Lecture : Le niveau baisse encore 

Les résultats de PIRLS 2016 viennent de tomber et ils sont sans appel. La France se situe en bas du classement européen en lecture tout comme elle l'est en maths. Le niveau moyen des élèves de CM1 a reculé depuis PIRLS 2011 et même depuis PIRLS 2001. Ces résultats interrogent la façon dont l'Ecole est gérée . Mais aussi plus globalement la place du livre dans la société et les inégalités sociales.

 

Une nette baisse depuis 2000

 

C'est une très mauvaise nouvelle pour l'Ecole. Selon les résultats de PIRLS, une enquête internationale qui évalue le niveau en lecture des élèves de 9-10 ans (CM1), la France se situe au dessus de la moyenne des 50 pays participant (500) mais à la 34ème et dernière place en Europe. Avec un indice de 511points nous sommes en dessous de la moyenne européenne (544) et loin de la Russie (581) , de Hong Kong, de la Finlande qui prennent les meilleures places.

 

Surtout nous reculons. La France avait fait un score de 525 points en 2001, puis de 520 en 2011. La baisse est sensible depuis le début du siècle et elle s'accélère.

 

La fuite par le bas

 

La baisse résulte de l'augmentation des élèves très faibles qui a aussi été reconnue par les enquêtes Cedre du ministère. Cèdre montrait déjà qu'en fin de Cm2 40% des élèves n'atteignent pas les objectifs attendus en lecture. La chute ne porte pas sur le décodage mais sur la compréhension. Les jeunes français savent prélever des informations dans un texte mais ne savent pas en tirer des inférences pour comprendre les textes. Ils ont du mal à argumenter et à s'exprimer.

 

Des facteurs scolaires

 

Comment expliquer cette baisse ? Ces élèves de Cm1 de 2016 ont fait leur scolarité avec les programmes de 2008 en maternelle et à l'école. Les nouveaux programmes ne sont entrés en application qu'en 2015 en maternelle et en 2016 à l'école.

 

Les élèves ne manquent pas d'heures de cours en lecture et en français en général. L'école primaire français est la championne européenne en ce qui concerne le temps dévolu à la lecture.

 

PIRLS met en évidence d'autres facteurs. Par exemple le faible niveau de formation des enseignants français en lecture du fait de la grande faiblesse de la formation continue. Les professeurs français sont deux fois moins nombreux à avoir suivi une formation récente que leurs collègues européens.

 

La taille des classes est aussi un élément à souligner, la France compte des classes nettement plus chargées que les autres systèmes d'enseignement.

 

... et non scolaires

 

Mais le faible niveau en lecture est surtout corrélé à la situation sociale. Ainsi les écoles privées ont de meilleurs résultats que les publiques, les écoles prioritaires que les hors éducation prioritaire.

 

Le système éducatif fuit par le bas. C'ets vrai pour l'école et aussi pour le collège (d'après PISA). C'est en éducation prioritaire que l'on trouve le plus de professeurs contractuels et de nouveaux enseignants, que les problèmes de remplacement et d'AVS sont les plus criants. C'est là aussi où se ressentent le plus le développement de la misère. La France compte près de 3 millions d'enfants pauvres.

 

La réponse à apporter est sans doute dans la formation continue des enseignants. Mais elle est aussi dans une refonte du système éducatif. Il est grand temps de mettre des moyens dans les écoles des quartiers. Mais aussi dans l'encadrement social, médical  et économique des familles des quartiers. Ce que nous renvoie PIRLS ce n'ets pas qu'un problème scolaire.

 

François Jarraud

 

Pirls 2011

Un bilan des années 2000

Lecture conférence Cnesco

 

 

Par fjarraud , le mardi 05 décembre 2017.

Commentaires

  • Arzhela, le 06/12/2017 à 08:13
    Rien d'étonnant quand on constate quelles sont les méthodes d'apprentissage de la lecture utilisées par certaines enseignantes.
    Pourquoi choisir des méthodes vieillottes, décriées par les chercheurs et terriblement ennuyeuses pour les enfants. Comment peut-on imposer à des enfants déjà lecteurs de régresser avec des supports pour enfants handicapés ou non francophones ?
    Pourquoi imposer la méthode commerciale des "alphas" alors que dès la PS les enfants sont friands de reconnaître les lettres?

    On oublie que la lecture doit être un plaisir : la compréhension se développe à travers la littérature jeunesse, très riche en France, pas assez utilisée dans les classes, dès les premiers mois d'un enfant.
    Ceux qui ont la chance de la rencontrer dans leur famille ne doivent plus être dégoûtés par la lecture à l'école, les autres doivent la découvrir grâce à l'école.

    N'oublions pas l'importance de la rencontre avec des auteurs!

    Mais les enseignants aiment-ils eux-mêmes les livres ?
  • Ricos71, le 05/12/2017 à 20:29
    Ils ne faut pas limiter les salaires des grands patrons et hauts fonctionnaires pour ne pas faire fuire les talents. Dans l'éducation, les talents ne viendront jamais mouiller la chemise avec de tels conditions de travail.
    Alors ceux qui restent désespèrent et voient leurs collègues renoncer à l'éducabilité de tous en tous lieux. Il suffirait d'abord de faire confiance aux enseignants, de construire des équipes stables et d'offrir une formation de qualité où universitaires et gens de terrain travaillent ensemble.
  • thais8026, le 05/12/2017 à 15:55
    Bon,
    C'est encore la faute des professeurs qui n'ont pas le niveau. Mais que font les IEN ?
    Les professeurs des écoles sont les enseignants les plus suivi par leur IEN. Les conseils, la formation ils l'ont. Mais peut-être que ce sont les IEN qui n'ont pas le niveau.
    • Brunnhilde, le 06/12/2017 à 12:05
      le problème des IEN est que beaucoup sont des pédagos , croyant ainsi en des choses qui sont invalides .
      alors quand la ministre l'était....

      Arzhela ci-dessus a tout à fait raison
    • Brunnhilde, le 06/12/2017 à 12:12

      d'abord il est vrai que nombre d'enseignants sont incompétents et les jeunes ignorent les lettres (la gloire de mon père), ou les maths , ou le bon sens ( ceux qui ne comprennent pas qu'il faut oublier en urgence les bêtises que les sc de l'éducation leur ont inculqué  , depuis que celles-ci ont envahi le champ théorique des différentes disciplines ) , ou les deux ou les trois ; les instits se croient souvent cultivés or c'est à relativiser fortement ; 
      ensuite le déterminant social des élèves est prépondérant ; les chiens ne font pas des chats ; une portion ne lira ni n'étudiera jamais ; l'essentiel est qu'ils ne gênent pas ceux qui progressent normalement ; le système éducatif fuit par le bas à cause de ça et du pédagogisme ambiant dont Meirieu porte sa part de responsabilité . Ainsi dans beaucoup d'endroits enseigner n'est plus possible ; ce site étant la parfaite intolérance face aux avis contraires , supprimant  à tour de bras(Jeandoutencore et tous les autres en savez quelque chose !  Revenez ! ) ; si vous voyez mon texte disparaître ce soir vous  aurez la preuve .
      06/12
      et je confirme ce jour ce que je disais ci-dessus puisqu'on vient de me couper toute possibilité d'écrire de nouveaux commentaires , comme à tant d'autres  ; la chape de plomb ici ! la secte  , pour ceux qui ne le sauraient pas encore ; seuls les commentaires d'accord sont autorisés ! ça ne vous fait penser à rien ?
      Goigoux sur la lecture redécouvre ce qu'on a toujours su  ; comme si il y avait besoin d'une preuve "scientifique "; on se marre
      • Bernard Girard, le 05/12/2017 à 18:10
        Déjà, écrire "Meirieux" à la place de "Meirieu", ça discrédite pas mal l'ensemble du commentaire.
        • Brunnhilde, le 09/12/2017 à 22:12
          corrigé , pas de quoi en faire une mayonnaise , c'est un nom propre , négligeable qui plus est.
          un x aurait pu exister ;
           pas sûr que c'est ce "x" qui gêne vraiment...encore une fois ; de quel côté est le discrédit ?

          Dernière modification le 07-12-2017

          PIRLS : MOBILISONS-NOUS SUR L'APPRENTISSAGE DE LA LECTURE !


          Le SNE et le SNALC ont pris connaissance des résultats de l'enquête PIRLS sur le niveau des élèves en lecture. Il n'y aura pas de bonne surprise : l’école française est bonne dernière en Europe. Cette étude vient confirmer celles menées depuis de nombreuses années au ministère par les services de la DEPP (Direction de l'Évaluation, de la Prospective et de la Performance).

          Nos organisations s'y attendaient donc : nous avons publié l’an dernier un diagnostic sévère sur l’institution (« Permettre à tous de réussir »), et proposé de nombreuses solutions pour stopper l'hémorragie.

          La première consiste à cesser de culpabiliser les enseignants en leur infligeant ordres et contrordres à longueur d’alternance. De la considération, de la formation et de la confiance : voilà les ingrédients nécessaires et suffisants. Le SNE et le SNALC demandent donc au ministre de travailler à restaurer l’autorité des maîtres et d'ouvrir la formation sur la recherche scientifique sérieuse, après des décennies d'errance. Le Conseil scientifique nouvellement créé doit se saisir de cette question de toute urgence. Sur ce sujet comme sur bien d'autres, la France ne peut plus se permettre de rester bloquée dans une idéologie qui a largement fait preuve de sa nocivité.

           :  à bas le pédagogisme (la bêtise)
          Renaudl , je ne peux plus poster , juste modifier , censure oblige....
          c'est infâme ici ,faites passer le message
          Paris, le 05 décembre 2017

          • RenaudL, le 07/12/2017 à 08:21
            Avez-vous lu l'article ?
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Accès à la classe exceptionnelle
- Et pendant ce temps, un bon nombre d'enseignants partent en retraite sans avoir accédé à la hors-classe ! C'est la France : donner toujours plus à ceux qui sont déjà bien servis. De : fjarraudPublié : vendredi 1 décembre 2017 07:22Objet : Accès à...
Lecture : Le niveau baisse encore
- Rien d'étonnant quand on voit les méthodes de lecture utilisées par certaines enseignantes de CP.Pourquoi choisir des supports vieillots, décriés par les chercheurs et n'ayant aucun sens alors que la littérature jeunesse est tellement riche et...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces