Blanquer et le Grévisse 

 Interrogé sur la tribune signée par 314 enseignants qui se déclarent contre la règle sexiste pour les accords, JM Blanquer s'est déclaré hostile à tout changement. Pour lui, selon RTL, " il faut dire simplement qu'en cas de pluriel, on accorde au masculin, ce qui dans la langue française s'apparente souvent au genre neutre… Ce qui m'inquiète, ce sont les attaques répétées sur la langue française, a déclaré le ministre. La langue française n'est pas à instrumentaliser pour des combats aussi légitimes soient-ils". Sur son blog, Claude Lelièvre semble lui répondre. Il montre que le Grévisse accepte cette règle d'accord. Mieux , un ministre de l'instruction publique l'a écrit dans une circulaire de 1901 peut-être toujours en vigueur…

 

Sur RTL

C Lelièvre

Le dossier

 

Par fjarraud , le jeudi 09 novembre 2017.

Commentaires

  • lite44, le 09/11/2017 à 15:16
    Ce débat ne se pose pas la bonne question. On a l'impression que chacun veut aller chercher dans l'histoire, ou chez Grevisse, des arguments en faveur d'une thèse, ou d'une autre. Mais si l'on s'en tient au contexte actuel, il s'agit simplement de reconnaitre que le statut de la femme a changé et que la langue ne lui est pas adaptée. Et de ce point de vue, l'histoire risque fort d'être muette.
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces