Histoire : L'inspection générale et la Semaine de la recherche sur les génocides 

Imaginée d'un coup par F Hollande fin avril, la "semaine de la recherche sur les génocides"  devrait s'imposer dans les lycées. En l'absence de tout texte officiel, l'APHG interroge l'inspecteur général Vincent Duclert, président de la Mission d'étude sur la recherche et l'enseignement des génocides, sur la façon dont elle pourrait s'imposer dans les établissements. C'est aussi l'occasion pour l'Inspection générale de prendre une petite revanche sur le Conseil supérieur des programmes...

 

 " L’actualité de la campagne électorale en France ne peut qu’alarmer sur la dimension de fragilité des savoirs sur les génocides, les crimes de masse et les violences extrêmes, et sur les menaces qui pèsent sur eux. Candidate aux plus hautes fonctions de la République, Marine Le Pen a récusé par sa déclaration du 9 avril dernier l’avancée du discours du Vel d’Hiv’ qui actait le travail des historiens", rappelle Vincent Duclert dans cet entretien particulièrement libre. " Tout cela démontre que le savoir sur les génocides, les crimes de masse et les violences extrêmes, non seulement reste fragile mais qu’il est aujourd’hui menacé par des extrêmes radicalisées".

 

C'est l'occasion pour l'inspecteur de prendre à partie le président du CSP. " Le président du Conseil supérieur des programmes, Michel Lussault, qui a cru voir une nouvelle initiative mémorielle à travers l’annonce présidentielle, a déclaré (Le Monde.fr du 26 avril 2017), qu’il est difficile aux élèves, concernant les génocides, « de ne pas en avoir entendu parler au cours de la scolarité ». L’enjeu n’est pas « d’en avoir entendu parler », mais bien de faire comprendre et de faire réfléchir les élèves, de les rendre actifs face au savoir, ce que permettra la « semaine de la recherche »".

 

Pour V Duclert cette semaine sera l'occasion de créer des liens entre les lycées et le supérieur. " Durant cette semaine, l’Enseignement supérieur et la Recherche se devront d’être disponibles pour répondre aux sollicitations des équipes de professeurs de l’Education nationale et des établissements sous contrat avec l’Etat. On envisage du reste de constituer une sorte d’annuaires des chercheurs et des lieux de recherche". La Mission proposera à la rentrée ds exemples de feuilles de route afin d'aider les établissements.

 

Sur le site APHG

 

Par fjarraud , le vendredi 12 mai 2017.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Absentéisme scolaire : Une mère condamnée à la prison avec sursis
- Et pour les parents d'enfants porteurs de handicap refusés à l'école on met qui en prison ? Le Président de la république, la Ministre, le Président de la CDPAH, le Recteur, l'Inspecteur d'Académie... Allez pas de détail tou le monde ! ...
PY Duwoye : Pour une nouvelle alliance avec les collectivité territoriales
- Le transfert aux Régions du pilotage des lycées professionnels est une question politique. Je pense que le risque de "déclassement" dans l'esprit des parents et des élèves est fort. S'il était néanmoins décidé, il n'est crédible, à...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces