Le sentiment d'injustice chez les élèves descendants d'immigrés 

"En termes de perception, l’orientation scolaire est l’aspect le plus souvent perçu comme injuste par les descendants d’immigrés (15 %)", affirment Yaël Brinbaum  et JeanLuc Primon dans une étude publiée par l'Insee. "Sans être une expérience généralisée, l’orientation est en effet ressentie comme une injustice par un descendant d’immigrés algériens sur cinq. Cette proportion est de un sur quatre parmi les descendants d’immigrés de Turquie, du Maroc ou de Tunisie et d’Afrique centrale. Cette dimension est en revanche peu citée par les descendants d’immigrés européens ou d’Asie du SudEst. Les injustices scolaires sont fréquemment attribuées à des motifs discriminatoires à caractère ethnoracial : parmi ceux qui déclarent des injustices, 58 % des descendants l’associent à leur origine ou à leur nationalité, 13 % à leur couleur de peau ; les deux tiers des descendants d’immigrés nordafricains citent l’origine ou la nationalité (65 % parmi ceux de Turquie) ; la couleur est signalée par 56 % des descendants d’immigrés des pays d’Afrique subsaharienne. La confiance dans le système scolaire reste cependant élevée dans l’ensemble de la population (87 %) comme chez les descendants d’immigrés (86 %), même si elle s’affaiblit dans les groupes où la discrimination est la plus fortement ressentie."

 

L'étude


Par fjarraud , le mardi 06 mai 2014.

Commentaires

  • Viviane Micaud, le 06/05/2014 à 10:31
    Ce ressenti est intéressant, il provient principalement d'une incompréhension.
    Sauf pour les formations en alternance et les apprentissages où l'élève doit se trouver un patron, il n'y a pas de discriminations directes dans le système éducatif français. Les discriminations sont indirects : moyens inadaptés pour traiter la difficulté en zone prioritaire, information incomplète et inadaptée sur les possibilités d'orientation, autocensure des élèves et des familles à cause de représentations de la société. 
    Les discriminations pour trouver un patron sont les mêmes que les discriminations à l'embauche, aujourd'hui largement prouvées grâce à SOS racisme, et qui dépassent le cadre de l'école. Cependant, il est possible de mettre en place un accompagnement qui atténue le phénomène.

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Entre 800 et 1250 euros pour les enseignants encadrant des professeurs stagiaires ou des étudiants
- Les enseignants du premier degré, tuteurs d'enseignants stagiaires du premier degré, ne touchaient rien... (ou presque selon les départements). Quel est le second terme de la devise inscrite au fronton des établissements scolaires, qu'ils...
Le Se-Unsa demande des perspectives de revalorisation
- Pour avoir comparé mon salaire net annuel (de professeur des écoles) à celui d’un ami professeur en Lycée Pro (donc pas agrégé), même échelon, même ancienneté, nous arrivons à une différence avoisinant les 10 000 euros à l’année (bulletin de paie à...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces