L'Apses insatisfaite de la réforme 

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses) a tenu les 9 et 10 juin son assemblée générale. L'association réunit 40% des enseignants de SES, un véritable record dans l'Education nationale. L'Apses a adopté des motions critiques sur la réforme du lycée. " L’entrée des SES dans le tronc commun de seconde est une avancée importante, mais l’horaire d’enseignement d’1h30 reste très nettement insuffisant au regard des besoins de formation des élèves", estime l'Apses. L'association veut aussi garder ce qui fait la spécificité de la discipline. " L’APSES demande des programmes structurés autour d’objets d’études, traités à l’aide des disciplines constitutives des SES et à partir d’un nombre limité de problématiques explicites. Ces dernières doivent permettre aux élèves de donner davantage de sens à leurs apprentissages, de mieux comprendre les enjeux économiques et sociaux contemporains tout en acquérant des concepts, raisonnements, mécanismes, processus et méthodes (énoncés de manière explicite et limitée) relatifs aux sciences sociales qui permettent de les éclairer." Elle " s’oppose aux modalités d’évaluation telles qu’elle sont prévues dans la réforme du baccalauréat".

 

Sur le site apses

L'Apses dénonce la réforem du lycée

Les professeurs de SES dans la rue

 

 

Par fjarraud , le jeudi 14 juin 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces