24 mars : L'incroyable succès de La Grande Lessive 

Le 24 mars marque la  seconde "Grande Lessive" de l'année. Comment expliquer l'incroyable succès de ce projet pédagogique ? Joëlle Gonthier, sa fondatrice, montre pourquoi ce projet scolaire déborde de l'Ecole pour aller dans la société et pourquoi il touche les gens.

 

Sortir des écoles

 

"Jamais on n'a eu autant d'inscriptions", explique Joëlle Gonthier. Ce 24 mars plus de 3000 lieux sont impactés par la Grande Lessive  dans le monde entier : Pékin, Ottawa, l'Iran, le Togo, la Grèce, le Maroc et bien d'autres pays participent à ce projet pédagogique français qui déborde des établissements français à l'étranger pour s'installer dans les sociétés locales.

 

Lancée en 2012 par Joëlle Gonthier, professeure d'arts plastiques, La Grande Lessive est une installation artistique éphémère inventée par Joëlle Gonthier. Durant une journée, dans une école, un collège, une maison de quartier,  une collectivité quelconque, les gens sont invités à suspendre sur une corde à linge une feuille A4 portant une réalisation artistique personnelle répondant au thème choisi par J Gonthier : "Faire bouger les lignes" pour ce 24 mars.

 

En France, la grande lessive continue à sortir des écoles pour toucher la ville entière, comme à Carcassonne, s'infiltrer dans les maisons de retraite, les maisons de quartier ou les crèches, ou encore gagner des circonscriptions entières comme à Marennes Oléron (17).

 

Créer du lien entre les personnes

 

Cet  étalage collectif et temporaire, sur de simples cordes à linge, d'oeuvres personnelles et éphémère semble répondre à des besoins collectifs. "Il y a peu d'actions qui permettent d ecréer du lien entre les personnes et entre les associations", explique J Gonthier. "A Lyon, les associations m'ont dit que la préparation de l'événement est très importante car elle donne l'occasion aux associations de se parler". J Gonthier évoque aussi l'intérêt des gens pour les pratiques artistiques. "Les gens ont envie de monter qu'ils existent, que la cité les intéresse".

 

Le thème retenu cette année "Faire bouger les lignes" va en ce sens. "C'est une proposition artistique mais c'est aussi un thème qui permet aux adultes de s'exprimer en créant de la connivence. Un événement convivial, avec de la poésie, change le quotidien. Il donne le pouvoir d'aller vers les autres".

 

Requalifier les gens

 

Le succès scolaire de la Grande Lessive renvoie aux problématiques d'établissement. "Souvent le professeur qui initie le projet le fait pour permettre aux parents d'entrer dans l'établissement et / ou pour faire bouger les relations dans l'établissement. J'observe que ce sont souvent les enfants qui donnent confiance aux adultes pour participer. C'est donc bien une occasion unique pour parler avec les parents de ce qui se fait à l'école".

 

"Dans notre société il faut requalifier les gens", continue Joëlle Gonthier. "C'est ce que fait la Grande Lessive. Son succès tient aussi de sa dimension internationale. On est fier de participer à un mouvement mondial. C'est aussi se rappeler que l'on n'est pas tout seul".

 

Propos recueillis par François Jarraud

 

Le collège Triolet fait sa Grande Lessive

Un formidable succès

La Grande Lessive fait le tour du monde

 

 

Par fjarraud , le jeudi 24 mars 2016.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces