Réforme du collège : Les langues vivantes en première ligne 

Le réservoir sera-t-il suffisant pour éteindre l'incendie ? De jour en jour, N. Vallaud-Belkacem court pour éteindre les incendies allumés par une réforme du collège qui avive les foyers catégoriels. Ce week-end ce sont les langues vivantes qui prenaient feu. La ministre court de langue vivante 1 en LV2 pour apaiser les mécontentements avec un produit qui a fait ses preuves jusque là : des heures nouvelles octroyées aux lobbys disciplinaires. Mais y en aura-t-il assez pour tout le monde ? La racine du mécontentement est-elle seulement là ?

 

Des horaires revus à la hausse

 

En une semaine la ministre de l'éducation nationale a augmenté d'une heure et demie l'horaire de langues vivantes prévu dans la réforme du collège. Dans une lettre adressée au syndicat Se-unsa , le 3 avril, elle annonce relever d'une demi-heure l'horaire de LV1 en 6ème. L'horaire hebdomadaire élève est augmenté d'autant : la demi-heure n'est pas prélevée ailleurs. Il avait déjà été augmenté quelques jours avant. Au final l'horaire de LV1 retrouve exactement celui de l'ancien horaire : 4 heures en 6ème et 3h dans les autres niveaux, total 13 heures. D'une certaine façon la ministre donne l'impression de compter les heures comme les adversaires de la réforme : sans les enseignements interdisciplinaires (EPI) dans lesquels les langues ont aussi une place.

 

Reste la langue vivante 2 et surtout l'allemand. L'association des professeurs d'allemand (ADEAF) a lancé une pétition qui a mobilisé 18 000 signataires. Le 4 avril, la ministre publie sur son blog une lettre ouverte aux professeurs d'allemand. Elle fait valoir que les enfants ayant commencé l'allemand à l'école pourront suivre cet enseignement à compter de la sixième dans le cadre de classes bi-langues, à côté de l'anglais. L'horaire de LV2 a été relevé de 6 heures sur 3 années à 7h30. "La réforme du collège va donc se traduire par une hausse du nombre d'élèves  pratiquant l'allemand de l'école au collège", avance-t-elle. La preuve c'est qu'elle porte de 443 à 514 les postes offerts au recrutement en allemand.

 

La ministre écrit aux profs d'allemand

 

Mais pour l'APLV, association des professeurs de langues,  "à moins de 3 heures par semaine cet enseignement sera inefficace". L'APLV publie des témoignages d'enseignants de l'académie de Toulouse qui ont expérimenté la réforme et confirment ce point de vue. L'horaire est de 2,5 h dans la réforme. Sur le blog ministériel, un professeur d'allemand de Dieppe, Marc Letombe, démonte l'argumentaire de N Vallaud-Belkacem. "La demande sociale de l'anglais a eu pour effet l'élimination des langues minoritaires... Il n'y aura pas d'élèves "ayant bénéficié à l'école de l'enseignement d'une autre langue de l'anglais", affirme-t-il. Il salue les postes mis aux concours. Mais en 2014, les 300 postes mis au Capes externe d'allemand n'ont trouvé que 193 enseignants et les 340 du concours exceptionnels, que 224. En gros un tiers des postes n'a pas été pourvu. La situation est un peu meilleure en anglais où 10% des postes n'ont pas été pourvus au Capes 2014. Dans ces conditions on peut se demander si l'horaire pourra être tenu. L'heure supplémentaire d'anglais LV1 représente 1777 postes. La demi-heure de LV2 coûte 888 postes.

 

Cette semaine ce sont les langues anciennes qui vont se rappeler à la ministre qui leur a cédé déjà quelques heures  en recréant l'enseignement optionnel sur une base plus modeste que dans les programmes actuels.

 

La réforme et l'identité professionnelle

 

Car ce qui bloque maintenant c'est plus que les heures. C'est l'organisation des enseignements. Une partie des enseignants vit la création des EPI comme quelque chose qui attente aux disciplines. Même si l'enseignement du latin était devenu celui des "cultures de l'antiquité", le proposer dans un cadre interdisciplinaire "ce n'est plus du latin", nous disent des enseignants.

 

Pour l'allemand, la ministre a beau proposer de nouvelles classes bilangues, ça ne remplacera pas les sections européennes et les anciennes classes bilangues, estiment de nombreux professeurs d'allemand. L'horaire n'est évidemment pas le même: les sections européennes offraient au moins 2 heures de langues en plus sans parler d'autres disciplines enseignées en langue étrangère. Il est possible que les augmentations d'horaires que l'on vient d'annoncer trouvent là leur gisement.... Surtout les enseignants estiment qu'ils ne pourront plus porter au même niveau l'amour de la discipline que dans ces sections d'élèves triés et bénéficiant d'un horaire renforcé. C'est la place de la discipline dans la hiérarchie des matières qui est affectée. C'est la qualité du métier qu'ils estiment dévaluée. Et cela ne leur semble pas compensé par les nouveaux horaires et la généralisation de la LV2 dès la 5ème.

 

La réforme du collège veut changer le collège. Les enseignants ont bien compris qu'elle va impacter leur métier et par suite leur identité professionnelle. Certains s'en réjouissent. D'autres le refusent. Le Conseil supérieur de l'éducation du 10 avril apportera-t-il des réponses à ces interrogations ? Quatre syndicats, le Snes, le Snalc, la Cgt et FO annoncent déjà des actions après les vacances de printemps.

 

François Jarraud

 

La lettre de NVB au Se-Unsa

NVB aux professeurs d'allemand

4 syndicats préparent la grève

La réforme testée à Toulouse pour l'APLV

Réforme du collège : Le DOSSIER

 

 

Par fjarraud , le mardi 07 avril 2015.

Commentaires

  • Franck059, le 07/04/2015 à 13:43
    Le lobbying des langues vivantes semble bien fonctionner.

    Tant mieux pour eux... mais au détriment du français ? Des sciences ? Des mathématiques ?

    Pourtant, nous régressons dans les scores Pisa depuis 2003 non ?

    Pourtant près de 20 % des élèves entrant en 6ème ne savent ni lire ou écrire et près de 30 % ne maîtrisent pas les bases de la numération et du calcul.

    Aucune réaction par exemple à la perte d'une demi-heure hebdomadaire en 3ème dans l'enseignement des mathématiques...

    AUCUNE REACTION


  • fjovi, le 07/04/2015 à 10:01
    Je comprends la réaction des collègues de L.V.:

    Mais si je suis leur logique, il faudrait des heures en plus dans toutes les matières pour les bons élèves à l'image des sections européennes...

    De plus il n'y a pas assez de candidats aux concours de LV. ...

    Merci les lobbys !
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces