Le Sgen dénonce l'absence de confiance dans les personnels 

" La méthode consistant à contourner les corps intermédiaires aboutit à des décisions qui méconnaissent le travail des personnels. Dans ce contexte, personne ne peut s’étonner que les personnels aient le sentiment que leur travail est négligé voire méprisé", a déclaré le Sgen Cfdt au CSE du 15 mai. Le syndicat donne trois exemples. Le premier ce sont les instructions Blanquer pour le 1er degré qui " ignorent ce qui se passe dans les classes des écoles primaires quand elles réduisent les choix pédagogiques à opérer par les maîtres à celui de la bonne méthode de lecture efficace pour tous les élèves au même moment. Elles nient le professionnalisme des professeurs des écoles  et leur capacité de différenciation pédagogique pour faire entrer chaque élève dans les apprentissages." Le second exemple est la réforme du bac dont " les contraintes organisationnelles vont indéniablement peser sur le fonctionnement des établissements alors qu’un des objectifs de cette réforme devait être de libérer du temps pour les apprentissages et l’accompagnement personnalisé vers l’enseignement supérieur". Troisième exemple la fermeture brutale des CIO. " Par sa propension à la verticalité notre ministère fait le choix du renforcement de l’institution scolaire dans ce qu’elle a de plus pyramidal et hiérarchisé au détriment du renforcement du poids des collectifs de travail et de la professionnalité des personnels. Il fait aussi le choix du renforcement de l’idéologie traditionnelle de cette institution, à savoir la méritocratie scolaire et le classement des élèves". "L'école de la confiance" ce n'est pas "l'école de demain" ?

 

Communiqué

 

Par fjarraud , le mercredi 16 mai 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces