Le Livre blanc du supérieur veut démocratiser l'enseignement supérieur 

Comment adapter le pays aux bouleversements de la mondialisation du savoir et de l'automatisation ? Le 31 janvier, N Vallaud Belkacem et T Mandon ont présenté le Livre Blanc de l'enseignement supérieur et de la recherche. Réalisé par  un comité d'universitaires, il identifie les enjeux à venir et fixe les objectifs pour la décennie à venir en en présentant la programmation budgétaire. Derniers feux d'une action gouvernementale ou annonce des efforts à venir, le Livre Blanc marque la fin du quinquennat.

 

La lutte du progrès contre les forces obscures

 

 "L'enseignement supérieur et la recherche sont les leviers de la puissance de la France. On a besoin d'une démocratisation exigeante de l'enseignement supérieur", affirme N Vallaud Belkacem en accueillant la remise du Livre Blanc de l'enseignement supérieur et de la recherche le 31 janvier. Pour elle, le Livre est une étape de la lutte du progrès contre "ceux qui sont tentés par le repli et les visions court termistes".

 

Tenir le rang

 

Réalisé par un comité de chercheurs piloté par Bertrand Monthubert, le Livre analyse les évolutions actuelles de l'enseignement supérieur et de la recherche dans le monde. Il souligne la progression de la Chine, devenue le 2d pays pour la recherche et développement (R&D)en en doublant presque le volume depuis 2005. Le taux de diplômés du supérieur s'élève à 69%déjà en Corée du Sud, quand la France est à 44%. Or l"*'élévation du niveau de qualification est la seule réponse aux progrès de l'automatisation qui devraient supprimer de nombreux emplois entre les plus qualifiés et les moins qualifiés non automatisables.

 

Le Livre Blanc se fixe donc comme objectifs 60% d'une classe d'âge diplomée du supérieur en 2020. Autre objectif : faire passer la R&D à 3% du PIB contre 2.2% actuellement. On attend de cette politique une augmentation de 10% du PIB, soit 220 milliards.

 

Un milliard d'investissement supplémentaire chaque année

 

Tout cela implique un effort budgétaire que le Livre Blanc fixe entre 3.6 et 5 milliards d'ici 2020. L'enseignement supérieur devrait recevoir entre 1.5 et 3 milliards, la recherche 0.8 milliard. Une somme équivalente est affectée à la revalorisation des carrières des chercheurs et universitaires.

 

Pour le Livre le budget 2017qui prévoit 850 millions supplémentaires pour l'enseignement supérieur et la recherche est la première pierre de cette programmation budgétaire.. Mais on est en fin de quinquennat. Le Livre Blanc sera envoyé au Parlement comme l'impose la loi mais ne pourra même pas être débattu. Bilan du quinquennat ou première pierre d'une politique durable ?

 

François Jarraud

 

Le livre blanc

 

Par fjarraud , le mercredi 01 février 2017.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Education nationale, Terre d'inégalités...
- Des articles tjrs aussi pertinents dont je fais mon miel tous les matins... 2 ou 3 précisions ou réactions sur celui-ci cependant...- attention au sens des mots : dire qu'un salaire vaut 80 ou 100 ou 120% du PIB n'a aucun sens ! Le PIB français...
Cnesco : 30 mesures et un espoir pour l'Ecole
- Quelques bonnes choses notamment sur la formation continue des enseignants, pour le reste rien de bien singulier et parfois incantatoire, deux exemples d'une réflexion inaboutie : - le développement de lycées polyvalents, argument de mixité...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces