Peillon place ses hommes à la tête de l'éducation nationale 

Après Jean-Yves Daniel propulsé le 20 novembre à la tête de l'Inspection générale, c'est Jean-Paul Delahaye qui est nommé à la tête de la Dgesco le 21 novembre.

 

La Dgesco c'est la Direction de l'enseignement scolaire c'est à dire la patron direct des 850 000 enseignants. "La direction générale de l'enseignement scolaire élabore la politique éducative et pédagogique ainsi que les programmes d'enseignement des écoles, des collèges, des lycées et des lycées professionnels", affirme le site ministériel. Elle s'occupe aussi bien des établissements que de la formation des enseignants. Monstre bureaucratique elle n'a eu de cesse d'absorber d'autres directions au gré des remaniements administratifs. Le patron de la Dgesco est donc bien le numéro 2 du ministère et ce poste administratif y gagne une dimension politique.

 

Le nouveau directeur général Jean-Paul Delahaye connait parfaitement les lieux puisqu'il est inspecter général depuis une dizaine d'années . Selon Claude Lelièvre, c'est un proche de Vincent Peillon depuis une dizaine d'années. Le ministre en avait fait son "conseiller spécial". Etroitement associé aux négociations liées à la loi d'orientation, c'est lui qui aura, avec le conseiller de Matignon, Jean-Paul de Gaudemar (lui aussi un ancien directeur général), à la décliner en textes. JP Delahaye avait écrit un ouvrage sur le collège unique et un autre sur les CPE. Il y prend parti pour le collège unique. C'est un proche des mouvements  pédagogiques. Comme l'écrit C Lelièvre, il a " un parcours et des ‘’affinités électives’’ qui le distinguent nettement de son prédécesseur Jean-Michel Blanquer".

 

Directeur général depuis 2009, Jean-Michel Blanquer était identifié aux politiques menées par X Darcos et Luc Chatel. C'est lui qui avait mené les réductions de poste, la suppression des Rased et de la formation, lancé des expérimentations et une "innovation" officielles, installé les réformes des lycées et lycées professionnels. Cette politique a creusé un fossé profond entre l'institution et les enseignants. Pourtant JM Blanquer est aussi l'inventeur du thème de la "confiance" largement utilisé par la gauche lors de la campagne électorale.

 

François Jarraud

 

Jean-Paul Delahaye : les CPE ont une expertise

Le collège unique, pour quoi faire ?

Claude Lelievre

 

 

Par fjarraud , le jeudi 22 novembre 2012.

Commentaires

  • jarilittlenen, le 17/10/2021 à 14:42
    manager Jean-Paul Delahaye knows the place perfectly since he has been inspector general for ten years. According to Claude Lelièvre, he has been close to Vincent Peillon for ten years. The minister had made him his "special adviser". Closely associated with the negotiations related to the orientation law, it is he who will have, with the advisor of Matignon, Jean-Paul de Gaudemar (also a former director general), to decline it in texts. JP Delahaye had written a book on the single college and another on the CPEs. He sided with the single college. It is close to the educational movements. As C Lelièvre http://www.slipstone.co.uk/ writes, he has "a career and '' elective affinities '' which clearly distinguish him from his predecessor Jean-Michel  manager Jean-Paul Delahaye knows the place perfectly since he has been inspector general for ten years. According to Claude Lelièvre, he has been close to Vincent Peillon for ten years. The minister had made him his "special adviser". Closely associated with the negotiations related to the orientation law, it is he who will have, with the advisor of Matignon, Jean-Paul de Gaudemar (also a former director general), to decline it in texts. JP Delahaye had written a book on the single college and another on the CPEs. He sided with the single college. It is close to the educational movements. As C Lelièvre writes, he has "a career and '' elective affinities '' which clearly distinguish him from his predecessor Jean-Michel 

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces