L'Expresso du 12 octobre 2015 

A l'occasion de la Journée des filles, l'Unesco publie un rapport sur l'égalité des genres en éducation qui montre que moins de la moitié des pays ont atteint la parité entre les sexes en éducation. Alors que, dans les pays développés les filles réussissent mieux à l'école que les garçons, 62 millions de filles sont toujours privées de leur droit à l'éducation. Et ce n'est pas sans conséquences...

 

Selon l'Unesco, le nombre de pays ayant atteint la parité dans l'enseignement primaire comme au secondaire a doublé depuis 2000, passant de 36 à 62 pays, mais l'objectif fixé pour 2005 n'est toujours pas atteint. Au primaire, 15 millions de filles n'entreront jamais dans uen salle de classe. Au secondaire , 19 pays comptent moins de 90 filles scolarisées pour 100 garçons, particulièrement dans les pays arabes et d'Afrique sub saharienne. Les choses s'inversent au niveau du lycée où les filles sont plus nombreuses à terminer les études que les garçons. Mais il faut au moins qu'elles arrivent jusque là...

 

"Éduquer une fille, c'est éduquer une nation. Cela déclenche un effet d'entraînement à l'origine d'un changement positif manifeste pour le monde", déclare I Bokova, directrice générale de l'Unesco. C'est que la scolarisation des filles a un impact général dans les pays où elle se généralise. Elle fait baisser la mortalité infantile et la natalité. Elle a aussi un effet d'entrainement économique et politique.

(...)                  
12/10/2015 à 07:30  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Tout était réuni pour un vaste mouvement. Un doute sérieux ou une opposition franche majoritaire chez les enseignants des collèges, selon un sondage Ifop de juin 2015. Une opposition très majoritaire chez les parents, selon un autre sondage Ifop publié le 10 octobre. La mobilisation de 14 syndicats (SNES-FSU, SNEP-FSU, SNFOLC, SNETAA-FO, SFSDPEP-FO, CGT Educ’action, SNEIP-CGT, SNALC-FGAF, SIES-FAEN, SNCL-FAEN, CNGA et A&D CFE-CGC, SNUEP-FSU, SUNDEP Solidaires) et une organisation sans faille des transports vers Paris. Même le temps s'était mis de la partie avec un beau soleil d'automne. Pourtant la manifestation du 10 octobre n'a réuni que 8 000 (selon la police) ou 15 000 (selon le Snes) manifestants, plaçant l'événement très au dessus des cortèges de septembre (1 000 à 1 500 personnes à Paris) mais en dessous des attentes.

 

Lisez l'article...

           
12/10/2015 à 07:30  |  (3 commentaires)
L'élève

Ils sont une cinquantaine à avoir rejoint le collectif « Apprendre ensemble » dans le 18ème arrondissement de Paris. Leur objectif : que leurs enfants gardent à l’école les copains avec qui ils jouent dans le quartier où subsiste une certaine mixité sociale. Reportage à une réunion de rentrée du collectif, samedi 10 octobre.

(...)
12/10/2015 à 07:30  |  (0 commentaire)
La classe

Fanny Couturier enseigne le français en salle 103 au collège Leonard de Vinci à Belfort : un espace trop étroit à l’heure du numérique ? Un espace assurément augmenté par le site web du même nom que l’enseignante anime à destination de ses élèves pour y publier ressources, créations, capsules de classe inversée … Un espace aussi ouvert aux possibilités nouvelles de réflexion, d’expression et de partage qu’offrent par exemple les cartes heuristiques, les pads, les diaporamas dynamiques, la webradio, les réseaux sociaux … Un espace en résonance enfin avec le monde extérieur : en témoigne un beau projet interdisciplinaire, autour du conte régional, qui a permis aux élèves d’explorer jusque par l’imaginaire la ville de Belfort et la Franche-Comté. Fanny Couturier nous invite, par des escapades pédagogiques, à agrandir l’Ecole.

(..)
12/10/2015 à 07:30  |  (0 commentaire)
Le système

"Rendre obligatoire la scolarité jusqu’à 18 ans nous obligerait à changer vraiment l’Ecole pour que chaque jeune y trouve sa place". Sur son blog, Henriette Zoughebi, vice-présidente de la région Ile-de-France e charge des lycées, explique pourquoi repousser la scolarité obligatoire jusqu'à 18 ans est souhaitable.

(..)
12/10/2015 à 07:30  |  (1 commentaire)
Le système

"Nous assistons à la fin des programmes d’EPS. Ils deviennent tellement généraux qu’ils ne peuvent garantir une culture commune. Cette « réécriture » fait table rase des savoirs accumulés, notamment depuis1996, date des premiers programmes officiels en EPS". Très hostile aux nouveaux programmes d'EPS, le Snep, syndicat ultra majoritaire des professeurs d'EPS, fait campagne. "Le SNEP-FSU va prochainement mettre en débat avec les enseignants de collège, l’écriture et l’utilisation concrète de véritables programmes fonctionnels, profitant ainsi de la liberté pédagogique voulue par le CSP et le ministère. Le SNEP-FSU va continuer à mobiliser la profession". Une pétition circule.

 

Communiqué

Rencontre avec D Delignières

EPS : Qu'est ce qui change ?

12/10/2015 à 07:30  |  (0 commentaire)
Le système

"Nous sommes clairement opposés la création d'une nouvelle filière réservée aux bacheliers pro dans l'enseignement supérieur", confie P Tournier, secrétaire général du Snpden à Educpros. "Il faut revoir l'accueil des bacheliers pro dans l'enseignement supérieur. Mais créer une nouvelle filière ne fera que déplacer le problème. On créerait dans le supérieur ce qui existe déjà dans le secondaire, en y déplaçant les mécanismes de ségrégation dont ils sont victimes. En fait, le pouvoir politique doit avoir le courage d'autoriser les universités à classer les dossiers des candidats."

 

Sur educpros

12/10/2015 à 07:30  |  (2 commentaires)
Le système

Le nouveau projet « Espaces de formation, de recherche et d'animation numériques (e-FRAN) » est publié au journal officiel du 11 octobre. Porté par Jean-Marc Monteil. Ce programme, qui fait partie des investissements d'avenir (PIA2), prévoit de créer des "territoires d'innovation numérique" associant établissements scolaires, recherche, collectivités locales et acteurs économiques.

 

Le projet

Au JO

12/10/2015 à 07:30  |  (0 commentaire)

L'innovation pédagogique c'est vous ! C'est d'abord ce que les enseignants inventent et réalisent chaque jour dans leur classe, avec ou sans le numérique, avec ou sans partenaires extérieurs, en toute liberté. C'est ce message que nous voulons faire passer avec vous, lors du 8ème Forum des enseignants innovants qui se tiendra à Paris les 4 et 5 décembre à l'appel du Café pédagogique et de nombreuses associations professionnelles d'enseignants et avec le soutien du Ministère de l'éducation nationale. Attention ! Vous avez jusqu'au 8 novembre pour déposer vos projets et faire partie des 100 enseignants invités au Forum.

 

Lisez l'article...

12/10/2015 à 07:30  |  (0 commentaire)

METIER

Salaire : Les enseignants toujours champions de la baisse

"Le salaire net moyen des enseignants diminue de 1% en euros constants", annonce une nouvelle Note de la Depp (division des études du ministère de l'éducation nationale) à propos de l'année 2013. Une Note qui confirme ce que l'Insee avait annoncé, qui l'explique mais qui (...)

 

Lisez l'article...

12/10/2015 à 07:30  |  (1 commentaire)

L'HEBDO PRIMAIRE

Rémi Brissiaud : Le nombre dans le nouveau programme maternelle : Quatre concepts clés pour la pratique et la formation

Dans cette première partie, Rémi Brissiaud introduit deux concepts clés pour le nouveau programme de maternelle. Dans une deuxième partie, que nous publierons prochainement, il (...)

 

Lisez  l'article...

12/10/2015 à 07:30  |  (0 commentaire)
La classe

Les inscriptions sont ouvertes. La deuxième conférence du cycle de conférences de consensus – Cnesco-IFÉ/ENS de Lyon – sur « Nombres et opérations : premiers apprentissages à l’école primaire » aura lieu les 12 et 13 novembre 2015, au lycée Buffon (Paris 15ème). Cette conférence de consensus a pour objectif d’établir un dialogue entre des experts et des membres de la communauté éducative afin de faire des recommandations basées sur les résultats de la recherche, les connaissances scientifiques et les pratiques de terrain, nationales et internationales, concernant l’apprentissage de la numération dans l’école française.

 

Pourquoi la conférence

Inscription

 

12/10/2015 à 07:30  |  (2 commentaires)
La classe
L'apprentissage du code c'est sérieux. La preuve : deux membres du gouvernement, N. Vallaud-Belkacem, ministre de l'éducation nationale et Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat au numérique, ont présidé au lancement de la Semaine dans les salons du ministère le 9 octobre. Avec elles, 4 vainqueurs de l'appel à projet des investissements d'avenir "Culture de l'innovation et de l'entreprenariat" et une cinquantaine d'écoliers et collégiens de Montreuil. Une présentation alléchante ou la mise en scène est aussi programmée...(..)
12/10/2015 à 07:30  |  (0 commentaire)
La classe

"Les réseaux sociaux sont omniprésents dans le quotidien des adultes mais aussi des adolescents et même des enfants. Les interdire à l’école ou ne pas accompagner leur usage revient à laisser ce jeune public face à un apprentissage dans la sphère privée avec les inégalités que cela impliquerait". La cellule projets TICE de la Fédération wallonne publie un excellent et copieux ouvrage sur l'éducation aux réseaux sociaux et par les réseaux sociaux.

(..)
12/10/2015 à 07:30  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Alors même que reportages et débats sur les migrants occupent les écrans, il est sans doute nécessaire que l’Ecole fasse arrêt sur image. La littérature peut y contribuer. On lira ainsi avec beaucoup d‘intérêt un dossier consacré par Myriam Louviot à la « littérature migrante en France ». On y trouvera de nombreuses idées d’œuvres qui peuvent être abordées en classe. On y trouvera aussi des éclairages sur l’histoire et les thèmes d’une littérature qui tente de dire le déplacement, à travers l’espace et les cultures, dans la langue, en soi.

 

Le dossier en ligne

12/10/2015 à 07:30  |  (0 commentaire)
Les disciplines

La réalisation d’une bande annonce littéraire est une façon originale et motivante d’amener les élèves à rendre compte de leur lecture d’un roman. Armellle Mourtada, professeure-documentaliste à Carmaux, propose un diaporama en ligne qui apporte sur le sujet de précieux éclairages : intérêts, outils, modalités de travail... A titre d’exemple original, Patricia Bonnard, professeure de français à Genas, invite actuellement ses élèves de 3ème à réaliser en groupes des bandes annonces abordant différents axes d’étude d’un roman de Jean Molla : tâches complexes, voire « missions impossibles », à suivre sur son site « Le français, c’est pas que des dictées »…

 

Diaporama de présentation

Bande annonce de bandes annonces

12/10/2015 à 07:30  |  (2 commentaires)
Les disciplines

« Enseigner la lecture de la poésie, en construire l’écoute et en développer l’appropriation chez des élèves et des étudiants ne va pas de soi. » Les 16 et 17 mars 2016, l’Université Grenoble Alpes consacrera un colloque aux questions spécifiquement posées par la poésie aux professeurs de lettres : comment ouvrir le corpus aux œuvres contemporaines ? quelle posture pour le sujet lecteur ? comment amener les élèves à faire une expérience authentique et structurante du texte poétique ? …L’appel à contributions est prolongé jusqu’au 20 octobre 2015.

 

Présentation en ligne

12/10/2015 à 07:30  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 12 octobre 2015.

Partenaires

Nos annonces