Histoire-géo en S : "Je t'aime, moi non plus" 

Comment faire l'unanimité contre soi ? Apparemment en rétablissant l'histoire-géo en terminale S. La promesse du candidat Hollande a fait un flop au dernier Conseil supérieur de l'éducation du 22 novembre où le projet ministériel n'a recueilli aucune voix si ce n'est 34 votes contre.

 

Pourtant beaucoup s'étaient mobilisés pour remettre l'histoire-géo en terminale S. A l'appel de l'APHG, l'association des professeurs d'histoire-géo, le Snalc, le Snes avaient répondu présents. Et la promesse ministérielle de rétablissement laissait augurer des votes positifs. Il n'en a rien été. Un premier projet ministériel de mettre 2,5 heures en terminale s'est heurté à de vives critiques. Il alourdissait trop un horaire déjà très chargé. Finalement le ministère a proposé 2,5 h en première suivies de 2 heures en terminale. En pure perte puisque la proposition a recueilli 0 voix et 34 suffrages contre (Unsa, Sgen, Snalc, Sud) et des refus de vote (Fsu).

 

Pour le Se Unsa, "rétablir de l'histoire géo en terminale c'est revenir sur la spécialisation de la classe de terminale S et en faire à nouveau une filière d'élite pour des élèves excellents dans tous les domaines", nous dit C Krepper, secrétaire nationale. "C'est une mesure prise pour faire plaisir aux familles qui ont déjà tout". Il est vrai que les enfants de milieu favorisé sont sur représentés en S. Alors le se-unsa a voté contre le projet ministériel.

 

"On est pour le rétablissement de l'histoire-géo en terminale S", nous explique Roland Hubert, co-secrétaire général du Snes, "et on ne s'est pas opposé... Mais on nous demandait de voter une mesure isolée sans remettre à plat les enseignements de terminale. Finalement on nous demandait de voter en faveur de la réforme Chatel. Ce n'est pas possible". Le Snes a finalement décidé de refuser de voter. "Personne ne s'émeut de la perte d'effectifs en L et du fait que cette filière n'ait plus de maths à partir de la première. Inversement al filière "d'élite" de S accueille de plus en plus d'élèves. Rendons les autres séries attractives " souffle-t-il.

 

Quelle issue ? Finalement que fera le ministre ? Il a promis de rétablir cet enseignement en série S. Il avait aussi souhaité respecter les votes du CSE. Pour une application à la rentrée 2013, il devrait très rapidement faire connaître sa décision.

 

François Jarraud

 

 

Par fjarraud , le mardi 27 novembre 2012.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces