L'Expresso du 16 novembre 2012 

Le fait du jour

"On prend les devants pour éviter que ça tourne au vinaigre". Pour le Snuipp, qui saisit directement Jean-Marc Ayrault, la refondation s'égare. Le 15 novembre, Sébastien Sihr a présenté les résultats d'un sondage auprès de 24 000 enseignants du premier degré qui montre que les priorités de la refondation ne sont pas dans les rythmes scolaires. Le syndicat estime que, si l'Etat ne peut accompagner les communes dans la refonte des rythmes, il vaut mieux passer à autre chose...

 

Quel impact des rythmes sur les résultats ?

 

"Ce n'est pas la baguette magique pour améliorer les résultats des élèves". Pour le Snuipp, réformer les rythmes scolaires serait sans grand effet sur la réussite scolaire. Le syndicat en tire la preuve en comparant les résultats des évaluations de CM2 de 2006 entre les départements qui étaient à 8 demi-journées et ceux qui travaillaient 9 demi journées. Entre les deux catégories, il n'y a pas de grande différence de résultats scolaires. (...)
16/11/2012 à 07:22  |  (4 commentaires)

Tout le monde trouve l’idée bonne. Certes quelques voix discordantes s’élèvent mais faiblement. C’est vrai, cela ne se discute pas, nous ne pouvons continuer ainsi, tout un monde est à reconstruire à commencer par celui de l’éducation. Alors, chacun dépose dans l’escarcelle ses idées, ses rêves aussi et l’enthousiasme dévore la morosité. Chacun se sent concerné, impliqué. Après tout l’école, l’éducation est l’affaire de tous, celle d’un avenir commun pour nos enfants. Chacun construit son école idéale et patatras au moment de regarder le contenu de l’escarcelle, les différences surgissent comme le nez rouge d’un clown dans une foule d’hommes d’affaires.

 

Et bien ouvrons le débat, mettons nous autour de la table ronde, ovale, rectangulaire, carrée, et discutons. Là l’affaire se corse, les participants arrivent avec leur légitime point de vue, leur légitime regard sur ce qu’il y aura à perdre et à gagner, leur soif aussi d’être reconnu à leur juste mesure. L’idée de reconstruire le monde se transforme en équation irrésoluble dont les composants s’opposent, s’annulent, se superposent, s’embrouillent dans un flou étonnant. Au moment de passer à la construction, les manches restent fixées au poignet de crainte que seuls quelques uns n’aient à les retrousser.

 

L’idée est belle et partagée. La réalisation demande à chacun de sortir de son rôle habituel, de donner de soi, de perdre aussi quelque chose sans trop savoir ce qu’il aura à y gagner. Alors, on rogne sur les plans, on choisit des matériaux connus, on diminue le jardin prévu et on refixe les tableaux noirs. Le bien fondé des arguments n’est pas en jeu. Qui paye quoi ? Si je travaille plus, serai je payé plus ? Quelles qualifications pour encadrer les enfants ? Quelle formation ? Justifiées ou non, les questions dressent des frontières d’incompréhension entre des intérêts qui bien que légitimes gomment d’un coup l’ambition de reconstruire tous ensemble.

(...)
16/11/2012 à 07:22  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Jeudi 15 novembre, à Rennes, le 25ème prix Goncourt des Lycéens a été décerné à Joël Dicker  pour son roman « La Vérité sur l’Affaire Quebert ». Treize lycéens, délégués par leurs régions, y représentaient les 2 000 lecteurs qui, depuis septembre, dans une cinquantaine d’établissements français et étrangers, ont parcouru avidement la sélection des 11 romans choisis à la rentrée par l’académie Goncourt. Comme dans toute pédagogie de projet, ce qui importe d’ailleurs, c’est sans doute moins l’aboutissement que le cheminement, moins le produit final (une œuvre littéraire de premier choix pour certains, un événement éditorial, médiatique, économique, pour les autres) que le processus (lecture intensive d’une dizaine de romans contemporains, débats vifs et argumentés à l’intérieur des classes, rencontres avec des écrivains, activités d’écriture diverses …).

(...)
16/11/2012 à 07:22  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Lycéen, enseignant, organisateur,  académicien : tous partagent avec nous le souvenir et les espoirs de ce pari pédagogique.

 

Parole de lycéen

 

Théo Herrias est élève en première L au Lycée Claude Fauriel à Saint-Etienne. Il a participé à la sélection du roman lauréat 2012 dans sa classe Goncourt, aux délibérations régionales, puis aux délibérations nationales. Il a été chargé jeudi 15 novembre à Rennes d’annoncer  officiellement le nom du vainqueur. 

(...)
16/11/2012 à 07:22  |  (0 commentaire)
Le système

A l'occasion d'un voyage à Lille le 15 novembre, à à 11 jours de la Semaine école - entreprises, le ministre de l'éducation nationale, qui était accompagné du ministre du redressement productif, a annoncé son intention de rapprocher écoles et entreprises. "On a besoin d'espérance, de montrer que la France a des capacités et je veux que l'Education nationale participe pleinement dans cette reconquête, dans ce redressement qui doit être celui du pays dans les années qui viennent", a-t-il déclaré à l'AFP. Il a annoncé l'installation d'un Conseil éducation économie en 2013. Un parcours de découverte des métiers sera mis en place dès la 6ème.

 

Dépêche AFP

16/11/2012 à 07:22  |  (0 commentaire)

Du 9 au 16 novembre, une semaine d'actualité de l'enseignement supérieur en une seule page en partenariat avec EducPros.

 

Sciences po Paris : les personnels entre la peur et l'auto-censure

Un verrou a sauté à Sciences po. Après huit mois de procédure de succession de Richard Descoings, les langues se libèrent et révèlent le climat d'auto-censure et de peur qui règne chez les personnels depuis longtemps. Une tension largement décriée lors d'une assemblée générale le 14 novembre 2012.

(...)
16/11/2012 à 22:40  |  (0 commentaire)

Du 8 novembre au 16 novembre, l'essentiel de la semaine en une seule page...

 

Peillon veut rapprocher école et entreprises

A l'occasion d'un voyage à Lille le 15 novembre, à à 11 jours de la Semaine école - entreprises, le ministre de l'éducation nationale, qui était accompagné du ministre du redressement productif, a annoncé son intention de rapprocher écoles et entreprises. "On a besoin d'espérance, de montrer que la France a des capacités et je veux que l'Education nationale participe pleinement dans cette reconquête, dans ce redressement qui doit être celui du pays dans les années qui viennent", a-t-il déclaré à l'AFP. Il a annoncé l'installation d'un Conseil éducation économie en 2013. Un parcours de découverte des métiers sera mis en ... (...)
16/11/2012 à 22:40  |  (0 commentaire)
Le système

Le Sgen propose deux guides accessibles en téléchargement pour les mutations premier et second degré. Calendrier, reglementation, description des étapes, barèmes, conseils pour les voeux, ces deux brochure aideront les candidats.

 

Le guide primaire

Et secondaire

 

16/11/2012 à 07:22  |  (1 commentaire)
Le système

La député communiste Marie-George Buffet a déposé une proposition de loi sur la maternelle qui ouvrirait un droit à la scolarisation dès 2 ans.  " Tout enfant est accueilli, à l’âge de trois ans, dans une école maternelle ou une classe enfantine, le plus près possible de son domicile, et à l’âge de deux ans si sa famille en fait la demande. Ce droit est garanti par l’État à toute personne qui en fait la demande pour son enfant". La proposition prévoit aussi que la scolarisation soit adaptée et prend ses distances avec la "primarisation" de la maternelle. L'école maternelle " n’est pas soumise à des exigences de résultats ni à l’objectif d’acquisition de compétences précises faisant l’objet d’évaluations. Les seules évaluations possibles doivent permettre de détecter précocement les enfants en difficulté afin de mettre en œuvre au plus tôt les aides adaptées dans un objectif de réduction des inégalités."

 

Le texte

16/11/2012 à 07:22  |  (0 commentaire)
Le système

S’il y a bien une constante depuis quelques années à droite, c’est la réitération de l’évocation de symboles de ‘’restauration’’ ( où le retour préconisé à « l’uniforme » joue un rôle particulier)  , et la mise en avant d’un rôle ‘’patronal’’ des chefs d’établissements  dans le cadre d’une large autonomie concurrentielle associée à l’effacement du principe de sectorisation scolaire.

 

Les affrontements de personnes pour le contrôle de l’UMP ( versus Fillon-Copé ) en ont été encore l’occasion. Dans la toute dernière ligne droite, François Fillon a tenu à accorder une attention toute particulière au domaine scolaire, et à faire feu de tout bois en cette direction lors de sa dernière interview à l’Express (...)
16/11/2012 à 07:22  |  (1 commentaire)
La recherche

Quand Paris et Pékin travaillent ensemble sur le bien-être à l'école parlent-ils de la même chose ? Sans doute pas. Pourtant le colloque franco-chinois qui s'est tenu au CIEP de Sèvres les 14 et 15 novembre a dégagé du sens. Même si au thème du bien-être était accolé la question de l'évaluation des établissements. Les distances sont élastiques...

 

Près de 130 experts ont été invités par le CIEP à participer à ce colloque international sur le bien-être à l'école et l'évaluation des établissements. A coté des importantes délégations chinoise et française, 13 autres nationalités ont suivi les travaux qui ont alterné conférences et ateliers.

(..)
16/11/2012 à 07:22  |  (4 commentaires)
La classe

Un établissement scolaire a-t-il vraiment besoin d'avoir un site web ? Cette question que l'on s'est posé en 1995 paraît aujourd'hui d'une naïveté étonnante tant cela semble évident... Et pourtant, à consulter un grand nombre de sites web d'établissements scolaires, on se demande si leur contenu est vraiment nécessaire. Ou plutôt on peut se demander l'intention réelle de ceux qui l'ont conçu. Et pourtant désormais c'est un incontournable. Mais désormais concurrencé par les réseaux sociaux numériques, ce questionnement est de nouveau d'actualité, d'autant plus que les ENT se sont développés offrant aux élèves et à leurs familles les contenus souvent mis précédemment sur le site web.

(...)
16/11/2012 à 07:22  |  (3 commentaires)

L'Ecole transmet-elle les stéréotypes sexués ? Louise Tourret reçoit sur Rue des écoles, samedi 17 novembre à 19h, sur France Culture, François Vouillot et Sylvie Ayral. Une émission bienvenue après l'affaire du célèbre Dictionnaire des écoliers...

 

16/11/2012 à 07:42  |  (0 commentaire)
La classe

Les 28 et 29 novembre avec Les Salons de Choiseul, le lycée Choiseul de Tours proposera pas moins de 28 conférences de haut niveau touchant aussi bien l'histoire, que la littérature, la philosophie , la géopolitique. De nombreux universitaires prêtent leur concours à cette opération. Mais c'est aussi le cas de directeurs de service, di patrons de musées, d'écrivains, d'anthropologues. Enfin, il y a les enseignants : Stéphane Genêt, professeur d'histoire-géo, Sylvie Mercadal, professeure documentaliste et Carol Simonet, professeur d’arts appliqués. Ce sont eux qui ont inventé et construit ce grand projet. Mais pourquoi faire ?

(...)
16/11/2012 à 07:22  |  (0 commentaire)
La classe

D'où viennent les robots? A quoi servent-ils? Est-il envisageable qu'ils prennent la place des hommes? Quel est le devenir de la robotique? L'exposition  "Et l'Homme... créa le robot" propose une rencontre exceptionnelle avec ces robots qui ont déjà investi notre quotidien. Qu'ils soient utilisés dans l'industrie, le nucléaire ou la défense, domestiqués pour faciliter notre quotidien, capables d'analyses et d'émotions ou fantasmés dans la science fiction, les robots fascinent par leurs capacités et n'ont pas fini de nous étonner! Entre passé, présent, futur, l'exposition du Musée des arts et métiers offre un panorama complet sur la robotique grâce à des pièces patrimoniales uniques, des ouvrages anciens, des robots industriels et des robots de service en fonctionnement, des audiovisuels, des postes de manipulation, un espace de projection, des installations sonores, ainsi qu'un pôle d'information sur les métiers de la robotique.

 

(...)
16/11/2012 à 07:22  |  (0 commentaire)
La recherche

Alors que la circulaire de missions a 30 ans et qu'une nouvelle loi d'orientation pour l'école est en préparation, le Snes-Fsu organise le 27 novembre à Paris un débat croisé entre chercheurs et cpe. Parmi les intervenants Dominique Glasman et Pierre Roche.

 

Le programme

16/11/2012 à 07:22  |  (34 commentaires)
La recherche

Voilà un sujet d'actualité en pleine refondation de l'éducation prioritaire ! L'OZP invite le 12 décembre à Paris Claude Dilain, ancien président de "Villes et banlieue de France, ancien maire de Clichy sous Bois, évoquera la nouvelle carte de la politique de la Ville.

 

Le programme

16/11/2012 à 07:22  |  (0 commentaire)
L'élève

Trop ou pas assez ? Comment évaluer la scolarisation des filles à Kolda, au Sénégal. Le Soleil nous apprend que la parité est atteinte pour le primaire. Le combat porte maintenant sur les secondaire. " Nous avons d'énormes problèmes pour le maintien des filles dans le moyen secondaire. Beaucoup de nos meilleures élèves sont données en mariage forcé ou tombent en état de grossesse non désiré ou abandonnent purement et simplement l'école pour des raisons indépendantes de leur volonté. C'est pourquoi le problème du maintien des jeunes filles à l'école est un combat qu'il faut mener chaque jour", déclare la présidente de la scolarisation des filles.

 

L'aticle

16/11/2012 à 07:22  |  (0 commentaire)
Les disciplines

L’initiative Filles et Maths est destinée à faire en sorte que davantage de jeunes filles choisissent des carrières scientifiques. Pour cela les événements Filles et Maths leur présentent les débouchés possibles après des études de mathématiques et plus généralement après des études scientifiques et techniques, leur permettent de rencontrer des jeunes femmes ayant fait ces choix et déjà en activité, leur font prendre conscience des stéréotypes de sexe qui peuvent influer sur les choix d’orientation, de carrières…

 

(...)

 
16/11/2012 à 07:22  |  (0 commentaire)
Les disciplines

"Une bombe à retardement au coeur de l'Europe". The Economist titre sur la possibilité d'une défaillance française. L'économie française donne des signes de faiblesse estme le magazine qui signale la perte de compétitivité face à l'Allemagne, la règlementation du travail et les charges sociales. Et surtout un patronat qui n'a pas confiance dans les efforts du président pour la flexibilité du marché du travail et le redressement.

 

The Economist

16/11/2012 à 07:22  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le vendredi 16 novembre 2012.

Partenaires

Nos annonces