L'Expresso du 15 novembre 2012 

Le fait du jour

15 novembre 2002 : à l'initiative de la Chambre de commerce et d'industrie de Seine Saint-Denis une première Ecole de la seconde chance s'ouvre dans le 93. Aujourd'hui, les écoles ont essaimé dans toutes les régions et tentent de remettre à flot environ 7 000 jeunes chaque année. Ce Samu de la formation s'est construit une culture éducative qui juge sévèrement l'Education nationale. Une raison de plus pour aller y voir...

 

Un projet qui réunit entreprises et élus

 

Invité par l'Observatoire des zones prioritaires (OZP), Georges Guilbert pilote les destinées des 4 écoles de Seine Saint-Denis et est l'inventeur de la formule. "En 2002 nous apprenons que le 93 est éligible aux aides européennes. On décide de les utiliser pour former les jeunes qui tiennent les murs". (...)
15/11/2012 à 06:24  |  (0 commentaire)
Le système

Les nouveaux rythmes mettent-ils en danger l'économie montagnarde ? C'est ce qu'affirme la député UMP Sophie Dion dans une question au gouvernement. "Votre projet de calendrier fixerait très tardivement les vacances de Pâques en les décalant du mois d'avril au mois de mai. Une telle décision pénaliserait gravement notre économie de montagne. Elle aurait des conséquences lourdes pour cette économie : fermeture prématurée des stations, rupture anticipée des contrats des saisonniers". Vincent Peillon lui répond le 14 novembre. "Il faut aussi dire la vérité : tout ce que vous avez affirmé est inexact ! Le 23 novembre, le Conseil supérieur de l’éducation se réunira. La proposition de calendrier qui sera faite est la même que l’année passée.

Compte rendu des débats

15/11/2012 à 06:24  |  (0 commentaire)
Le système

Alors que s'annonce la première table ronde entre ministère, syndicats, collectivités territoriales et mouvements d'éducation , le camp "pédagogique" publie un communiqué commun signé par la Fep Cfdt, le Sgen, le Snpden et l'Unsa Education, la Fcpe, l'Afev, le Crap, Education & devenir, les Francas, la Fespi et la Ligue de l'enseignement.

 

Ils posent "sept exigences" sur des points qui sont en débat. (...)
15/11/2012 à 06:24  |  (0 commentaire)
La classe

"L'intérêt d'avoir un écrivain dans sa classe, c'est tout l'inconnu que ça apporte aux élèves et au professeur". Invitée au lancement de la 6ème édition du dispositif "A l'école des écrivains",  Valérie Menut, professeure de français à Azé (53) témoigne de ses effets positifs. Mais comment faire entrer cette expérience littéraire dans les objectifs de l'enseignement du français ?

 

" C’est un crève cœur de voir que tant d’enfants vont a l’école a reculons !". George Pau Langevin, ministre de la réussite éducative, a lancé le 14 novembre une opération qui doit remettre les élèves en avant. Depuis 6 ans, "A l'école des écrivains", un dispositif initié par le ministère, avec le soutien de la Maison des écrivains et de  la littérature et de la Caisse des dépôts, invite des écrivains à travailler durant une année, de façon régulière, avec une classe d'un collège rural ou de l'éducation prioritaire.

(...)
15/11/2012 à 06:24  |  (0 commentaire)
La classe

Il y a six ans, Coraline Soulier, professeure de lettres classiques, a rencontré le mouvement OuLiPo, « Ouvroir de la Littérature Potentielle », mouvement littéraire qui est né autour de Queneau, Pérec, Calvino, Roubaud … et qui cherche à explorer toutes les structures formelles favorisant la création. Cette rencontre a changé sa vie : elle est maintenant présidente de « Zazie Mode d'Emploi », association oulipophile lilloise, créée par Robert Rapilly et a commencé des recherches sur « l'influence des ateliers d'écriture et des lectures publiques sur l'écriture des oulipiens. » A la lumière de ces pratiques et réflexions savantes, elle témoigne des potentialités de la contrainte comme extraordinaire stimulus d'écriture, pédagogiquement transférables aujourd’hui jusque sur Twitter. A la lumière de ses expériences d'enseignante, elle nous rappelle d’ailleurs que paradoxalement l'atelier d'écriture forme moins des écrivains que des lecteurs. En ce sens aussi, il a toute sa place dans les cours de français, pour peu qu'on envisage ceux-ci comme un lieu d'apprentissages vivants, comme un auditorium où développer sa capacité d'écoute, comme une école de la créativité et de la bienveillance

 (...)
15/11/2012 à 06:24  |  (0 commentaire)
La classe

L'intérêt est-il nécessaire à la réussite scolaire ? Ce n'est pas sur, nous dit Julien Masson, enseignant et auteur d'une thèse sur le sujet (Paris Ouest Nanterre). " L’intérêt que porte l’élève pour les activités scolaires n’impacte que peu les résultats scolaires et qui plus est avec une amplitude négative. En d’autres termes, le fait de ressentir de l’intérêt pour un sujet n’implique pas forcément qu’on y réussisse, au contraire", nous dit-il. Pour autant, démotiver ses élèves n'est pas profitable non plus...

 

 

Une recherche menée auprès de plus de 450 élèves des départements du Rhône et de la Loire au cours de l’année 2010 relativise certaines idées préconçues sur la motivation des élèves d’école primaire.

(...)
15/11/2012 à 06:24  |  (2 commentaires)
Le système

Qu'est ce qui peut décourager un nouvel enseignant ? Le chef d'établissement, affirme une étude de la Michigan State University réalisée par Peter Youngs. Il s'est demandé pourquoi un tiers des nouveaux enseignants quittaient le métier ou changeaient d'établissement au cours de leurs deux premières années d'enseignement. D'après lui, plus que les ressources disponibles ou les conditions de travail, la relation qu'entretient le chef d'établissement avec les enseignants est déterminante dans la décision de rester ou de quitter l'établissement ou la profession.

(...)
15/11/2012 à 06:24  |  (0 commentaire)
Citoyenneté

"L’évolution demeure globalement positive concernant la façon dont est appréhendée la problématique de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre à travers le monde", affirme une étude de l'Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS). Mais 48 états continuent à pénaliser l'homosexualité et 22 appliquent le slois avec rigueur. Dans d'autres états la loi peut être libérale et la population très homophobe.

 

L'étude

15/11/2012 à 06:24  |  (0 commentaire)
Citoyenneté

" En s'engageant dans des procès contre le "racisme anti-Blanc", le mouvement associatif ... alimentera  le sentiment d'injustice des jeunes qui se sentent humiliés par ceux qui maîtrisent le langage permettant d'échapper aux accusations de "racisme", écrivent dans Le Monde le sociologue S Beaud et l'historien G Noiriel. Pour eux, "La racialisation du discours public contribue ainsi à l'enfermement identitaire de la fraction déshéritée de la jeunesse populaire. Privés de toute possibilité de diversifier leurs appartenances et leurs affiliations, ces jeunes intériorisent un vocabulaire racial qu'ils n'ont pas inventé, mais dans lequel ils se reconnaissent'.

 

L'article

15/11/2012 à 06:24  |  (0 commentaire)
La classe

Du 21 au 23 novembre, le salon Educatec Educatice sera le carrefour des acteurs de l'Ecole, enseignants, éditeurs, éducation nationale, entreprises du numérique. 200 exposants présentent les nouveaux produits pour l'éducation. Près de 10 000 visiteurs sont attendus.

 

Inscrivez vous  aux conférences du Café pédagogique. (...)
15/11/2012 à 06:24  |  (0 commentaire)
Les disciplines

 

Le Journal officiel du 15 novembre publie un arrêté modifiant les programmes d'histoire-géo de première générale. En histoire : "Dans la colonne intitulée Questions du thème 3 de la partie Histoire, les mots : « La fin des totalitarismes » sont remplacés par les mots : « La fin des régimes totalitaires ». Dans la colonne intitulée Mise en œuvre du thème 3 de la partie Histoire, les mots : « Les totalitarismes face aux démocraties dans les années 1930. » sont supprimés.  Dans la colonne intitulée Mise en œuvre du thème 3 de la partie Histoire, les mots : « La sortie progressive du totalitarisme en URSS : Khrouchtchev, la déstalinisation et ses limites ; Gorbatchev, de la Glasnost à la disparition de l'URSS. » sont remplacés par les mots : « Gorbatchev et la fin de l'URSS. »  Dans la colonne intitulée Mise en œuvre du thème 4 de la partie Histoire, les mots : « Le partage colonial de l'Afrique à la fin du xixe siècle » et les mots : « Deux études : La fin de l'empire des Indes. » sont supprimés.  "

(...)
15/11/2012 à 06:24  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Association de professeurs de SVT, l'APBG tiendra ses prochaines Journées nationales du 16 au 18 novembre à Paris. Le thème des Biogéosciences prendra en compte les nouveaux programmes du lycée. En région, l’APBG développe des activités importantes sur le terrain et des échanges avec les universitaires et le monde socio économique. Elle travaille en liaison avec le Plan Académique de Formation,  les activités de formation sont constables sur les sites régionaux. L’APBG participe à des instances diverses dans les domaines de l’éducation, la recherche, la santé, les biotechnologies, l’environnement,…  et  participe à la promotion auprès de ses adhérents des ressources naturelles et scientifiques locales et nationales.

 

L'APBG a 100 ans

15/11/2012 à 06:24  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le jeudi 15 novembre 2012.

Partenaires

Nos annonces