Pourquoi l'interdisciplinarité dans l'enseignement primaire ? 

Quels arguments justifient l'interdisciplinarité à l'école ? Quels principes peuvent le guider ? À quels contenus se référer ? À quelles modalités recourir ? Yves Lenoir répond à ces questions dans une communication faite à l'OCDE. Pour lui, " l’interdisciplinarité n’est pas une fin en elle-même, mais un moyen – parmi d’autres – pour favoriser et soutenir le recours à des processus intégrateurs et à l’intégration des savoirs. L’intégration, sous ce double aspect inséparable, constitue à mes yeux la finalité des processus d’enseignement-apprentissage... Recourir à l’interdisciplinarité à l’école, c’est introduire des conditions normalement favorables à la mise en oeuvre de processus intégrateurs de la part des élèves en faisant appel à divers angles d’approche disciplinaires interreliés qui favorisent des processus d’apprentissage qui font sens sur les plans épistémologique, ontologique et social. Au primaire, la perspective interdisciplinaire requiert donc ce mariage ouvert entre les dimensions cognitives et pratiques, mais ce mariage doit aussi se réaliser en introduisant la dimension affective dont j’ai aussi traité sommairement".

 

Sur TrajEthos

 

Par fjarraud , le mercredi 14 février 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces