Le socle commun publié 

Dix ans après le premier socle commun, le Journal officiel publie un nouveau socle, adopté à une large majorité par la communauté éducative le 12 mars. Une date à marquer d'une pierre blanche. Mais ce nouveau socle est-il vraiment signe de renouveau pour l'Ecole ?

 

" Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture couvre la période de la scolarité obligatoire, c'est-à-dire dix années fondamentales de la vie et de la formation des enfants, de six à seize ans. Il correspond pour l'essentiel aux enseignements de l'école élémentaire et du collège qui constituent une culture scolaire commune". Le Journal officiel du 2 avril publie le nouveau socle commun rédigé par le Conseil Supérieur des Programmes sous la direction de M Lussault.

 

Le texte pose les principes généraux de la scolarité que tous les jeunes français doivent suivre.  A nouveau, l'Ecole se penche sur le bagage commun de compétences plutôt qu'observer le maximum de connaissances que les plus privilégiés peuvent apprendre. Le socle inverse donc l'identité que l'Ecole et les enseignants ont d'eux-mêmes. Pour les enseignants, il faut de l'utilité sociale la noblesse du métier. C'est une vraie révolution !

 

Pour autant, ce nouveau socle ne définit pas précisément les connaissances et compétences précises à acquérir. Il ne fixe pas plus les outils d'évaluation même s'il précise des conditions dévaluation. Le texte se situe un cran au dessus des disciplines et des savoirs scolaires en indiquant les grandes familles. Après l'échec du socle commun de 2005, le CSP a su produire un document qui rend le socle intelligible et qui présente ses objectifs comme un challenge intellectuel pour les enseignants.

 

Mais le plus dur reste bien à venir. La déclinaison concrète du socle aura lieu dans les différents programmes disciplinaires et dans les modes d'évaluation par exemple l'examen du brevet. C'est là seulement que l'on verra si l'Ecole est prêt à la révolution culturelle qu'elle a refusé en 2005. Rendez-vous le 10 avril.

 

François Jarraud

 

Au JO

Le scole

 

Par fjarraud , le jeudi 02 avril 2015.

Commentaires

  • Franck059, le 02/04/2015 à 07:37
    Nos bureaucrates viennent de pondre un nouveau pavé totalement indigeste...

    Faut-il le rappeler ? 25 % des élèves arrivent en 6ème sans maîtriser les bases de la lecture et de l'écriture.
    30 % sans maîtriser les bases des nombres et du calcul.

    Toujours aucune réaction forte et déterminée pour combattre ces fléaux. 

    • amalric, le 02/04/2015 à 08:00
      Merci au grand CSP de nous montrer la lumière.

      Je n'avais pas saisi mon utilité sociale. J'avais oublié que je m'adressais à tous les enfants de la classe.


      • PierreL, le 02/04/2015 à 08:28
        Si les chiffres de Franck59 reflètent la réalité, alors, oui  le CSP a des raisons de nous rappeler notre "utilité sociale" et d'insister sur le fait qu'il nous faut bien trouver les moyens de s'adresser à tous les "élèves" de notre classe... ;-)
        • IdentRemo, le 02/04/2015 à 14:16
          Et en parlant de moyens et de niveau atteint en sixième (les 25 et 30 % ci-dessus) : citant une note du CAS le journal Le Monde pouvait titrer sur : 
          "La France dernière de l'OCDE pour l'encadrement des élèves" 2011/02/14 où l'on apprend que si l'encadrement des élèves est de 7,1 enseignants pour 100 élèves en collège et en lycée. (C'est le taux d'encadrement moyen au niveau de l'OCDE), il n'est que de 5 enseignants en primaire. Avec une dégradation de facto entre 2000 et 2010.
          Y a - t- il  un lien ? 

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Brevet : De l'examen complexe à l'épreuve absurde...
- Alors que nos gouvernants se félicitent d'avoir obtenu les JO de 2024, l'EPS n'est plus qu'une matière négligeable. Ce que finalement conforte l'opinion que cette manifestation n'est qu'un grand capharnaüm financier. ...
Maths : Nouvelle écriture pour les algorithmes
- Moi j'dirai "Ce n'est pas une bonne idée. On doit revenir aux fondamentaux. ça ajoute de la complexité ce qui n'est pas nécessaire. Ptêtre même que ça va créer une polémique inutile"... De : Greg Barthelem Publié : mardi 17...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces