Le déclassement des jeunes diplômés confirmé par le Céreq 

" Le contexte économique difficile dans lequel sont entrés les jeunes de la Génération 2004 se traduit par des niveaux de salaire plus bas que ceux des jeunes de la Génération 98. Alors que les jeunes, notamment les diplômés de l'enseignement supérieur, interrogés dans l'enquête Génération 98 avaient bénéficié d'une croissance exceptionnelle de leurs salaires, avec 15% d'augmentation entre la troisième et la septième année de vie active, les jeunes de la Génération 2004, voient leurs salaires croître de 3% entre trois et sept ans avec une évolution négative entre cinq et sept ans. Au total, le salaire médian (en euros constants de 1998) des emplois à temps plein au bout de sept ans de vie active de la Génération 2004 est de 1 240 € contre 1 280 € pour la Génération 98", affirme le Céreq en résultat d'une enquête qui compare le devenir des jeunes de la génération 1998 et 2004.

 

L'enquête montre aussi que, "pour les diplômés de l'enseignement supérieur, la part des emplois à durée indéterminée n'augmente pas ou très peu ; mais ils sont moins nombreux que leurs prédécesseurs à occuper des emplois de cadre".

 

Etude Céreq


Par fjarraud , le vendredi 05 juillet 2013.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Affectation des stagiaires : Le Sgen dénonce des incohérences
- Contractuel dans l'Académie de Rouen depuis le 26 septembre 2001, travailleur handicapé reconnu par la MDPH de l'Eure, en situation de surendettement, j'ai été admis au CAPES de documentation en juin 2014, CAPES dont la principale...
L'Etat honore la mémoire de l'institutrice d'Albi
- Merci à l'état Français d'avoir su par ces décisions soulager un peu cette famille et cette équipe pédagogique durement endeuillées. Cependant les relations délicates de l'enseignant face à des parents handicapés mentaux ou sous...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces