Nouvelle journée de manifestation : Le ministère promet soutien et "dialogue constructif" 

Comment va se dérouler cette nouvelle journée de manifestations ? Les organisations lycéennes appellent à manifester et bloquer les lycées alors que le gouvernement annonce qu'il les recevra mercredi 6 avril. Après la montée en puissance du 31 mars, le mouvement lycéen va-t-il s'affaiblir ou embraser les lycées de banlieue jusque là préservés ?

 

Dans un communiqué commun, la Cgt , Fo , la Fsu, Solidaires, l'Unef et les organisations lycéennes Unl et Fidl appellent à manifester contre une loi qui "va organiser une régression généralisée des droits , créer un dumping social". Une nouvelle manifestation est annoncée le samedi 9 avril.

 

Avec 176 lycées bloqués le 31 mars, le mouvement lycéen contre la loi sur le travail a pris une nouvelle ampleur. Il restait concentré sur les lycées de centre ville où ont eu lieu des violences comme au lycée Paul Bert de Paris. Peu de lycées de banlieue et encore moins de lycée professionnels ont été touchés jusque là. La journée du 5 avril pourrait être un tournant sur ce point.

 

"On travaille avec des équipes mobiles de sécurité renforcées pour ne pas laisser seuls les proviseurs", nous a dit N Vallaud Belkacem le 4 avril. Elle recevait en fin d'après midi les proviseurs parisiens. La ministre a aussi évoqué la possibilité de fermer les lycées. "Dans des endroits la décision a été prise de fermer quand le risque de violence est important".

 

N Vallaud Belkacem recevra mercredi 6 avril les organisations étudiantes et lycéennes. "Les organisations ont des propositions intéressantes à faire", a déclaré la ministre. "Il y aura un dialogue constructif", a-t-elle annoncé. Le premier ministre devrait clore ces discussions.

 

La journée du 31 mars

 

Par fjarraud , le mardi 05 avril 2016.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces