Angleterre : Les Academies ont permis de baisser les salaires des enseignants 

La privatisation de l'éducation impulsée par le gouvernement conservateur a permis de restaurer la hiérarchie dans les établissements. Selon le recensement annuel réalisé par le Departement of Education, le salaire moyen des enseignants anglais a diminué de près de 1000 livres en un an. En effet les enseignants travaillant dans les "academies", des écoles privées financées sur fonds publics, gagnent 900 livres de moins dans le primaire que dans les écoles restée spubliques (35 200 £ contre 36 100 £). Or en deux ans dans le seul secondaire le nombre d'enseignants travaillant dans les écoles publiques est passé de 200 000 à 105 000.

 

Parallèlement le salaire des chefs d'établissement a augmenté. La salaire d'un chef d'établissement public est de 60 900 quand il est de 61 900 dans les académies...

 

Article sec-Ed


Par fjarraud , le lundi 13 mai 2013.

Commentaires

  • Lizdarcy, le 13/05/2013 à 10:40
    D'abord on se dit, mince, 900 livres de moins, ça fait environ 1300 euros de moins, soit 100 de moins par mois... C'est dur!
    Et à la réflexion, on se dit aussi que 35000 livres par an, ça fait 4400 euros par mois... Je suis prof des écoles, mon salaire n'est même pas de 2000 euros et depuis 4 ans il a baissé de 30 euros par mois (augmentation des charges), sans compter les 50 euros de l'indemnité RASED perdus (poste supprimé).
    Finalement, nous aussi on a perdu, et le point de départ / d'arrivée est loin d'être le même! On se prend à rêver d'être enseignant en Angleterre pour gagner décemment notre vie (et sont-ils à bac + 5? Même pas sûr...)
    Tout est relatif...
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Lire et écrire : Téléchargez la synthèse de l'étude de R Goigoux
- Toute l'étude porte sur l'apprentissage de la lecture à partir d'un décodage. Aucune des classes étudiées ne commence par faire coder l'oral en écrit, voie historique et naturelle. Au début, on ne saurait lire que ce qu'on a codé....
Nouveau Brevet : Une complexité inutile
- Bonsoir,Ce nouveau brevet est d'une complexité tout aussi ubuesque que l'inutilité d'un tel examen. Soyons clairs, soit on décide de donner du sens au brevet en tant qu'outil pédagogique et l'on peut réfléchir à ses modalités...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces