L'Expresso du 29 juin 2018 

En histoire, sur le thème "La France défaite et occupée. Régime de Vichy, collaboration, Résistance", les élèves de série générale planchent en histoire sur un témoignage de Jean-Jacques Auduc, en géographie on leur demande de "montrer les problèmes spécifiques rencontrés par les territoires ultra-marins français et les aménagements réalisés pour tenter d'y remédier". En enseignement moral et civique, le sujet porte sur le règlement intérieur...

En série professionnelle, les candidats doivent, sur le thème "Les espaces de faible densité et leurs atouts", traiter du village de Névache (Hautes-Alpes), décrire les conditions de vie des soldats dans les tranchées durant la Première Guerre mondiale, et enfin, étudier l'importance du vote dans une démocratie.

[...]
29/06/2018 à 10:55  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

"Réduits à de simples consommateurs fascinés par le déferlement incessant des innovations, il nous faut impérativement remettre de la verticalité dans notre relation au numérique et rester acteur de notre destin. C'est à cette condition que la France pourra rester dans la compétition mondiale". C'est un appel à la mobilisation, contre les Gafam et pour une reprise en mains de notre avenir que Catherine Morin Desailly (centriste), présidente de la Commission de la culture et de l'éducation du Sénat, a lancé le 28 juin. Dans un nouveau rapport elle appelle à lancer un énième plan numérique, axé sur la formation et à faire du numérique la grande cause nationale de 2019.

 

(...)

29/06/2018 à 07:31  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Alors que la Commission de la culture et de l'éducation du Sénat publie un rapport appelant à un énième plan numérique, la même commission, mais coté Assemblée nationale, auditionne sur le numérique éducatif. De nombreux acteurs ont été entendus, y compris le Café pédagogique. Mais qu'ont-ils à dire sur l'échec de l'intégration du numérique à l'Ecole ? Les témoignages de l'Inspection générale  et des éditeurs scolaires ont apporté des éclairages intéressants à ce sujet.

 

(...)

29/06/2018 à 07:31  |  (3 commentaires)
La classe

La deuxième circulaire ministérielle concernant l’enseignement des mathématiques à l’école élémentaire traite de la résolution de problèmes arithmétiques. Ce thème, complexe, était le principal point faible du rapport du CNESCO (1). La circulaire constitue-t-elle un progrès ? Elle est plus précise mais elle l’est pour le meilleur, certains points théoriques sont mieux explicités, comme pour le pire : certaines recommandations sont aventureuses. C’est une conséquence du fait que cette circulaire avance un cadre théorique qui est loin de correspondre à l’état actuel des connaissances sur le sujet. L’activité de résolution de problèmes, sauf cas particuliers, doit en effet être conçue comme résultant de la compréhension de la situation, puis l’usage de propriétés conceptuelles des opérations et, enfin, le calcul. Or, l’usage de connaissances conceptuelles est totalement absent du texte ministériel. D’où ses recommandations aventureuses.

 

(...)

29/06/2018 à 07:31  |  (0 commentaire)

De nouveaux programmes pour l'école et le collège

Viviane Youx : Français : Des programmes « remusclés » ?

C’était une promesse du ministre. Sitôt arrivé, il lui fallait bien détricoter les programmes de l’école et du collège à peine entrés en application. Du jamais vu. Alors qu’un changement en profondeur du système éducatif demanderait un temps long, durant lequel, au-delà des clivages politiques, notre société tout entière prendrait le temps de réfléchir à ce qui est bon pour ses enfants et son école, il a fallu que le ministre fasse encore plus vite que les autres. Après avoir poussé à la démission le président et la vice-présidente du Conseil supérieur des programmes, il a commandé à la nouvelle présidente du CSP « des ajustements et clarifications » dans trois disciplines stratégiques, le français, les mathématiques et

(...)

29/06/2018 à 22:41  |  (0 commentaire)

Pédagogie

Comment profs et élèves se catégorisent-ils ?

"Celle là c'est une locomotive". "Celui-ci il a de petits moyens". Tous les enseignants sont amenés à ranger les élèves dans des petites boites étiquetées. Et les élèves le leur rendent bien en triant les professeurs entre gentils et méchants, entre ceux qui m'aiment et les autres. Quelle importance ont ces catégorisation sur le niveau scolaire des élèves ? Comment évoluent-elles au fil de l'année ? Comment influent elles sur les pratiques d'enseignement ? Ces questions sont abordées dans un nouveau numéro de Recherches en éducation. Partant d'observations faites en classe les chercheurs tentent de rendre visible une part immergée de (...)
29/06/2018 à 22:41  |  (0 commentaire)

Le Café ne vit que grâce à vous ! Sans votre soutien, nous cesserons de vous accompagner en 2019.

 

Depuis 2001, grâce à vous, le Café pédagogique vous accompagne au quotidien sur les chemins tortueux de l'Ecole. Nous sommes présents dans les classes pour faire connaitre vos réalisations. Nous suivons les événements pédagogiques importants et nous en rendons compte. Nous rencontrons le ministre, les syndicats, les différents acteurs de l'Ecole pour décrypter jour après jour leur actions et les enjeux pour l'avenir de l'Ecole. Notre objectif numéro un est de rendre lisibles les politiques conduites, dont les finalités ne sont pas toujours transparentes (un exemple récent) et d'amener de vrais débats dans un monde éducatif qui en a bien besoin. C'est aussi de débusquer l'actualité grâce à notre réseau d'information (un exemple ici).

 

Contrairement à ce que disent certains nous ne recevons aucun financement d'aucune entreprise. Nous vivons de votre soutien. C'est la garantie de notre indépendance.

 

Pour continuer à vous informer au quotidien, le Café pédagogique a besoin de vous. Nous avons besoin de vos informations et de vos projets. Mais cette année nous avons particulièrement besoin de votre soutien financier. Si vous n'avez pas soutenu le Café pédagogique en 2017, ou en 2016 ou en 2015, ou si vous n'imaginez pas ne plus nous retrouver chaque matin, c'est le moment de nous aider.

 

Nous vous offrons un grand classique de la pédagogie. Pour toute adhésion à l'association éditrice du Café pédagogique, recevez en cadeau jusqu'au 14 juillet un exemplaire du livre de Jean-Pierre Astolfi, L’erreur, un outil pour enseigner. Rejoignez-nous ! Notre objectif : 4 000 adhésions en 2018.

 

Soutenez le Café pédagogique

29/06/2018 à 07:31  |  (0 commentaire)

" Qu’y a-t-il de commun entre une expression algébrique, l’expression d’un gène et une expression familière ? Entre une fonction digestive, une fonction affine et une fonction  grammaticale ? Entre l’expansion du groupe nominal et celle des Trente Glorieuses ? Entre un pronom réfléchi, un rayon réfléchi et un élève réfléchi ?" Voilà quelques raisons bien communes de commettre des erreurs en classe. Car les erreurs sont le pain quotidien de l'enseignant. Dans cet ouvrage, qui est devenu un classique, Jean Pierre Astolfi en fait la liste et invite à les décrypter. Parce que les élèves progressent de leurs erreurs. Jusqu'au 14 juillet, le Café pédagogique vous fait cadeau de ce livre fondateur pour votre adhésion à l'association éditrice du Café pédagogique.

 

(...)

29/06/2018 à 07:31  |  (0 commentaire)
La classe

Le manuel scolaire papier est le grand gagnant de cette première année de nouveau gouvernement. Non pas pour une question de financement (le désengagement de l'état a été présenté par le ministre en novembre 2017 au Sénat). Mais plutôt pour une question de pilotage du système. A l'instar de ce qu'écrivait Condorcet, le manuel scolaire (qu'il soit celui pour l'enseignant ou celui pour l'élève) est d'abord un guide (l'ossature pour le ministre). Le ministre ajoute qu'il a "une fonction structurante" y compris envers les familles. Même s'il déclare prendre en compte le numérique ("la chair"), le ministre a bien compris que le manuel c'est le premier instrument de l'enseignement, celui qui va lui permettre de faire jouer la partition voulue pas le pouvoir politique.

 

(...)
29/06/2018 à 07:31  |  (0 commentaire)
Le système

Tous payés selon l'évaluation de son (petit) chef ? A quelques jours des vacances, le gouvernement avance sur un objectif officialisé en Conseil des ministres le 12 juin : la paye au mérite. A l'issue de la première réunion du groupe de travail sur les salaires, il a annoncé son intention de diminuer la part indiciaire du salaire pour augmenter celle des primes.

 

(...)

29/06/2018 à 07:31  |  (2 commentaires)
Le système

C'est une démarche pas ordinaire qu'ont fait l'Apses, association des professeurs de SES, et l'Aphg, son équivalent pour l'histoire géo. Les deux associations ont adopté une position commune sur l'enseignement "histoire géographie, géopolitiques et sciences politiques". Et pour mieux l'appuyer, leur démarche est soutenue par le Snes et le Snalc, deux syndicats généralement opposés. Les deux associations demandent un partage clair entre les deux corps d'enseignants pour cet enseignement avce cadrage national.

 

(..)

29/06/2018 à 07:31  |  (0 commentaire)
Le système

Sans réponse à sa demande de publication des algorithmes locaux de Parcoursup, le sénateur (communiste) Pierre Ouzoulias saisit la Commission d'accès aux documents administratifs. "L’article L. 300-2 du code des relations entre le public et l’administration stipule que les « codes sources » relèvent de la catégorie des documents administratifs communicables. Aussi, conformément à l’article R. 343-1 du même code, j’ai l’honneur de vous saisir pour vous demander de me communiquer les critères et éléments techniques des traitements automatisés mis en oeuvre par les établissements d’enseignement supérieur dans le cadre de la procédure ParcourSup". P Ouzoulias  a aussi saisi le Défenseur des droits.

 

Saisine du Défenseur des droits

 

29/06/2018 à 07:31  |  (0 commentaire)
Le système

"C'est un jour noir pour la jurisprudence américaine.. C'est une attaque politique contre les travailleurs américains en faveur des plus riches et des plus puissants". Le syndicat AFT, un syndicat enseignant, ne décolère pas contre la décision de la Cour suprème. Alors que dans plusieurs états les syndicats ont obtenu par la grève des hausses de salaire significatives, la Cour tente de mettre fin au mouvement. Pour cela elle veut affaiblir les syndicats. Dans un nouvel arrêt, elle interdit la pratique du fair share : les salariés non syndiqués qui bénéficient d'un accrod obtenu par un syndicat doivent lui verser une taxe. Cet accord pousse à une syndicalisation importante :70% des professeurs américains sont salariés. En incitant les enseignants à ne pas se syndiaquer la Cour souhaite visiblement les affaiblir.

 

Arret de la Cour

Position de l'AFT

 

29/06/2018 à 07:31  |  (0 commentaire)
La classe

L'Autonome de solidarité fait le point sur le délit d'intrusion dans un établissement scolaire. "Simple contravention de 5ème classe prévue par l’article R. 645-12 du code pénal, l’intrusion est, depuis 2010, aussi considérée comme un délit. Ce délit est défini comme « le fait de pénétrer ou de se maintenir dans l’enceinte d’un établissement d’enseignement scolaire sans y être habilité en vertu de dispositions législatives ou réglementaires ou y avoir été autorisé par les autorités compétentes » (article 431-22). Le délit n’est constitué que si les faits sont commis « dans le but de troubler la tranquillité ou le bon ordre de l’établissement »."

 

Sur l'Autonome

 

29/06/2018 à 07:31  |  (0 commentaire)
L'élève

La Grande Halle de la Villette offre au public un projet artistique monumental déployé à 360° sur plus de 2000 m2. L’exposition  immersive « TeamLab : Au-delà des limites », transporte les visiteurs dans des univers enchantés, dont ils sont les créateurs. Elle les invite à vivre une expérience inédite, celle d’interagir avec des œuvres  numériques hors normes. Paysages oniriques, faune et flore fantasmées… les différents tableaux évoluent en fonction des déplacements des visiteurs qui deviennent les acteurs de leur propre expérience. Aux frontières de l’art, de la science et de la technologie, chaque installation est un voyage en soi, ludique et poétique, un moment de  découverte, de création et d’émerveillement, à partager en famille, ou avec ses élèves.

 

(...)

29/06/2018 à 07:31  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Comment la notion d’hyper-lieu permet-elle de mieux comprendre les dynamiques de la mondialisation et d’interroger l’espace vécu des élèves ? Cédric Ridel et Mathieu Merlet, professeurs dans les lycées français de Hô Chi Minh Ville et de Casablanca, publient ensemble des travaux d'élèves sur des "hyper lieux", un concept géographique développé par Michel Lussault. Le concpet ext confronté à l'espace vécu par les élèves qui réalisent des synthèses remarquables sur des lieux comme la rue Bui Vien d'Ho Chi MInh Ville ou la place Jamaa El-Fna de Marrakech. Des travaux de terrain magnifiques qui font entrer la géographie dans la vie des élèves et change leur compréhension du monde de façon définitive. Pour les enseignants, ce projet apporte toute la richesse du travail sur un thème commun :découvrir ce qui fait la singularité de chacun et remettre en question ses routines.

 

Les travaux

Présentation du projet

 

29/06/2018 à 07:31  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Ce nouveau dossier de veille de l'Ifé rend compte de l'évolution du concept d'éducation à la citoyenneté. "La notion d’éducation à la citoyenneté est d’abord présentée au sein d'un paysage notionnel complexe, entre science politique, sociologie et didactique disciplinaire, ici entre citoyenneté, « éducation à » et socialisation politique, et dans un cadre institutionnel mettant de plus en plus en avant la notion de compétence. Finalité proclamée des systèmes éducatifs, la formation des citoyens et des citoyennes est également interrogée au vu des autres missions de l’École, de ses liens avec son environnement, et de son éventuelle efficacité."

 

Sur el site ifé

 

29/06/2018 à 07:31  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Dans Sciences du jeu, n°9 , Marc Marti analyse les jeux vidéos réalisés sur la guerre civile espagnole. " Par leur nature même, (les jeux vidéo) ne peuvent rendre compte de phénomènes historiques complexes que sont les conflits, dont ils n’envisagent ludiquement que la dimension militaire. De plus, la mise à l’écart de la morale n’est jamais facile pour des moments qui ne font pas l’objet d’un consensus dans l’histoire nationale, ce qui est le cas du récit de la guerre d’Espagne. Les échappatoires pour éviter la polémique sont toujours périlleuses. Les créateurs n’ont que deux solutions. Soit ils revendiquent l’autonomie de leur œuvre, par un discours stéréotypé affirmant que « ce n’est qu’un jeu » mais dont l’immersion est fondée sur sa forte ressemblance avec l’Histoire. Soit ils font paradoxalement de leur jeu un objet « pédagogique », ce qu’il n’est pas a priori, en insistant sur sa dimension vulgarisatrice (Martin et Turcot, 2015, p. 124), qui permet de justifier et de valoriser le temps passé à se documenter ou la véridicité des éléments représentant l’époque dans laquelle se déroule l’action. On voit que la dimension fictive du jeu – la feintise ludique – est difficilement séparable de son acceptation sociale : « la feintise qui préside à l’institution de la fiction publique ne doit pas seulement être ludique, mais encore partagée »".

 

Dans Sciences du jeu

 

29/06/2018 à 07:31  |  (0 commentaire)
Les disciplines

SES ENS rend compte de la publication par l'Insee d'une étude sur les revenus des ménages. "L'édition 2018 propose une vue d'ensemble qui fait le point sur les évolutions du niveau de vie, des inégalités de revenus et de la pauvreté monétaire entre 2008 et 2015. Elle retrace également l'évolution du taux de pauvreté sur longue période (depuis les années 1970), ainsi que celle des inégalités de patrimoine depuis une vingtaine d'années. Quatre dossiers proposent un focus sur les très hauts revenus en France et des études sur le soutien financier apporté aux jeunes adultes par leurs parents, l'évolution de l'accès à la propriété depuis 2004, les transmissions de patrimoine en France et dans les autres grands pays de la zone euro".

 

Sur SES ENS

 

29/06/2018 à 07:31  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le vendredi 29 juin 2018.

Partenaires

Nos annonces