant  de manière synthétique les  dispositions essentielles : règles de notation des élèves, utilisation du carnet de liaison avec les  familles, punitions, accès des élèves à l’infirmerie…

 

Quatrième conseil : Assurer une logistique confraternelle active et loyale

           

Les professeurs documentalistes devraient prévoir l’arrivée des nouveaux professeurs en préparant à l’attention de chacun d’eux, une collection  à jour des manuels utilisés dans les classes où exercera le nouveau. Les professeurs de la même discipline que le nouvel enseignant devraient  faciliter son accès aux matériels pédagogiques spécifiques en veillant à ne pas le défavoriser notamment en ce qui concerne l’emploi du temps et la répartition des classes.

 

Cinquième conseil : Protéger les nouveaux professeurs contre l’entropie  du système

 

Les contradictions sont fréquentes entre les multiples  hiérarques qui dispensent  formations et conseils aux nouveaux professeurs. Par exemple, dans le passé on a pu  assister à des conflits entre des professeurs en IUFM, les inspecteurs pédagogiques (IA-IPR),  les inspections générales, tant sur le contenu des savoirs  à transmettre aux élèves que sur les méthodes de transmission…  Les nouveaux professeurs devraient être dûment fixés en ces deux domaines sans avoir à  faire les frais de débats ou de conflits intra institutionnels.

 

Sixième conseil : Favoriser la recherche doctorale  en pédagogie

           

Il est nécessaire que les nouveaux professeurs développent un intense intérêt pour la matière qu’ils enseignent. Si les nouveaux enseignants sont d’un niveau universitaire  tout à fait  avéré dans leur discipline, ils sont en général moins férus en didactique ou en psychopédagogie. Sans atténuer l’engagement des professeurs dans la recherche vouée à leur discipline, il serait utile de développer un programme national pour les inciter à produire des  thèses en sciences de l’éducation  ou dans tout autre domaine leur permettant de peaufiner leur  connaissance de l’institution scolaire, des élèves et de l’enseignement.

 

Septième conseil : Aguerrir contre l’instrumentalisation

           

Un nouvel enseignant ne sait pas spontanément comment se situer par rapport à certains membres de la communauté scolaire ou à des interlocuteurs externes. Il court parfois le risque d’être piégé dans divers rapports de forces. Quand les circonstances l’exigent et dans le strict respect de la neutralité qui lui incombe, un chef d’établissement doit protéger tout nouvel enseignant contre l’instrumentalisation dont il pourrait être l’objet dans le cadre de ses missions, de la part de groupes ou d’individus (administrations,  parents d’élèves,  politiciens,   lobbies, marques commerciales, entreprises, presse…)

 

Huitième conseil : Cesser d’imposer la résolution des disparités au nouveau professeur

           

Un nouveau professeur  peut être amené à exercer concomitamment dans plusieurs établissements ou dispositifs distincts dans un même établissement. Une telle situation complexifie son adaptation. Les établissements ou dispositifs concernés ne devraient pas faire porter la charge de cette complexité au professeur. C’est à eux de s’entendre et de se  coordonner pour simplifier les conditions de travail de l’enseignant et non à ce dernier de se débattre dans la disparité des règles et des  pratiques.

 

Neuvième conseil : Organiser un  feed-back  professionnel efficient

           

Après la phase d’accueil de quelques heures,  un nouveau professeur est souvent abandonné à son sort. Les questions qu’il peut alors poser se limitent en général  aux conversations expéditives en salle des professeurs. Les nouveaux professeurs (collégialement) devraient bénéficier d’une réunion mensuelle avec les cadres de l’établissement (par exemple chef d’établissement, adjoint, CPE, gestionnaire…). L’objectif, serait d’entendre les nouveaux professeurs et de leur fournir des réponses incontestables pour leur meilleure professionnalisation.

 

Dernier conseil : Créer une instance exogène d’analyse des pratiques

           

Tout enseignant débutant  devrait avoir la possibilité d’inviter deux ou trois personnes neutres dans sa classe lors de ses activités avec les élèves. Ces personnes extérieures à la hiérarchie pédagogique ou administrative de l’intéressé auraient pour mission de l’habituer  à analyser ses pratiques et sa façon d’être face aux élèves. L’analyse resterait orale et ne ferait l’objet d’aucune utilisation dans la carrière du professeur. Les experts externes pourraient être retenus sur  liste ministérielle parmi les enseignants des nouvelles écoles supérieures du professorat d’une autre académie que celle du lieu d’exercice du professeur.

 

Gilbert Longhi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les prochaines fiches : Dix conseils pour...

 

- gérer son stress

- asseoir son autorité

- gérer l'agressivité

- différencier sa pédagogie

- gérer la mixité

- développer une bienveillance scolaire globale

- gérer la relation avec les parents

- devenir un chef d'établissement normal

- démocratiser la persévérance dans les études

- assumer un mandat de délégué des parents d'élèves

- préparer une seconde carrière

- jouer en classe... etc.

 

 

Par fjarraud , le lundi 03 septembre 2012.

Commentaires

  • lhenry, le 14/09/2012 à 12:57
    Moi non plus je ne comprends pas le rôle du professeur documentaliste !!! En quoi  devrait-il préparer un jeu de livres pour les nouveaux arrivants ??? S'il gère parfois les manuels scolaires dans son établissement, ce n'est pas dans ses attributions... Et que faire en lycée, alors que le CDI ne dispose pas toujours de l'ensemble des spécimens envoyés par les éditeurs... Le Professeur documentaliste devrait les commander pour les nouveaux arrivants ??? J'aurais préféré quelques lignes sur notre rôle pédagogique souvent mal connu...
  • fyvetot, le 04/09/2012 à 13:06
    Juste une petit question : qui sont ces "meilleurs experts" qui ont rédigé ces fiches ? 
    Le 4ème conseil me choque un peu : je ne comprends pas pourquoi ce serait le prof doc qui préparerait un lot de manuels pour les nouveaux arrivants (chaque établissement fonctionne différemment pour la gestion de ces manuels).
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces