En équipe, développer des compétences avec le numérique 

Lors d'une nouvelle étape du Tour de France du numérique pour l'éducation, c’est en équipe que les enseignants innovants rencontrés à Besançon ont choisi de développer les usages pédagogiques du numérique. Les solutions envisagées ont été différentes mais l’objectif est commun : apporter des réponses différenciées aux difficultés d'apprentissage afin d’assurer à chaque élève la réussite de son projet.

 

Richard Palascak, coordonnateur de l’UPE2A, professeur de Français Langue de Scolarisation et de français, soutenu par des partenaires associatifs, s’est lancé avec toute une équipe dans un projet nommé « Up2jazz ». Ce dispositif  vise à favoriser la progression linguistique des élèves arrivants allophones à travers un projet musical et numérique innovant. Avec ce projet, il n’est plus seulement question d’apprendre le français pour établir de bonnes performances aux différentes évaluations écrites traditionnellement proposées en milieu scolaire. Up2jazz se propose en quelque sorte d'être un laboratoire d'’imagination sans cesse renouvelée, d'expérimentation de nouveaux « terrains » de jeux, d’apprentissage à travers l'exploration de l'immense champ de l’univers musical, ou plutôt des univers musicaux pour que chaque culture et que chaque langue d’origine des élèves allophones  puisse coexister avec la culture et la langue secondes. Vous pouvez trouver les travaux réalisés par ces élèves sur le lien suivant : Up2jazz.centerblog.net.

 

Brigitte Personneaux, professeure de Français au lycée, accompagnée de toute une équipe pédagogique (M. Font en Histoire-Géographie, M. Diaz en Espagnol et Mme Colette, professeure documentaliste), est venue nous présenter le projet ambitieux de son établissement.  C’est toute une équipe qui a décidé d’intégrer le numérique, et plus particulièrement les tablettes, à ses pratiques. Cette expérimentation menée sur plusieurs classes a pour but de démontrer que les tablettes tactiles destinées, au départ, à regarder des vidéos ou à jouer ont un vrai potentiel pédagogique. « Que ce soit à travers la fréquentation des salles multimédias, l’utilisation de logiciels spécifiques, comme les cartes heuristiques, l’utilisation du son et de l’image, du tableau numérique, l’usage des technologies numériques (TICE) fait maintenant partie intégrante de l’enseignement. L’usage des tablettes a été le prolongement, la suite logique de cette appropriation des nouveaux outils de communication dans la salle de classe. Il manque encore une connexion internet performante pour pouvoir optimiser l’outil.»

 

Marie-José Nicolet, professeure des écoles, s’est lancée avec ses collègues dans la création de livres numériques. Ce projet est porté par l’ensemble de l'école.  Pour sa part, avec ses 12 élèves de moyenne section, elle a  réalisé un livre sur les lettres de l'alphabet : l'abécédaire des contes. En art plastique, les élèves ont décoré une lettre de l'alphabet en rapport avec le titre d'un conte (ex C de Chaperon Rouge...). « L’objectif était au départ de favoriser l’écrit mais ce travail a aussi permis de travailler des compétences orales. En visualisant les extraits des séquences filmées ou enregistrées, les élèves voient les améliorations à apporter et peuvent ainsi progresser à leurs rythmes. En communiquant sur ce travail avec les familles, celles-ci ont pu vraiment voir ce qui se passe au sein de la classe »

 

Jean-Luc Rebel, enseignant en génie électrique, en lycée professionnel, met en place avec ses collègues, grâce aux TICE, une approche globale par compétences. Partant du constat de l’émiettement du savoir et d’une démotivation des élèves les plus faibles, ainsi que de l’existence d’un manque d’entraide, les enseignants ont eu envie de développer une manière de travailler plus satisfaisante. C’est une équipe complète de 10 enseignants, qui a choisi de bousculer ses habitudes en travaillant par compétences, pour éviter ainsi la « note sanction » et mettre à jour le profil de chaque élève afin de lui permettre d’affiner son projet professionnel. « Cette expérimentation permet de valoriser les compétences disciplinaires développées par les élèves sans avoir recours à la note scolaire. L’utilisation des TICE est devenue une nécessité pour accroître l’autonomie de l’élève et permettre une meilleure évaluation de la compétence en tant que processus d’apprentissage observable. »

 

Françoise Moutenet, professeure d’anglais en lycée, s’est investie avec ses élèves dans Euro Detectives, un projet d’eTwinning intégré. Par l’intermédiaire d’un partenariat scolaire avec un établissement situé en République Tchèque, les élèves se livrent à de multiples activités. Par exemple, en début d’année, ils ont appris à se présenter grâce à une activité interactive: qui est qui sur la photo de classe ? Les partenaires émettent des hypothèses et jouent aux détectives (expression orale et écrite en interaction). Ils ont aussi pu faire découvrir leur culture ainsi que le système scolaire à leurs correspondants. Enfin, l’écriture collaborative a permis de créer un scenario policier sur le même principe que le jeu Cluedo. « C’est une activité gratuite qui permet de dépasser les frontières. L’intérêt de cette plateforme collaborative est de donner une réalité à leurs apprentissages grâce à l’interactivité. Cet outil est un miroir qui reflète leur niveau et qui les oblige à progresser afin de se faire comprendre des partenaires. L’eTwinning offre une possibilité d’ouverture culturelle unique »

 

Stéphanie Terrier, avec un collègue, a décidé de développer un journal électronique pour l'établissement. Depuis novembre 2009 , "L'Ėveil" est un journal électronique , espace d'échange pour les Résident(e)s , la Communauté Ėducative, et les Ami(e)s sur le Web de l'IME l'Ėveil . Il est conçu dans son ergonomie pour être utilisé par les  élèves  en situation de handicap  lors de leur présence en classe ou de leurs retours en famille. Son ambition est d'être le témoin des activités de l'Etablissement. Pour l'instant, il est "administré" par  deux enseignants,  les articles sont soit rédigés en classe avec les élèves (choix des thèmes, textes, choix des photos, diaporamas, vidéos ),  soit par les enseignants. « Le matériel qui est adapté au handicap permet aux élèves de naviguer en autonomie. Grâce au blog, les résidents communiquent avec l’extérieur et reçoivent avec grand plaisir les commentaires des internautes. Le dernier projet développé est celui d’une visite virtuelle de l’établissement. Grâce au blog, après leur départ, les élèves gardent ensuite un lien « virtuel » avec l’établissement. »

 

Marie Lacombe, professeure documentaliste et Juliette Marine, professeure de lettres classiques, toutes deux coordinatrices du projet, accompagnées de Nathalie Rabatel, professeure d’allemand sont venues nous parler de leur projet d’établissement « L'excellence numérique au service de la réussite pour tous ».  Encore une fois, c’est toute l’équipe pédagogique du collège, assistée d’un AED TICE à mi-temps, qui a choisi de se lancer dans cette expérimentation qui consiste à intégrer le numérique dans la classe quelque soit la discipline. Pour fédérer tous les enseignants autour de ce projet, une plate-forme de cours en ligne a été crée. Celle-ci qui est alimentée par les élèves et les enseignants permet de mettre en place des parcours pédagogiques adaptés à tous. Mais elle a aussi favorisé les échanges collaboratifs entre élèves. Par ailleurs, l’établissement étant doté d’une classe mobile, les tablettes ont trouvé leur place aisément dans ce dispositif. En Allemand, par exemple, où elles sont une alternative au MP3 pour l’enregistrement audio ou vidéo. En Français, où elles permettent d’adapter les cours pour les élèves à besoins éducatifs particuliers.

 

Se lancer dans l’aventure du numérique demande beaucoup d’énergie et c’est une activité parfois très chronophage. En choisissant d’investir cet outil en équipe, les enseignants ont compris que l’intérêt était multiple : croiser les regards, partager le travail, s’installer dans une dynamique d’entraide.  Cette étape tend à démontrer que des groupes de mutualisation pluridisciplinaires et inter-degrés pourraient être une aide précieuse pour accompagner les enseignants dans cette intégration nécessaire du numérique à leurs pratiques.

 

La semaine prochaine, le Tour de France du numérique pour l’éducation poursuit sa route avec une étape à Amiens qui se tiendra sur l’ensemble de la journée. Il est toujours possible de vous inscrire afin de venir à la rencontre des enseignants innovants, motivés et motivants, invités par le Café Pédagogique !!

 

Aurélie Badard

 

Pour vous inscrire


Par fjarraud , le jeudi 30 mai 2013.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Brevet : De l'examen complexe à l'épreuve absurde...
- Alors que nos gouvernants se félicitent d'avoir obtenu les JO de 2024, l'EPS n'est plus qu'une matière négligeable. Ce que finalement conforte l'opinion que cette manifestation n'est qu'un grand capharnaüm financier. ...
Maths : Nouvelle écriture pour les algorithmes
- Moi j'dirai "Ce n'est pas une bonne idée. On doit revenir aux fondamentaux. ça ajoute de la complexité ce qui n'est pas nécessaire. Ptêtre même que ça va créer une polémique inutile"... De : Greg Barthelem Publié : mardi 17...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces