L'Expresso du 23 novembre 2012 

Le fait du jour
Cette publication n'est pas anodine pour trois raisons. D'abord c'est une publication annuelle et non triannuelle. C'est une façon pour le ministre de signaler qu'il se garde les coudées franches pour modifier le nombre de semaines travaillées à partir de 2014. Il avait signalé ce point dans son discours le 22 novembre. (...)

23/11/2012 à 23:38  |  (0 commentaire)

Combien de fois vos oreilles se sont elles ébouriffées à entendre les opprobres tombées comme une grêle à l’heure des récoltes sur les jeunes, ces jeunes qui, gavés de jeux vidéos, ne respecteraient plus les règles basiques du respect et confondraient dans leur inconscient juvénile la violence de la virtualité avec la douceur de la vie ?

 

C’est fou comme les manifestations d’une incivilité que l’on attribue bien vite à une responsabilité qui nous serait extérieure sont jetées dans le panier d’un monde qui nous échappe, celui d’un univers construit sur des algorithmes, des lignes de programmation. Les lieux communs s’enfilent, telles les nouilles sur un collier de fête des mères et vite fait bien fait nos propres comportements d’adultes dans la vie de tous les jours sont lavés de leurs atours les moins reluisants à la machine de nos jugements à l’emporte pièce.

 

Qu’y a-t-il de plus violent que des manifestantes du Femen tabassées un jour de défilé homophobe à Paris, qu’y a-t-il de plus violent que des invectives lancées par des politiques en règne démocratique, qu’y a-t-il de plus violent qu’un SDF affalé au côté de son chariot plein de biens dérisoires au coin de la rue, qu’y a-t-il de plus violent qu’un bon mot désobligeant lancé au cours d’un conseil de classe ? La liste serait longue au jeu des « qu’y a-t-il de plus violent ? ». Et l’éducation dans tous les comportements de la vie nous impose une certaine exemplarité difficile à tenir. (...)

23/11/2012 à 07:25  |  (1 commentaire)
Le fait du jour

Dans un discours très offensif au Salon de l'éducation, le 22 novembre, le ministre de l'éducation nationale a affirmé avec force ses objectifs et annoncé sa volonté d'aller jusqu'au bout sur les rythmes scolaires.

 

"Nous sommes à un moment où il faut montrer la volonté qui est la notre", a déclaré Vincent Peillon. "On mesure que les forces conservatrices sont présentes dans la société et qu'il faut réarmer notre courage. Il s'agit bien de changer l'école". Le ministre a évoqué une "mobilisation totale" et sa "volonté de mettre en oeuvre une grande réforme". La loi d'orientation et de programmation est présentée comme "une loi de rupture et d'espérance pour les élèves".

(...)
23/11/2012 à 07:25  |  (1 commentaire)
Le fait du jour
Une vingtaine d'enseignants innovants venus de toute la France, a été conviée en toute discrétion à venir déjeuner avec le Ministre Vincent Peillon, jeudi 22 novembre, au Restaurant du Salon de l’Éducation. Sans journalistes ni spectateurs, en présence d'Anne Courrèges, conseillère Éducation auprès de l’Élysée, de Gilles Braun, responsable des ressources numériques DGESCO, de Christophe Caron, maître formateur en cycle 3 présent également au titre de la DGESCO, les enseignants ont pu s'entretenir avec le Ministre. Parmi les invités, plusieurs lauréats des Forums de l'Innovation du Café Pédagogique ; deux d'entre eux, Monique Argouac'h et Amandine Terrier, nous ont raconté ce moment un peu particulier.
23/11/2012 à 07:25  |  (0 commentaire)
Le système

L'espace Demotice du Salon Educatec-Educatice avait choisi de recevoir trois enseignants innovants primés par le Forum de l'innovation de Café pédagogique, le jeudi 22 novembre, pour une démonstration de leurs projets TICE animée par François Jarraud. Jean-Pierre Gallerand, enseignant formateur TICE et SVT au Collège Théophane Vénard à Nantes (44), Jérôme Staub, professeur d'Histoire géographie à la Cité scolaire Darnet à St-Yriex La Perche (87) et Robert Delord, enseignant en langues et cultures de l’Antiquité au Lycée et Collège du Dioisà Die (26), ont joué le jeu d'une présentation publique de leurs outils pédagogiques et de leurs prolongements récents pour le public du Salon.

(...)
23/11/2012 à 07:25  |  (0 commentaire)
Le système

Dans cette tribune, Sylvain Grandserre, professeur des écoles mais aussi chroniquer radio, explique pourquoi le samedi matin se prête mieux que le mercredi matin au retour d'une 9ème demi-journée au primaire. " C'est une erreur monumentale de vouloir faire coïncider temps parental et temps scolaire. Pour que les rencontres aient lieu, il faut au contraire qu'à un moment les uns soient libres quand les autres ne le sont pas !"

 

Tout de même, quel incroyable pataquès ! Depuis des mois on réfléchit à la meilleure façon de réorganiser la semaine scolaire sur quatre jours et demi en rencontrant mille difficultés pourtant bien prévisibles. Comme j’ai pu l’annoncer dès le mois d’août (France Info 31/08/2012 ou France Culture, Rue des Ecoles, 01/09/12), la tentative de réforme des rythmes scolaires n’a fait que rappeler combien l’éducation est nationale, mais l’école… communale ! Nous voici, depuis des mois, et malgré une refondation (qui fond au soleil) de l’école de la République mobilisant plus de 600 intervenants, dans un imbroglio qui vaut, par ses douleurs et blocages, bien des lumbagos. Tout le monde s’en mêle… et s’emmêle !

23/11/2012 à 07:25  |  (14 commentaires)

En partenariat avec Educpros, une semaine d'actualité de l'enseignement supérieur.

 

Sciences po : la Cour des comptes demande des poursuites

Dure journée pour Sciences po Paris et ses dirigeants jeudi 22 novembre 2012. La Cour des comptes a décidé de déférer "des irrégularités" sur la gestion de l'IEP devant la Cour de discipline budgétaire et financière. Réaction immédiate de la ministre Geneviève Fioraso qui va nommer un nouvel administrateur provisoire pour relancer une procédure de recrutement du successeur de Richard Descoings.  (...)

23/11/2012 à 22:45  |  (0 commentaire)

Une semaine d'actualité scolaire du 16 au 23 novembre en une seule page..

 

Peillon relance la refondation

Dans un discours très offensif au Salon de l'éducation, le 22 novembre, le ministre de l'éducation nationale a affirmé avec force ses objectifs et annoncé sa volonté d'aller jusqu'au bout sur les rythmes scolaires.

(...)
23/11/2012 à 22:45  |  (0 commentaire)
Le système

Après le référé de la Cour des comptes publié le 31 octobre remettant en question l'avenir de la retraite complémentaire des enseignants du privé sous contrat, trois syndicats, Cftd, Cfdt et Spelc, ont réagi en commun lors du CSE du 22 novembre. "C’est inconcevable. la mise en œuvre des préconisations de Mme la Ministre des Affaires sociales et de la santé serait nécessairement vécue comme une grande injustice", écrivent-ils. "Les maîtres de l’enseignement privé verraient leur situation se dégrader par rapport à leurs collègues de l’enseignement public... Toute remise en cause de la convention pourtant prévu par la loi du 5 janvier 2005  constituerait une négation du dialogue social. Elle porterait  atteinte aux engagements pris lors de la signature de la convention et jetterait le discrédit sur la parole et les engagements de l’Etat. "

 

Le référé et ses suites

23/11/2012 à 07:25  |  (0 commentaire)
Le système

Selon l'Autonome de solidarité, le nombre de cas de violence dans le monde scolaire a augmenté de 14% en 2011-2012. Cette hausse porte sur les violences verbales qui sont passées de 2500 cas à 3000. Parallèlement le nombre de violences physiques enregistrées par l'Autonome baissait de 265 à 212 cas. L'Autonome enregistre aussi une hausse des conflits avec la hiérarchie.

 

L'Autonome

23/11/2012 à 07:25  |  (0 commentaire)

A propos de l'opération "A l'école des écrivains - Des mots partagés", opération lancée le 14 novembre dernier par le ministère de l'Education Nationale, Louise Tourret  reçoit Marie Darrieussecq et Viviane Vicente, enseignante, dans Rue des écoles sur France Culture samedi à 19 heures. A ne pas manquer si vous souhaitez inviter un écrivain dans votre classe…

 

Sur à l’école des écrivains

 

 

23/11/2012 à 12:05  |  (0 commentaire)
Le système

Lancée par R Descoings à la demande de N Sarkozy en 2009, la consultation "Lycée pour tous"a coûté 836 252 euros, révèle une enquête e la Cour des comptes.  L'essentiel de cette somme est parti en dépenses de communication ordonnées dans des conditions illégales.

 

Le rapport de la Cour des comptes

23/11/2012 à 07:25  |  (0 commentaire)
Le système

Dans cette conférence animée par le Café pédagogique au salon Educatice le 21 novembre, il ne s’agissait pas d’e-learning au sens strict du terme, mais de la façon dont l’éducation nationale s’empare des procédés et réflexions relatifs à la formation à distance, notamment pour ses personnels.

 

Henri Kighelman, directeur-adjoint du CNDP, a brossé le cadre général dans lequel ces plates-formes sont utilisées et a énoncé les atouts majeurs de leur utilisation, face aux très importants besoins de formation. Il estime que ces outils répondent notamment aux problématiques d’individualisation des parcours et des contenus. Ils favorisent la démocratisation de l’enseignement et reposent largement sur la présence synchrone et asynchrone des enseignants, dont la fonction comporte alors une part importante de tutorat et d’accompagnement.

(...)
23/11/2012 à 07:25  |  (1 commentaire)
La classe

Comment les enseignants utilisent-ils les techniques et les outils du e-learning dans la relation avec leurs élèves ? Pour aborder cette question, le Café pédagogique a invité au salon Educatice le 22 novembre trois enseignants bien investis dans ces usages.

 

Malika Binet professeur d'économie gestion et Véronique Saguez professeur de SVT présentent l'enseignement mixte (présentiel + e-learning) mis en place dans leurs établissements. L'enseignement à distance change la façon d'enseigner, les enseignants ne sont plus le centre du cours mais au service des élèves. Il permet d'avoir plus de temps avec eux  mais en demande plus aux enseignants, en particulier les premières années lors de la réalisation des parcours diversifiés.

(...)
23/11/2012 à 07:25  |  (0 commentaire)
L'élève

Depuis toujours, les Bohémiens inquiètent, fascinent, interrogent. La Bohème imprègne notre imaginaire collectif. Chantée, filmée, versifiée, exaltée, cent fois déclarée morte et toujours renaissante, la "Bohème" fait partie des mythes modernes. L'exposition du Grand Palais raconte l'histoire de la rencontre entre deux mythes, celui des bohémiens, et celui de la vie de bohème: d'un coté le Gitan, le Tsigane, le vagabond, de l'autre l'artiste, le bohème. Un voyage à travers quatre siècles de représentations artistiques: plus de 200 chefs- d'oeuvre issus de la peinture, de la musique, de la photographie et du cinéma font découvrir la vie de bohème dans une scénographie percutante. De nombreuses animations sont prévues, particulièrement pour le jeune public, très attendu, en famille, ou en visite scolaire. Cette exposition se veut un grand rendez-vous populaire, mêlant la fantaisie et la gravité, le spectacle et la mélancolie, la misère et la gloire.

 

(...)
23/11/2012 à 07:30  |  (0 commentaire)
La classe

La tradition scolaire a institué le travail individuel comme modalité principale du métier d'élève. Il y a déjà bien longtemps que l'exclusivité de cette forme a été contestée par les praticiens de l'éducation. C'est pourquoi on dispose d'un grand nombre de travaux sur le travail en groupe des élèves (dont les travaux de Philippe Meirieu autour de sa thèse). L'arrivée de l'ordinateur "individuel" a rafraichi la mémoire de cette individualisation de l'apprentissage et on envisageait encore difficilement un travail de groupe avec ordinateur il y a peu. La représentation dominante a longtemps été basée sur un ordinateur pour un élève. L'arrivée des réseaux sociaux numériques, mais plus généralement des espaces collaboratifs en ligne, a semble-t-il renouvelé le questionnement. Si le terminal numérique devient de plus en plus un "objet personnel"; il semble contradictoire d'en envisager un usage en collaboration. Et pourtant de nombreuses pratiques, anciennes ou plus récentes montrent que le numérique peut très bien encourager, accompagner le travail en groupe, mais à condition que la pédagogie retenue par l'enseignant soit d'abord fondée sur la collaboration entre les élèves comme facteur d'apprentissage. Derrière l'évidence pédagogique de cette proposition (on rappellera les travaux de Vygotsky, Wenger, et plus récemment ceux sur les communautés d'apprenant...) il y a le fait que dans les classes le travail de groupe a beaucoup de mal à se développer alors que sur le numérique, la collaboration est presque une norme de la vie des adolescents, des humains, en particulier depuis le numérique.

(...)
23/11/2012 à 07:25  |  (1 commentaire)
L'élève

De plus en plus de jeunes font le choix de suivre tout ou partie de leurs études supérieures en école de commerce. Ce dossier puiblié par l'Onisep aide à répondre à leurs questions : Comment choisir son école ? Les concours après bac sont-ils très sélectifs ? Si j'intègre une école supérieure de commerce après un bac + 2, est-ce aussi apprécié ?

(...)
23/11/2012 à 07:25  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Les Journées nationales de l'APBG (Association des Professeurs de Biologie et Géologie), ont eu lieu à Paris les 16, 17 et 18 novembre 2012. Elles ont été particulièrement réussies avec la présence de 600 professeurs de SVT qui sont venus de toute la France pour se former. Dix conférences par des spécialistes de renom ont permis de nombreuses mises au point et échanges. Mais les journées ont aussi été un moment pour élaborer des revendications

A cette occasion, l'APBG a présenté ses positions et ses demandes sur l'enseignement des SVT par exemple en termianle avec une demande d'allègement.

 

Communiqué.

23/11/2012 à 07:25  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Des fichiers sons, des images, des outils  pour célébrer THanksgiving. Thanksgiving est chaque année le 4ème jeudi du mois de Novembre. Cette année, c'était le 22 Novembre.

 

Sur le site langues

23/11/2012 à 07:25  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Que ce soit en France ou au Québec les dernières ou prochaines commémorations sont l’objet de controverses. Un peu partout, nous sommes en présence de la concurrence des mémoires. Avec en filigrane deux questions : toute commémoration est-elle une question sociale vive? Comment les aborder dès lors en classe ?

 

Dans le café mensuel

23/11/2012 à 07:25  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le vendredi 23 novembre 2012.

Partenaires

Nos annonces