Le programme numérique partiellement dévoilé 

A l'occasion du séminaire gouvernemental pour le numérique qui s'est tenu le 28 février, le ministère de l'éducation nationale a dévoilé plusieurs mesures comme un effort de formation pour 150 000 enseignants et des subventions pour l'édition de ressources sur l'apprentissage des fondamentaux.

 

Encore un plan numérique ?

 

Pour le gouvernement, le numérique n'est rien moins qu'un "levier de transformation globale de la société et de l'action publique". Le ministère de l'éducation nationale se retrouve en première ligne. Or il a déjà connu une quinzaine de "plans numériques" ces dernières années, avec une efficacité telle que, malgré l'équipement mis en place par els collectivités locales, la France se retrouve en queue de peloton pour les usages en Europe. Mieux rappelons nous que le seul programme ministériel qui ait bien fonctionné, le programme Ecole numérique rurale, avait été lancé en misant sur son échec, sans financement suffisant ! Il faut se rappeler tout cela pour situer le programme Peillon.

 

Formation

 

Le ministère annonce la formation de 150 000 enseignants en deux ans. Le détail n'est pas donné mais l'objectif peut être atteint en raison de deux dispositifs. D'abord tous les stagiaires en Espe devraient recevoir ne formation continue une formation au numérique. Elle correspondra au C2i2e qui n'est plus exigible. Ensuite la réforme du temps de service des professeurs des écoles prévoit 9 heures de formation à distance et celle-ci pourra facilement concerner le numérique. Le ministère annonce des modules de formation dès la rentrée 2013. Il prévoit aussi des formations dans les plans académiques mais on sait que la formation continue est largement sacrifiée.

 

Et ressources

 

La loi d'orientation prévoit de donner clairement la maintenance du matériel informatique aux collectivités locales ce qui devrait faciliter la vie des enseignants. Avec l'aide de la Caisse des dépôts il devrait soutenir le raccordement des établissements scolaires au très haut débit.

 

De nouvelles ressources numériques seront produites pour les apprentissages fondamentaux. Le gouvernement devrait y consacrer son budget numérique soit 10 millions. Ces ressources seront destinées au primaire. Le ministère annonce son intention d'étendre l'option ISN à toutes les terminales technologique set générales à partir de 2014. Enfin il demande au ministère de la Culture de numériser ses collections.

 

Une stratégie sous contrainte

 

En décembre dernier, Vincent Peillon présentait sa "stratégie globale" pour le numérique. "Le numérique offre une opportunité unique pour refonder l'Ecole", disait-il. Déjà apparaissaient les contraintes qui encadrent cet effort. Budgétaires d'abord puisque l'effort financier n'est pas à la hauteur d'un "levier global". Fonctionnel également : le numérique heurte le fonctionnement vertical du système éducatif. On a là une des causes majeures d'échec des plans précédents come le programme DUNE.

 

François Jarraud

 

Séminaire gouvernemental

Education nationale

Le plan Peillon

Et aussi

 

 

 

Par fjarraud , le lundi 04 mars 2013.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces