Classes bilangues : Les professeurs d'allemand face aux mesures Macron 

"Nous nous réjouissons de l’annonce faite par le Président de la République le 15 mai 2017 à Berlin, lors de la conférence de presse commune avec la Chancelière allemande Angela Merkel, d’une coopération renforcée dans le domaine de l’éducation et de la réouverture des classes bilangues dès septembre 2017", annonce l'association des professeurs d'allemand (ADEAF) le 17 mai. "Nous avons cependant des interrogations sur la définition du parcours bilangue. Concernera-t-il uniquement la classe de 6ème ou les quatre années de collège ?  Et sur les modalités de sa mise en place : les moyens seront-ils pris sur les heures gérées en autonomie par chaque établissement donc en concurrence avec d’autres dispositifs, ou des moyens spécifiques seront-ils attribués ?" L'Adeaf demande "des moyens dédiés et un cadrage national".

 

"Les établissements pourront décider d'affecter librement les 20% de a DHG qu'ils gèrent déjà en autonomie dans le cadre de la réforme", nous avait dit l'équipe d'E Macron. "Ils pourront affecter ces moyens aux EPI et à l'AP ou à la création de parcours bilangues ou langues anciennes par exemple". Elle jugeait possible de conserver la Lv2 en 5ème et de multiplier ces parcours en 6ème.

 

"Dès la rentrée il est possible d'augmenter le nombre d'établissements proposant des classes bilangues en 6ème", nous avait dit Thérèse Clerc, la présidente de l'Adeaf le 3 mai. "Mais pas en demandant à chaque établissement autonome de se décider. Les bilangues coutent peu cher en moyens et de nombreux professeurs d'allemand devaient perdre des heures à la rentrée", affirme -t-elle. "Ce qui sera difficile c'est de revenir sur les répartitions déjà faites et de mettre les langues en compétition avec d'autres disciplines".

 

Adeaf

Entretien du 3 mai

 

 

Par fjarraud , le jeudi 18 mai 2017.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces