L’expo de la semaine : « César, la rétrospective » 

Le Centre Pompidou rend hommage à Baldaccini César, dit César, dans une grande rétrospective complète et inédite, qui réunit une centaine d’œuvres venues du monde entier, et permet de découvrir ses univers prolifiques. Vingt ans après sa disparition, l’artiste marseillais est toujours d’actualité avec ses œuvres critiques de la société, et de la surconsommation. Les jeunes sont attendus à cet événement, en famille dès …2 ans  ou avec leurs enseignants. L’équipe de l’action éducative est à la disposition des professeurs pour les aider et les conseiller à préparer des visites scolaires, ou des projets d’éducation artistique.

 

La première rétrospective

 

Pour célébrer le 20ème anniversaire de la mort de César Baldaccini, le Centre Pompidou présente la toute première rétrospective de ses œuvres qui retrace plus de cinquante ans de création. Figure majeure du Nouveau Réalisme des années 1960, aucune rétrospective ne lui avait encore été dédiée en France. À travers une centaines de pièces, cette exposition d’envergure rend compte d’une œuvre foisonnante en constante recherche. Son art connut diverses phases, toutes présentées au Centre Pompidou, de ses premiers « Fers soudés » à ses Compressions, de ses Expansions à ses dernières sculptures monumentales, en passant par les empreintes humaines comme son célèbre « Pouce ». César, guidé par la logique du matériau, a réalisé une œuvre emblématique de la modernité. Populaire, il l’est également grâce au trophée qu’il réalise pour la nuit du cinéma qui porte son nom. Le parcours thématique de l’exposition se décompose en cinq thèmes : « Les fers soudés », « Les compressions », « Les empreintes humaines », « Les expansions », « Les enveloppages ». Le Centre Pompidou réunit à titre exceptionnel près d’une dizaine de compressions, de la première « Dauphine » et des « 3 tonnes »,  à la série des « Championnes » anciennes voitures de rallye Peugeot, écrasées en galettes en 1985, auxquelles succèdera l’ultime œuvre, la « Suite milanaise » aux couleurs monochromes éclatantes, faisant dire à César : « recommencer, ce n est pas refaire ». L’exposition révèle aussi des séries moins connues, comme les premiers « Fers ». César a bousculé l’histoire de la sculpture et posé les bases d’un art moderne et spectaculaire. 

 

Autour de l’exposition

 

Des ateliers sont proposés aux familles : « Le geste en extension » convie les enfants de 2-5 ans à explorer des matières souples et rigides qu’ils transforment par leurs gestes. Des volumes inventifs surgissent et s’installent dans l’atelier. « Tout se compresse » invite les 6-10 ans à écraser, presser, compresser, des volumes en carton, en mousse, en métal pour faire surgir de nouvelles sculptures.

 

Pour le public scolaire

 

L’équipe de l’action éducative est à la disposition des professeurs, pour les accompagner dans l’élaboration de leurs visites, de leurs projets d’éducation artistique et pour toute demande d’inscription ou de renseignements : action-educative@centrepompidou.fr   Les enseignants peuvent organiser des visites autonomes. Ils peuvent opter aussi pour des visites commentées, adaptées au niveau des jeunes, à partir  de la 6ème. Sur demande, il est possible d’accueillir des élèves du primaire en fonction des projets pédagogiques spécifiques des enseignants. Il est toujours possible de demander un axe particulier pour la visite, voire une attention particulière portée à une œuvre.  Pour toutes les visites, la réservation est obligatoire au 01 44 78 12 57.

 

Béatrice Flammang

 

L’exposition « César, la rétrospective »

L’espace réservé aux enseignants

L’offre pédagogique

Les visites en groupe

 

 

 

Par fjarraud , le vendredi 12 janvier 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Accès à la classe exceptionnelle
- Et pendant ce temps, un bon nombre d'enseignants partent en retraite sans avoir accédé à la hors-classe ! C'est la France : donner toujours plus à ceux qui sont déjà bien servis. De : fjarraudPublié : vendredi 1 décembre 2017 07:22Objet : Accès à...
Lecture : Le niveau baisse encore
- Rien d'étonnant quand on voit les méthodes de lecture utilisées par certaines enseignantes de CP.Pourquoi choisir des supports vieillots, décriés par les chercheurs et n'ayant aucun sens alors que la littérature jeunesse est tellement riche et...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces