Valeurs républicaines : Un appel "pédagogique" 

Partant du constat que "lEcole de la République ne tient pas ses promesses", un appel" pour une école de la mixité sociale" propose une "réelle refondation d el'école" sous le seul aspect pédagogique. "Une réelle refondation de l’école doit se donner pour objectifs de permettre à tous les élèves qui lui sont confiés d’obtenir un diplôme, de favoriser leur épanouissement et de les préparer à exercer pleinement leur citoyenneté", dit l'appel. "Cela nécessite que les pratiques pédagogiques soient, davantage qu’elles ne le sont actuellement, axées sur le travail collaboratif et l’implication effective des élèves à des activités qui font sens pour eux afin de créer les conditions d’une réelle transmission et appropriation des savoirs. L’école doit, en outre, donner plus de place à l’expression et au développement de la créativité des élèves. D’autre part, l’apprentissage d’une citoyenneté active suppose que les élèves soient considérés comme des citoyens en devenir". L'appel a été signé par F Dubet, P Meirieu, la Fespi, Alternatives économiques, C Lelièvre, le Crap, l'Unl. Il n'évoque pas la façon dont le système éducatif organise matériellement la ségrégation sociale.

 

L'appel


Par fjarraud , le mardi 17 février 2015.

Commentaires

  • Viviane Micaud, le 17/02/2015 à 09:18
    J'ai beaucoup hésité avant de réagir à l'article.
    En effet, je suis d'accord avec toutes les finalités inscrites. Cependant, comme les finalités sont incomplètes ce manifeste peut être utilisé négativement ou positivement. 
    En effet, une des raisons pour lesquelles un jeune ne s'implique pas dans les apprentissages est qu'il n'est pas dans une posture positive vis-à-vis de son avenir où les apprentissages ont un sens. Mais, c'est loin d'être la seule. Or le manifeste fait comme si c'était la seule. Il peut y avoir des troubles de l'apprentissage de toute sorte, des difficultés familiales ou d'inclusion dans le groupe. Par ailleurs, les fondamentaux ne se rattrapent que dans un enseignement explicite. Les notions et concepts ne se retrouvent pas spontanément, contrairement à ce qu'ont longtemps porté un certain nombre de signataires de ce manifeste. Ils doivent enseigner, peut-être différemment en fonction de la posture de l'élève devant les apprentissages, car tous les jeunes ne font pas appel aux mêmes mécanismes cognitifs. 
    Positivons. Fédérer des énergies vers les valeurs décrites dans ce manifeste est réellement utile. A condition, que les autres aspects fondamentaux et non portés par le manifeste soient pris en charge par ailleurs. 

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Brevet : De l'examen complexe à l'épreuve absurde...
- Alors que nos gouvernants se félicitent d'avoir obtenu les JO de 2024, l'EPS n'est plus qu'une matière négligeable. Ce que finalement conforte l'opinion que cette manifestation n'est qu'un grand capharnaüm financier. ...
Maths : Nouvelle écriture pour les algorithmes
- Moi j'dirai "Ce n'est pas une bonne idée. On doit revenir aux fondamentaux. ça ajoute de la complexité ce qui n'est pas nécessaire. Ptêtre même que ça va créer une polémique inutile"... De : Greg Barthelem Publié : mardi 17...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces