Pénurie de postes : Après le rural, les collèges 

" Le début d’année est toujours un moment fatidique pour les écoles, avec la publication des projets de carte scolaire, c’est-à-dire le nombre de postes qui seront alloués à chaque établissement à la rentrée prochaine. Et 2018 n’est pas un bon cru du tout ! Les parents FCPE se mobilisent partout en France car les chiffres annoncés ne sont pas très cohérents avec les blablas ministériels…" L'association de parents d'élèves donne des exemples. Ainsi en Mayenne où la Fcpe dénonce 23 fermetures de classes, 2 fermetures d'école pour 5 ouvertures de classes. Ou encore le Val de Marne où 96 classes de maternelle et 73 d'élémentaire vont fermer. La presse régionale montre qu'après les écoles rurales, la crise se déplace vers les collèges frappés par les suppressions de postes dans le second degré.  

 

Ainsi en Martinique les suppressions de postes frappent un système éducatif où les effectifs élèves diminuent mais où les besoins éducatifs restent grands, souligne France TV Info. " Le système éducatif est en grande difficulté. Lui soustraire des moyens lui fait atteindre un seuil critique. Les professeurs et les parents les plus concernés réclament sa réorganisation". En Charente il s'agit de sauver les collèges ruraux. Le rectorat  annonce des projets pédagogiques mais attend les effets de la nouvelle ligne d etrain LGV. A Clichy les parents d'élèves du collège Rep J Jaurès ont bloqué le 6 mars l'accès à l'établissement pour protester contre la baisse de la dotation horaire et la suppression d'une sixième à petits effectifs.

 

Fcpe

Martinique

Charente

Clichy

Carte scolaire : le sprofesseurs face à la pénurie

 

Par fjarraud , le mercredi 07 mars 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces