Scolarisation à 3 ans : Les inquiétudes des maires 

Que signifie pour les maires la décision présidentielle de rendre obligatoire la scolarisation dès 3 ans ? La Nouvelle République enquête auprès des maires du Loir et Cher. Pour Benjamin Vétélé, maire-adjoint de Blois, la mesure est " une promesse « ni sérieuse, ni raisonnable dans le contexte actuel », évoquant un surcoût important en perspective pour la collectivité". Pour Blois c'est 125 000 euros qui devront être trouvés pour financer l'enseignement privé.

 

Sur La Nouvelle République

Le ministre plus très sur de l'impact pour le privé

 

Par fjarraud , le lundi 07 mai 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces